Réveil au gros plomb

Aller en bas

Réveil au gros plomb

Message  Obscurité le Jeu 1 Juin - 22:48

D'une certaine manière, la région du Texas est un endroit assez stable comparé au reste du Wasteland. Certes il y a des pillards mais les Texas Rangers dans les environs de Houston, ou plutôt ce qui lui ressemble veille au grain. C'est ce qu'aspire Judith, rentrer dans cette police militaire prestigieuse. Certes, quand ça parle d'école de police ça ressemble plus à un gros camps d'entrainement mais ses messieurs ne demandent pas qu'à savoir tirer dans une canette, ils sont sélect'. Ou alors ils font semblant d'y être mais ceci, Judith ne pourra certainement jamais y répondre ou alors il faudra attendre de nouveau une quinzaine d'années une sortie entre collègues, où son supérieur, totalement torché, admettra que le psy s'amusait à gribouiller quelques choses sur son carnet pendant que la jeune Judith répondait à des questions qu'elle croyait importante, comprennant enfin pourquoi il semblait un peu tête ailleurs ce jour là.

Dans une région assez stable comme celle-ci, le train-train quotidien de Jud' finit par prendre le dessus. Travail de la terre, labourer sa parcelle, , aider papa à planter des pommes de terre, éviter le tricot de maman sous prétexte qu'elle ne l'a pas entendu l'appeler pendant qu'elle explosait des canettes au tir derrière la grange. D'une certaine manière, les journées de Judith sont bien rempli et le soir, elle avait tendance à laisser sa sœur ou son père faire leur ronde pendant qu'elle lâche les chiens. Comme Jud' a passé une bonne partie de la journée à maintenir en équilibre la pompe à eau du voisin pendant que son fils la répare, elle était bien contente de finir dans les bras de Morphée plus tôt que prévu.

C'est plusieurs détonations qui la tireront de son sommeil, l'instinct de survie prenant le pas sur le reste, elle attrapera les yeux dans le pâtée le revolver sur sa commode. La montre à ses côtés lui indique qu'il est deux heures du matin. Les quelques autres tirs qui auront de nouveau lieu, suivra plusieurs couinements canins venant près de la ferme, plusieurs moteurs de moto se faisant entendre ainsi que quelques ricanements. Les Lawrence ont bon être prudent, avoir un grillage et même quelques chiens pour surveiller la nuit, l'attaque s'est fait rapidement et très calcul". La fenêtre étant barricadé bien avant sa naissance, Jud' finira par rejoindre le hall de la ferme qui fait office de maison, voyant son père Harry tirer au fusil de chasse à travers la fenêtre avant de lâcher un juron, pendant que sa belle-mère tira une fusée éclairante en direction de l'extérieur, deux autres armes étant près d'elle : la bonne vieille AK47 de feux papy et le fusil à pompe retapé. La radio est dans un coin de la pièce mais vu les coups des feux, aucun des Lawrence ne s'en intéressa : si ce n'est pas eux qui appelleront, les voisins les Berry s'en chargeront.

En regardant à travers l'une des fenêtres et profitant de la lueur de la fusée éclairante, c'est 3 motos dans la cours, la clôture ayant été forcé par une jeep civil avec un pare-choc modifié. Ils sont plus intéressés par la grange que par la cabane où se trouve la petite famille et pour cause : tout le monde sait que ce qu'il y a à voler ne se trouve non pas ici. Judith n'en est pas à sa première attaque mais le tension est à son comble au point que les époux sont sur le point de s'engueuler, surtout au moment où Harry s'apprêta à se lever.


"N'y va pas seul !"
"Jenny est dehors !"
"Je te couvre mais n'y va pas seul !"

Harry a le visage crispé par le stress, regardant Judith rentrer.

"Bordel, c'était mon tour ce soir normalement !"


Dernière édition par Obscurité le Mar 18 Juil - 0:25, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3825
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Judith Maria Lawrence le Dim 4 Juin - 11:26

Après une énième journée éreintante au sein du ranch des Lawrences. La jeune Judith n'attend qu'une chose c'est de plonger dans son lit. Mais avant cela, elle prend soin de se mettre en pyjama, pour le coup c'est un vieux T-shirt bien trop grand pour elle et de faire sa prière du soir. Elle va demander la santé et la prospérité pour sa famille et elle même mais également d'avoir une un peu plus palpitante. Après tout ses rituels, la jeune femme plonge dans son lit pour trouver le sommeil. La nuit va cependant être très courte pour la malheureuse. Des coups de feu la réveil et la tire donc des bras de Morphée. Elle qui espérait plus tôt un peu plus de piment dans sa vie va être servi, merci pour petit Jésus.

Juste le temps d'enfiler son pantalon et de descendre rejoindre ses parents au rez de chaussé. Ce n'est pas rare de subir des attaques de pillard. Quand ça arrive on doit suivre un code de conduite très précis. Nous devons rester barricader et éliminer le plus de pillard possible depuis l'intérieur, envoyer une fusée en direction du ciel pour appeler la cavalerie. En théorie, les Texas ranger doivent arriver dans les minutes qui suivent.

Judith récupère le Ak47 de Papy sans demander la permission et décide de prendre place au premier pour fournir un appuie feu en direction de la cour. Elle se stop brusquement quand elle écoute que ses parents hésite de sortir pour récupérer Jenny qui doit se trouver théoriquement dans la grange. Judith fronce les sourcils et se place devant la porte d'entré.

- " Elle sait ce qu'elle doit faire ! Ce n'est pas la première attaque qu'on subit. Nous devons rester à l'intérieur, tenter d'en tuer le plus possible et envoyer une fusée pour appeler la cavalerie. De plus, j'ai confiance en la solidité de la grange et de la maison. On peut résister à un assaut pendant une heure. La cavalerie, elle sera là rapidement, j'ai confiance aux hommes du Shérif et vous devez aussi avoir confiance en eux. N'ouvrez pas cette porte sinon on est condamné"Elle espère vraiment que par cette plaidoirie elle ai réussie à convaincre ses son père et Béa.


La jeune femme, monte ensuite 4 à 4 les escaliers menant au premier étage. Une Ak47 c'est efficace, c'est une arme de guerre avec des munitions très efficace contre le corps humain. Entre un fusil d'assaut et un fusil à pompe, le choix est vite fait et l'histoire prouve que Judith ai fait le bon choix, c'est quand même l'arme la plus vendu de tout les temps. Ainsi, la guerrière des temps moderne se positionne prêt de la fenêtre. Elle n'a pris qu'un chargeur de 7.62 ce qui signifie qu'elle doit avoir une trentaine de balle. Ce qui veux dire dans le meilleurs des cas 30 têtes. Elle prend bien soin d'éteindre la lumière de son côté pour ne pas être une cible trop facile puis Judith observe ce qu'il se passe dans la cour prêtent à viser ou tirer sur les ciblent présentes.


Dernière édition par Judith Maria Lawrence le Mar 18 Juil - 0:33, édité 1 fois
avatar
Judith Maria Lawrence
Grain de sable

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Obscurité le Mer 7 Juin - 19:40

Niveau organisation, les Lawrence savent quoi faire et ironiquement, la fusée éclairante ne sert pas qu'à alerté mais aussi à y voir plus clair temporairement. Il ne faut pas croire, le bouseux moyen à su s'adapté et si le Texas n'a pas fait exception à la règle de se prendre des bombes, se taper un hivers nucléaire et passer à l'âge de pierre, quand il s'agit de survie l'humanité à vite repris ses repères.

Tirant une rafale, Judith ne sera pas si elle touchera un des motards mais celui-ci, ainsi que son passager qui passait son temps à arroser au Uzi la cabane, se vautra par terre, les deux rampant rapidement vers la moto cross couchée encore en route pour avoir un abri partiel. Le second motard, lui aussi avec quelqu'un derrière lui, freine en faisant un demi tour contrôler, son collègue allumant ce qui semble être un cocktail molotov. Quand à la jeep elle, fais dans le raffiné et défonce la grande porte coulissante de la grange. Si la situation aurait été autrement, Judith pourrait en effet remercier le petit Jésus : combien de fois elle n'en a pas rêvé quand cette foutus porte se coinçait à la moitié.

La fusée éclairante quand à elle, s'éteint dans le ciel, seul les quelques rares sources de lumières sont présentes, c'est à dire la lune, la lumière du cocktail molotov et une petite lampe de chevet à l'intérieur de la maison qui a très certainement servi à Béa de sortir les armes à feu. Un son se fera entendre de la radio de la maison.


"Ici les Texas Rangers, les Berry nous ont averti. Notre patrouille sera là dans les dix à quinze prochaines minutes. Tentez de tenir."

Dix à quinze minutes c'est long. D'habitude même si la patrouille n'est pas en grand nombre, elle est là dans les cinq, voir dix minutes grand maximum. L'attaque a été mieux prémédité que l'on ne le croit, en face ils ont eu accès à une feuille des patrouilles.


Dernière édition par Obscurité le Mar 18 Juil - 0:25, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3825
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Judith Maria Lawrence le Jeu 8 Juin - 9:26

Jud' ouvre le feu sur les pillards en contre-bas et elle fait mouche du premier coup, du moins c'est ce qu'il semble être en apparence. Pour vérifier si c'est bien le cas, la jeune femme n'aurai qu'à descendre et tâter le pouls du malheureux. ça serait une belle connerie car ça l'exposerai aux autres pillards. Judith préfère de loin rester à sa position initiale et ouvrir le feu sur le type au cocktail Molotov. Cette grenade improvisée avec de l'alcool ou de l'essence est très dangereuse pour la ferme ou la grange des Lawrences. Toute les bicoques du nouveau monde d'Amérique sont en bois. Un bois solide certes mais qui n'est pas insensible au feu non plus.

Après quelques minutes de combat ardu, la radio annonce que les rangers d'état arrivent dans un quart d'heure. Or, le combat est intense et Jud' ne sait pas si ses parents et elle vont réussir à tenir pendant un laps de temps aussi long. Il suffirait d'une voiture bélier pour surpasser nos défenses et cette idée est inconcevable pour la jeune femme. Pendant que cette dernière ouvre le feu, elle réfléchit à une stratégie pour gagner du temps. La seule chose qui lui traverse l'esprit c'est d'indiquer l'arrivée ultra imminente des forces de l'ordre. Peut-être que de savoir que les rangers arrivent ça va décider les pillards à fuir pour leurs vies.

-" Hé les pillards ! Vous n'êtes pas sans savoir que les Texas Ranger sont les meilleurs de tout le sud des Etats-Unis, hein ? Je serais vous je me barrerai vite car la cavalerie va arriver d'une minute à l'autre pour vous botter le cul ! Putain de Mexicain ! " ça vaux ce que ça vaux, c'est vrai que de les traiter de Mexicain c'est un peu raciste envers les latinos... si ça se trouve ils sont Nord Américain... si c'est pas des Mexicain c'est forcément des Canadiens.

Jud' cependant n'a pas terminée avec sa propagande ! Le but est clairement d'instaurer la peur et la crainte dans le rang des pillards. Qu'ils fuient maintenant pour que les Lawrences n'ai pas à les affronter pendant quinze longue minutes..
- "Ici on est au Texas les gars ! On à des armes et des munitions pour assiéger le capitole ! Les ranger sont les meilleurs tireur de tout le sud ! Capable de tirer dans le troue du cul d'une sourie dans le noir à plus de deux cents mètres ! Vous espérer vraiment pouvoir affronter l'élite de la machine de mort des Etat-unis ? Quand la cavalerie va arriver vous n'allez pas faire un pli ! Putain sérieusement, même dieu il engage ses gardes du corps au Texas !" Chacune de ses phrases se fait ponctuer par la rafale de la Kalachnikov.
avatar
Judith Maria Lawrence
Grain de sable

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Obscurité le Jeu 15 Juin - 18:39

Judith vide assez vite le chargeur et est donc au première loge pour voir ce qui se passe. Avec la moitié du chargeur qui finit dans la moto, le moteur fini par caler et ce n'est pas dit qu'il redemandera un jour. Par contre les mecs derrière celle-ci ne bougeront pas d'un mille sous la pression, voir 30 balles passé au dessus de leur tête quand on a un abri même partiel à de quoi calmer un peu n'importe qui qui n'est pas un brin suicidaire. L'autre moitié finira quelques parts dans le décors, la moto sortant du champs de vision. Le clic comme quoi le chargeur était vide se fera entendre.

Pendant le discours et plus exactement au passage concernant le trou du cul d'une souris, la moto passa à deux mètres de l'ouverture pour jeter un cocktail molotov. Au moment où le père de Judith avait pris à son tour la carabine près à aligner les planquer, il s'interposa par pur réflexe en se jetant sur Judith qui aurait pu se prendre le cocktail molotov en plein visage. La bouteille se brisera sur l'épaule de l'homme qui commença à hurler en se roulant par terre. Etant seulement habillé d'un simple t-shirt, autant dire que la brûlure risque d'être grave malgré que Béa, sa belle mère, lui jette une couverture avant de courir chercher un sceau d'eau usagé. Le feu prend un peu sur le sol mais rien de dramatique pour le moment, la belle mère de Judith étant présente pour cela.

Les pillards n'insistent pas plus que ça, la moto rejoignant rapidement la grange. Jud' commence à voir les deux hommes couchés commencer à se relever alors qu'un gros bruit se fait entendre de la grange, certainement qu'un ou deux hommes récupèrent ce qu'il y a voler rapidement. Cependant Judith est dorénavant sûre d'une chose, les pillards se foutent bien de savoir si ils auront la peau des fermiers ou non. Elle pense même qu'ils savent très bien comment fonctionne les Texas Rangers pour ne vouloir s'attaquer aux fermiers directement. Dans un sens, c'est plus rentable : un fermier de vivant est un fermier que l'on peut piller à la prochaine récolte. Bref, pas le pillard à moitié demeuré parce qu'il a eu le cerveau trop ravagé par la drogue.


Dernière édition par Obscurité le Mar 18 Juil - 0:24, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3825
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Judith Maria Lawrence le Sam 17 Juin - 18:08

Je suis vraiment heureuse d'avoir détruit la moto de ses sales types, j'espère vraiment pouvoir en faire de même de leurs petites personnes. Malheureusement, mon arme ne dispose pas de munition illimitée et il se trouve que je suis à sec. Il est vrai cependant qu'effectuer un discours aussi agressif au niveau d'une fenêtre menant à une cours remplie de vermine n'est pas la meilleurs des idées. La bouteille de mort que les pillards me balance ne manque de peu de m'atterrir dessus. Heureusement mon père c'est jeté sur moi pour me sauver. Je m'en veux un peu, c'est de ma faute si il c'est fait brûler le bras. Bientôt, ma culpabilité se transforme en colère vis-à-vis des raider... une haine qui me ferait presque pousser des ailes.

- " Bea on à d'autre chargeur d'AK ? " Dis-je à l'intention de ma mère qui porte pour le moment assistance à mon père. Le temps de recevoir l'information, je décide de jeter des objets en direction des pillards. J'espère en choper un dans la caboche, ça va les calmer deux minutes. Je prend donc en premier le radio réveil placé sur la table de chevet prêt du lit. Je vise un des raiders proche de sa moto et j'envois l'appareil de toute mes forces dans sa direction. Je ne prend pas le temps de savoir si ça fait mouche et je regarde rapidement la pièce pour savoir si d'autre objet peuvent servir d'arme en vain.

Faute de réponse rapide de la part de ma la belle-mère occupée à amenée de l'eau pour faire des soins rapide à mon père, je décide de prendre son fusil et de commencer à ouvrir le feu avec cette dernière en direction des pillards. Je n'ai pas forcément l'habitude de tirer avec la Carabine de papa mais je ne doute pas de mes capacités à faire au moins un coup au but. Le temps semble passer très lentement, impossible de savoir si l'attaque en est au début ou bien à la fin... Que font les ranger ? Telle est la bonne question.


Dernière édition par Judith Maria Lawrence le Mar 18 Juil - 0:36, édité 1 fois
avatar
Judith Maria Lawrence
Grain de sable

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Obscurité le Lun 17 Juil - 22:51

Le pillard se prendra un lancer de réveil dans le dos, le déséquilibrant quelques peu en lui faisant perdre une petite seconde avant de continuer sa course. Un peu retardataire, c'est lui qui se prendra une balle dans le dos qui le fera écrouler. Judith sait qu'elle est non mortel mais une cible blessée court moins vite qu'une indemne. Le second se fera la malle en plongeant à la bifurcation de la grange.

"Je suis occupée."

La voix de sa belle-mère est quelques peu paniquée, répondant de manière assez sèche, venant de récupérée la première bassine d'eau qu'elle croise pour la jeter sur son mari avant de prendre le rideau pour éteindre comme elle peut les quelques flammes encore présente. Laissant son mari se rouler par terre, elle ira de nouveau remplir un sceau avec la bac à vaisselle sale cette fois ci. On fait avec les moyens du bord, même si le drame est quelques peu contrôler.

Judith aura sa réponse toute seule, un chargeur de rechange étant sur la commode près de la fenêtre. Autant avant la guerre les armes étaient perchées en hauteur, autant maintenant les survivants font en sorte que tout soit au même endroit.

Les coups de feu ont arrêter, le bruit de la seconde moto se faisant entendre de l'autre côté de la grange là où plusieurs bruits de caisses raisonneront de la grange. La preuve, il y a plusieurs ordres peu reconnaissable qui semble beugler par le chef du groupe et à vingt mètres, ce genre de chose s'entend facilement. Le groupe a l'air d'être organisé, se moquant bien de faire des victimes chez les fermiers. Pas un raisonnement de pillards totalement abrutis.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3825
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réveil au gros plomb

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum