Les animaux c'est quand même plus simple

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mer 2 Jan - 0:31

Le rendez-vous est à 16 heures dans un petit bar assez calme, qui n'a rien à voir avec l'Oasis Bar. Si la miss est mage comme Devon, ils ne vont pas se montrer dans un lieu fréquenté. En y rentrant, Ariviane estima même le bar comme un moyen-haut standing puisqu'au moment où elle rentra, l'elfe aura presque l'impression de passer pour une bouseuse, là où elle comprendra assez vite que l'établissement est surtout spécialisé dans le jeu vu le nombre de tables qui joue au jeu d'argent. Bref, si l'elfe avait la fièvre du jeu, elle ressortirait d'ici à poil.

Devon vient juste d'arriver, le voyant de dos en train de s'asseoir face à une elfe qu'Ariviane classa assez rapidement comme "plutôt canon" même pour sa race. Si elle a un manteau assez élégant malgré un côté un peu trop passe-partout, le fait qu'il soit légèrement ouvert pour y laisser paraître des vêtements de danseuses exotiques lui feront assez vite comprendre son job. Comme les danseuses exotiques ont une petite demande dans le Wasteland mais pas non plus une grande, Ariviane comprit bien assez vite que le terme "prostituée de luxe" prend ici tout son sens. Là où cela pique sa curiosité, selon Devon ça reste une mage.


Anastasia Maggella:

Alors qu'elle comptait s'approcher, se fut là qu'arriva le drame. Entre la route à cette table, il croisa une brune au air de pitbull qui parla dans une langue presque incompréhensible. Ariviane se fit même bousculer.

Ada Ackerman:

"Pas de civil pendant l'opération COVEN sinon je vais devoir faire usage de force létal si nécessaire."

Oulà c'est quoi cette malade ? Surtout que la malade en question elle a une main sur son nouveau Berreta 92FS en inox... et c'est pour ça qu'elle fait la gueule, c'est un modèle civil. La réaction du barman ne se fera pas attendre, puisque sa main glissera sous son bar. A la table, l'elfe poussa un long soupir blasé.

"Ada c'est bon... Je ne vois pas ce qui peut m'arriver ici."
"10-4. Départ en patrouille. Je vais surveiller l'extérieur si il n'y a aucun danger."

La brune finit par sortir et étrangement, l'ambiance au bar n'en sortira que meilleur. En approchant, il entendra même murmurer l'elfe quelques choses s'approchant à :

"Le seul danger que je vois ici c'est toi..."

Du côté de Devon, il se leva pour présenter l'elfe à l'autre elfette.

"Oui, j'ai voulu rapidement t'en parler. Ariviane, voici Anastasia Maggella, propriétaire du Crazy Horse et aussi danseuse principale, connu pour son spectacle."
"... de magie, tu peux le dire : faire des spectacles impressionnistes basé sur la maîtrise de l'eau calme étrangement les gens. Et entre ça et être bien vu par la milice locale aussi."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mer 2 Jan - 11:31

Si le côté plus calme avait de quoi mettre la ranger un peu plus à l'aise en arrivant, elle faisait vite tache avec son accoutrement. Un peu consciente sur le coup, un coup d'oeil rapide suffisait pour constater qu'elle ne choquait pas la galerie. C'était plus haut standing que l'Oasis, mais tant que ça ne la jouait pas nez au vent il n'y avait pas de quoi agacer l'elfe. Sans la cape et les gants de cuir, il fallait avouer qu'elle faisait déjà un peu plus passe-partout, de même que sans l'arc ou la carabine laissées avec son quad auprès des nomades pour la nuit. Elle n'avait pas vraiment d'armes apparentes en fait mis à part son revolver qu'elle laissera à l'entrée. Il n'y avait pas vraiment de scénario en tête qui laissait deviner qu'elle pourrait en avoir besoin. Les jeux d'argent, quant à eux, elle s'en désintéressa vite, loin d'être dans ses intérêts. Ariviane avait déjà rarement beaucoup d'argent sur elle alors le pisser aux tables ne lui venait pas en tête comme passe-temps, et se contenta surtout de jeter un oeil à la décoration ambiante et aux autres clients.

Un peu distraite du fait qu'elle regardait les alentours tout en se dirigeant vers la table où Devon et son amie mage l'attendait, la ranger percuta quelque chose qui lui enleva l'air des poumons sur le coup. Enfin, normalement la chasseuse se faisait plutôt alerte, mais ce quelque chose lui rentra pratiquement dedans de nulle part. Croyant avoir foncé dans un serveur ou un client normal, elle se prépara à s'excuser profusément de son inattention, mais se verra coupée d'une langue étrangère. Enfin, c'était de l'Anglais, elle pouvait être certaine d'y reconnaître des mots en Anglais, mais elle ne percuta pas tout de suite leur sens avec ce ton sec et agressif.

-Désolée, j'aura- force létale..? hé whoa!

L'expression d'Ariviane changea très vite d'une grimace embarrassée à une d'interrogation, puis finalement d'une terreur soudaine quand elle vit l'autre dérangée poser la main à son arme. Elle eut les yeux grands, et si elle se recula d'abord en levant les mains à hauteur des épaules, ses réflexes à elle lui dictait surtout de plonger sous la table la plus proche plutôt que de s'essayer à se battre avec si jamais elle venait à dégainer. À la table qu'elle était partie rejoindre, une voix blasée n'eut besoin que d'une seule phrase pour la calmer et l'envoyer promener. Bouche bée, Riri se tiendra figée un moment avec une tête sur laquelle se lisait autant un mélange de peur vive que de confusion. Rien qu'à la réaction du barman qui était au quart de tour, c'était à se demander si tout le monde n'y était pas habitué ici en fait. Finalement, elle cligna des yeux à plusieurs reprises, se demandant intérieurement si elle venait d'halluciner, et retrouva enfin un peu son calme avec un soupir en rejoignant Devon.

-Je sais pas si je t'aurais cru sans le voir... Bref, bonsoir. Ariviane Lanverlais. On peut me résumer à éclaireuse en formation je dirais, et ébéniste à mes heures perdues. Tiens, je t'avais pas donné mon nom de famille plus tôt je crois.

Ces présentations passées, Ariviane passera une main par-dessus la table pour brièvement serrer celle d'Anastasia et prendra place à table. Se poser un peu les fesses ne fera pas mal après ces émotions fortes, et ne s'en fera donc pas prier. Pour la profession de l'autre elfe en face, si l'habit ne faisait pas forcément le moine, il informait bien. Fait notable par contre, elle tutoyait Devon. La profession l'intriguait, surtout que ça semblait beaucoup plus technique que la bête danse poteau vu comment ils lui décrivait la chose. Il n'y avait pas de doute à avoir par contre que même si elle ne se mettait nécessairement pas à nu, il devait y avoir tendance à essayer de titiller l'oeil pour faire payer.

-Danse et spectacles de magie hein? Je me suis installée dans les environs que récemment alors je ne connais pas vraiment le Crazy Horse, mais ça rend curieuse comment vous en parlez. Si c'est pas indiscret de demander, vous avez appris quelque part en particulier ou plutôt sur le tas? Ah, mais si vous aviez des trucs à discuter d'abord, je comprendrais.

Un peu larguée dans le domaine, Ariviane devra se fier à Devon sur ce coup. Parler affaires ou faire connaissance d'abord, la chasseuse n'était pas trop certaine, et surtout elle était encore un peu déboussolée après sa rencontre avec l'autre dingue. La laisser parler un peu ne ferait pas non plus de mal pour l'aider à jauger à qui elle avait affaire. La pauvre semblait assez blasée de prime abord, et pour cause si elle devait gérer un danger public comme ça.

-... C'était quoi cette Ada sinon?
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mer 2 Jan - 23:39

Anastasia se leva légèrement pour serrer la main avant de s’asseoir de nouveau.

"Je pense que c'est normal que vous ne connaissiez pas, c'est une maison de passe et j'essaie de faire en sorte qu'elle ait un certain standing. C'est peu être le plus vieux métier du monde mais je préfère offrir un avenir à certaines femmes que de les voir finir entre les pattes d'un mac."

Elle a l'air d'être sincère et pendant quelques instants Ariviane se demandait comment justement elle ne s'est pas faite alpaguée par un mac et... non en fait c'est logique : il y a l'autre pitbull maniaque du flingue et vu le côté angélique, pas besoin d'être une fine psychologue pour savoir qu'elle la manipule pour sa propre protection. De quelle manière ? Manipulatrice d'eau et prostituée ? Pas besoin de se faire un dessin. Et la suite, elle aura sa réponse quand le sujet dévira sur Ada et pas besoin d'être Einstein que le collier a un rapport avec elle.

"Certains cas de stress ou troubles comportementales peuvent se soigner de bien des manières. Disons qu'Ada est utile dans ce qu'elle sait faire mais qu'elle vit dans un autre monde, comme si on donnait un révol-je veux dire un pistolet à une enfant de 6 ans. Mais comme Devon est ici, je pense que sa thérapie va beaucoup avancer prochainement pour le bien de tous ici."

Roooh la saloooope !!! Non en fait, c'est une B-A qu'elle est en train de faire, surtout si une partie du colis lui était destiner. Est-ce bien ou mal ? Difficile à juger mais utiliser correctement et subtilement, Ariviane sait que l'on peut remodeler la conscience de quelqu'un avec le temps.

Devon posa sur la table un sachet que l'elfe regarda quelques instants d'un air satisfait. A la place, c'est un sachet de plusieurs gemmes qu'elle donnera, suivit d'un vieux grimoire en espagnol. Devon commença à le feuilleter.

"Il traite des dernières nouvelles de l'Inquisition au XXème siècle ainsi que les méthodes de traque sur quelques créatures. Le dernier passage est interessant, il parle de la partie où l'Inquisition a pris plus d'indépendance vis à vis de la Papauté."

Elle reparla assez vite à Ariviane.

"Vous vouliez me parler d'une créature magique dans le désert ? Si vous pouviez m'en dire plus."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Jeu 3 Jan - 19:38

-O-oh, quand vous parliez de spectacles, vous vouliez dire...

La chasseuse passa lentement les deux autres à la table du regard, et avec la réalisation de ce qu'elle venait de dire il n'y avait pas une minute de ça, se tapa un phare de toute beauté. Au cas où il y avait un doute, sa réaction seule les informait bien sur comment elle devait fréquenter ce genre d'endroit. Pour la peine, Riri avait envie de se taper la tête contre la table après lui avoir demandée où elle avait apprit à danser. C'était un coup de chance qu'Anastasia ne le prenne pas à mal, pour la peine c'était surtout la ranger qui avait un coup de chaud, et surtout à débiter des paroles plus vite qu'elle ne réfléchissait.

-Ahh mais même avec ça je suis sûre que vous êtes belle à voir sur scène-- je veux dire que votre performance vaille le détour. Je crois pas que ça ait moins de valeur juste parce que ça a un caractère érotique vous savez, puis si ça évite à des femmes de se faire exploiter alors c'est très bien. Je-- Je vais me taire maintenant avant de me creuser encore plus je crois...

Tant qu'à se mettre un pied dans la bouche, autant avoir la paire. Ariviane s'était couverte le visage de ses mains, mais même là c'était jusqu'au bout des oreilles qu'elle était rouge comme une pivoine. Pour la peine elle se sentit rarement aussi cruche de sa vie, et sa seule consolation du moment serait probablement de faire rire Anastasia de sa réaction comme elle semblait plutôt blasée en arrivant; ce n'était pas difficile à comprendre si elle avait cette Ada dans les pattes toute la journée. Que ce soit par pitié ou pour déplacer la conversation, la danseuse passa au sujet de cette Ada. À l'entendre elle n'était pas particulièrement méchante, mais tellement enfoncée dans son propre monde qu'elle en devenait un danger public. Le caractère plus sérieux de cette tangente aida à Riri à oublier ses bavures d'avant, retirant ses mains pour regarder l'autre elfe dans les yeux.

-Pour faire court ça n'a jamais arrêté de jouer au petit soldat, sauf que là c'est plus qu'en criant ''pan'' en pointant du doigt. Je me posais des questions sur le colis que Devon m'a faite récupérer, mais j'ai ma réponse je pense. Normalement je suis assez tranchée là-dessus, mais au point où on en est on parle surtout de réhabilitation sociale. Après ma première rencontre avec je vois difficilement une autre solution en fait.

Il n'y avait pas à se faire d'illusions, dans l'avant-guerre cette femme se serait retrouvée internée, et ça c'est s'ils auraient eu la chance de pouvoir la prendre en main avant qu'elle ne fasse un drame. Comme quoi tout ça avançait la théorie de la ranger comme quoi les travailleuses du sexe sont les psychiatres du nouveau monde, ça et les barmans, il ne fallait pas les oublier eux aussi, et ils coûtaient moins cher en plus. Ariviane se cala un peu dans son siège en laissant les deux autres à table régler leur transaction. Ils semblaient tous contents de leur échange, et Riri un peu aussi de l'avoir rendu possible. En considérant ce qu'elle lui avait donné, le mille dollars qu'il lui avait remise pour la caissette n'était décidément pas exagéré. Elle évita de trop y repenser pour la peine, simplement parce qu'elle se sentait blasée rien qu'à se rappeler du coup des ronces comme des Yeezys enchantés.

On arriva enfin au vif du sujet avec l'attention de la danseuse sur Ariviane. C'était la raison pour laquelle Devon l'avait invitée ici après tout. La chasseuse ne se fera pas prier longtemps pour déballer ce qu'elle savait. Après toute cette conversation avec, la chasseuse pouvait être confiante qu'elle n'allait pas essayer de la doubler en envoyant ses propres porte-flingues, ni qu'elle ébruiterait la nouvelle, quitte à ce que ce soit la ruée vers l'or et que celui qui le lui ramène soit un Jacky Moumoute chassant au pickup et à la M4, avec quelques grammes dans le sang au passage bien sûr.

-Bien sûr, et merci de faire du temps à la dernière minute pour en parler. L'animal dont j'ai trouvé la trace est un garnova, un félin nocturne de taille moyenne avec une affiliation naturelle au feu. Je ne l'ai pas vu en personne, mais les cicatrices sur un animal que je chassais dans la région correspondaient; des marques de griffe cautérisées à la chaleur. Normalement, quand je croise une bête comme ça, je préfère trouver des commanditaires en premier. Ça évite de chercher un acheteur à l'arrache et qu'une partie se perde entre-temps. Dans tous les cas j'aurai éventuellement à m'occuper de son cas comme sa présence sur mon territoire de chasse me gêne, et que je n'ai pas envie qu'il me prenne par surprise un de ces jours. À peu près tout s'utilise avec ces animaux pour faire des objets enchantés, mais je laisserai ces détails avec vous comme c'est vous les experts ici. Il y a plusieurs moyens de s'arranger dépendamment de ce que vous voulez en faire si jusque-là ça vous intéresse.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Sam 5 Jan - 3:09

L'elfe ne fut guère dérangé par ce genre de situation, surtout qu'elle en rajouta même une couche en faisant glisser une invitation sur la table. Le morceau de carton est simple puisqu'il s'agit seulement d'une baiser en rouge à lèvre, avec le nom d'imprimer dessus.

"Vous savez, vous pouvez passer me voir tous les mercredi et samedi soir. Je fais un spectacle au Crazy Horse ses jours là à 20 heures et peu être, qu'avec un peu de chance et en faisant passer le bon mot au videur à l'entrée, peu être que vous aurez un bonne place."

Le coup de pub, elle n'était pas obligé mais au moins elle a une invitation pour une soirée de ce genre, qui a tout l'air de se faire sous réservation. Les choses rares sont souvent plus recherché et donc demandé et Ana l'a très bien comprise.


"Ah une dernière chose, le videur n'est pas Ada sinon elle ferait fuir les clients sinon."

La conversation sera recentrer sur le Garnova, Devon participant un peu plus à la conversation après avoir refermer son bouquin.

"Oui, j'ai pensé à des gantelets en griffes par exemple. Ce genre de créature est magique naturellement, utiliser ses ingrédients n'est pas trop difficile. La peau est utilisable pour résister au feu mais je ne vois pas trop comment mettre ça en oeuvre. Et dès que ça concerne l'alchimie, je suis un peu perdu et c'est plus ta spécialité Anastasia."

Anastasia réfléchit quelques instants.

"Un peu de la peau, renforcé avec les dents sur le plat du gantelet et les griffes aux extrémités sont en effet ce que je conseille aussi. La peau je peux conseiller un couturier de Port Poussière mais il faut que je le retrouve à Los Angeles. Il a fait des gants pour une druide de passage à l'époque où j'étais à Port Poussière, une certaine Gwen pour, ce que j'ai compris, rendre plus précis son arcane organique."

Elle fera son taf' correctement en se renseignant de son côté. Le Garnova n'est pas prévu pour demain après tout, elle a donc le temps.

"Potion de nyctalopie, résistance de feu, de l'essence de feu, des cristaux de feu et autres joyeusetés. Mais oui, je suis intéressée par ce Garnova, le prix reste à définir, ingrédients, équipements ou services."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Sam 5 Jan - 20:19

On ne pouvait décidément pas blâmer Anastasia de faire de la publicité dès qu'elle le pouvait quand la danseuse croyait tenir un client potentiel. L'elfe n'était pas gênée pour un sous par rapport à ça et d'une part tant mieux si son travail tournait autour de cela. Ariviane, quant à elle, ne dérougit pas pour un moment. Se mordant l'intérieur de la joue, elle dévia le regard, mais finit par prendre l'invitation, le tout avec un regard furtif vers Devon. Ou bien il était réellement absorbé par sa lecture, ou bien il était assez sympathique pour faire semblant de ne rien entendre pendant que sa collègue s'amusait avec la ranger un peu nunuche. Riri n'était effectivement pas obligée d'y aller pour la peine, quoique le prendre avec un ''Merci.'' était la moindre des choses avec un cadeau. L'elfe de bois retrouvera ses couleurs normales avec le sujet qui reviendra à leur garnova, et Devon se montrera plus participatif tout d'un coup, signe à son avis qu'il devait quand même avoir écouté d'une oreille jusque-là.

-Pour des protections ignifuges, je conseillerais quelque chose de localisé. Des gants isolants qui évitent de perdre la manipulation fine par exemple, sinon ce serait du gaspillage à comparer des potions de résistance. Les nerfs peuvent faire une bonne corde aussi pour un arc ou une arbalète, ou affixée à une arme ou un outil pour avoir des flammes sur commande. Si ça vous intéresse, je sais faire des outils en os. Pour le reste, ce sont surtout des utilités en termes de qualité de vie qui me viennent à l'esprit personnellement, donc je ne suis peut-être pas la meilleure personne à qui demander. C'est peut-être le mode de vie qui parle, mais une bouteille qui se fait bouilloire ou la couverture chauffante, ça sonne tout aussi bien à mes oreilles.

La bouteille qui fait office de bouilloire sans fil sur le terrain par exemple, il y avait bien autant de quoi vendre du rêve à la ranger. Tous les deux semblaient bien équipés pour rendre leur prise rentable, alors la chasseuse n'avait aucune crainte par rapport au gaspillage. Le détail qui la fera surtout tiquer sera quand elle mentionna un couturier avec lequel elle avait contact avant qu'il n'ait à fuir en trombe à Los Angeles. Tous les deux semblaient avoir amplement de connexions, mais ça sonnait comme un travail tout trouvé pour Ewias, quitte à donner à Devon une raison pour le renvoyer chez lui.

-À propos de ce couturier, c'est quelque chose à quoi ton neveu pourrait aider s'il se retrouve bien là-bas, non? La chasseuse repassera vite son attention à Anastasia pour continuer sur leur discussion d'affaires. À moins d'avoir besoin d'équipement très précis que je ne peux pas me procurer sans une avance, normalement je ne charge qu'une fois la prise ramenée. Même chose pour le prix. Même si j'essaie de tuer aussi proprement que possible, je préfère voir la qualité de ce qu'il y a à prendre avant de décider d'une paie, à moins que vous préfériez séparer une partie de la marge de profits. Notamment je suis curieuse d'apprendre si notre gros chat est seul ou s'il a une famille avec lui. J'ai un peu de temps libre devant moi pour ça, mais je devrais bientôt faire un passage à Vegas à la demande de Devon qui devrait durer quelque temps.

Dans tous les cas, si ça annonce une infestation de radnards prochainement avec cette explosion nucléaire, les autres animaux de la région vont probablement se faire manger ou fuir le temps que ces vermines meurent de faim d'elle-mêmes. Les Sables n'en auront probablement pas grand chose à cirer, et les éleveurs auront un peu plus le monopole, alors autant que je cherche maintenant à me diversifier un peu, ou alors j'aurais à me résigner à voir ailleurs. Tout ça pour dire que si les choses se passent bien je ne dirais pas non à d'autres boulots du genre.


Parler de marges de profit était un coup risqué avec quelqu'un qu'elle venait tout juste de rencontrer, mais Riri n'avait rien pour laisser supposer qu'Anastasia tenterait quoique ce soit pour la rouler dans la farine. Au contraire, elle lui semblait le bon genre d'entrepreneure qui construisait ses relations avec soin. Parler d'un prix fixe maintenant mettait la ranger mal à l'aise. D'un autre côté, si cela dépendrait de la qualité de la prise alors ce serait surtout Ariviane qui aurait à y perdre si elle bâclait son travail. Vu comment elle étalait les choses, c'était à ses yeux un investissement peu risqué pour celle en face.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Dim 13 Jan - 22:03

Devon s'en fout de la discussion et dans quelle merde vient de se mettre Ariviane, surtout que dans sa tête un cabaret peut être fréquenté par une femme qu'il n'en verrait pas d’inconvénient. Pour Anastasia, Ari n'arriva pas à trouver à quoi elle jouait exactement avec cette invitation : relation patron-client, coup de pub ou autres ? Elle n'en avait aucune idée. Elle prit note des préférences de l'elfe des bois, si c'est pour se voir réserver le Garnova, il faut que tous les partis soient gagnants et vu la méthode de vie dont la rôdeur parle, la prostituée avait quelques idées où creuser.

Devon coupa assez court à la conversation en stipulant que contrairement "aux croyances populaires donjonesques", si boire une potion donne un effet souvent temporaire, il ne dure pas que quelques heures mais souvent plusieurs jours, voir bien plus. Après, tout cela dépends du niveau de distillation, des compétences de l'alchimiste et de la quantité des ingrédients. Suivit un petit débat que Riri, en bonne bouseuse, ne comprit pas la moitié du sujet en question. En fait, ce qui intéresse Devon, c'est la conversation avec l'elfe, pas son cul... et en même temps si il veut une paire de fesses, il sait où aller si c'est nécessaire. Au moins Lucie n'a pas un mauvais professeur où beaucoup considérait ça comme un paiement relativement faible. La suite de la conversation s'engagea autour d'un gros steak qu'Anastasia paya histoire de clôturer l'accord en demandant d'amener un sandwitch à son chien de garde qui doit traîner dehors. Comme elle l'a dit, le gros minou ne presse pas, tant que cela ne dure pas un mois.

De nouveau Devon, aurait préféré éviter la conversation sur son neveu, sujet où Ari comprit assez vite que son neveu sa spécialité, c'était de pouvoir parler à des personnes peu recommandables sans pour autant avoir l'écriteau "pigeon à plumer" autour du cou. Un don plus utile que l'on ne pourrait croire mine de rien. Oui il pouvait toujours se renseigner une fois revenu de Vegas, ce n'était pas ses quartiers de prédilection mais Ewias était assez grand pour aller voir un professionnel et sortir des billets là où il bloquait. Anastasia n'insista pas trop le sujet, il semblerait que depuis son départ à Port Poussière suite à une histoire avec son ancien patron (un petit patron de casino), elle ait eu un problème de géographie pour pouvoir se retrouver aux Sables sans avoir passer par Los Angeles.

A ce moment, Ada vint à plusieurs reprises pour demander quand est-ce que cette réunion était fini. Bizarrement, Ariviane fut certaine qu'à ce moment là qu'Anastasia venait de passer du coq à l'âne en parlant d'un seul coup sur un sujet de raffinage d'alchimie pour que pas grand monde hormis Devon comprit. Elle lui lâcha la grappe après avoir dit qu'elle n'en avait plus que pour dix minutes.

L'infestation de radnards ne concernait pas vraiment les deux mages. C'est un rapace souvent en bas de l'échelle alimentaire et assez peureux, les deux estimeront que la nature et l'équilibre de la faune reprendra ses droits à un moment et assez rapidement. Selon Devon, les créatures souvent demandés par les communautés de mages de Los Angeles ne sont même pas concerné par ce problème, se trouvant plus haut dans l'échelle alimentaire. En fait le seul soucis, c'est que ses créatures en question se rabattront sur du bétail ou des êtres humains si les Radnards ont bouffé une partie de leur proie habituelle. Les mages ne sont donc pas concernés par ce problème.

Anastasia mit fin à la soirée en se levant, voyant arrivé pour la quatrième fois Ada qui commençait à s'impatienter, voulant éviter la cinquième remarque, la conversation étant plus proche des onze minutes que des dix... Dans un sens, il n'est pas loin de 22 heures quand le trio a fini de manger.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Ven 18 Jan - 23:44

Se mettre dans la merde, c'était vite dit. D'accord elle s'était mise le pied dans la bouche, mais elle en ressortait avec une invitation pour ses troubles. Il n'y avait pas trop de raison de se poser de questions sur ses intentions et de se faire des idées de son côté. Ou bien elle lui demande directement, ou bien elle laisse planer le doute et trouverait bien tôt ou tard de quoi elle parlait. Au moins ça lui faisait de quoi passer sa soirée aux Sables pour une autre fois. Le bon côté d'avoir deux personnes qui discutaient d'un sujet auquel Ariviane ne bitait pas grand chose, elle pouvait se contenter de se reculer dans sa chaise et de les écouter parler, en se contentant de poser une question ou deux quand elle se faisait vraiment perdue. À défaut d'apporter une énorme contribution à la conversation, l'elfe avait au moins l'occasion de peut-être en apprendre quelques trucs utiles sur l'alchimie.

-D'ailleurs je me demandais bien. Inutile de répondre si c'est indiscret, mais faire à la fois dans l'enchantement et la maison de passe, c'est pas commun comme mélange. Vous êtes arrivée comment à ouvrir aux Sables, et surtout avec euh... L'autre...

Le steak était la bienvenue sinon, et si normalement Ariviane se serait sentie mal à l'idée de n'envoyer qu'un malheureux sandwich à son garde du corps, elle se ravisa en se souvenant d'Ada qui s'était gardée de lui pointer une arme dessus sans aucune raison simplement parce qu'Anastasia l'avait interrompue. Pour tout ce qu'elle rapportait  comme gibier, elle n'avait finalement pas souvent la chance d'en manger elle-même, et donc ne se fera pas prier. L'elfe n'avait que du bon à dire de Jack, mais les repas ici étaient d'une toute autre nature. Encore fallait-il pouvoir se les payer. Le sujet de du neveu arriva et repartit vite, et l'elfe prit le message en ne pressant pas plus le sujet. Ces deux là avaient clairement des choses à régler, et ce ne serait pas ici. En parlant de cette Ada, c'était peut-être le seul point noir à cette soirée où elle revenait à toutes les quelques minutes pour demander quand elles repartiraient. Vu ce qui l'attendait en rentrant, c'était peut-être en sa faveur de ne pas trop se presser, mais vu l'accueil l'elfe n'était pas trop sûre de vouloir la mettre en garde. Elle finit se laissant retomber dans sa chaise avec un soupir satisfait.

-Ahh, le repas était génial, et la discussion assez productive aussi. On peut conclure ici je crois vu comment on vous attend. Bonne soirée à vous deux.

Le clin d'oeil envers Anastasia laissait deviner qu'elle avait une idée de ce qui allait se passer par après. Entre cette pseudo militaire instable qui la collait constamment et le collier qu'elle venait de recevoir, c'était un calcul rapide pour savoir ce qui se produirait par la suite. L'elfe souhaitera une bonne soirée aux deux demoiselles, et fit mine de s'étirer avant de se retourner vers Devon.

-Le fait de m'être presque faite pointer une arme dessus à part, c'était une bonne initiative de m'amener ici finalement. Je vais probablement finir au Oasis pour passer la nuit moi, on peut toujours parler de ces rumeurs que tu as reçu plus en détails en chemin.

Il n'y avait pas trop de questions à se poser, tant qu'à marcher seule, autant marcher à deux, il se faisait assez tard après tout. Ça faisait drôle de passer plus d'une soirée d'affilée ici, elle ne serait pas contre retrouver son petit coin de terre d'ici demain. En retrouvant ses affaires au vestibule, Riri pouvait se compter chanceuse d'avoir rangé son revolver à l'entrée. Tiens, ça faisait drôle qu'on l'avait laissée emmener le sien à l'autre d'ailleurs?
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Dim 27 Jan - 22:55

Même si la partie de la conversation sur le problème de géographie d'Anastasia ne dura pas très longue et encore moins très précise, elle aura surtout le mérite d'être totalement atypique, surtout au vu de sa tournure. Anastasia semble avoir été vendu par son ex-patron, gérant de casino, devenu autant paranoïaque qu'endetter, à un marchand d'esclave exotique en vue d'un passage rapide soit à Las Vegas, soit à Polis. Visiblement mauvais négociation, il s'est fait doublé par ses hommes qui ont assez vite rejoint les Skullz. Et c'est là que la conversation prit une drôle de tournure. Si selon ses dires, c'était la favorite d'un Corsaire, elle ne semblait pas détester cette époque, juste qu'elle a rencontrer Ada juste avant une évasion sur le marché aux esclaves après que son ancien propriétaire se soit lasser. Elle ne connaîtra pas la suite de la conversation puisqu'elle se termina là mais Ariviane a l'impression que "lasser" ne soit pas le bon terme dans les dires de l'elfe et que c'était surtout à cette époque qu'elle commençait à devenir une garce doublé d'une pseudo imminence grise.

Devon n'a plus grand chose à dire sur les rumeurs de Vegas, le reste est une enquête de terrain, ville comme désert où chacun des membres du groupe aura sa spécialité. L'Oasis sera assez bondé comme d'habitude à cette heure-ci, la chambre à 20$ se fera sans soucis, le bon côté d'avoir des tentes considéré comme "chambre bas de gamme" aux Sables, c'est qu'il y a souvent de la place à l'Oasis. Ariviane aura donc sa chambre sans aucun soucis et se coucha de bonne heure. C'est à une heure du matin que quelqu'un toqua à la porte. Prudente, elle finit par l'ouvrir, avec un peu les yeux dans le cul mais Ariviane aura l'agréable (ou désagréable) surprise de voir Carol à sa porte. Autant dire que l'elfe aura la gueule dans le cul demain matin quand elle devra se lever, la trouvant le lendemain matin toujours dans son lit contrairement à la veille.

Il est 9 heure du matin quand elle se réveilla. C'est à midi qu'elle doit se rendre devant chez Devon à midi pile.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mar 29 Jan - 18:59

Pour ne pas regretter tant que ça son temps en tant qu'esclave, ça aidait d'être bien la favorite. Ariviane avait le sentiment que son opinion se serait faite bien différente sans ça, ou du moins jusqu'à se taper un syndrome de Stockholm tellement lourd qu'elle ne verrait plus la différence entre une claque dans la face et lui caresser les cheveux. Une théorie que l'elfe se garda de lâcher pour éviter d'aigrir l'ambiance. Ça lui donnera quand même une idée de sa future acheteuse de garnova. Anastasia ne lui semblait pas une mauvaise bougre, loin de là, mais la chasseuse se fera tout de même une note mentale de ne pas la laisser trop lui envahir la tête, toute gentille qu'elle puisse sembler. À l'entendre parler, elle se serait bien débrouillée qu'elle aurait pu lui rentrer dans la tête à ce corsaire au point qu'on ne sache plus trop qui est l'esclave et qui est le maître. Déjà, Riri en avait un peu la preuve du résultat avec Ada, mais tenir une fille aussi instable en laisse n'a pas dût être de tout repos.

Après tout ça, parler de tout et de rien avec Devon sur le chemin du retour avait de son bien. Une conversation normale hors du travail ou de la magie meublait bien les choses des fois, et offrait de quoi un peu mieux connaître son interlocuteur sur des sujets qui pourraient surprendre. Les Sables n'étant pas gigantesque par contre, ça ne dura pas bien longtemps hélas, et elle se retrouva à nouveau seule à l'arrivée de l'Oasis. Les tentes ne coûtaient presque rien, c'est vrai, mais si c'était pour passer la nuit de cette façon, Riri avait son propre aménagement, et le sien était plus confortable déjà! Elle venait d'être bien payée, alors il n'y avait pas raison d'être radine ici. L'elfe se releva en maugréant en entendant toquer à sa porte avec un peu d'insistance. Ça ne répondit pas quand elle demanda qui s'était entre deux bâillements, mais elle aura vite sa réponse en entrouvrant prudemment la porte, pour finalement vite complètement l'ouvrir pour faire face à Carol. Ariviane allait ouvrir la bouche pour lui demander comment elle avait su, mais finalement il n'y avait qu'à réfléchir une paire de secondes pour comprendre; un collègue lui a tout simplement passée le mot, probablement après que ça ait ragoté un peu. La chasseuse se doutait que les nouvelles se passaient vite ici, mais pas à ce point.

L'elfette se pencha vers l'avant pour jeter un coup d'oeil autour, et tira Carol par la main dans la chambre dès qu'elle s'assura la voie libre. Vu l'heure, ça ne prenait pas un génie pour s'imaginer la raison de sa visite. Au moins, maintenant, Riri avait la confirmation que la serveuse ne l'avait pas quittée tout juste après qu'elle se soit endormie par regret. Tout le monde en train de lire aura une très bonne idée de ce qui se sera passé durant cette nuit, et donc arrivons de suite au lendemain. Avec une autre grasse matinée à son compteur, c'était difficile en passant la nuit dans un lit chaud, et gardée réveillée une bonne partie de la nuit au passage. En prenant le temps de se faire un minimum présentable et de passer un peu de temps à l'Oasis cet avant-midi avec le déjeuner, elle pourra arriver chez Devon à l'heure pour aider à planifier leur départ. Ce rendez-vous terminé, elle serait fin libre de retourner à son camp pour se préparer à tâter le terrain avec ce garnova, mais d'abord un arrêt au bazar pour prendre quelques légumes à l'allure fraîche. Des choses qu'elle ne pouvait pas trouver dans le désert pour son repas du soir, ça n'irait pas faire de mal.

Ses recherches se feraient surtout le soir, donc au final, ce n'était pas plus mal qu'Ariviane se soit réveillée plus tard. Avec un jour ou deux devant elle, l'elfe était plus ou moins confiante de pouvoir cerner le territoire de son gros chat pendant ce temps, mais cela l'aiderait en vue d'installer un piège à son intention à son retour. D'ailleurs, ça lui donnait enfin le temps de jeter un coup d'oeil à ce couteau qu'elle avait trouvé durant son dernier job pour juger de son utilité. Le terrain, l'elfe avait au moins le mérite de le connaître sur le bout des doigts, il suffisait d'espérer que ce serait assez pour traquer ses pistes et les routes habituelles de l'animal sans tomber dessus, mais au cas où curieusement, elle gardait plutôt sa carabine que son arc à portée de main.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mar 5 Fév - 21:36

Le véhicule est un vieux pick-up rouillé amplement suffisant pour ce voyage. Si le magicien est un piètre mécano, son neveu semblait faire quelques vérifications en prenant bien son temps. Les provisions sont déjà faites selon le mage pour les cinq prochains jours, autant profiter d'être dans une communauté où il y a une production de nourriture pour faire ses réserves car selon les dires d'Ewias, Vegas est plus propice à faire pousser du cannabis dans des pots sur un balcon avec de l'eau irradié que du maïs transgénique. Au moins, les choses sont clairs. Comme tout ce petit monde semble se débrouiller seul, Ariviane pourra s'occuper de son côté à chercher son Garnova...

... Et faire chou blanc. Au moins elle a compris que l'endroit où elle a chassé n'est pas le territoire de chasse habituelle de cette bête, lui faisant comprendre qu'il était plus loin de la ville qu'elle ne le pensait. L'elfe fera mieux la prochaine fois. Pire encore, elle a dû taper dans ses réserves de nourriture à elle pour subvenir à ses besoins après non pas une mais deux mauvaises chasses où elle n'arriva qu'à tuer un lièvre. Et encore, c'est le piège qui a fait son taf, pas la flèche.

Le jour J est arrivé et Ariviane sera à la fois surprise de voir Lucie parmi eux, en tenue un peu plus passe partout qu'elle ne l'était les jours précédents. Ewias n'a plus sa patte en vrac mais selon ses dires, il vaut mieux éviter le marathon encore un ou deux jours. Devon quant à lui, propose de garder le quad à Ariviane dans son garage, sinon il peut mettre une bâche sur le pick-up si elle veut le faire transporter. Ewias stipule que c'est une mauvaise idée : il est plus facile de voler un quad qui peut être porter par un ogre ou un troll qu'un quatre roues classiques.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mer 6 Fév - 20:49

Si l'on voulait demeurer optimiste, savoir où ce gros chat n'était pas était un début. S'il avait des tendances à sortir un peu de son territoire alors c'était aussi quelque chose à garder en tête. Elle avait perdu un peu de son temps là-dessus, mais ce n'était que partie remise comme elle pourra s'y mettre pleinement à son retour. Ariviane aura mangé de manière un peu frugale pendant ce temps. S'éloigner un peu plus de la ville n'était pas tant un problème; chercher un point d'eau dans l'autre direction pourrait augmenter ses chances de le trouver. Un prédateur apex avec l'embarras du choix ne manquerait pas de s'installer quelque part où beaucoup de proies passent. Ayant quitté son camp quelque temps, elle vérifiera tout de même pour des signes si quelqu'un, ou quelque chose, s'y était intéressé pendant son départ, de même que d'y cacher une partie de son argent. Une cache pour les mauvais ne faisait jamais de mal.

En se donnant une bonne marge en partant pour les Sables dès son réveil, Riri n'aura pas peur de manquer son rendez-vous. Avec une arrivée quelques heures d'avance, elle se retrouvera un petit temps au Oasis pour prendre des nouvelles avec Jack avant qu'il ne se plaigne qu'elle trop de temps en ville, et essayer d'établir son titre aux dards. Rien que pour la forme, elle lui demandera à nouveau s'il comptait encore vendre cette fameuse bouteille de vin, en lui lâchant que le jour pourrait venir plus ou moins vite. Elle n'était pas près de ses sous, mais il y avait un moyen de se négocier une petite ristournes d'amis, ça valait l'essai de lui parler d'avoir le premier verre si jamais elle n'était pas encore ouverte. Difficile à dire si ce serait avec les quatre-cent sur elle qu'elle y arriverait, mais elle ne comptait pas l'acheter de suite. Encore fallait-il quelque chose de conséquent à célébrer.

Arrivée chez Devon, Ariviane sera agréablement surprise de leurs préparatifs. Elle-même aura pigé dans ses propres réserves pour avoir quelques herbes et épices sur elle comme l'elfe se doutait qu'ils s'attarderaient plus sur les provisions. Même sans être une habituée de Vegas, niveau herbes, ça vous parlera surtout de celles qui se fument. Il n'y avait pas de doute qu'on pouvait aussi en mettre dans son repas, mais ce n'était pas son domaine d'expertise à elle. S'il n'y avait pas assez de place pour tous les trois, Ariviane se fera volontaire pour monter à l'arrière. Avoir une carabine sous la main et l'espace pour la manier en cas de besoin avait toujours de quoi servir. C'était un ''au cas où'', mais c'était gratuit. Ewias pourrait témoigner de vouloir être sur leurs gardes sur la route.

-Je te laisse le quad entre tes mains, échange temporaire, tout ça. Même sans risquer de me le faire voler ce serait un gros caprice avec toute la place que ça prendrait. J'ai déjà mon sac à dos, quelques fringues de rechange et un kit d'escalade à mettre, ce sera plus raisonnable déjà. La bâche par contre, elle peut servir. Pratique de chez pratique ces choses là, et ça prend pas beaucoup de place.

Pendant que tout le monde apportait les dernières touches, Ariviane se paiera le droit de parler seule à seul brièvement avec Devon. Ce n'était pas tant avec l'idée de jouer les chaperons, même si elle était essentiellement ça en cas de pépin, mais la relation entre les deux l'intriguait. Était-il inquiet pour elle, confiant en son initiative, ou un peu des deux?

-Alors, pas nerveux qu'elle se retrouve loin à la ville du jeu?
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Lun 18 Fév - 23:08

Cette fameuse bouteille de vin elfique, Jack comptait toujours la vendre mais il n'avait pas grand acheteur et surtout ne fait pas grand chose pour en avoir pour le moment. Il avait plus urgence à gérer et cette rumeur sur quoi une tentative de vol raté dans son entrepôt l'avait quelques peu rendu prudent. Il prend surement son temps à approcher les bons acheteurs tout simplement.

C'est Lucie qui reçut l'enveloppe contenant de l'argent... signe que Devon fait "vachement confiance" à son neveu, chose qu'Ewias lui fit remarquer, chose que le mage confirma en haussant les épaules. Et c'est après avoir pousser le quad dans le garage du sorcier que le groupe finit par partir, l'arrivé à Vegas étant prévu vers la soirée. Ariviane s'installa devant, il y a deux places passagers mais l'un des membres du groupe devra se mettre derrière à un moment où à un autre quand la route sera juger un peu plus risqué mais tant qu'ils sont dans la zone d'influence des Sables, les risques sont assez minime et autant avoir les fesses assises sur quelques choses d'un minimum confortable.

Ewias ne semblait pas trop inquiet même si le groupe devait arriver dans la nuit à Vegas, le mieux étant de ne pas trop prendre de risque les premiers jours et prendre un hôtel douillet contrôler directement par l'une des familles. C'est plus cher mais au moins ils seront tranquilles. Les endroits où il faut être prudent à cette heure-ci, sont surtout les entrées de la ville pour éviter une embuscade. Il insista sur quoi il ne faut s'arrêter sous aucun prétexte là haut.

Une partie de la journée se passa calmement. Trop calmement même puisque le seul moment où elle sera en alerte, se fut pour voir cinq rachnards courir comme des cons à côté du pick-up, comme si il cherchait à le rattraper. Son point de vue fut mitiger, hésitant entre "est-ce que toute cette race veut sa peau" ou "il n'y a pas plus con qu'un rachnard". Libre à elle de choisir celui qui convient mieux.

Dix-huit heures approche, il ne reste plus que cent cinquante kilomètres et le soleil finira par tomber dans une heure. Petite rencontre imprévu lorsque le groupe vit sur le côté de la route, plusieurs caravanes tiré par des bœufs et parfois quelques véhicules qui ont monté un campement un peu à part sur le bord de la route. De simples marchands et voyageurs, où il y a tout au plus une dizaine de membres. Si ils sont placé de sorte à formé un cercle, vu la position de certaines caravanes Ariviane jurerait qu'ils sont parti de Vegas. Certains véhicules sont tagé d'une sorte de symbole slave souvent utiliser pour s'identifier en tant que voyageurs, où beaucoup croient à tord qu'il s'agit d'une secte ou ce genre de conneries. Ariviane a déjà croiser ce genre de symbole par le passé et sait que ce n'est pas le genre de rencontre bien dangereuse puisque ce sont de simples nomades où il est possible de demander le gîte en créchant non loin d'eux, à défaut de pouvoir demander le couvert gratuitement. Sinon elle peut continuer sa route et arriver dans les temps à Vegas.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Ven 22 Fév - 19:47

À trois entassés à l'avant, ils pouvaient au moins se compter heureux que personne ici ne prenait beaucoup de place. Un peu entassés, mais personne n'avait vraiment besoin de s'asseoir à l'arrière qu'une fois qu'ils se trouveront au milieu de nulle part. Ariviane se demandera un moment à voix basse si elle n'avait pas emmerdé un chaman sans le savoir pour que tous les radnards de la région viennent l'emmerder comme ça. De ce qu'il en était, ça reviendrait à du gaspillage de leur tirer dessus. Le mieux serait d'attendre qu'ils se fatiguent, et espérer qu'ils en crèvent de faim plus tard. L'elfe aurait été à l'avant qu'elle n'aurait pas hésité à ouvrir la portière droit sur la gueule de l'un d'eux s'ils s'étaient approchés trop près, mais hélas. L'elfe informera les autres sur les nomades qu'ils s'apprêtaient à passer. Un petit groupe de voyageurs comme on en voyait beaucoup.

-Ils nous donneront probablement pas le couvert, mais on sera tranquilles pour passer la nuit ici par nos propres moyens si jamais vous préférez à entrer à Vegas de nuit. Avec un peu de bol, ils pourraient savoir quelque chose sur les convois qui ont été attaqués aussi. Ce genre ragots se passent beaucoup dans le milieu.

Sans compter que ça leur sauverait le prix d'une chambre d'hôtel pour un jour. S'ils n'étaient pas équipés pour passer la nuit en extérieur, c'était bien l'une des raisons pour lesquelles Ariviane aura proposé d'emmener la bâche. Pour faire une tente d'une nuit, c'était quelque chose de bien facile. S'ils étaient d'accord, ils pourraient s'arranger comme ils le voulaient avec un coup de main de sa part, quitte à monter leur propre tente ou dormir à même la boîte du pickup avec un bon sac de couchage et assez de place. Pour sa part, une élémentaliste de terre qui avait besoin d'une tente n'était pas une très bonne élémentaliste.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Jeu 7 Mar - 21:45

Emmerder un shaman dont l'esprit totem est un rachnard et qui s'est senti insulté pour avoir tuer son animal fétiche ainsi que sa descendance... Oui ça doit être ça. Déjà il n'a rien d'autre à foutre de vénérer un animal aussi con, sachant que ceux qui vénèrent les rats ont au moins le mérite de vénérer une créature plus intelligente que l'on ne le croit, peu importe si c'est considéré comme un nuisible.

Pour en revenir à la caravane, comme Ariviane s'y connait certainement plus en nomade que ses deux compagnons réunis, elle n'aura pas besoin d'argumenter beaucoup pour les faire céder. Sachant que l'arrivée du véhicule ne sera pas discrète, le groupe sera accoster assez rapidement par deux nomades : l'ancien et un homme ayant la trentaine, se contentant de maintenir sa carabine là où il pourrait l'avoir en bandoulière. Un comportement pas spécialement hostile mais où la prudence est de mise. Lucie préféra laisser l'elfe gerer les négociations, elle ne sait pas comment cela se passe la discussion chez ce genre de nomades.


"Je suis Joseph Simek. Si vos intentions ne sont pas hostiles et que vous êtes là pour commercer, on vous souhaite la bienvenue."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3871
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Ven 8 Mar - 23:18

Leur aîné semblait un peu à cran vis à vis de l'elfe avec son arme dans les mains alors que, elle, l'avait bel et bien en bandoulière et hors de portée de main facile quoique toujours là. Elle le laissa parler premier, un peu méfiant mais somme toute cordial, vu le bordel local ces derniers temps et des rumeurs de caravanes détruites, la réaction n'était pas bien mystérieuse. L'enclume le salua à son approche, et hocha du chef quand il lui exprima ses termes.

-Bonsoir à vous. Je suis Ariviane Lanverlais, libre à vous d'abrévier comme vous voulez, et voilà mes compagnons Lucie et Ewias. J'ai peu de matériel à échanger, mais j'ai de l'argent si ça ne pose pas problème. Je serais contente de voir votre sélection, je préfère largement à devoir faire des achats à New Vegas.

La protection mutuelle entre voyageurs se faisait parfois un sujet sensible. Si deux groupes de nomades pouvaient relativement bien se faire confiance, c'était une autre histoire pour des étrangers comme eux, à moins d'avoir une réputation. Ça pouvait devenir nécessaire d'acheter au passage simplement pour avoir leur confiance comme quoi ils étaient sérieux. Avant de se mettre à aller regarder par elle-même, elle souhaitait attendre que Joseph pose les cadres, histoire d'éviter un faux pas.

-Sinon, je remarquais que vous étiez sur le point de poser camp, alors je souhaitais demander votre permission afin de poser le nôtre proche aussi. La sécurité du nombre, tout ça.

Malgré quelques questions à poser de son côté, il valait mieux tâter un peu le terrain en son sens avant de se lancer, de sorte qu'il ne change pas d'avis, et puis les autres membres de la caravane pourraient se montrer tout aussi loquaces que l'ancien sinon plus après un achat. Comme éclaireuse, c'était le genre de choses auxquelles Ariviane devrait se familiariser aussi. Elle n'avait pas eu autant d'expérience avec ce genre de rencontre qu'elle l'aurait voulût après être partie en voyage.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Pile humaine

Nombre de messages : 292
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum