Les animaux c'est quand même plus simple

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mar 20 Nov - 17:33

Au moins Ariviane se fera tranquille jusqu'à arriver au comptoir. Le commentaire de Jack, il fallait s'y attendre et si elle força un rire, n'y réagit pas trop. Les barmans faisaient pratiquement office de psychologues dans les terres désolées, et depuis un peu toujours en fait. Ce devait être pour ça qu'ils étaient si bien renseignés après. Les gens devaient en dire long et ne plus trop faire attention quand ils en avaient sur le coeur, et avaient quelques coups dans le nez mais passons. Quant à elle, l'elfe lâcha un soupir en s'asseyant, plus par fatigue accumulée que par exaspération à ce qu'il disait. Ça s'était presque une invitation à lui faire raconter, et puis non-officiellement, c'était presque ça son travail.

-Les chats, je les auraient bien pris à la place. Passée par un parterre de ronces qui donne sur un nid de radnards un bon dix mètres plus bas au moins. La petite famille a amorti ma chute, mais papa n'était pas content. Papa était mutant aussi, et je suis chanceuse que c'est qu'un beta qui m'a mordue parce que je sens que mon bras, il me l'aurait cassée. Mauvaise journée ouais. Journée productive, mais mauvaise journée. J'ai vu pire, et ça ira mieux bientôt je sens. Laisse personne te dire que des radnards peuvent pas te pourrir la vie au fait.

Il n'avait qu'à prononcer les mots bain chaud pour qu'un frisson lui remonte immédiatement. Contrairement à la croyance populaire, on ne s'habitue pas tant que ça à ces conditions, et franchement ce genre de petits luxes n'en devenaient que meilleurs. Quand il mentionna qu'il avait une bouteille de vin elfique dans ses affaires, la ranger eut malgré elle les sourcils qui s'arquèrent et la tête qui pencha sur le côté, l'air de dire qu'elle avait de la difficulté à le croire. Malgré son incrédulité, ce n'était pas les choses que l'on gardait sous la table, et il devait surtout la montrer pour impressionner les bonnes personnes.

-Tu m'as eue à bain, la bouteille par contre sort un peu de mon budget. Celui à qui t'as prit ça a dût la pleurer. Au moins je sais où aller si j'ai quelque chose de gros à fêter, ou que j'en ai les moyens...

Il n'y avait pas de doute qu'il mentionnait ce vin pour lui mettre l'idée dans la tête, il faisait du business après tout. De quoi lui faire penser à lui le jour où elle touchera le gros lot, pas de doute là-dessus. Par contre d'ici là, elle était déjà plutôt bonne cliente à ses yeux sûrement. Si ses visites n'étaient pas trop fréquentes, il savait que c'était plus souvent qu'autrement pour le traitement complet. Ce n'était pas encore les bains publics de là où elle vient, ça ils en avaient déjà parlé, mais aux Sables ou avec sa clientèle actuelle difficile à dire s'ils seraient du genre à pouvoir se tenir assez pour, pas pour ceux mixtes ça c'est sûr. D'ici là, la baignoire était bien assez. En mentionnant un nom, Jack suivit son regard pour se retourner vers ladite Carol.

-Oui, j'aime bien ton plan Jack. Va pour ton rhum alors. Je t'achète ce qui en reste pour amener ça en haut. Ah, avec un deuxième verre aussi, sait-on jamais. Encore heureux que je déborde pas de thune, tu sais dire ce que je veux entendre.

La ranger lui sortira les quatre-vingt dollars de suite, sachant qu'il y avait de bonnes chances qu'elle ne ressorte pas de sa chambre jusqu'au matin. Pour ce qui était du massage, rien qu'à sa réaction hésitante, Jack pouvait deviner que l'idée avait fait du chemin. Elle allait bientôt se faire payer, mais il ne fallait pas trop devenir dingue non plus, ne serait-ce que pour avoir assez pour commander à manger. Ça lui faisait soixante dollars encore en sa possession, mais le ton de Jack laissait deviner qu'il n'y avait pas que l'argent en options, bref ça restait à négocier, puis le deuxième verre était pensé pour à la rigueur. Un petit truc qu'elle avait prit du barman ça, parait-il qu'offrir un petit verre à l'autre parti donnait toujours un petit coup de pouce, puis elle n'était pas une grande buveuse alors l'elfe ignorait même si elle viderait ce qu'elle avait par elle-même.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mar 20 Nov - 22:01

Jack est ce qu'il est mais ce n'est certainement pas un maquereau. Dans son bar il y a de toute sorte de service mais c'est à elle de se démerder pour avoir des pourboires tant que cela n'est pas vulgaire. Ici c'est un bar, pas un bordel !

Le barman finit par sortir une bouteille sous son présentoir à alcool et deux verres (propres) qu'il reposa sur le plateau de Carol, avant de reprendre les consommations vide et comptait l'argent que lui donnera Ariviane.


Carol Merser:
Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 P1eXYRe

"Vous pouvez me suivre ? C'est la chambre au fond du couloir."

Elle l'accompagna dans cette chambre avant de poser le plateau sur une chaise et s'absenter, une habitude pour ramener la traditionnelle baignoire à roulette rempli en partie d'eau froide. Elle laissera donc Ariviane se mettre à l'aise le temps qu'elle ramène plusieurs sceaux d'eau bouillante pour réchauffer tout ça. Même si le bain n'est pas encore tout à fait chaud comme il faut, Carol lui fera signe de s'y prélasser pendant qu'elle rapproche la chaise avec le plateau et l'alcool et lui servir un verre. Elle s'absente le temps de laisser Riri s'y installé confortablement et rechercher, comme à son habitude, un sceau d'eau tiède cette fois-ci, pour lui verser sur les cheveux. Sans demander son avis, elle commença à y démailler ses cheveux, où de la terre s'est prise dedans. Elle a toujours été aussi professionnelle cette fille.


"Vous désirez autres choses ?"


Dernière édition par Obscurité le Mer 21 Nov - 0:25, édité 3 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mar 20 Nov - 23:46

L'elfe savait à peu près comment les choses marchaient. Jack n'était pas maquereau en effet, et Ariviane devait s'imaginer que ce serait Carol qui empocherait comme pourboire. Qu'elle ait le droit de dire non sans répercussions, au fond l'elfe préférait encore ça, même si raconté de la sorte ça donnait l'impression d'être un peu prédatrice. Pour le coup, elle n'en était pas à sa première fois, mais savait à peu près comment les choses se faisaient ici comme elle était un peu habituée. Elle hocha de la tête à la serveuse et l'y suivit. Pour la peine, elle se proposera même pour aider à ramener quelques sceaux d'eau pour l'y aider. Curieusement, l'idée de se tourner les pouces en regardant un autre travailler la rendait toujours un peu mal à l'aise, et ce même si elle avait payé pour. Elle aurait bien examiné le couteau qu'elle avait ramassé entre-temps, mais même pour l'elfe qui était un peu cruche en situations sociales elle pouvait se douter que ça faisait mauvais genre en entrant dans la pièce. Finalement, elle finit par commencer à se dévêtir pour le moment qu'elle attendait tant dès le moment qu'elle faisait route vers les Sables. Là où elle était, il n'y avait pas vraiment raison d'être timide et ça ne la gênait pas du tout d'être nue face à la serveuse. Ce n'était pas non plus exclusivement le fait qu'elle soit une femme, ni même qu'elle soit douce à l’œil. Un bain était presque une tradition, même si elle était habituée à quelque chose d'un peu plus ouvert. Avec une tribu forcément on faisait rarement quelque chose seul dans son coin, même ça. Une place publique comme une autre, mais après le manque de sources d'eau naturelles et une culture différente avaient de quoi expliquer facilement pourquoi ce n'était pas le cas ici.

Assise au fond de la baignoire, elle laissera sortir un soupir soulagé tout en balançant la tête vers l'arrière, et dire qu'elle n'avait même pas encore ajouté l'eau chaude à proprement parler. S'il n'y avait pas de cela entre deux boulots de merde, la ranger aurait probablement perdu les pédales depuis un temps, ou ne serait pas capable de prendre les choses à ce rythme. Ses maux et stress des derniers jours ne seraient que du passé, plus fraîche au propre comme au figuré en bref. Pendant que Carol s'excusa de nouveau, elle alla cherche son verre et en but juste assez pour se faire un aperçu du goût. Elle fit preuve de retenue pour le moment car avec son gabarit, il ne lui en fallait pas beaucoup pour se retrouver bien imbibée. Au retour de la serveuse avec un nouveau sceau, Riri s'avança un peu pour la laisser lui rincer les cheveux, et lui laisser l'accès plus facile vu l'initiative qu'elle avait prit. De sa position complètement détendue, l'elfe rouvrit les yeux quand on lui demanda si elle souhaitait autre chose. Ariviane parut tracassée par quelque chose un moment, quoique de dos ça devait être difficile à deviner.

-Pour l'instant j'ai tout ce qu'il faut je crois... Avec l'état de mes cheveux, tu risques d'y être pour un temps. Tu peux goûter au rhum si tu veux, ça fera pas partie du pourboire, promit. Je crois pas que je finirai la bouteille toute seule ce soir de toutes façons.

Elle lui laissa la balle dans son camp pour ce qui était du verre, libre à elle de le prendre ou non. À la voir ça ne devait pas être la première fois qu'on lui offrait, ni la dernière. Pour ce qui était de ses cheveux Riri les avaient longs, et elle ne les avaient pas manqués dans ses efforts pour se masquer des radnards. Avoir su que ça avait été en vain, elle ne se serait probablement pas donnée la peine, mais ce qui était fait était fait après. La chasseuse se laissa mariner un moment en replongeant un peu dans l'eau, puis remonta en se grattant la joue du bout du doigt.

-Sinon, je me demandais si tu serais d'accord pour finir avec le massage. Tu peux blâmer Jack de m'avoir mise l'idée dans la tête, mais avec les deux-trois derniers jours que j'ai eu, je dirais franchement pas non après les carrés de ronces, la marche forcée en désert et une attaque de radnards enragés. Tout ça pour une boîte si tu peux le croire.

Avant de parler prix, il fallait savoir si elle était d'accord tout court pour commencer. Comme l'avait dit Jack, il n'était pas maquereau et Riri savait comment les choses fonctionnaient ici, même si elle ne demandait rien de nature sexuelle pour le moment et que Carol avait un tempérament plutôt professionnel. Si elle disait non, ce serait dommage, mais sans rancune car ce n'était pas tout le monde qui pourrait faire ça à un étranger. Les gens c'est compliqué après.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mer 21 Nov - 1:33

Ce qui est bien dans ce genre de situation, Ariviane peut parler de tout et de rien, tenir une conversation faisant parti de ce travail. Elle commencera à rincer ses cheveux correctement, retirant la terre qui partie assez vite avant de se retrouver devant les nœuds qu'Ari n'a pas réussi à retirer avant de rentrer dans le bar. Si Ari n'a pas réussi pour des cheveux qu'elle connaissait mieux que personne, c'est qu'il y a peu être une raison : certaines épines sont coincés dedans et l'elfe pourra même sentir une certaine pointe d'agacement chez Carol pour ne pas réussir à faire correctement son travail qu'elle a pourtant répété des centaines de fois.

"Je comprends pourquoi Jack vous a dit que vous vous étiez battu avec une meute de chat. Vous avez dû plonger la tête la première pour ses ronces, vous en avez vraiment partout."

Du côté d'Ariviane, cet alcool c'est du miel et elle sait qu'il saoule bien plus qu'il n'y parait. Il n'y a pas à dire, Jack sait comment la peloter dans le sens du poil et lui faire apprécier ce que seul un sédentaire dans une situation confortable peut comprendre. Et pourtant la ranger a vécu à la dure et vivre à la dure est une religion, mais voilà, elle ne cracherait pas pour que ce confort dort plus que deux jours. Le mieux serait qu'il dure bien plus longtemps que deux jours tout en profitant de la dose d'adrénaline que lui procure l'aventure, le soucis on ne peut pas embarquer ce confort avec soit pendant les voyages.

Ariviane a bien fait de proposer un verre à Carol, qui se calma aussitôt, laissant paraître une certaine gène pour avoir reconnu la valeur que pouvait avoir ce rhum.

"Je ne sais pas si je dois accepter Ari, c'est que je ne voudrais pas abuser de votre gentillesse."

Vouvoiement toujours présent, le reste c'est qu'elle connait le prénom raccourci d'Ariviane puisque ce n'est pas son premier passage à l'Oasis Bar. Elle cédera après que la ranger ai insisté une seule fois. Buvant un peu du rhum, elle sembla l'apprécier mais ne força pas trop puisque démêler les cheveux allaient plus long qu'elle ne le pensait.

"Jack a beaucoup de goût pour les alcools. Je sais qu'il se sert des réseaux du Guz Torbal mais je n'ai jamais su comment il s'y prenait pour avoir des contacts jusqu'en Jamaïque. Surtout qu'à l'entendre, il faut bien arrosé les pirates si on veut avoir quelques choses de là haut. J'ai appris que vous avez beaucoup voyagé, vous avez déjà été jusqu'aux les îles ?"

Début de conversation où Ari peut raconter à peu près n'importe quoi. Elle n'en sait pas trop sur cette région là et qu'en effet, la piraterie est bien d'actualité et que la région est productrice d'alcool et en plus d'être spécialisé dans la pèche avec souvent des localités dirigé souvent par un gouvernement proche de celui que pouvait avoir Port Poussière. Au moins ça fera passer le temps cinq bonnes minutes avant de passer sur le sujet de ses dernières aventures. Les deux femmes auront bien entamé leurs verres et à regarder ce qui restent dans la bouteille, il reste dedans un verre chacun bien plein. Reste à savoir quand se resservir.

"Il n'y a aucun soucis, vous êtes ma dernière cliente de la soirée. La seule chose dont je peux blâmer Jack, c'est de ne pas avoir été assez regardant sur vos cheveux qui sont plus emmêler que l'on ne pouvait le croire. J'ai peu être perdu quelques pourboires mais au moins je l'ai gagner à éviter pas mal de main aux cul. A cette heure-ci c'est souvent un calvaire à esquiver."

Carol la complimentera sur les cheveux et Ari ne sait pas trop comment le prendre. Elle arrivera à démêler un gros nœud, il n'en restera plus qu'un. La seconde conversation portera sur les radnards puis sur l'accident.

"Avec l'explosion atomique à l'Ouest, les radnards ne savent pas où donner de la tête et on m'a dit que leurs populations bougent suite à ça. Les éleveurs sont devenus assez nerveux et ils n'hésitent plus à attaquer le bétail en plein jour tellement la nourriture manque. Ca n'a rien d'étonnant qu'ils insistent là où normalement, ils fuient assez facilement. Quant à votre boite, j'espère qu'elle en vaut la peine. A vous entendre, c'est à cause d'elle que vous avez dû sauter la tête la première dans les ronces."

C'est vrai ça ? Est-ce qu'elle en vaut la peine ? Si regarder le contenue ne la regarde pas, il n'a même pas jeter un œil astralement pour voir si elle dégageait une quelconque magie. Il manquerait plus que ça soit vide et pourtant la caissette ressemble bien à la description donné par le boucher.


Dernière édition par Obscurité le Mer 21 Nov - 21:41, édité 2 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mer 21 Nov - 4:42

Au moment où Carol mentionna le coup des ronces, Ariviane ne pourra pas s'empêcher de rire à gorge déployée, quoique de bon coeur. Ou bien c'était l'alcool qui commençait à faire effet car elle avait entamé son verre ou bien le fait d'enfin se poser après tout ce stress, mais elle rit bien à cause de ce commentaire. Si elle voulait entendre des histoires alors elle allait être servie ce soir. Après si elle n'avait pas trop l'occasion de bouger des Sables, ça pouvait être intéressant d'entendre des voyageurs raconter, ou se la raconter des fois. Il n'y avait pas de doute que l'on devait leur en rajouter une couche au passage, les histoires de pêcheurs bref.

-Plongé tu dis? Je suis passée à travers le sol. Pour emphase, Ariviane pointa dans les airs et puis vers le bas. Je suis tombée enviroooon... Quinze mètres je pense? Ces mêmes ronces ont ralenti ma chute, mais tu peux voir comment elles m'ont laissée. Il y avait une caverne en-dessous, le nid des radnards qui m'ont faite ça au bras. On m'en a enlevée le plus gros des ronces sinon, j'en avais jusque dans le short dis-toi... Écoute, pour le rhum hésite pas, c'est si toi tu en veux, si j'ai demandé un deuxième verre c'est que j'y ai pensé.

La pauvre commençait à se frustrer à lui démêler les cheveux, et l'offre sembla l'aider à la mettre un peu plus à l'aise. Il semblerait que le petit conseil de Jack avait du vrai, il fallait avouer qu'il savait comment flatter les gens dans le sens du poil, il ne serait pas très bon barman sinon après. Si elle était un peu gênée au début, peut-être en pensant qu'elle faisait surtout ça par politesse, elle ne se fera pas prier. C'était au tour de Carol de lui en raconter cette fois, et l'elfe en profita pour commencer à se laver de son côté pendant qu'elle continuait à lui démêler les cheveux. Il n'y avait pas à dire, le bras de Guz Torbal se rend vraiment loin. Ce n'était pas étonnant après que certains cherchaient à briser son monopole. L'elfe ne connaissait pas trop ces jeux politiques, ni assez sur le comptoir des nomades pour se faire une opinion sur eux mais elle avait eu d'assez bonnes relations avec ses employés au niveau local jusque-là pour avoir à redire. L'histoire des relations avec les pirates piquait bien son intérêt, jusqu'à ce que Carol ramène le sujet sur elle. La question lui fit prendre une autre gorgée, la dernière dans son verre en ce moment.

-Je peux pas dire que je sois allée aussi loin non. J'ai quand même fait mon bout de chemin par contre. J'arrive du Nord, proche des montagnes de Yellowstone. C'est plus montagneux, et y'a beaucoup plus de verdure. Ma tribu me manque des fois, mais j'ai pris ma décision de faire mon chemin moi-même pour un bout de temps. C'est bien d'aller loin, mais on peut trouver des trucs géniaux tout le temps bien plus proche qu'on pense. Comme là en ce moment par exemple, j'ai pas trop à me plaindre.

Considérant que ce qu'elle venait de dire commençait dangereusement à s'approcher du flirt, les oreilles d'Ariviane remuèrent et s'éclaircit la gorge avant de se faire embarrassée. Une chance qu'elle était de dos, quoique Carol aurait pu voir ses oreilles lui chauffer même de dos. Sinon, l'elfe parut aussi un peu nostalgique en mentionnant sa tribu en effet. Même avec une perception du temps un peu différente à cause de sa longévité, il y avait de quoi trouver le temps long des fois aussi loin d'eux. Elle comptait bien revenir un jour et les retrouver, quand elle jugera être une ranger accomplie et non une pâle copie de ce que ses ancêtres étaient à en croire les histoires à leur propos. Au moins ce que Carol avait à ajouter par après la rassura au moins sur le fait qu'elle ne se faisait pas chier ici. Ce n'était pas encore dit si elle aurait plus ou moins, mais son commentaire sur le fait qu'elle préférait de loin ça aux clients de fin de journée semblait bien réel.

-Eh bien si tu préfères ça aux fins de soirée attrape miches, y'a pas raison de pas avoir de prochaine fois. Ouais, cette explosion en a causé pas mal d'emmerdes hein... C'est plus trop étonnant du coup que l'alpha de la bande soit était en plus un mutant. S'ils sont tellement en surnombre en plus, faudra s'attendre à ce qu'il y en ait plus des comme ça. À ce rythme ça pourrait devenir nécessaire d'en exterminer le plus possible pour éviter qu'ils fassent disparaître les autres animaux de la région.

Elle pourrait peut-être montrer aux éleveurs locaux comment placer des pièges à collet autour de leurs terres pour protéger leur bétail si ce n'était pas déjà fait. Ça sauvait potentiellement des balles et ça pouvait leur permettre d'en tuer qui pourraient avoir passé à travers leurs filets. Les radnards ne valent pas grand chose, sauf peut-être la peau en assez grandes quantités. C'était l'un des dangers du fait qu'ils soient aussi nombreux. Ce n'était bon pour personne qu'ils se mettent à déranger l'écosystème local qui était déjà très fragile. À la mention de la boîte, Riri eut le réflexe de regarder en direction de son sac à dos. Si ça n'avait pas été la bonne, Ewias ne lui avait pas dite le contraire, et elle estimait qu'elles étaient faites pour savoir si on les ouvraient alors qu'il ne fallait pas. Pour ce qui est de ce qui se trouvait à l'intérieur, elle estimait qu'Egon était une personne de confiance, et que l'un de ses proches amis devait l'être assez pour ne pas avoir envie de jouer les fouille-merde.

-Pour valoir la peine, suffit de demander à l'autre. On m'a demandée d'aller chercher ce colis après qu'il ait été perdu dans une attaque de raiders, et à la base ils pensaient que tout le monde était mort sur le coup, ou alors c'est l'excuse pour ne pas avoir à envoyer de groupe de recherches, mais il faut pas le dire trop fort. Ben il se trouvait qu'il y avait bien un survivant après trois jours; assez longtemps pour mourir de soif. C'est lui qui m'a trouvée; je campais à quelques kilomètres pour chercher de jour et lui a vu mon feu. Il l'a pas eue facile avec une jambe cassée, mais le docteur a dit qu'il devrait bien s'en tirer. Ariviane marqua une pause pour se pencher vers la chaise et se verser un nouveau verre. C'est lui qui l'a jetée au bout de ses bras dans les ronces au fait. On peut faire des trucs cons sous le stress. Une fois j'ai cueillit un type en train de faire de l'hypothermie et je lui disais que je mettais souvent des pierres dans mon feu pour en faire une source de chaleur, et lui il a eu la brillante idée d'en prendre une et la mettre dans son sac de couchage. Le sac l'a même pas ralentie elle a fait un beau trou bien rond. Pour sa part, le jeune il était plutôt grande gueule, mais pas méchant. Ça me fait penser par contre combien on en ramènerait si on avait le réflexe d'aller vérifier...

Il y avait une note un peu plus mélancolique sur la fin. Oui, les groupes de recherches coûtaient de l'argent. Oui, c'était un peu naïf de penser que Guz Torbal en avait quelque chose à cirer de ses employés aux bas échelons. Elle savait par contre que sur un niveau personnel, ce n'était pas toujours aussi froid que ça, et qu'il y aurait sûrement des contents qu'elle l'ait ramené. Des fois il fallait juste se contenter de ça. Pour sa part, ça valait bien quelques piqûres et une morsure pour le ramener en un seul morceau. Pour la peine, maintenant qu'elle y était déjà, elle éleva la bouteille pour faire signe à Carol si elle en voulait un second. Elle méritait au moins ça pour l'avoir écoutée raconter sa vie, d'autant que la soirée était encore plutôt jeune, quoique Riri entama son second service avec plus de retenue dans le but de le faire durer, et probablement aussi parce qu'elle le sentirait le premier avant longtemps.

-Au fait, tu peux me tutoyer si tu veux, je suis pas CE genre d'elfe, ou alors m'appeler votre majesté si on veut vraiment aller dans le trip... Par contre on a beaucoup parlé de moi du coup, Carol elle, elle fait quoi de beau?
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Jeu 22 Nov - 0:50

Avoir Carol de dos est double tranchant. Autant cela peut l'aider à cacher sa rougeur, autant Ariviane ne connaîtra pas la réaction de la jeune femme qui continuera à démêler ses cheveux. Le dernier nœud sautera à peu près à ce moment là. Elle prendra le sceau qu'elle remplira à moitié de l'eau de la baignoire avant de lui reverser sur la tête pour bien les nettoyer. Toujours aussi professionnelle et sachant qu'elle avait une femme avec elle une femme qui prenait un minimum soin de ses cheveux, elle sortit un peigne de sa sacoche pour les recoiffer et les démêler définitivement. Pour un service à 20$ qui, normalement est bien plus court que cela, ce n'est pas cher payé.

Les radnards, le seul petit soucis est que les nomades ne s’intéresseront pas à leur chasse pour sauvegarder l'écosystème. Les éleveurs arriveront à géré ce petit soucis en prenant un peu plus cow-boy pour régler ce problème. Le radnard reste un nuisible qui ne vaut guère mieux qu'un cafard. Sa population finira par redescendre d'elle même après qu'ils se soient bouffés entre eux après donné un coup à l'écosystème.


Carol rigola de la petite histoire d'Ariviane, des personnes pas très futées ne sont pas ce qui manquent dans le Wasteland et le plus triste dans cette histoire, c'est qu'ils arrivent à survivre.

Servant de nouveau un verre, la fille lui frotta légèrement les cheveux à la serviette pour éviter de les emmêler de nouveau avant de lui enrouler au dessus de la tête. La réponse à la question de Riri fut assez brève, Carol se levant après avoir terminée sa tâche.

"Et bien on va en discuter pendant le massage !"

La serveuse laissera Ariviane sortir, l'essuyant un peu avant de la laisser s'allonger sur le ventre sur le lit, ses formes peu généreuses se modelant parfaitement au matelas. Carol posera le plateau sur le lit avec les deux verres de rhum. L'elfe entendit un bol s'ouvrir, les mains froides pleine d'huile de Carol la faisant sursauter. Ariviane a réussi à négocier une petite séance de massage sans rien donner en échange si ce n'est de lui avoir permis de goûter un alcool fort qu'elle n'aurait jamais eu l'occasion de boire en temps normal.

Carol se débrouillait relativement bien pour le massage, passant délicatement sur les plaies sans trop forcé. L'elfe frémit, cette petite douleur se mélangeant avec le plaisir.

"Juste une serveuse comme une autre. J'ai perdu mes parents il y a des années et je travaille depuis un an pour Jack. Pas seulement pour moi mais aussi pour mon jeune frère. Je paie un petit supplément chez un mécanicien des Sables pour qu'il ait une formation en mécanique. Je fais ma vie, il fait sa vie."

Le verre d'Ariviane baisse, tout comme celui de Carol. Sans la prévenir, elle glissa sa main sous la poitrine d'Ariviane. Il n'en reste que le tiers pour chacune.

"Inspire... Maintenant expire." CRAC

L'elfe couina de plaisir et ce malgré le côté désagréable pendant une fraction seconde. Ari ne sait pas si le moment elle rougissait parce qu'elle a senti le souffle de Carol dans le creux de son oreille gauche ou si c'est à cause de l'alcool ou si c'est le fait d'avoir une partie de ses vertèbres de replacer. Elle fera de même de l'autre côté. Elle recommença à la masser, cette fois ci un peu plus au niveau des épaules mais rien que le fait d'avoir senti la poitrine de Carol sur son dos pendant qu'elle se faisait replacer n'avait pas laisser Ariviane indifférente. Les gestes de Carol sont devenu un peu plus hasardeux mais plus doux, signe qu'elle non plus ne tient pas très bien l'alcool.

"Tu sais, ma vie n'est pas aussi trépidante que la tienne. Moi ce qui m'attends, c'est juste mon frangin qui doit dormir à cette heure. A vrai, je t'envie. L'aventure, tout ça, c'est certainement plus excitant que de se faire peloter le cul par des dégueulasses."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Jeu 22 Nov - 10:34

C'est vrai que l'écosystème, les éleveurs ne devaient pas en avoir grand chose à faire. S'ils étaient moins scrupuleux ils pourraient même songer au fait que moins d'animaux autour voulait dire encore moins de produits de chasse pour leur faire compétition. C'était embêtant pour l'elfe de son côté, mais sa voix à elle n'avait pas grand poids à comparer. Du côté de Carol, si le démêlage de cheveux avait été fastidieux, son enthousiasme pour la suite laissait supposer qu'elle s'y amusait autant qu'Ariviane appréciait. Si tout le monde y trouvait son compte après alors tant mieux. Enfin elle ne parla pas beaucoup au début, et se faisait surtout concentrée sur les mains de la serveuse et ses mouvements. Elle se débrouillait très bien, et les réactions de l'elfe ne devaient pas manquer de le lui faire savoir. Si elle avait toujours des élancements dans ses plaies et ses égratignures, ça semblait s'évaporer bien vite de son côté, d'abord dans une tension qui la faisait se contracter, puis un soulagement qui la faisait se détendre et soupirer.

C'était au tour de Carol de s'ouvrir un peu cette fois. Pour ce qui était de jouer les psys, il semblerait que les rôles allaient se voir échangés un peu à l'entendre parler. Entendre pour ses parents mit une notre un peu triste à cet échange, mais son ton laissait supposer qu'elle l'avait accepté depuis, et était passée par-dessus cette perte. Avec l'âge de la jeune serveuse, il fallait se douter que ce n'était probablement pas une mort naturelle, mais elle ne poussera pas le sujet par ce qu'elle considérait du respect pour elle d'amener ça à son rythme. Cette façon de se rabaisser elle-même par contre eut de quoi la tiquer un peu en serrant les lèvres. Elle mit quand même ce qu'elle avait en tête de répondre sur la glace quand elle lui conseilla de se préparer à ce qui allait suivre. Un courte douleur suivit d'un relâchement qui lui fera sortir un bruit qui s'approchait beaucoup du gémissement de plaisir sur le coup. Elle en lâchera un autre beaucoup plus silencieux cette fois en sentant son souffle contre son oreille, mais la serveuse était bien trop proche pour ne pas l'avoir entendue. Il n'y avait pas que les homanimaux qui avaient droit aux organes auditifs sensibles après. Elle retrouvera assez ses esprits par après pour enligner des mots, surtout maintenant que c'était la deuxième fois qu'elle se dénigrait.

-Oui ben je peux te dire que par chez moi, celui qui fait les flèches a droit au même respect que celui qui les utilise, rien que pour te dire que le ''simple'' ci ou ''simple'' ça, j'y crois pas trop. Sans des trucs comme ce que tu fais là de mon côté, ça ferait longtemps que j'aurais brûlé ou rentré chez moi. S'il y a quelque chose que tu fais bien alors tu peux en être fière. Supporter un job pour soutenir de sa famille et leur donner une meilleure chance dans la vie, moi je m'en fous de ce que tes dégueulasses peuvent dire je trouve ça impressionnant. Aider les gens à se sentir mieux dans leur peau, c'est un talent que je respecte parce que c'est pas un stimpack qui fera ça.

Il n'y avait rien de mielleux ou dit pour faire plaisir dans la voix de l'elfe, elle se faisait tout bonnement on ne peut plus sérieuse. Dans les échelons sociaux, le travail de serveuse était peut-être considéré de bas étage par ici, mais la tribale n'avait pas ce point de vue. Les siens se soutenaient et le travail de chacun était important pour la survie de l'ensemble. À culture différente point de vue différent. Enfin, il fallait croire que ce qu'elle racontait ne tombait pas dans l'oreille d'une sourde parce que Carol ne se faisait pas moins proche. Ce massage prenait une dimension plus intime que ce à quoi l'elfe s'attendait, et ce n'était pas du fait qu'elle optait pour la tutoyer maintenant. Toutes les deux avaient bu à peu près la même quantité, et toutes les deux avaient un gabarit similaire, alors ce n'était pas difficile d'imaginer qu'elles en serait au même stade. Riri lui poserait bien quelques questions à propos de son frère et de leur situation du coup, mais c'est qu'elle était bien distraite de son côté.

-hnn, je vais finir par être jalouse à presser ça contre moi. J'ai beau être plus âgée je passerais pour pré-pubère à côté de toi...

Et encore, Carol était loin des formes particulièrement généreuses, mais assez pour qu'ils soient une présence insistante. Difficile après de ne pas être au moins un peu complexée quand pratiquement n'importe qui pouvait passer pour une miss gros seins à côté d'elle. Même en étant un peu dense de son côté, cela devenait un peu évident qu'on lui envoyait des signaux. Eh bien si elle s'était amusée de ses réactions jusque-là, c'était embarrassant à amener, mais la ranger finit par se décider à le mentionner.

-... Tu pourrais euh... Faire les oreilles aussi..? C'est--hum, tu verras je pense...

Que ce soit elle en particulier ou quelque chose que partageaient les elfes de bois, cela restait à prouver. Ce qui était clair par contre, c'est que s'il qu'elle lui souffle dans l'oreille pour couiner, au moment où Carol s'y mette vraiment ce ne serait pas étonnant qu'Ariviane ait à mordre son oreiller pour éviter de faire trop de bruits. Comme elles faisaient une bonne quinzaine de centimètres au moins elle aurait de quoi travailler. Pour le coup, elle pensait avoir peut-être ouvert une boîte de Pandore à ce propos, mais au diable. Si elle avait été fumeuse, ça aurait été de quoi s'en griller une par après décidément. Et dire qu'il restait toujours l'avant à faire!
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Jeu 22 Nov - 19:01

Les mains de la serveuse commenceront à lui masser le cou comme si elle cherchait à lui chauffer les nerfs. Tout ce qu'elle trouva à dire est un "relâche" avant d'entendre de nouveau deux CRAC en lui replaçant les cervicales. Ça surprends, c'est désagréable la première seconde mais Ariviane bougea instinctivement sa tête un peu sur le côté d'un air dubitatif. Elle ne voit pas la différence mais étrangement, elle sait qu'elle va mieux avec cette impression d'avoir la tête plus légère. Autant son frère fait peu être un apprentissage pour la mécanique, autant Carol n'a pas besoin de prendre de cour d'ostéopathie avec tout ce qu'elle vient de replacer à Riri ce soir.

Par contre si Carol connaissait aussi bien l'anatomie humaine, Ari avait peu être demandé quelques choses qui paraissait évidente chez sa masseuse concernant les oreilles des elfes plus sensibles que la moyenne. Si elle se fit d'abord masser les oreilles, l'elfe sentira de nouveau la poitrine de cette femme sur son dos nu avant de sentir son souffle dans les oreilles.


"Mon frère ne m'attend pas et mon service est terminé. Ça mérite un peu de repos, non ?"

Elle a cessé de lui masser l'oreille où elle a senti son souffle, la main passant sous la poitrine d'Ariviane pour lui caresser le ventre, remontant doucement à sa poitrine plate. Sa langue prit assez rapidement le relais sur le relais. Au moins l'elfe comprendra assez rapidement que Carol n'avait rien contre un "coup d'un soir" avec un belle fille, pour changer. Et cette fille à clairement des doigts de fée en dehors du démêlage de cheveux et si il n'y avait pas eu l'oreiller, les voisins de chambre auraient fini par taper contre le mur peu épais pour moins de bruits. Il ne faut pas croire que Riri ait fait l'étoile tout le restant de la soirée, elle aussi sait a dû démontrer qu'elle savait aussi utiliser ses doigts. Sans parler du machin qui traîne dans son sac à servi lui aussi.

Le lendemain matin, l'un des seuls gros soucis sera que Riri ne se rappellera plus trop des détails de cette soirée si ce n'est qu'elle a pris son pied et que l'oreiller n'a pas servi que pour elle. L'autre gros soucis est le mal de crâne qu'elle se tape. Elle ne sait pas trop quel heure mais à entendre le bruit dehors, il ne doit pas être loin de 10 heures du matin, signe qu'elle a presque fait grasse-mat. Carol n'est plus là, la baignoire non plus.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Jeu 22 Nov - 21:14

Pour en connaître un peu plus sur la vie et la famille de la serveuse, il semblerait qu'il allait falloir s'y prendre une autre fois, Curieusement, son instinct lui disait qu'elle n'aurait pas à se faire prier pour un deuxième tour, voire même passer du temps hors du travail si leur emploi du temps respectif le permettrait. Peut-être pas immédiatement, parce que l'elfe avait quand même à faire de son côté, surtout vu l'heure, mais si elle avait du mal à se remémorer exactement sa soirée elle se réveillait tout de même assez satisfaite. Après qu'Ewias l'ait interrompue, on ne pouvait pas lui en vouloir, et si quelque chose lui disait que sa petite sculpture avait servi, ça restait plus amusant à deux. Tiens d'ailleurs lui avait-elle même laissée un pourboire dans toute cette histoire? Ça lui fera vérifier ses affaires du coup, et sinon elle pouvait très bien le laisser à Jack en stipulant que c'était pour son employée en sachant qu'il n'irait pas commencer à causer des emmerdes en lui volant un pourboire.

Pour ce qui était du mal de blocs, beaucoup d'eau et un repas allaient certainement l'aider à se replacer tranquillement, signe qu'il était temps pour elle de se préparer à redescendre. Peut-être que ses souvenirs lui reviendrait du coup, mais ce n'était pas certain. Enfin malgré ça elle se sentait plutôt fraîche et légère en comparaison d'hier, et surtout plus propre. Si elle devait se taper un mal de tête, ses plaies elles, la ranger ne les sentaient pratiquement plus. Une petite frayeur la traversa par contre en espérant que ce n'était pas Jack qui tenait le bar ce matin. Le demi-elfe était assez perspicace pour relier les points sur ce qui s'était passé, et assez beau parleur pour le lui claquer au nez avec un grand sourire pour voir sa réaction. Ce n'était pas le genre d'Ariviane de faire grasse matinée. Quoiqu'il en soit elle allait devoir bouger pour descendre, et commander quelque chose pour se remplir l'estomac, quelque chose de facile à digérer probablement. En tout cas maintenant elle ne serait ni trop tôt ni trop tard pour enfin remettre ce colis et se faire rémunérer.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Ven 23 Nov - 19:08

Il y a juste ce bandage au bras qu'elle devra garder encore quelques jours mais le reste ne sont que des petits bobos qu'elle aura déjà oublié. Jack est derrière le comptoir et à voir les poches sous les yeux, il n'a dû dormir que quelques heures. Si ses heures de sommeil sont les mêmes, Riri ne le verra plus jusqu'à 18 heures. Vu qu'il y a un pilier de bar non loin, le demi-elfe évita de faire une remarque déplacée devant témoin mais resta évasif là-dessus.

"Je vois que cette nuit t'a bien requinquer ma chère. Les cheveux ça s'emmêlent plus vite que ça ne se démêlent."

Le repas coûte 7$, pour un bol de ragoût ce n'est pas trop cher pour ceux qui cherchent à manger assis dans leur coin, et 3$ pour le gros verre d'eau. Libre à Ariviane de mettre le montant qu'elle veut à Carol pour ses services d’ostéopathie car pour le reste, ça ne semble pas être pris en compte dans ses services. Il est 11 heure passé quand elle aura fini de manger.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Sam 24 Nov - 0:12

Jack n'était pas plus con qu'un autre, et savait très bien cerner les gens. Il avait le travail pour mettre ce talent en valeur après, et comme prévu ne se gênera pas pour le lui envoyer au visage de l'elfe malgré sa fatigue. La tournure de phrase était subtile, mais claqué d'une manière qu'elle ne pouvait pas manquer. Avec le visage aussi neutre que possible, elle lui tirera momentanément la langue pour faire signe qu'elle avait bien comprit. C'était bon à savoir par contre que ça ne le dérangeait pas vraiment, et qu'il gardait la chose un minimum discrète. Ce n'était pas tout le monde qui était ouvert d'esprit sur le sujet.

-J'essaie de faire gaffe, mais des fois dans l'action c'est des choses qui arrivent. Il y a pire après en risquant les coups de griffes ou de dents.

Comme conséquences, elle aura vu pire, et Jack aussi sans doute. Le barman devait en avoir vu des cas passer dans son bar, et dommage pour la ranger, elle n'allait pas trop s'éterniser pour en entendre. Elle commanda à manger et à boire avec ses dix dollars, et se ravisa avec une trentaine de plus. Peut-être à cause de l'alcool ou de la soirée qui avait été somme toutes sympathique pour les deux, Ariviane n'avait pas versé de pourboire à Carol. Vu tout le service, ça semblait quand même bon marché pour ce que c'était, mais qu'on ne dise pas qu'elle paye mal. En tant que cliente régulière et le barman assez digne de confiance, l'elfe se doutait fort bien qu'il n'allait pas commencer des emmerdes avec une employée pour trente malheureux dollars.

-Ton rhum était génial sinon, mais j'irai plus doucement avec la prochaine fois je pense. Tu lui donneras la différence pour hier au fait. Si le boulot de serveuse lui va pas, elle pourrait faire bonne carrière comme ostéopathe honnêtement.

Le ''Happy End'' qui était venu avec, l'elfe s'imaginait que c'était un service pro bono. S'il n'y avait rien de sérieux ou émotionnel entre les deux femmes, elles semblaient plutôt compatibles pour ce qui était de galipettes pour se détendre un peu les nerfs, et puis connaître quelqu'un qui travaille à un bar dans une ville faisant office de plaque tournante, c'était pratique. Après, l'idée de se voir en-dehors restait à creuser, savoir un peu ce qu'elle faisait les soirs où elle ne travaillait pas au bar peut-être. Dans le terme d'amies avec bénéfices, il y avait quand même le mot amies dedans. Au moins maintenant elle se faisait un peu moins seule en termes de connaissances aux Sables. Ewias aussi à la rigueur mériterait bien qu'elle lui reparle une fois qu'il se sente mieux. Si jamais elle devait s'y rendre, un guide urbain à Los Angeles ne serait pas de trop. Parlant de connaissances, elle devrait peut-être se dépêcher pour trouver Egon et lui dire qu'elle avait remplit son boulot. Quand bien même qu'il ne lui avait pas donnée un contrat urgent, c'était mauvaise forme de faire attendre pour rien.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Lun 26 Nov - 0:18

Egon était à son endroit habituel, à donner aider le chargement de ce qui était autrefois un camion pour surgelé. Il laissa l'un de ses employés et le chauffeur se débrouiller seul pour finir le chargement quant il verra arriver Ariviane près de l'entrepôt. Lorsqu'il lui montra la boite, Egon ne l'examina pas plus de deux secondes. Cette caissette ressemblait à peu près à la description et c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Il n'en regarda même pas le contenue : tout cela le dépasse et moins il en sait, mieux il se porte.

"Mon ami s'appelle Devon, habite un vieil maison délabrée d'avant-guerre près du ranch de Coy. Pas trop difficile à trouver."

N'ayant pas autre chose à dire. La maison en question ne fut pas difficile à trouver et Riri toqua à cette porte dans l'espoir que l'on lui répondent assez. C'est un homme proche de la quarantaine qui l'ouvrira, vêtu d'une longue veste en cuir rembourrée de fourrure à l'intérieur assez traditionnel. De là où il est, ce type passe plus son temps à traduire des livres pour des "personnes louches" (à comprendre par mage) mais son physique casse quelques peu le cliché du mage que l'on peut se faire. Il se montra assez cordial, comprenant tardivement la raison de sa visite.

Devon:
Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Rt2f7Yw

"Bonjour. C'est pour quoi ? Ah... Je vois c'est Noël avant l'heure. Vas-y, rentre."

L'intérieur mène à une cuisine et qui fait office de bibliothèque auxiliaire vu qu'il y a plus de livres que d'assiettes dans cette pièce. Riri sera surprise d'y voir un ordinateur portable fermé et éteint sur la table, avec à côté, un dictionnaire anglais-espagnol. Ce type semble surtout faire dans la traduction de grimoire à en juger la caissette que Riri ramène. Il y a un peu de bruit dans l'une des pièces à côté.


Dernière édition par Obscurité le Mar 27 Nov - 0:24, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Lun 26 Nov - 14:10

Avec sa confirmation et ses directions, l'elfe ne prendra pas plus de son temps que nécessaire. Elle lui fera tout de même savoir à propos de cette plante carnivore dans le ravin. Pour le moment elle se faisait essentiellement inoffensive, mais la laisser grandir pourrait autant la laisser le devenir que rendre le désherbage plus difficile. À eux maintenant de voir ce qu'ils en feraient, mais à la rigueur quelques cocktails molotov seraient probablement suffisants. Il fallait le répéter, l'avantage avec les plantes, c'est que normalement elles ne bougent pas trop d'où elles sont. Le père Coy, l'elfe le connaissait sinon que de nom, mais c'en était un qui revenait vite en passant le moindre temps aux Sables. Ce serait pour une autre fois peut-être. En attendant, Ariviane ira trouver la maison en question, et se fera un peu surprise par la réception, notamment par son accoutrement. Le manteau se voulait à la fois confortable et en mesure autant de le protéger des éléments que d'autres dangers. Une impression qui était renforcée par son foulard et des pochettes et ceintures qu'elle avait affaire à quelqu'un qui devait bouger beaucoup. À part cela, son visage avait un aspect un peu rugueux qui prêtait aussi à son hypothèse. Il ne faisait pas trop mal à l'oeil non plus l'elfe devait se l'avouer. Elle répondra à sa réception cordiale en présentant une main pour la lui serrer.

-Oui bonjour, je suis Ariviane, c'est Egon qui m'envoie. Vous êtes Devon je présume?

Si cet homme l'attendait alors Egon avait dût au moins lui en avoir parlé, et mentionné le nom de la ranger. Elle hocha de la tête sans se faire prier pour entrer. Dans la cuisine, Riri prendra un moment pour observer les alentours, et poussa un sifflement face à autant de livres. Si Devon avait des connexions à des mages, ou pratiquait lui-même, ce n'était pas un gros risque d'assumer qu'il y avait des grimoires dans le tas. L'ordinateur portable aussi avait de quoi rendre curieux. Après, pour quelqu'un qui aimait compiler des livres et semblait bouger pas mal, ce devait être bien pratique quand on peut y faire tenir bien plus de livres que ce qui se trouve dans cette pièce. En tout cas cela laissait deviner que malgré le fait qu'il vivait dans une maison à la structure un peu douteuse, il avait des moyens pour avoir un objet comme ça. Enfin, elle n'était pas là que pour admirer, l'elfe viendra déposer son sac au sol pour en sortir cette fameuse caissette et la poser sur un coin de table libre.

-C'est une belle collection que vous avez là, surtout en pensant que l'habitant moyen n'en ouvrira probablement pas un de sa vie. Là voilà sinon. Il m'a assurée que c'était la bonne, mais je préfère avoir votre avis aussi.

Les oreilles d'Ariviane eurent un tic à entendre un bruit quelque part dans la maison. Un animal de compagnie peut-être? Elle dévia la tête en direction de la source, mais ne bougea pas de sa position. Comme invitée chez quelqu'un qu'elle ne connaissait pas du tout, l'elfe préférait attendre ses instructions que de faire un mauvais pas.

-Vous aviez déjà des invités?
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mar 27 Nov - 18:16

L'homme lui montre une chaise avant de pousser quelques livres et grimoires sur le côté de la table. Mis à part ce bordel, Riri ignore bien ce qu'il peut faire exactement mais son job semble bien payer. Il vit convenablement, la cuisine semble équipé même d'une vieille bonbonne de gaz et pire que tout, commence à faire chauffer une cafetière.

"Vous voulez du café ?"

Pour même en proposer, même s'il ne croule pas sous la richesse, il n'est pas pauvre non plus. Après vu la tonne de paperasse qu'il y a, c'est l'archétype du mec qui fonctionne au café. Il se retournera pendant que sa cafetière chauffe.

"Je fais surtout dans la traduction de documents et de grimoires. J'ai toujours eu un don pour apprendre les langues vivantes comme mortes. Cette fou comment ce que beaucoup considère comme de la vieille paperasse peut intéresser certaines personnes. Mais revenons à notre affaire. Ce n'est pas la caissette qui m’intéresse mais ce qu'il y a dedans."

Il commença à toucher la boite de façon assez curieuse. Lui qui croyait l'avoir perdu.

"Oui c'est bien celle-ci. Du bois d'eucalyptus, certains aborigènes disaient que c'était un symbole de pureté mais moi je vois surtout un bon petit isolant magique à moindre coût. Ça évite qu'un coursier en profite pour se faire les poches d'éventuelles cargaisons magiques pour le peu qu'il ait mis la main sur un monocle de détection. Et ne faites pas attention, c'est mon élève. Elle ne devrait pas tarder."

Ariviane a bien fait de ne pas se fier qu'à une détection magique pendant la fouille, elle aurait pu faire chou blanc. L'homme finit par ouvrir la boite et en sortir.


Ça:
Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Paire_10

C'est une blague ou quoi ? Une paire de Yezzys d'avant-guerre ? Le pire c'est qu'elles ont tout d'être l'air magique, rendant un peu blasé l'elfe. Le bon côté, il n'y a pas que ça, il y a deux anneaux, plusieurs gemmes et Ariviane hallucinera en voyant même un parchemin magique encore enroulé. Par contre la suite, elle tirera une drôle de gueule puisqu'il en sortira un collier de soumission suffisamment discret pour paraître banal, seulement qu'elle aura eu de reconnaître deux runes dessus.

Ariviane bloqua surtout sur la paire de baskets, comme quoi il y en a qui perdent leur temps à enchanté ça. Devon laissa les objets devant Ariviane, tant que ce n'est pas négocier, il n'a pas à examiner plus le matériel, n'étant là que pour constater. C'est la tasse de café sur la table qui la fera revenir un peu à elle. Sans parler que l'élève en question.


Lucie Holmes:
Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 6WySdzJ

Le détail qui se remarque chez cette jeune femme à peine sortie de l'adolescence : les cheveux. Après, Ariviane sait que ce genre de particularité n'est pas nécessairement rare mais est souvent présent chez les individus qui ont une affinité naturelle sur l'eau, l'air ou la glace. Si cette fille au air d'intello première de la classe est ici, ce n'est certainement pas dû à une teinture.

"Devon, vous attendiez quelqu'un ?"

Pas de "Maître" là où normalement pour un mage et son disciple, c'est une marque de politesse. Après, Ariviane sait qu'elle est aux Sables et que même si l'esclavage est autorisé, pour quelqu'un qui n'est pas propriétaire et se faire appeler ainsi peut donner la puce à l'oreille là où les sorciers se doivent d'être un minimum discret. Quant à Devon, il ne cache pas le collier et ne peut donc pas être réservé pour son élève, ça semble être une commande de quelqu'un d'autre et rien d'étonnant qu'il fasse office d'intermédiaire.

"A la fois oui et non, Lucie. Des visites imprévus comme celle-ci sont agréables. Je vous offre 1000$ pour récupérer ma caissette."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mar 27 Nov - 22:52

Face à l'invitation, Ariviane prit place pour s'asseoir tout en posant la fameuse boîte tout en la poussant vers lui. En tout cas l'extérieur était trompeur, cet homme était plutôt bien équipé, et ce n'était là que la cuisine. Pour avoir une cafetière fonctionnelle et surtout de quoi mettre dedans, il n'y avait pas de toute qu'il avait assez d'argent pour se permettre bien des conforts. Egon ne mentait pas sur le fait que son contact avait des moyens bref. Riri dévia un peu le regard quand il lui proposa un café, mais se réaffirma. Comme c'était parti, il semblerait qu'il comptait la faire rester un peu. Avec son réveil tardif du coup, ça ne pouvait pas être bien malsain.

-Si vous l'offrez, oui pourquoi pas.

L'elfe profitera du temps que ça mettra à préparer pour jeter un coup d'oeil aux titres de livres qu'elle pouvait voir de là où elle se trouvait. Pour quelqu'un qui semblait dans ses livres, Devon avait des choses à raconter, et surtout donnait l'impression de vouloir les raconter. La ranger avait du mal à rejoindre l'habitant de ville moyen sur les sujets quotidiens, mais au moins là les sujets auxquels il touchait étaient plutôt intéressants. Elle se fit une note mentale pour l'eucalyptus, et regarda la caissette de plus près. C'était un savoir qui pourrait s'avérer utile pour peu qu'elle parvienne à en reconnaître l'essence de bois.

-C'est bon de savoir qu'il y a des gens qui s'efforcent de rendre ces textes plus accessibles. Pour se faire les poches sinon, toucher le magot m'apporterait plus de stress qu'autre chose je pense, je n'ai pas un mode de vie qui coûte bien... Cher...

Ah d'accord, comment vous casser tous les clichés sur les objets enchantés en quelques secondes. Maintenant qu'elle savait avoir risqué sa vie pour une paire de pompes de mauvais goût, enchantées ou pas, l'elfe se colla quand même une moue blasée, tout en louchant dessus un bon moment. Elle soupira un peu par les narines. Bon, tant qu'elle serait payée, ça pouvait bien lui faire apporter n'importe quelle babiole enchantée, qu'il s'agisse de bagues, d'espadrilles ou de chouchous magiques. Comme quoi Egon ne perdait pas grand chose à en ignorer le contenu. La vue de cet article en particulier lui fera presque manquer le petit collier qui s'y trouvait lui aussi, et l'elfe se montra subitement un peu interdite en voyant les runes dessus et visiblement mal à l'aise. Sur le point d'ouvrir la bouche sur le sujet, elle se fera couper par la tasse de café qu'il déposa à sa portée. La présence de son élève l'aida un peu à la tirer de son malaise.

-Rassurez-moi les colliers du genre ne passent pas souvent par ici?

Peut-être que ce n'était pas de ses affaires, mais peut-être que si d'un côté. L'esclavage était peut-être légal ici, il n'en demeurait pas que l'elfe était sur ses gardes à propos de ne pas se retrouver du mauvais côté des chaînes. Sinon, la façon dont Lucia s'adressa à l'homme ne l'étonna guère vu où ils se trouvaient, puis l'elfe ne connaissait pas la nature exacte de leur relation. Ariviane remercia l'érudit pour le café et s'empara de sa tasse à deux mains pour souffler dessus. La mention du montant de sa récompense par contre lui valut un sursaut, quoiqu'elle se rattrapa au moins juste assez pour éviter de faire un dégât. Rien qu'à sa réaction, Devon devait se douter qu'il aurait pu offrir bien moins et faire quand même une heureuse.

-Pour faire passer une boîte du point A au point B? Avoir su, je ferais moins de chasse et plus de courrier... Oui, ça me paraît plus que raisonnable.

En effet voilà qui payait beaucoup mieux que de ramener du gibier, même si c'était venu avec son lot d'embrouilles. Après ce devait être une question de point de vue où mille dollars se faisait beaucoup pour l'elfe qui vivait humblement, et possiblement un montant non pas sans conséquences pour Devon, mais qui devait bien se faire dans ses prix pour lui faire l'offre directement. Bon, techniquement, la caissette était passée en sa possession au moment de l'avoir retrouvée, mais l'elfe la considérait tout de même toujours lui appartenir. Enfin, d'un peu meilleure humeur depuis la révélation du contenu, Ariviane se retournera en direction de l'élève et la salua de la main avec un sourire avenant. Son apparence soignée en trahissait une jeune fille studieuse, là où Devon ne semblait pas être du type à passer ses journées à bouquiner. Les cheveux blancs, eux, ne choquaient pas trop, surtout avec ceux de la ranger. Face à tous ces objets enchantés, Ariviane se rappela bien du garnova qu'elle avait croisé avant d'être engagée pour retrouver son colis, mais d'abord elle avait au moins une chance de causer un peu avec deux mages confirmés, une chose assez rare aux Sables.

-Ce doit être un jeu dangereux de vous installer aux Sables, non? J'espère que les habitants ne se font pas trop suspicieux du fait que vous ayez autant de livres chez vous. Vous pouvez compter sur moi pour être discrète à ce sujet sinon. De toutes façons, avec mes origines tribales, je suis un peu dans le même bateau, et ça me ferait de la peine qu'on vous fasse des misères pour des rumeurs. Une question un peu hors sujet, mais vous disiez avoir un penchant pour les langues. Est-ce que ça vous est arrivé de tomber sur des textes elfiques d'origine par hasard?
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Mer 28 Nov - 21:51

La chasse c'était bien pour survivre, mais c'était rarement le moyen de se faire une fortune et pourtant elle restait le meilleur moyen pour intégrer une communauté sans trop se faire remarquer. Quant à la capacité de l'eucalyptus, Ariviane connaissait ses capacités d'isolants magiques mais malgré qu'elle soit proche de la nature, savait qu'il y avait beaucoup mieux en matière minéral. Un isolant magique du pauvre selon Devon, mais un isolant magique à moindre coût plus que suffisant dans le cas présent. C'était fou comment les mages du Wasteland arrive à berner les transporteurs trop curieux et ce genre de petites infos pourraient se vendre à un bon petit prix auprès de ses petits curieux.

"Bien, l'affaire est close. Je reviens tout de suite."

L'homme n'a bien sûr pas 1000$ en liquide sur lui, là tout de suite maintenant. Lui aussi doit avoir sa petite planque quelques parts et comme Lucie est ici, autant qu'elle s'occupe de son invité. Elle répondit assez facilement à une question loin d'être dénué d'intérêt.

"En triant le vrai du faux, ça doit se savoir mais comme Devon rend quelques services à Jacob Coy, ça permet d'avoir certains passe-droit et d'avoir la milice qui passe un peu plus souvent dans ce quartier. Tant que l'on ne hurle pas ça lors d'une soirée trop arrosée, tout le monde y trouve son compte."

Lucie n'a pas dit le mot magique mais Devon s'occupe visiblement de la sécurité magique. Sans avoir besoin d'une protection digne de ce nom, ça permet au propriétaire du ranch d'en face de moins embauché de cow-boy et faire des économies.  

"Les livres en elfique ancien sont assez rares. Sans vouloir te vexer, la langue est si longue à écrire et nécessite une plume tellement fine que le plus souvent, l'auteur passait à de l'elfique standard, voir à une langue plus commune telle que le celte ou le slave selon la région. On retrouve surtout cette langue sur d'éventuelle tablette datant de la "grande séparation" et de l'époque pré-colombienne. Mais oui, on a déjà croisé ça par le passé, c'est assez compliqué à traduire, surtout que les tablettes sont en assez mauvais état."

Elle tutoie, ne voyant qu'envers Riri une gamine de son âge. Mais pour une jeune adulte, cette Lucie maîtrise relativement bien le sujet, peu importe la remarque déplacée concernant la langue qui met "deux plombs" à s'écrire mais à la fois si réaliste. La "grande séparation" est un nom qu'Ariviane n'aurait pas cru entendre de la bouche de quelqu'un se trouvant aux Sables puisqu'il concerne l'époque où le peuple elfique s'est séparé pour coloniser certaine partie du monde après avoir connu des violents conflits internes, à la fois pour des questions religieuses et politiques.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Jeu 29 Nov - 22:59

Ayant besoin de s'absenter, c'était Lucie qui prendra le relais pour s'adresser à leur invitée. Elle aussi se faisait plutôt candide pour sa part en lui expliquant même dans les grandes lignes quel genre de relation son maître avait avec les Coy. Donc, même si cela se savait, ils étaient sous la protection de l'un des éleveurs les plus importants dans les parages. Ceci expliquait donc cela, même si ça devait toujours un peu se la raconter. La présence de la milice ne pouvait pas changer grand chose à la nature des gens. Si l'on devait compter ça, la traduction de textes et de grimoires et agir de liaison pour d'autres mages ici qui veulent se faire discrets, il ne fallait pas s'étonner qu'ils vivaient dans un certain confort, et qui pourrait leur en vouloir d'en profiter?

Sinon, Ariviane tiqua un moment sur le tutoiement, mais n'y prêta pas plus attention. Possible que Lucie l'ait estimée à peu près aussi jeune qu'elle, et dans un sens quand on prenait la longévité des elfes, la position pouvait se défendre. C'était ça ou bien elle se doutait que, dans des clans, le vouvoiement était très rarement employé en dehors de s'adresser à un druide respecté. Outre cela, la jeune fille ne semblait pas manquer une occasion de montrer en savoir. L'habit ne fait pas nécessairement le moine, mais Lucie se prêtait au rôle. Le fait seul d'avoir pu mettre la main sur des tablettes qui datent de cette époque était impressionnant, mais le fait d'en parler au passé signifiait qu'ils n'en avaient plus en leur possession, du moins seulement des copies, probablement compilées dans cet ordinateur portable justement.

-Aucune offense de prise, ne t'en fais pas. Si on en apprend encore les bases, c'est surtout par tradition, ou alors pour sa calligraphie ou écrire des incantations. J'étais surtout curieuse parce que je ne serais pas contre l'idée d'en ramener une chez moi, par contre je n'ai pas entendu les mots ''grande séparation'' depuis que je suis partie. C'est bon à savoir qu'il y a toujours des gens qui s'efforcent de garder l'histoire en vie. Même en s'efforçant de recréer des traditions, ça en reste des copies à la fin.

Plus que les textes en eux-mêmes, Ariviane pouvait donc estimer que tous les deux étaient ce qui se faisait de plus proche d'historiens. Si elle voulait se tenter à une réponse sinon, ça ne devrait pas être trop difficile si elle en savait assez sur l'histoire des elfes pour lui parler de cet événement. Quelqu'un qui en connaissait les différences pourrait trouver rien qu'à son apparence après. Il fallait s'attendre à ce que la conversation tourne autour de cela, surtout maintenant qu'Ariviane savait Lucie au moins un peu versée dans le sujet. N'empêche que même si elle appréciait sa conversation avec l'élève, Riri jeta tout de même un coup d'oeil en direction d'où était parti Devon, et se retourna vers Lucie avec une idée en tête.

-Tiens, pour la peine, serais-tu capable de deviner de laquelle de ces castes je descend? Je te donnerai un petit quelque chose si tu as bon, même si j'ignore de la valeur que ça aura à tes yeux.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Dim 2 Déc - 17:28

Devon n'est pas dans le coin, laissant faire son élève pour accueillir son hôte du moment. Vu qu'il l'entend fouiller de loin, elle peut seulement dire que sa planque se trouve non pas dans la pièce d'à côté mais plus loin. Après ce moment sans importance, Riri posa sa question à Lucie qui réfléchira quelques instants, regardant son interlocutrice de la tête aux pieds. Elle a déjà sa petite idée mais autant l'analyser une seconde fois que de répondre précipitamment.

"Les castes changent de tribus en tribus mais clairement pas une caste d'érudits ou de druides puisqu'ils ne sortent pas. Je dirais une caste d'éclaireur ou ce qui s'y approche le plus. J'aimerais surtout savoir la raison de ta présence dans la région : le voyage forme mais pas que."

Devon reviendra avec une vieille enveloppe assez épaisse. Il a tout l'air d'avoir 1000$ dedans.

"Voilà, c'est à vous. Vous me sauvez la mise, je me voyais mal trouver l'excuse à tous mes clients. Enc-

On toqua à la porte et c'est de nouveau Devon qui se déplaça pour ouvrir la porte. Riri ne bougea pas, profitant de son café chaud. Le ton du magicien sera assez surpris mais pas non plus agressif malgré les dires.

"Qu'est ce que tu fais là petit con ? Tu n'es pas chez ton père ?"
"Euuuh... Salut tonton. Oui c'est moi. Je me suis encore engueuler avec l'autre pouf'."

Ariviane blanchit quelques peu et hésitera même à se retourner quelques instants.

"L'autre pouf', c'est peu être ma belle-soeur mais ça reste ta mère... Et puis qu'est ce qui t'es arrivé ? Ne viens pas me dire que tu es venu ici juste pour me coller une ardoise chez le docteur Levranf ?"
"C'est bon j'ai tout réglé et c'est assez dur à expli- Ariviane qu'est ce tu fais ici ? C'est tonton que tu devais voir ?"

Ewias Hinman:
Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 AcUlPME

Et merde... En se retournant c'est ce qu'elle craignait. On dit que parfois le monde est petit mais avec le nom complet, ça prend tout son sens.

Devon Hinman:
Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Rt2f7Yw


Dernière édition par Obscurité le Mar 4 Déc - 21:20, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Dim 2 Déc - 19:25

En attendant sa réponse, Ariviane se repositionna dans sa chaise pour laisser Lucie mieux voir pendant qu'elle s'assurait de sa réponse. Elle semblait déjà en avoir une sur le bout de la langue, mais sans grande surprise, préférait prendre un second coup d'oeil pour se faire un avis. L'elfe l'écouta d'un air intéressé quand elle se lança enfin. Un sourire en coin se dessina peu à peu sur son visage quand elle lui répondit, mais s'effaça pour paraître un peu interloquée par sa question en retour. Avant de pouvoir lui répondre, elle sera coupée par Devon qui lui donnera une enveloppe qui contenait bien certainement l'argent promit. Elle le remercia, mais laissa l'enveloppe sur le côté de la table pour le moment pour revenir à Lucie, du moins jusqu'à être interrompue une seconde fois par une autre visite. Reparti pour aller ouvrir, ça laissa à Ariviane un peu de temps pour lui répondre.

-Ma raison a pas mal de liens avec ta réponse je dirais. C'est une chose d'entendre ou lire comment les éclaireurs étaient, même si l'histoire a tendance à romancer, mais c'est autre chose de le vivre. À comparer, je suis surtout une imitation, donc c'est pour ça que je bouge dès que je me sens un peu trop confortable quelque part. Ça sonne un peu niais dit comme ça, mais je veux arriver à m'approcher le plus possible de ces légen-

L'exclamation de Devon coupa court à la conversation, et la seconde voix qu'elle entendra la fera blanchir. Merde, maintenant qu'elle y pensait, les deux avaient effectivement une certaine ressemblance... Riri se retournera dans sa chaise en sirotant son café en silence, mais c'était peine perdue parce même de dos l'elfe était assez facile à reconnaître. En même temps les cheveux verts et les oreilles longues étaient difficiles à manquer. Elle sursauta en entendant son nom, et posera sa tasse avant de se retourner lentement à cette situation un peu surréelle.

-Aahhh tiens, petit monde hein... Et ta jambe elle va mieux?

Un peu désireuse de changer de sujet, les emmerdes familiale n'étaient pas sa tasse de thé. Au moins il y avait autre chose sur quoi se concentrer avec l'élève toujours présente. Riri se penchera dans son sac pour en tirer deux de ses objets. Le premier était une ocarina de cèdre, du bois noble, un instrument qu'elle avait taillé elle-même et plus elfique que cela tu meurs. Le second objet était un couteau artisanal, une courte lame de pierre pâle dont la lumière passait au travers contenant de l'ambre à l'intérieur qui brillait au soleil, le tout affixé sur un manche de bois et retenu ensemble par une sève faisant office de ciment. Des choses qu'on ne trouvait pas vraiment dans le désert du Nevada bref, et faits selon les méthodes qu'Ariviane avait apprises.

-Comme promit sinon. Tu peux prendre celui que tu veux, ou si ça ne te plaît pas, tu peux choisir un autre objet que j'ai sur moi. Pour en revenir à ta question, pas de mission secrète ou de tragédie hélas, quoique si j'en avais la chance, je me lancerais bien sur la trace d'entités féériques. La chute des bombes a été particulièrement dure pour eux, même si j'aurai sûrement plus vite fait de trouver un deathclaw à trois têtes.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Lun 10 Déc - 22:58

Entre trouver une excuse à son oncle sur la manière dont il avait pu payer les frais médicaux et mettre la présence d'Ariviane sur le dos du Destin, pour Ewias le choix était vite choisi ! Même si l'elfe eut une bonne partie de la réponse en le voyant rentrer avec une béquille, autant dire que le jeune homme ne se pria pas pour expliquer ce qu'avait exactement sa jambe, ce qui prouva un côté assez démerde de sa part.

"Le toubib a m'opérer pour éviter qu'il y ait des séquelles. Après le reste, tout ce que je sais c'est qu'ils m'a déconseillé de prendre le volant pendant plusieurs jours avec le traitement qu'il m'a donné et les cachets que je dois prendre pendant trois-quatre jours. Levranf c'est peu être un vieux con mais un vieux con compétent, heureusement que son infirmière est là pour rattraper son quota de sociabilité."

Et accessoirement pour l'avoir croiser une fois hier soir, Ariviane pouvait dire que c'est un beau morceau à regarder, quoiqu'un peu froide.

Quant à l'étudiante, Lucie hésita quelques temps mais entre l'objet de décoration et le coupe-papier, le choix fut vite fait.


"Ça tombe bien, je cherchais un marque-page."

Ce n'était pas vraiment ce à quoi Ariviane pensait mais tant qu'elle était heureuse et surtout, Lucie n'a pas une tête à s'y connaître beaucoup en art musical. Devon de son côté n'insista pas plus pour poser des questions à son neveu. Par contre il toussa quand l'elfe lui parlera d'être féerique.

"Ah... J'ai entendu que vous faites dans l'exploration ? Oui, j'ai une rumeur sur quelques choses de féerique. Vous pourriez peu être enquêter à Vegas pour la vérifier. Mais j'aimerais savoir si ça vous intéresse avant d'en dire plus."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Mar 11 Déc - 1:25

Le jeunot prendra l'opportunité pour se sortir des explications à son oncle avec joie il semblait. Pour la peine, elle ira dans son sens, comme quoi Ariviane se fera sa divine providence deux fois plutôt qu'une. À force il va chercher à rester dans ses environs, bien qu'ils ne partageaient pas trop d'intérêts. Elle et Lucie non plus vu le commentaire suite au choix de cadeau. ''Aïe...'' Donc c'était surtout le choix entre le presse-papier ou le marque-page que Riri lui offrait. Au moins cela lui donnait la confirmation que Lucie n'était absolument pas manuelle pour ce qui lui servirait surtout de couper-papier original, ni qu'elle avait de quelconques ambitions musicales. Un peu prise au dépourvu, l'elfe tira le coin de la lèvre un peu nerveusement, un peu prise au dépourvu.

-Franche au moins, j'ai pas grand chose d'intéressant à donner à quelqu'un de la ville après... Bref, contente que tu t'en remettras complètement Ewias. Dis-toi que ça te feras des histoires à raconter au moins. À un détail près au moins qui aura de quoi lui faire rougir un peu le bout des oreilles. Gaffe de pas trop te la raconter et que ça me vienne aux oreilles hein, moi aussi je suis concernée.

Pour peu qu'il ait passé un minimum de temps avec son oncle ou Lucie, ils n'allaient certainement pas lui dire qu'elle s'en faisait pour rien. Pour avoir passé seulement une soirée avec l'elfe savait avoir affaire à une grande gueule. Pas bien méchant le jeune, mais grande gueule ça c'était un fait. Ça ne pouvait pas être une grande surprise qu'il se soit prit la tête avec une éventuelle belle-mère. Sinon Devon mentionna quelque chose à propos d'une fée, Ariviane lui jeta un air étonné pour la peine. Une histoire de rumeurs sans doute, mais même ça c'était déjà très bien. Elle pencha un peu la tête sur le côté pour la peine, incrédule à ses dires.

-Je suis pas contre l'idée, loin de là, mais rien qu'en arrivant aux Sables j'étais vraiment à la ramasse alors confirmer des rumeurs à Vegas? Ça fait déjà quelques semaines que je suis dans les parages que je commence à peine à mieux connaître des gens ici. Si vous m'en parlez alors c'est que vous devez avoir une idée derrière la tête.

Si Devon avait une idée qui tenait la route alors pourquoi pas. Parler d'être féériques était un peu large par contre. Autant il y avait les fées ou les nymphes et bien d'autres, autant il y en existait qu'il ne valait mieux pas croiser. Il y avait aussi la question à savoir dans quel état cela se trouverait. Entre la Grande Guerre, et l'apocalypse nucléaire, les créatures magiques ne l'auront pas eue facile, avec ou sans protections. Si leur corps avait survécu sinon, on ne pouvait peut-être pas en dire autant de leur état mental, et sans même être méchants, ça pouvait les rendre tout aussi dangereux. N'empêche qu'Ariviane jettera un autre coup d'oeil malgré elle en direction du collier de contrôle sur la table.

-Et admettons qu'il y ait effectivement une créature féérique près de Vegas, voire plusieurs. Vous comptez en faire quoi au juste? Parce que voilà j'espère qu'on est sur la même page à ce sujet avant de commencer. Le lien de famille il remonte loin, mais il est là quand même. On pourra pas m'en vouloir d'être prudente avec un collier de contrôle sous le nez.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Sam 15 Déc - 22:12

Devon rangea calmement les objets dans la caissette pour très certainement mettre ça dans un coin pour plus tard. Ce genre d'affaire pouvait attendre, il avait bien attendu plusieurs jours pour ravoir du matériel qu'il croyait avoir perdu. Non, le sujet était cette affaire à Vegas et rien d'autres pour le moment.

"C'est simple : il y a des rumeurs sur quelques attaques magiques sur des convois menant au Nord de Vegas et je veux fourrez mon nez dans cette affaire avant que quelqu'un de trop puissant ne soit agacé d'avoir perdu une cargaison et en vienne à embaucher quelques nettoyeurs qui ne chercheront pas trop à comprendre le fin mot de l'histoire. Pourquoi je pense que c'est une créature magique ? La nature des attaques sont, à ce que j'ai compris, sont soit basé sur des esprits ou des élémentaires mais pour savoir ça, il faudrait être sur place. Hors, ce genre de créatures, il faut soit une petite fortune pour les invoquer, soit avoir un lien naturel avec. Comme c'est assez récent, il y a dû avoir un ou deux idiots qui ont dû faire le pitre pour énerver un peu plus une créature lié à la magie déjà assez énervé contre la méta-humanité pour avoir appuyer sur le bouton rouge."

Le mage posa le coffret sur un meuble dans la pièce d'à côté, tout en continuant à parler.

"Ce que je compte en faire ? Rien si ce n'est que je voudrais qu'elle me confirme une petite théorie comme quoi les fluides semble se restaurer depuis maintenant très peu de temps. De toute façon lui demander autres choses, il y a plus de chance qu'elle vous envois chier, ce n'est pas réputé très amical ce genre de créature."

La proposition était intéressante mais le problème, cela revient à chercher une aiguille dans une meule de foin si Riri ne prend pas la peine de se renseigner à New Vegas. Et New Vegas a une sale réputation.

"Ewias t'accompagnera, la ville il connait bien."
"Hé mais j'ai mon mot à dire moi ?!?"
"Je préfère te savoir bosser ailleurs que rien branlé chez moi."
"Et ma jambe ?"
"Le Docteur t'a donné le bon traitement, tu l'as dit toi même c'est qu'une question de jour..."
"Putain j'aurais dû fermé ma gueule. Et Los Angeles ce n'est pas si pourri."
"Et pourtant ton quartier est sous la coupe du gros Gazo. Tu sais comment ça se passe les quartiers chauds et je sais que tu as déjà été là-bas pour son compte."
"Putain l'autre conne pouvait pas fermé sa gueule ! Et tu as qu'à y aller si ça t’intéresse tant que ça."
"L'autre conne ça reste ta belle-mère et j'ai des affaires à régler aux Sables..."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Dim 16 Déc - 22:58

Des esprits ou des élémentaires, donc pour résumer ce serait non seulement une perte de temps que de chercher à l'aveugle comme ça, mais aussi très dangereux de débarquer comme ça sur sa cachette. La créature en question devait donc être plutôt prudente et éviter de s'exposer lorsque possible, de quoi rendre un contact clairement difficile à établir. Sans informations de la part de ceux qui ont été chassés ou d'autres qui auraient pu voir quelque chose. Après comme disait Lucie le reste tenait à séparer le vrai du faux, parce que s'il suffisait de dire qu'on a vu une fée pour se faire payer, il y en aura beaucoup du faux s'ils ne s'informent pas au bon endroit. Ariviane avait un partenaire tout trouvé pour cette tâche on dirait, quoique son guide était un peu réticent, et cherchait des excuses pour se défiler. Ne cherchant pas trop à faire partie de cette dispute en devenir, l'elfe en prit ses distances pour échanger un regard avec l'élève.

-Ils sont souvent comme ça?

Maintenant il n'y avait plus trop de doutes sur le pourquoi qu'Ewias ne tenait pas à ce que l'elfe aille avertir son oncle de son arrivée, et surtout de son accident. Il n'y avait pas guerre froide entre eux, au moins ça restait mieux que de ne rien se dire, probablement. Devon clôtura le sujet en affirmant avoir à faire ici, normal s'il devait aller revendre ces objets magiques. Pour peu que la ranger était un peu curieuse à savoir qui étaient ses acheteurs, des fois il valait mieux éviter de trop fouiller dans le porte-monnaie des autres.

-De mon côté j'ai vu quelque chose aussi la dernière fois que j'étais aux abords des Sables à chasser. Un animal avec une affinité naturelle au feu. Ça attendra à notre retour, mais si vous avez des contacts avec des enchanteurs, ils pourraient peut-être se faire intéressés. Le félin en question est un garnova. Assez vicieux avec un tempérament ''joueur''.

Devon et Lucie devaient être plutôt connaisseurs en créatures magiques s'ils étaient dans le domaine de l'enchantement, ou du moins avaient des contacts avec des gens comme ça. Dans tous les cas l'elfe pourrait très facilement leur expliquer si jamais ils avaient des questions. L'animal était rare, ça il n'y avait pas de toute. Elle aura attendu avant d'en arriver à ce sujet, ça leur donnera de quoi réfléchir pendant qu'Ewias et Riri seront à Vegas. D'ailleurs elle non plus n'était pas trop chaude à l'idée d'y aller, même si c'était pour des raisons complètement différentes. New Vegas avait mauvaise réputation, et elle ne l'avait certainement pas volée selon elle.

-Bon, la journée est encore plutôt jeune. Je peux aller faire un plein et y aller, à moins que vous ayez encore besoin de moi pour autre chose, auquel cas on pourra se retrouver ici demain en avant-midi.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Obscurité le Lun 24 Déc - 1:11

Lucie ne sembla pas plus connaître Ewias que cela.

"Je savais juste que Devon avait de la famille à Los Angeles pour s'être absenté quelques temps il y a presque un an."

Le sujet dévia assez rapidement sur le garnova. Devon sembla assez surpris de la présence d'un tel félin dans la région pendant que Lucie prit l'initiative d'aller chercher un livre pour rapidement en trouver des photos en couleur. Le livre n'apprit rien du côté d'Ariviane, qui aurait préféré des explications sur le métabolisme et une description plus poussé sur les os et les techniques de chasse : le livre n'expliquait que les félins de nature magique. Ah si ! Elle apprit que l'espèce est originaire d’Afrique du nord et du moyen orient et qu'elle avait été importé lors de la colonisation des Amériques pour une raison que l'on ignore. Très certainement à cause de riches collectionneurs avant que plusieurs d'entre eux ne se fasse la malle ou de chasseurs en mal de sensation pour impressionner leurs invités. Comme cette créature n'avait que peu prédateurs directs, était et est toujours futée pour fuir devant plus gros que soit et vis assez facilement une quarantaine d'années, elle avait su très vite s'adapter à son nouveau milieu au point qu'elle a su proliféré facilement au Mexique et dans les parties peu peuplés des Etats-Unis à cette époque. Des infos intéressantes, que l'elfe avait déjà mais dont elle ne connaissait pas les origines, et certainement pas très utiles pour la chasse si ce n'était la confirmation que ce genre de bestiaux s'adaptera peu importe si l'un de leur espèce manque à l'appel.


"Des utilités pour les enchantements c'est le domaine théorique que je connais mais moins en pratique mais... oui avec son aide je pourrais... J'ai une cliente que ta proposition pourrait intéresser, le mieux serait de lui en parler. Une elfe comme toi, bien que je doute qu'elle vienne du même endroit que toi vu les manières qu'elle a. Je te propose de venir avec moi dans la soirée."

Ewias ne semblait pas trop chaud pour partir demain avant midi, il était plutôt tenté d'attendre après-demain pour penser à partir pour raison de santé. Oui, peu importe si le toubib du coin était bon, pas sûr que sa jambe ne soit en état le lendemain. Lucie semblait parler avec lui du vieux range rover de Devon et lui demandait si il savait conduire, Ari entendant la confirmation du jeune homme. Un peu trop enthousiasme la miss, ça ne lui surprendrait pas qu'elle fasse chier son professeur pour la laisser partir pour cette mission.


Dernière édition par Obscurité le Mar 1 Jan - 15:45, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
Obscurité
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3941
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Ariviane Lanverlais le Lun 31 Déc - 19:39

-Quelques jours de repos alors, mais pas plus. C'est qu'une question de temps avant que cette fée emmerde quelqu'un qui a les moyens d'envoyer des nettoyeurs.

Être prêts, c'était bien, mais comme Devon l'avait expliqué aussi, mieux valait éviter de trop prendre leur temps. Ewias n'avait pas le pire job, même avec une jambe qui a du mal, c'était surtout sa tête qui allait servir ici. Pour ce qui était de chercher, c'était plutôt le travail de l'elfe, et elle aussi avait de quoi se plaindre pour son bras. Du côté de cette fée, si elle s'était faite déranger après un long retrait alors elle ne ferait pas la différence entre des idiots du coin ou un gros bonnet, et perdre une cargaison entière était motif pour les nettoyeurs, pour peu qu'elle tombe sur un qui était revanchard, et après pour compenser ses pertes avec les morceaux.

Ce sujet clôt pour le moment, celui du garnova piqua vite l'intérêt de Devon, et de Lucie qui sortit l'un de ses livres. Il n'y avait pas beaucoup d'informations utiles dedans malheureusement, ou de choses qu'elle ne savait pas déjà, mais l'initiative restait appréciée, et au moins tout le monde était sur la même page comme ça. Un prédateur pareil arrivera à survivre avec un spécimen de plus ou de moins, mais ça ne faisait jamais de mal de se renseigner un peu sur le terrain. Ariviane se montra intéressée quand l'homme lui parla d'une autre elfe, quoique pas une de bois vu comment il en parlait.

-Si elle est libre aussi alors pourquoi pas, quitte à étendre un peu mon séjour ici. Vous me donnez rendez-vous quelque part ou je me repointe ici un peu plus tard? Ah, et des trucs en particulier que je devrais savoir ou faire avant de la rencontrer?

S'il y avait des connotations là-dedans, elles passaient bien au-dessus de la tête de l'elfe. Passer une autre nuit en ville ne l'ennuyait guère, d'autant qu'elle devra s'y faire si elle allait devoir se rendre jusqu'à New Vegas. L'idée seule lui serrait un peu l'estomac, mais avec un guide, ça allégeait un peu son anxiété. Quant à Lucie qui semblait avoir fermement l'idée de s'incruster, pourquoi pas après si elle arrivait à convaincre Devon. Ariviane ne masqua aucunement qu'elle pouvait les entendre, et si elle ne prit pas son parti, la ranger ne la barrera pas non plus. Ce n'était pas plus mal d'avoir quelqu'un en plus qui s'y connaissait en langues et en histoire. Si c'était tout pour leur première rencontre, Ariviane saluera tout ce beau monde avant de s'excuser. Mine de rien elle venait d'être payée, et l'essence pour son quad ne se faisait pas bon marché, même si ceux faits maison se montraient un peu plus abordables. Au passage, elle pourrait bien aussi jeter un coup d'oeil pour des provisions, bien qu'elle ne comptait pas en acheter maintenant. Il n'y avait pas de doute dans sa tête que la qualité devait être un peu meilleure qu'à Vegas, et moins cher.
Ariviane Lanverlais
Ariviane Lanverlais
Chevalier de l'apocalypse

Nombre de messages : 310
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age: 51 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les animaux c'est quand même plus simple - Page 3 Empty Re: Les animaux c'est quand même plus simple

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum