La merde blanche jusqu'au cou

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Mar 10 Avr - 0:26

Parfaitement ! La neige ça ne sert à rien et si il devait y avoir qu'une seule poudreuse, ça serait tout simplement de la cocaïne ! D'ailleurs si l'un devrait être illégal, la seconde devrait être au moins obligatoire ! Au moins avec la cocaïne on ne meurt pas de froid et ça donne même une pèche d'enfer !

"Oui, j'allais finir par te le demander. J'étais surtout intriguée de voir une voiture finir dans de la neige alors qu'hier j'étais à 600 miles d'ici. Qu'est ce que tu as pu récupéré avant que je ne fouille ?"

Caprice ou curiosité maladive ? Certainement les deux. C'est aussi à cause de cela qu'elle aura eu les pieds gelés.

"Ça se négocie bien un chimiste ? J'ai l'impression que les connaissances poussées, dans la région ne sont pas votre fort."

Il y a des esclavagistes dans la région ? Autant Eleanor n'a pas grand chose à négocier, autant elle a l'impression que rien que savoir lire représente un savoir non négligeable sur le marché. Rentrant dans la planque, la peste retira ses bottines pour les faire sécher et se réchauffer au feu... avant de demander au chimiste de lui frotter ses pôôôvres petits pieds tout gelés.

"J'imagine que tu n'as pas été très causant, j'imagine qu'Isaac n'a pas dû apprendre grand choses."
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Ven 5 Oct - 1:48

Alors qu’Eleanor ne perdit pas son temps pour rentrer et se réchauffer, sentant la circulation de ses pieds revenir. La sensation de minuscule dague lui traversant la plante des pieds la soulagea au lui de l’énerver, ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait perdre ses orteils. Gh’ack quant a lui prit un peu plus de temps pour rentrer, prenant soin de bien placer ses vêtements de sorties. Il secoua ses bottes à l’entrée et les déposa non loin de l’entrée. Il plaça son manteau de fourrure sur une caisse et s’assit dessus. Suite à la question d’Eleanor, il haussa les épaules et commença à fouiller dans un tas de détritus à côté de la caisse. Il y sorti une grande enveloppe orangée, le genre dont la paroi intérieure avait du papier bulle. La jeune la prit entre ses doigts

- J’l’ai trouvé en chemin pour vous ramener ici. Le wyvern doit l’avoir laisser tomber des airs d’une manière ou d’une autre, j’pense. J’voulais le faire brûler pour l’feu.


Prenant l’enveloppe était dure, un bout de carton la gardait bien droite. Le bas de l’enveloppe avait une bosse, un objet s’y trouvait. L’ouvrant, elle mit sa main à l’intérieur. De petits caillou s’y trouvait. Eleanor connaissait bien ces petits cailloux, elle n’aimait pas ce qui lui passait par la tête. L’objet le plus gros était long, mou mais avec un centre dur. Un bout de métal entourait la basse. Sortant l’objet, elle eut un haut-de-cœur. C’était l’annulaire d’une main dont l’ongle avait était arraché. Il était à moitié gelé et commençait à dégeler. Le bout de métal était un anneau. Elle connaissait bien cet anneau, c’était celui de Robert. Elle baissa l’enveloppe et des dents y tombèrent par terre.

Le petit groupe resta silencieux, Eleanor étant sur un certain choc ne pouvant sortir un mot. Elle prit le carton à l’intérieur et des coupures d’articles de journaux et de magazines y étaient collé maladroitement.

« PartÉ DE vEgaS & Ont vOu REdone VOT cheF. Vou aveR 2 seMainE pouR tou PRENDRe laissé lé RecetE deriEre vou. ps : lé autrES sOn morts »

Si Eleanor voulait retrouver Robert, elle pouvait dire qu’elle avait au moins retrouver un bout.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Ven 5 Oct - 22:12

Eleanor grimaça avec un mélange de colère et de dégoût. De la colère chez elle étant quelques choses de difficilement immaginable, c'est à croire qu'il reste encore une trace de Kathryn quelques parts dans cette âme dérangé qu'est devenu Eleanor. Une trace d'instinct maternel ou ce genre de chose, car cette folle estime qu'il n'y a qu'elle qui a le droit de le torturer psychologiquement. On retiendra donc le "autre chose" car visiblement, elle semble irrécupérable.

Reprenant assez rapidement cette façade de gamine écervelé en souriant, elle replia l'enveloppe pour la mettre dans sa poche et la garder bien au frais avant de jouer avec l'anneau entre les doigts. Elle réfléchissait à cette histoire de recettes et de Juan quelques semaines plus tôt. Visiblement le troll avait prévu d'aller travailler ailleurs pour que ça revienne aussi rapidement sur le tapis.

"Et bien, il semblerait qu'un gang mineur de Vegas ait la folie des grandeurs en ayant baisé comme un bleu mon cher frère. Si la folie des grandeurs n'est pas un crime, être aussi abruti en ait un."

Mais quel idée de laisser des dents ou un ongle... Cette lettre était destiné à Las Vegas de base puisque visiblement, Eleanor et compagnie devraient être morts à l'heure qu'il est. Et surtout si elle était arrivée chez les Predieger, ses abrutis seraient déjà morts puisque leur mage est aussi bonne à sniffer de la poudre qu'à la magie. Donc non, ça ne sera pas brûlé... même si elle n'a pas de mage sous la main pour l'instant.

Elle montra l'anneau avant de l'enfiler et de dire de façon très solennelle.

"Je suis Eleanor Predieger, l'une des familles les plus puissantes de Vegas. En tant que fille de Joachim Predieger, fondateur de la même famille, ce pouvoir me revient le temps que le propriétaire de cet anneau soit retrouvé. Dorénavant je suis la parrain, euh... Parraine ? Ou marraine ? Mais c'est moche marraine... Ou alors matrone mais ça fait proprio de bordel... Raah c'est chiant ce sens des responsabilités, il faut vite retrouvé Robert parce que là ça me prends déjà le chou !"

C'était trop beau pour que ça dure ce côté solennelle.

"Gh'ack, il faut que tu nous fasses quitter le plus rapidement le Grand Nord et si tu y parviens, je te promets qu'à Vegas tu auras la vie dont tu rêves. De toute façon, même si c'est encore le trou noir concernant notre arrivé ici, on a traversé l'Utah puis le Montana. Autant les montagnes qui peuvent accueillir une wyverne ne sont pas nombreuses aux USA, autant il y en a sur le trajet au point que je commence à deviner où Robert voulait trouver son chimiste. Et donc où ce piaf est venu nous sauver la vie au lieu de se prendre une balle dans la tête."

Comme c'est la première fois qu'elle passe cet anneau au doigt, elle en profitera pour l'analyser rapidement, pour voir si elle sent quelques choses ou non de magique sur ce dernier.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Mer 24 Oct - 22:29

Gh’ack semblait perdu dans les explications d’Eleanor. Toutes ces histoires de mafia, rôle, marraine et etc. lui passait 10 mètres au-dessus de sa tête. Cependant cette histoire de quitter le grand nord l’intéressa un peu plus. Eleanor vit Isaac mettre son visage entre ses mains et marmonner. Ses paroles étaient cependant aussi claires de que l’eau de source.

- Oh bordel… je vais jamais revoir ma femme…

C’était la première fois qu’elle entendait Isaac se plaindre depuis le début de leur aventure mais elle avait d’autre chat à fouetter, ou plutôt un anneau. Un anneau qui ne montrait aucun signe d’être magique. Elle était portant certaine que les mages de son frère étaient plus intelligents que ça.

- Quitter le nord, c’pas si facile que ça mais on peut l’faire! Y’a les esclavagistes qui sont sur les routes. Les animaux aussi. Z’êtes pas les premiers à essayer de quitter le grand nord mais jamais entendu parler de quelqu’un qui a réussi. Ou est rev’nu. En même temps, j’reviendrai jamais ici si j’réussissais à partir. On va avoir besoin d’une tonne de fuel, entéka. J’ai jamais essayé de partir, j’voulais pas me faire fourrer par les esclavagistes.

Gh’ack était un peu plus joyeux ne pas avoir été vérifier si la créature qui les avait ramenés était morte lui avait un peu baisser le moral. Eleanor avait un vrai don avec les autres idiots.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 28 Oct - 16:11

Eleanor répondit au tac-au-tac à son homme de main.

"Mais si, tu la reverras ta petite femme. La preuve, si Robert n'était pas concerné j'aurais bien resté ici à faire du ski quelques semaines le temps de m'amuser."

"S'amuser" équivaut à dire "foutre le bordel" mais comme les critères de l'amusement chez l'homoncule sont différents pour le commun des mortels, c'est ses termes là qu'elle utilisera. Son frère serait là qu'il ne relèverait pas le niveau, lui filerait quelques hommes et passe-droit dans l'espoir qu'Eleanor décide de rester une ou deux semaines de plus le temps qu'elle se lasse.

"C'est logique que ceux qui sont parti ne soient pas revenu. Dans le Sud, on découvre les joies du shopping, de la bronzette au soleil, de la cocaïne et de la roulette russe, on n'a plus envie de partir."

La roulette russe, c'est rigolo, surtout quand tu forces les autres à jouer. Surtout quand tu as aussi une folle qui s'amuse à amplifier la crainte que la balle va vraiment touché le percuteur ! Mort de peur alors que le percuteur n'a rien touché ? Pantalon à changé ? Tira ? Tirera pas ? Que de suspens ! Eleanor est plus intéressée par ce résultat que de repeindre le mur.

"Je sais très bien négocier, même quand il n'y a rien à négocier et au pire, je peux toujours trouvé un terrain d'entente même si c'est un peu plus long. Où est ce que l'on peut trouver un véhicule et de l'essence ?"
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Mar 13 Nov - 21:27

Eleanor allait avoir de la difficulté à communiqué avec Gh’ack. Il semblait tout aussi confus qu’avec ses histoires de mafia qu’avec les histoires de cocaïnes. Elle allait avoir un malin plaisir à le corrompre.

- Bah…. J’ai un p’tit peu utilisé mon stock pour toé…

Le demi-orc pointa au « manteau » de fourrure qu’il avait fabriqué à la va vite. C’était limite qu’une peau non coupée dont il avait cousu les pattes pour en faire des manc es.

- J’ai pas plus de pouvoir que toé. Mais on trouvera sûrement une solution au fort. C’est un peu plus au sud.

G’hack regarda Isaac et le scientifique et se grata la tête. Il se leva et d’un coffre il sorti une vieille lampe à l’huile et des c uvertures.

- On pourra vous mettre dans la remorque mais faudra arriver rapidement au fort. C’est limite pour vous réchauffer. J’pense pas qu’on va retomber sur un écailleux. Avec d’la chance. Pas de pause pipi, okay?

Isaac prit la couverture et grogna. Lui aussi n’était pas habitué au froid et perdre des orteils de l’intéressait pas trop. Le scientifique était encore là à trembler, dans son petit monde. Gh’ack se rhabilla et alla placer la remorque près de l’entrée du camp. Isaac alluma la lampe et força le scientifique hors du camp, s’enveloppant de la couverture et plaça la lampe en dessous. Eleanor suivi sur le banc arrière de la moto-neige et Gh’ack démarra.

Lorsque Gh’ack disait que le fort était « un peu plus au sud », son standard de distance était un différent que celui d’Eleanor. Le voyage durera 2h30 sans problème mais elle avait bien froid au visage.

- On est bientôt arrivé.

Le groupe commencèrent à voir les derniers étages de building sur leur chemin. Après quelques minutes, ils commencèrent à voir des gens sur la route puis Gh’ack s’arrêta devant un building. Deux gardes protégeaient un trou dans le mur. Le plus dodu éleva la voix.
- Stop! Identifiez-vous!
- C’est Gh’ac…


Le second garde, un autre orc, coupa le demi-orc.

- Esti Gh’ack, tu sais que t’es banni pour encore une semaine… et qui sont tes invités?
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Mer 14 Nov - 17:59

Il fait froid, la neige c'est chiant mais c'est clair que si elle avait pu rester un peu plus longtemps, elle aurait trouver des jeux. Tiens, comme la bataille de boule de neige ! En haut d'une colline ou d'une petite montagne, avec un bâton de dynamite, elle est certaine d'offrir la bataille de boule de neige de leur vie à tous ses bambins qui rêvent d'une telle chose. Et surtout, sous des kilos et des kilos de neige, au moins on ne les entends plus chouiner ! C'est que c'est chiant un gosse, surtout quand ça gueule très tôt sous sa fenêtre, à 14 heures du matin.

C'est tapant les mains pour se réchauffer, Eleanor finit par descendre du siège alors que Gh'ack tenta de négocier avec les deux gardes. Il a été banni ? Pour quelle raison ? Comme c'est une histoire de semaine, il a dû tremper sa nouille quelques parts pour se la réchauffer... Eléanore s'en branle à un tel point qu'elle ne relève même pas la remarque.

"Eleanor Predieger, fille d'un des hommes les plus puissants d'Arizona et frère de celui qui représente les Predieger... juste que lui je l'ai perdu en route. Le Destin m'a fait croisé la route d'une wyverne qui avait un fétiche pour les limousines et qui ne m'a pas proposé de billet de retour. Mais je commence à penser que ma présence dans cette région certes sympathique mais pas mal inhospitalière n'est pas un hasard. Je suis ici pour proposer à votre communauté un marché qui ne pourrait pas refuser, ainsi que, pour les plus courageux d'entre vous, un aller-simple pour le Sud... et surtout la chaleur. Car vous savez dans le Sud, on a plus de soleil et de sable à revendre que de... comment vous appelez ça déjà ? De neige ?"

Évitons de dire qu'elle est matriarche, en face il aurait bien du mal à la prendre au sérieux. Après le fait qu'elle soit la fille de l'un des hommes les plus puissants d'Arizona est véridique. La suite, les faire baver sur la chaleur et le soleil est un point qui ne risque pas d'être très compliqué pour ne serait-ce qu'ouvrir les négociations.

"N'en voulez pas à ce brave Gh'ack, c'est moi qui ait insisté pour qu'il me guide jusque là. Mais on parle on parle, si vous pouviez m'amenez à l'un de vos chefs, je pense que cela serait un bon début."
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Sam 17 Nov - 2:59

Les deux gardes se regardèrent, surpris. Il était rare de voir des américains dans le coin mais avec une histoire aussi… peu probable. Elle crû entendre le plus dodu soupirer mais son histoire semblait passer car elle voyait bien qu’ils relaxaient tous les deux. Isaac sortit la tête des couvertures, ne se présenta qu’avec son nom. Il ne voulait qu’observer ce qui se passait.

- D’accord… d’accord je vois, rajouta le plus dodu. Au moins Gh’ack il vous a ramené ici au lieu de chez les esclavagistes… pas comme les derniers réfugiés. Eh Gh’ack? C’est un miracle ne que t’es pas encore mort de froid.

- J’ai juste voulu aider…

- Veux pas dire qu’on manque de place qu’il faut ramener tout de suite des réfugiés chez les esclavagistes.

Cette révélation montra un nouveau visage de Gh’ack. Derrière l’homme bien sympathique se trouvait quelqu’un qui n’avait pas peur de sacrifier des vies pour d’autres vies.

- Nos chefs? Hum… On en a pas trop… C’est un peu une coopérative ici, tu vois? Pas trop de chef dans une coopérative, non?

- La dernière fois qu’y’a eu un chef y’a eu une révolution et la moitié d’l’aile est des sous-terrain a brûlé.

À se parler entre-deux et se plaindre du « feu de la révolution de 2xxx », les deux gardes oublia les 4 en face d’eux qui gelait. Isaac se raclât la gorge, la lampe devait commencer à manquer d’huile.

- Ah ouais désolé… on te laisse passer cette fois. Y’a un conseil de coop qui se passe dans une trentaine de minute. J’pense que Gh’ack peut t’guider mais après c’est OUT pour lui.

Eleanor put entendre un petit « yeah » victorieux de Gh’ack. Le groupe rentrèrent dans le building. Elle remarqua tout de suite une différence de température. Elle était plus chaude et humide. Le building était éclairé de fil de LED. Ils descendirent 5 étapes et Gh’ack pointa verts un tunnel fait dans la neige elle-même. Le tunnel était assez large et tenu par des piliers fait des briques, le plafond étant des planches de bois. Elle comprit que tout ce beau monde vivait sous la neige.

- Doit y avoir une cinquantaine de tunnels officiels. Sont tout connecté à des immeubles. La salle de réunion est au centre de convention. C’est à une quarantaine de minute d’marche.

Eleanor regarde derrière elle, elle avait voyagé presque partout aux États-Unis et c’était la première fois qu’elle voyait de genre de communauté. Elle réalisa qu’elle devait remonter ces marches, un étage à la fois et qu’il n’y avait personne pour la porter pour les 45 minutes de marche. Isaac ayant déjà prévu la chose et marchait un peu plus loin qu’eux.

Les tunnels menant au centre de convention avaient été creusé au niveau de la route elle-même. Il y avait encore les lignes de la route sur l’asphalte et les anciens panneaux de route servaient maintenant à indiquer ou se trouvait les principaux buildings avec de petits dessins. Plusieurs petits tunnels menaient à des immeubles d’habitations, d’autres des boutiques. Pour une ville sous-verre, elle était assez animée. Cependant, elle remarqua une haut tôt ratio de mendiant. Il y en avait beaucoup à Vegas mais « Le Fort » semblait en avoir beaucoup plus. Ils devaient être tous des réfugiés.

Le groupe passa des grandes portes vitrées, sur le mur de l’immeuble il y était gravé « Telus Convention Center ». Gh’ack les mena à la salle de convention. Une centaine de personne s’y trouvait déjà, une cacophonie faisait rage. Milieu de la foule, une table y était avec 5 personnes. Un elfe debout tenait un mégaphone.

- DÉCORUM! DÉCORUM S’IL-VOUS-PLAIT! C’est pas en s’criant dessus qu’on a trouvé une solution pour le problème d’espace! ON PARLE UNE PERSONNE À LA FOIS! CHACUN SON TOUR!
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Lun 26 Nov - 20:23

Que Gh'ack ait refourgué quelques réfugiés à des esclavagistes, Eleanor n'en prendra même pas note. La preuve : si durant cette escapade elle devait ramener trop de monde qu'elle trouverait ennuyant à mourir, il y a des chances qu'ils finissent eux aussi chez les esclavagistes. Et d'ailleurs ça parle de coopérative ? Ça ne sonnerait pas un peu communiste ce genre de truc ? L'esclavage, d'une certaine façon, c'est un peu comme les travaux d'intérêt généraux. Eleanor, quant elle se lasse de ses jouets, elle fait comme les gamines de 6 ans, elle les jette sauf que voilà, la gamine en question a 36 ans.

Le fait que cette communauté ne veut pas entendre parler de chef, la Predieger en prit note. Non, il fallait leur vendre le rêve américain mais plusieurs siècles en retard. Pire : elle allait prendre ça pour un jeu ! De toute façon la vie n'est qu'un jeu pour elle.

Profitant que quelques personnes se retournent au moment où la porte s'ouvre, Eleanor ne trouva rien de mieux à faire que de modifier l'aura qu'elle dégage habituellement pour que celle-ci devienne salvatrice. Ses gens manquent de bouffe ? Ils crèvent de froid ? Elle allait leur offrir l'opportunité de leur offrir un avenir plus chaleureux à défaut de pouvoir nourrir tout ce petit monde. C'est donc avec une certaine grâce qu'elle s'approcha de la table où se trouvait ses cinq personnes, comme quoi ses cours de danse pouvaient servir à autres choses qu'à perdre quelques calories.

"Mesdames, messieurs, calmez-vous je vous en prie. Inutile de sacrifiez des vies inutilement, je suis ici pour résoudre une bonne partie de vos problèmes. Si vous permettez..."

L'utilisation de son pouvoir est un caprice, mais aussi un peu utile pour rendre un peu hébété l'elfe que l'on lui demande son mégaphone ainsi. Et surtout si ça peut calmer une partie de la foule à l'endroit où elle est rentrée, autant ne pas se gêner.

"Mesdames, messieurs, par le heureux des hasards je suis arrivée dans votre région. Et par le heureux des hasards, j'ai entendu votre appel à détresse. Je suis Eleanor Predieger, une habitante du Sud dont la famille à une grande influence, habitante d'une région à bien des lieux ici, le Nevada. Car au Sud d'ici, le froid est loin d'être aussi intense qu'ici, là où un chapeau et de la crème solaire est bien plus utile qu'une couverture épaisse la journée. Si je suis ici, c'est que j'ai été capable de venir malgré tous les dires sur les esclavagistes et ce climat hostile, dans ce cas il est possible de faire ce voyage en sens inverse."

Elle marquera une pause, aahh ses petits discours, c'est toujours aussi jubilatoire.

"Votre concitoyen ici à raison : oui ce n'est pas en se criant dessus que vous résoudrez votre problème d'espace. Et non, jetez ceux que certains estiment non utile pour la société ou qui ont perdu à la courte paille n'est pas non plus une solution ! Attendre que la température baisse de nouveau pour celle d'avant guerre non plus ! Ce que je vous propose ? Ce que je vous propose ? Tel un odyssée un billet en aller-simple pour des horizons bien plus confortables et un avenir meilleur ! Je compte retourner dans ma région, hors c'est normal que je pense à mon prochain quand je vois le désespoir que peu provoquer le manque de place et de nourriture dans cette région. Ça sera difficile mais je suis ici pour vous dires que cette eldorado existe belle et bien."

C'est beau comme discours... C'est beau comme mensonge aussi même si techniquement, ce n'est pas vraiment un mensonge. L'aller elle l'a fait à vol d'oiseau au sens propre comme figuré. Ca compte ? Pour Eleanor oui mais ça, ça ne regarde personne.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Mer 2 Jan - 22:34

Les discours, Eleanor a toujours eu un don dans ce domaine. La foule était curieuse et à la fois ébahie par l'arrivée de l'Américaine, comme si Céline Dion venait les rencontrer et leur offrir un spectacle commémoratif Titanic au Ceasar Palace. Elle le sentait bien, pouvoir oblige. Cette admiration inspira même Eleanor, donnant un peu plus de mordant à sa première impression. Malgré cet oratoire réussit, il y avait un froid dans la pièce et il n'était pas causé car elle était au beau milieu d'un hiver éternel. Ce n'était pas difficile de savoir d'où il venait, Gh'ack. Ses actions n'étaient toujours pas pardonné au sein de la communauté. L'elfe prit la parole.

- C'est... c'est bien gentil mademoiselle Predieger. Je n'ose imaginé le paradis où vous venez. Mais cependant, vous êtes tout aussi courant que nous. Nous avons un petit problème d'esclavagiste. Comment compté vous nous mener là? Les mots c'est bien mais nous avons besoin d'action et nous manquons de ressources ou d'idées...
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 6 Jan - 2:35

C'est vrai ça ? Qu'est ce qu'elle avait exactement ? Pas grand chose et en temps normal elle dirait même qu'elle est limite à poil. Alors oui, elle pouvait négocier avec les esclavagistes mais vu leur mentalité pseudo socialo-communiste ce n'était même pas la peine d'y penser puisque c'était un coup à finir à poil dehors en guise de punition. Mais en se creusant la tête, elle avait plusieurs cartes en main malgré elle. Avec un jeu de deux cartes, ce n'était pas beaucoup mais au moins elle avait quelques choses.

"Je ne suis pas devenue les mains vides. Vos esclavagistes ne doivent pas être bien différentes des autres, j'ai avec moi un chimiste et vous semblez avoir de l'essence : quant ils verront qu'un de leurs véhicules peut vite prendre feu, je pense qu'ils se replieront pour au moins réfléchir à deux fois avant de nouveau attaquer."

Pas de conflit pur, ici ce n'était pas le sujet mais plutôt pour gagner du temps. Il y a bien une petite idée pour en gagner encore plus, comme celui de brouiller les ondes radio mais c'était à l'intello en question qu'il fallait demander pour voir si il en avait la capacité... et à part prouver à tout le monde qu'Eleanor improvisait ses arguments depuis le début, il valait mieux éviter en parler en public.

Le froid concernant Gh'ack, l'argument était déjà tout trouvé.

"Certains ici ne pardonnent pas à d'autres d'avoir trahi leur confiance et c'est pour cela que Gh'ack est venu ici pour vous proposez sa dernière prise : une wyverne blessé qui s'est réfugié dans sa tanière car l'un de ses pièges l'a rendu incapable de s'envoler de nouveau.

Gh'ack n'a rien proposé du tout mais la planque de la wyverne est réelle et pour avoir pisser autant le temps, elle ne pouvait plus voler. Les créatures sont parfois ce qu'elle sont : chiante mais quand elle vole elle le sont encore plus.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Lun 28 Jan - 20:51

L’elfe regarda derrière son épaule en direction de ses confrères et ses consœurs. Il eut un silence lourd lorsqu’Eleanor termina son offre. En avait-elle fait trop? Non. Elle n’en faisait jamais trop. Elle était parfaite. Une négociatrice qui avait du mordant, de l’éloge. Beaucoup plus que ces bas paysans du grand nord glacial. Elle au moins n’avait pas à brûler le papier pour survivre et le papier, elle avait tout plein de papier vert à la maison.

Le silence se brisa lorsque l’elfe se racla la gorge.

- Hum, désolé. L’air est un petit peu sec ici. Si vous pouvez sortir de la pièce et nous attendre dans le lobby du centre? Nous allons en parler entre membre de la communauté. Pour le moment, nous allons vous considérez comme de nouveaux réfugiés. Je vais demander qu’on vous fournisse en vêtements et manteaux chauds et un repas.

Eleanor n’allait pas dire non à un repas. À part la tisane de Gh’ack, elle n’avait rien dans l’estomac. L’elfe fit un signe de main à une adolescente dans le groupe, celle-ci lève les yeux et soupira. Elle marcha en direction de la porte et fit signe aux quartes de la suivre.
Elle ne leur parla pas et leur fit signe de s’asseoir sur des divans et un sofa en cuir déchiré. Elle sortie du centre des congrès pendant une trentaine de minute et revint avec deux bacs en plastiques bleus qu’elle trainait derrière elle. Elle le jeta au pied d’Isaac.

- Des manteaux, bottes, tout le tralala pour pas se g’ler le cul. La soupe sera prête dans une heure.

Dans le bac se trouvait des manteaux de différentes tailles avec les trous réparés, des bottes et chaussettes dépareillées, des foulards, des chapeaux d’hiver et gants d’hiver qui se décousaient par eux-mêmes. Ce n’était pas le grand luxe mais c’était mieux que sortir avec une couverture ou le manteau de fortune qui grattait de Gh’ack.

Eleanor ne trouva qu’un seul manteau qui lui faisait. Une combinaison de ski pour pour adolescent aux couleurs roses, jaunes et verts fluos. Tant qu’aux bottes, elle en trouva deux qui n’étaient pas troué de sa taille. Cependant, elles étaient deux pieds gauches. La réunion communautaire n’était toujours pas terminée.

L’adolescente revint avec une casserole de soupe et trois cuillères, aucun bol. Gh’ack ne prit pas de cuillère, la laissant les autres l’occasion de se nourrir direction du chaudron. La soupe semblait plus à un bouilli brunâtre avec des teintes verdâtres et à l’odeur de gingembre. Malgré sa couleur douteuse la soupe goûtait ce qu’elle sentait… le gingembre avec une touche de sel.

La réunion durera 3 heures avant d’enfant voire les portes de la salle de congrès s’ouvrir. Isaac roupillait sur le divan, ayant déclassé le nerd sans voix au sol. Gh’ack lui ne faisait que taper des doigts sur sa cuisse, il s’endormait lui aussi. Seul l’elfe en sortie.

- Mademoiselle Eleanor, Gh’ack. Seulement vous deux, veuillez me suivre.

Isaac ne se réveilla pas, ronflant. Il n’y avait aucun danger ici que la mafieuse se fasse attaquer. Elle rentra de nouveau dans la salle, les participants de la réunion parlaient à voix basses. L’elfe les invite à s’asseoir.

- Mademoiselle Eleanor, nous vous remercions votre offre généreuse. Elle est très appréciée cependant, on se doit de la refuser sous ces conditions. Les modalités de votre arrivée ne nous permettent pas d’avoir une confiance aveugle en vous, malheureusement. Nous avons cependant une contre-offre pour vous. Nous allons vous aider à aller au sud avec une caravane de nos concitoyens les plus en santé, prêt à faire le long et ardu voyage. Nous allons vous fournir les ressources nécessaires pour le voyage incluant un véhicule fermé. Vous et votre groupe ne serez pas avec notre groupe. Voulez aller partir deux heures d’avance sur nous et être en constant contact radio avec notre groupe. Nous voulons savoir à tout moment où vous vous arrêtez, peut importe la cause et surtout. Si vous apercevez des esclavagistes, nous avertir tout de suite. Nous voulons un rapport au 30 minutes de votre position et du chemin que vous allez prendre. C’est un marché?
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Ven 1 Fév - 1:35

Sa petite mise en scène a été plus que suffisante et inutile d'en dire plus au risque de paraître trop louche. Bref, Eleanor s'auto-félicita en se mettant un 20/20 parce que ce n'est ni Isaac et encore moins le muet qui le feront.

"Je vous remercie et je vous laisse parler entre vous."

Pour certainement lui dégueuler sur le dos ou autres mais Eleanor ne pouvait pas leur en vouloir. L'adolescente la guida sans aucune motivation, rien d'étonnant vu l'âge con de celle-ci. La trentaine de minutes durant son absence, l'homoncule questionna le chimiste sur la manière de brouiller temporairement les fréquences et si il en était capable, surtout avec sa bite et son couteau vu la situation. Un signe "affirmatif" ou "négatif" suffira amplement comme réponse.

La morveuse, la gamine entendons-nous bien, finit par arriver en traînant les sacs de manières encore plus feignante qu'elle ne l'était. Et ce moment fut l'illumination pour Eleanor... qui se demandait pourquoi elle n'avait pas de servante toute Miss Predieger qu'elle ait, faisant de la pauvre adolescente une victime potentielle de la tarée. Déjà, sympathiser, même si niveau sympathie l'ado n'avait pas l'air d'être motivé à le faire.

"En parlant de se geler le cul, y a quoi d'autres ici ? Même si je connais mal la région mais j'ai l'impression qu'à part le footing pour se réchauffer, il n'y a pas grand chose à faire ici. A Vegas, entre les boites de nuit et autres clubs qui fournissent sa petite dose d'adrénaline, c'est difficile de s'ennuyer au Nevada."

Point d'accroche avant qu'elle ne s'éclipse, surtout qu'Eleanor aura le vice d'utiliser quelques peu son aura pour la mettre un peu plus en confiance et surtout éveiller son intérêt puisque à cette âge là, on n'est souvent intéressé par rien. La Miss verra ce que ça donnera mais oui, Eleanor s'est trouvée une cible qu'elle compte inciter à voyager pour pouvoir la lobotomiser à sa guise au fil des jours. Bref, trouver son jouet. Quant à la combinaison, même flashy Eleanor s'en moque : ce n'est pas comme si la honte allait la tuer... tant que son frère ne la voit pas porter ça sinon il risque de lui rappeler le reste de sa vie, peu importe si il lui manque deux dents.

Les canadiens ne tarderont pas à arriver pour ne voir qu'elle et Gh'ack. La proposition laissa quelques peu Eleanor dubitatif, comprenant qu'ils ne font guère confiance à l'orc et qu'ils préfèrent envoyer des inconnus en éclaireurs que de prendre le moindre risque à la communauté. A-t-elle le choix ? Pas vraiment mais avant le voyage, elle risque de faire chier le muet pour qu'il fasse des armes incendiaires qui tiennent la route pour faire rebrousser chemin à d'éventuelle esclavagiste. Si elle ne put pas négocier grand chose quoique ce soit, Eleanor fit comprendre à l'elfe qu'elle avait saisi le message. Elle se BAISSA pour bousculer le chimiste qui dormait... oui un acte courageux là où normalement elle se serait contenté de le bouger avec son pied. Sauf que devant témoin, ça fait tâche donc à éviter...


"Je crois comprendre... mais si vous pouviez laisser mon chimiste avoir accès à votre réserve d'essence pour voir ce qu'il peut faire avec avant le départ. Isaac, tu l'accompagneras. Autant lui c'est une tête, autant toi tu sais te servir de tes deux mains."

Par contre cette histoire de radio l'emmerde. Elle sera fliqué à l'intérieur du véhicule par certains canadiens, ce qui fait que brouiller quoique ce soit reviendrait à s'embrouiller avec tout ce beau monde.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Sam 2 Fév - 2:41

L'adolescente haussa les épaules de manière désintéressé, elle ne semblait pas affectée par l'aura d'Eleanor. Sa propre aura de "je-m'en-foutisme" semblait pas prendre le dessus.

- J'ne sais pas moi. J'sors pas. J'suis prise dans ce trou. On survit, on creuse et c'est ça

Voilà une information qui était... ennuyante. Même pas de night life? Aucune surprise que tout le monde voulait partir de ce dit trou. Il n'y avait que les Locusts qui acceptaient de vivre dans ces conditions merdiques et encore, la convention de Genève pré-guerre interdisait aux autres nations de les attaquer pour des raisons éthiques. Si elle se souvenait bien du torchon qu'elle a déjà utiliser aux petits coins.

-------

De retour dans la salle de conférence, l'elfe répondit à la demande de l'Américaine.

- Nous avons beaucoup de réserve d'essence mais pas assez pour faire des tests. Nous allons vous fournir les armes. Il nous reste quelques carabines de chasse et du plomb. Nous avons découvert récemment un stationnement sous-terrain mais des véhicules encore en états. Cependant, vous pouvez faire ce que vous voulez avec la réserve d'essence que aurez. Cependant si vous en manquez après qu'on soit passé la frontière, vous êtes laissé par vous-même.


Voilà qui était bien plus sévère. L'elfe croisa les bras, les murmures continuèrent dans la foule ayant participé à la réunion.

- Nous allons faire les préparations dans 2 jours, je serai votre représentante auprès de notre communauté. Mon nom est Helene. Gh'ack, nous devons parler juste toi et nous.

Eleanor sortit pour annoncer les futurs plans à Isaac et le muet. Quant au chimiste, il se réveilla en sursautant puis bailla.Il écouta la question puis il fit un visage choqué et un signe nom de la tête. Eleanor comprit que ce n'était pas une bonne idée. Elle ne savait pas pourquoi mais c'était tout simplement pas la chose à faire. Quelques minutes passèrent et Gh'ack ouvrit la porte dans un fracas et sortit clairement en colère. Retournant vers le groupe, il dit sèchement.

- On y va. On restera à mes anciens appartements. On doit se préparer.

Il était évidement qu'il n'était pas en colère auprès des Américains mais bien contre l'Elfe et les membres de la coop.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Jeu 7 Fév - 23:16

Ce n'était plus une très bonne idée maintenant qu'elle savait que le convoi était séparé et comme ce point était non-négociable pour les Nordiques, pas la peine d'insister sur le sujet si ce n'était que cela pouvait éveiller la suspicion. Et comme ils avaient l'air de plus se méfier de Gh'ack que d'elle, autant ne pas prendre de risque inutile... Par contre rien ne l'empêchait de négocier en sous-main auprès de quelques membres pour avoir davantage d'essence, rien ne lui interdisait. Et surtout il y a plus important à faire : la raison pour laquelle elle doit retourner au Nevada le plus rapidement possible.

"Dis-voir Gh'ack... Dans cette communauté vous n'auriez pas un sorcier ou ce qui s'y apparente ? Je dois lui parler de mon affaire urgente concernant mon frère."

Son appartement pouvait attendre quelques temps, l'éventuel sorcier non car se servir du doigt et des dents de son frère comme boussole GPS pour le trouver, ça ne se faisait pas en quelques heures.

Peu après sa réponse, Eleanor lui demanda pourquoi cet accès de colère, histoire de tâter ce qu'il pense de la communauté exactement. Sachant qu'avec la morveuse, on n'était jamais à l'abri d'un coup de pute de sa part, tâter le terrain était clair comme de l'eau de roche.

Seulement après l'orc pourra lui montrer l'appartement, sachant que ses deux prochains jours, elle ne compte pas rester les bras croisés et compte approcher quelques canadiens, faire quelques promesses et y donner un peu du sien pour négocier un peu plus d'essence de son côté.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Dim 10 Fév - 1:37

Gh’ack s’arrêta sur sa route, il ne se retourna pas pour regarder Eleanor. Elle le sentait tendu et il hésitait.

- Y’en a un… s’il est encore vivant.

S’il était encore vivant? Il ne devait pas être en superbe forme lorque Gh’ack s’est fait bannit. Il continua son chemin. Faisant signe à Eleanor de la suivre. Ses pas étaient longs et rapides.

- Je t’en parlerai lorsque t’en auras fini avec le vieux fou. Ton frère est plus important que mes crises, non?

Une chose qu’Eleanor n’aimait pas était de ne savoir les derniers potins. C’était un outil primordial pour manipuler les gens autour d’elle… Attendez, Gh’ack venait-il de traiter son sorcier de vieux fou? Ce n’était jamais une bonne idée de demander les services d’un mage qui n’avait pas du tout les pendules à la bonne heure.

- On lui demande pas trop de services, habituellement. J’pense que… Gh’ack tourna un peu la tête, regardant du coin de l’oeil Eleanor qui tentait de suivre le rythme dans les couloirs, J’pense que ça lui fera plaisir. Son appartement est pas trop loin du mien. S’il est pas pas habité par quelqu’un d’autre.

Sortant d’un autre couloir de glace, ils arrivèrent dans une rue asphaltée. Au milieu, d’énormes pillons de glace et de métaux tenaient le plafond. Une dizaine de blocs appartements en brique rouges étaient de chaque côté de la rue. Certaines fenêtres étaient encore en état alors que d’autres étaient couvertes de débris pour les bloquer.

- Il est dans l’même bloc que moi, il a l’appart du sous-sol.

Gh’ack pointa un building dont la porte d’entrée avait été remplacée par de vieux draps Mickey Mouse.

- Simplement prendre les escaliers vers le bas. Mon appartement c’est le 202. Si tu entends de la dispute, c'est moi qui qui sors des squatteurs.

Et ben! C’était bien fait! Comme si le grand Dieu qui contrôlait ce monde avait la flemme de dévier trop le scénario pour une seule scène et de décrire des déplacements de plus! Eleanor descendit les escaliers et cogna à la porte de l’unique appartement sous-terrain. Une voix grinçante lui répondit.

- C’est ouvert! Rentrer, rentrer!

La jeune femme ouvrit la porte, une odeur de « vieux cigares qui rend bien haut » l’enveloppa. Un vieil homme à la longue barbe blanche était assis sur un sofa. Sa barbe contenait de nombreux objets et babioles. Il était en robe de chambre fait de matières organiques et de plantes, pied nu. Ses jambes étaient étendues sur un repose pied. Il fumait un pétard en mangeant des champignons secs dans un bocal en verre. L’appartement était décoré de nombreuses chandelles parfumées multicolores. Elles ne réussissaient pas à couvrir l’odeur, par contre. De bout de bois avec des glyphes décoraient les murs.

le vieux mais pas en robe de chambre:
La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 GBbLzT1

- Oooooh, je ne t’ai jamais vu dans le coin. Ça fait toujours plaisir de rencontrer une belle jeune fille comme ça. Je suis Vieux Mac. Je peux faire quelque chose pour toi?
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Mar 12 Fév - 22:45

Il allait s'engueuler avec des squatteurs ? Eleanor n'a pas besoin d'Isaac pour le moment, le chimiste comptant pour du beurre pour le moment, ce muet n'avait qu'à lui dire son nom !

"Je te laisse Isaac alors. Même si j'ai du mal à croire qu'il bouge pour t'aider, il est très fort pour faire de la figuration. Et sur les squatteurs, ça fonctionne très bien les gros bras en costard."

Puis vint la rencontre avec ce sorcier. Ce shaman ? Ce druide ? Tortue Géniale suffira pour Eleanor. Et comme l'appartement du sorcier a tout l'air de faire office d'aquarium géant, autant aller droit au but. Tout comme les compliments à peine masqué. Elle se contenta d'une très (trop) brève révérence.

"On dit souvent que je ne fais pas mon âge et ses compliments me vont droit au cœur. Je suis Eleanor Predieger et on m'a dit que vous pourriez m'aider à retrouver mon frère."

Elle s'approcha pour poser enveloppe, qu'elle commenta avant de l'ouvrir : il parait que présenter un doigt et des dents sans prévenir, ça choque.

"Des "méchants" ont kidnappé mon frère et par dessus tout, menace ma famille. En tant que grande sœur, je me dois de les punir et je sais qu'un sorcier peut les retrouver... surtout après que l'on m'ait laisser ça."

Elle laissa le Vieux Mac regarder rapidement le contenue d'enveloppe avant de passer à autre chose pour avoir un sujet qui parle ni de doigt ni de dents... c'est à dire ce qu'il fume.

"C'est quoi ce que vous fumez ? Je n'arrive pas à reconnaître l'odeur."

Ou un message subliminal pour dire "fais tourner".
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Mar 26 Fév - 23:03

Choquer? Le Vieux Mac était trop dans son petit monde pour être choquer. La seule expression qu’il avait était de l’amusement, un grand sourire jusqu’aux oreilles. Il s’étira les jambes et les croisa sur son fauteuil, tapant de la paume de la maison son repose pied pour inviter Eleanor à se mettre confortable.

-Oh t’es plus vieille que je ne le pensais, alors je ne vais pas t’inviter à vous asseoir sur mes genoux, eh eh eh. C’est bien triste ce qui est arrivé mon ton p’tit… grand? Frère. J’ai justement ce qu’il faut pour remonter le moral.

Il prit son joint entre ses doigts et le proposa à la jeune femme.

-Blue dream, hydrique. Le légendaire rêve bleu.

Mac laissa Eleanor prendre quelque puff avant de continuer.

-J’ai aussi ce qu’il vous faut pour votre frérot. Mais tu vois petite… Il s’étira de nouveau les jambes, plaçant ses pieds à côté d’où était assit Eleanor, un service vaut un service, pas vrai? Eh eh eh eh.

Eleanor remarqua les pieds, d’étranges plantes y poussaient. Elle reconnut les champignons que le vieux mangeait. Elle eut un haut du cœur malgré son esprit qui commençait à vaguer vers un nuage plus joyeux.

-Mes vieux os. Mes vieux os de jambes ont besoin de l’amour des mains fines d’une belle fille comme toi. Si seulement tu peux m’aider. Tu le peux hein? Tu sais, jusqu’ici environ.

Il pointa le haut des cuisses. Eleanor comprit tout de suite ce qu’il voulait. Elle eut un moment d’hésitation. C’était transmissible ça?
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 3 Mar - 1:08

Les druides, surtout les plus anciens, sont ch'tarbés de nature. Celui-ci le prouve en bouffant ses propres champignons comme des chips, Eleanor manquant de peu de tousser après qu'elle ait pomper une latte de travers. En même temps il y avait de quoi. Sur le moment, elle regretta quelques peu d'avoir dit que son âge était plus élevé que ce que son physique pouvait laisser paraître... en regrettant un peu de ne pas s'être faite passé tout simplement pour une adolescente. Surtout pour la suite. Premier réflexe ? Quelques puff se transformeront assez vite en une dizaine. Autant être défoncé pour quelques choses pour la suite.

N'ayant pas sa langue dans sa poche, Eleanor se contenta de répondre de façon assez mielleuse.

"Ce n'est pas transmissible votre truc au moins ? Comprenez que par là, des mains fines de jeune fille, ça se doit d'être manucurer avec soin et si elles ne sont plus si douces après ça, je ne pourrais plus masser autrui. Et qui sait, si je ne peux plus masser, je ne vaux plus rien et si je rentre chez moi ce n'est pas pour finir sur le trottoir. Le massage, c'est sacré par chez moi vous savez. Et le Sud peut parfois être cruelle quand on ne sert plus à rien."

Ou faire pleurer les chaumières. Bon après les massages comme elle venait de le dire c'est sacré, surtout quand se sont les autres qui vous le faites ! Mais ce détail, elle le garda pour elle-même. Et encore dans sa théorie, encore faut-il qu'Eleanor serve à quelque chose... Bon, comme elle n'a plus toute sa tête avec sa drogue, elle allait bien finir par céder mais autant qu'elle surévalue ses services en commençant à lui masser les cuisses. Qui ne tente rien n'a rien et si elle peut avoir plus qu'un gadget magique pour son frère, c'est qu'un moment désagréable à passer.

"Vous savez, si le reste est aussi tendu que vous ne l'êtes, je ne tiens pas à vous voir faire un arrêt cardiaque avant la fin de notre petit marché. On me dit très bonne dans le domaine et il n'y a pas que les "massages" qui peuvent vous rendre bien à l'aise et je peux vous offrir un petit extra qui sort de l'ordinaire. Mais comme vous l'avez dit vous même, donnant-donnant, ou service pour un service."

Elle sous-entend l'utilisation de son pouvoir. Et coller une sensation de bien-être au point qu'il y prenne son pied, tout centenaire(s) qu'il est, ce n'est pas tous les jours que l'on se fait proposer de se faire ravager le cerveau (dans le bon sens du terme pour une fois) par une homoncule au pouvoir psionique.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Mer 13 Mar - 23:38

Le Vieux Mac semblait outré des propos d'Eleanor et mit ses mains devant sa poitrine, comme s'il tenait son coeur.

-Moi? Je n'oserai JAMAIS mettre les belles mains d'une jeune femme dans un tel danger. Ces champignons sont les miens et seulement les miens. C'est un lien intime que la nature et moi avons. C'est ma preuve d'amour envers ces magnifiques créatures pluricellulaires et unicellulaires. La mousse et moi, nous ne faisons qu'un.

Il toussa un peu et se racla la gorge.

- Non. Ce n'est pas transmissible.

Le vieux était beaucoup plus péter du cerveau qu'Eleanor le pensait. Elle eut un espoir que son offre allait être acceptée sans que le druide n'y pense deux fois. Il leva le doigt droit, avec un sourire édenté puis fit un petit boop sur le nez de la mafieuse.

- Non, le massage suffira ma belle enfant, je sais ce que tu es.

Elle resta figer, cherchant une de ses répliques... ce vieux était plus que péter du cerveau, il était troublant.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Sam 23 Mar - 23:15

Figer ? Eleanor ne le resta que trop peu de temps pour le commun des mortels, ayant repris ses gestes au moment où il lui dira que ce n'était pas transmissible, recommençant son massage de plus belle.

"Ah mais je comprends, c'est un peu comme si les femmes de ménage venaient taper dans ma réserve personnelle : ça ne se partage pas ce genre de chose ou alors entre personne proche. Enfin quoique, je prédis un problème d'embauche pour ce genre de personnelle dans les semaines à venir... C'est dur de trouver du petit personnel compétent de nos jours."

Elle parlait de quoi exactement ? De sa dope ? Sauf que ce qu'elle s'apprêtait à dire par la suite risquait de porter confusion. Même un peu défoncée avec sa Blue Dream, Eleanor n'allait pas dire se présenter en temps de grosses mafieuse et qu'elle pouvait sniffer autant de coke qu'elle le voulait.

"C'est comme les bouteilles d'alcool rare de mon frère, il a du mal les sortir. Heureusement que je suis là sinon elles prendraient la poussière. Enfin il fait la gueule mais c'est mon frère, c'est pour ça qu'il m'adore. En même temps ce n'est pas comme si je les siphonnais tous au point que je serais raide morte, on m'a toujours dit que c'était moche une femme bourrée. En parlant de raide, je vous trouve bien tendue vous aussi."

Oui elle a massé un peu trop haut de son côté. Bon ce n'est pas pour ça qu'elle arrête.

"Dites, votre Blue Dream, je la trouve bien efficace, vous n'auriez pas quelques pousses à me donner en plus ? C'est que la préservation de notre écosystème, j'estime qu'il faut tous y mettre un peu du sien sinon il n'y a plus qui pousse... ben un peu comme le Nevada en fait... En fait l'exemple est un peu mauvais, il n'y a jamais eu grand chose qui ont poussé, même avant les champignons atomiques."
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Dim 14 Avr - 1:53

Le vieux Mac fixa Eleanor. Il avait toujours son sourire mais son regard eut un drôle d’effet sur Eleanor, elle bloqua juste avant de monter plus haut. Elle sentait une influence ancienne, quelque chose que le vieux Mac cachait bien.

-On se tient à notre attente, pas vrai mam’zelle. L’harcèlement sexuel, ce n’est pas moral non? Pour mon blue dream, si votre frère à de bonnes bouteilles, je suis certain que vous avez déjà de d’autres bonnes choses. C’est même vous qui devriez m’en fournir!

Il pouffa de rire, comme s’il avait fait la meilleure blague du siècle et s’étouffa, frappant le bras de son fauteuil. Sa toux dura une trentaine de seconde comme si rien ne s’était passé, il recommença à rigoler.

-Je pense que ça sera tout pour aujourd’hui. Tu as mérité ta pitance.

Le druide mit sa main dans sa barbe, fouilla quelque seconde et fit un petit oh surprise et recommença à fouiller. Il sortit un petit flacon en forme d’ampoule de verre transparent très mince. Le flacon faisait à peine 3cm. Le flacon avait une petite trace de métal liquide. Le vieux le secoua, observant Eleanor comme si elle savait ce que c’était. La jeune femme avait aucune idée de ce que ce truc était.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Mer 17 Avr - 22:57

Il n'était pas marrant le vieux, la preuve elle fit la moue quelques temps avant de se contenter du traditionnel massage.

"Si je devais comptabiliser le prix du transport pour vous en ramenez, je n'ose même pas imaginer l'état de votre petit cœur. Non pas que je doute de votre santé mais on n'a pas tous les jours un tickets pour des voyages en wyverne. Et puis elle a tout cassé à l'atterrissage, vous verriez les dégâts qu'elle a fait... mais pour la peine j'ai l'impression que vous allez avoir du ragoût de wyverne pour les semaines à venir."

Lorsqu'il sortit la fiole, Eleanor ne vit pas trop ce que c'était exactement. Par contre autant regarder les gens en astrale ou même les sentir est mal poli, autant dans cette situation il n'y avait rien d'insultant de le faire, même si elle restait une bonne quiche en la matière pour lire exactement les fluides.

"On a beau me donner plein de nom d'animal, je n'en reste pas moins pas très initié en la matière. Juste que j'ai toujours trouvé l'eau "rigolo" à manipuler avec un peu d’imagination mais la soif de connaissance est souvent si fatigante... Mais pour en revenir à notre sujet, ça ne m'en dit pas beaucoup sur l'utilisation exact de cette objet."

Plein nom d'animal est une façon de dire "créature magique" ou "monstre" dans son cas. Mais quand on trouve "rigolo" l'utilisation de l'eau et la faire passer dans les narines de quelqu'un pour le noyer juste parce qu'il a marché dans une flaque d'eau, le terme "monstre" prend souvent tout son sens dans la bouche d'autrui.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Ven 3 Mai - 19:55

Le vieux druide eut une expression déçue exagérée, comme s’il essayait d’être mignon. Le résultat fut tout le contraire par contre, il avait plus l’air d’un vieux grincheux en maison de retraite boudant car l’infirmière a refusé de lui donner une seconde portion de pomme de terre pilées. En bref, ce n’est pas la plus agréable des scènes mais Eleanor s’en foutait un peu, c’était plus le flacon qui l’intéressait.

-Les jeunes d’aujourd’hui, vous ne savez rien! Ce truc, ce. truc. C’est un super machin chouette!

Dit-il en passant son doigt sur la paroie en verre, comme s’il vendait un produit pour un infopublicité. Comme les présentateurs d'info publicité, lui aussi n’avait aucune idée de ce qu’il vendait. Il ouvrit le petit bouchon en liège et le métal liquide à l’intérieur se mit à bouger, trembler. De petites flammes de toutes les couleurs se mirent à apparaître dans la fiole. Le métal commença à s’agglomérer, devenant solide. Au lieu de prendre une forme plus massive, le métal s’effondrait sur lui-même, devenant une bille de plus en plus petite. Libérant énormément d’énergie, les flammèches envahirent le flacon. Des vapeurs colorées commencèrent à s'échapper du flacon. Au moment où que tout semblait vouloir exploser, un simple petit son de pet sorti du flacon avec une petit créature d’énergie de toute les couleurs. Sa forme étaient vaguement humanoïde sans pour être autant stable ou précise, bien qu’Eleanor pouvait ressentir les forts fluides que la créature dégageait, elle semblait passive.

- Et voilà! Je te présente… PATRICK!

À entendre son nom, la créature nommée Pactrick réagit, faisant une petite étincelle.

-J’ai trouvé ce petit bonhomme il y a bien longtemps, à Babylone… ou c’était peut-être à Ur… est-ce qu’il avait des jardins là? Non, des pyramides peut-être. Non non non, c’était à euuuuh… à la maison ou Lutèce… booooooon... De toute manière, j’ai trouvé… ou acheté? Ooooh heeeuuu… J’ai eu ce petit bonhomme il y a très très très très longtemps. Il a eu plein de petits noms. Aiolus, Hamdun, Steve, Garry, Larry, Larrygarry, Ste7e, xXFlame4u_800BCXx et puis maintenant … Paaaaaaatriiiiiiickeeeeeuh. Il a toujours été avec moi… sauf sur une période de 500 ans. Je l’avais perdu. Mais devine où je l’ai retrouvé? Non, non, pas là où tu penses! Dans. Ma. Barbe! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA! 500 ans dans ma barbe, tu y crois? Il est mignon non?

Eleanor tenta de couper le vieux dans son monologue, elle ne pouvait sortir aucun mot, la vieux parlant de plus en plus fort. Tout ce qu’elle voulait savoir était qu’est-ce qu’était ce truc et comment il allait l’aider à retrouver. Le monologue dura une éternité (30 minutes) pour la jeune femme, elle eut l’impression que son cerveau fondait. Elle abandonna, de temps en temps, des bribes du discours du vieux Mac tel que la mention de mine de charbon, infirmière à Cologne, pigeon avec une patte à New Amsterdam, nana avec de gros melon. Patrick essayait de reprendre le bouchon de liège ds doigts du druide pour refermer le flacon.

-En tout cas, Patrick est mon petit trésor. C’est le meilleur chien de chasse du monde. J’ignore ce qu’il est, j’ignore d’où il vient mais il trouve tout. Il suffit juste lui donner un objet appartement ou lié à une chose ou une personne et il te le trouve. Il suffit que de le suivre. MAIS!

Le vieux se racla la gorge et referma le flacon. Patrick disparu dans l’air et la bille de métal revint un liquide. Eleanor revint à ses esprits, la conversation devenant de nouveau intéressante.

-Ce petit monsieur ou madame n’est pas de ce monde. Être trop longtemps hors de sa source d’énergie le tue à petit feu. Il ne faut pas briser le flacon ou c’est mort certaine. Il n’aime pas non plus les trop grandes chaleur et les grands froids, même dans son flacon.

Le vieux secoua de nouveau le flacon devant le visage de la femme.

-Tu le veux toujours? Il sera plus d’utilité avec toi qu’avec moi, non?
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 787
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Ven 3 Mai - 22:09

C'était mieux qu'une boussole ce truc et il ne devait pas finir entre toutes les mains et encore moins les siennes... Et surtout elle venait de bien enregistrer le "lié à une chose" en plus d'une personne et Dieu sait que "chose" ça pouvait très mais alors très très vague. Et surtout maintenant, l'homoncule était curieuse de savoir jusqu'où ce "super machin chouette" pouvait être précis. Quand à savoir si cette chose était heureuse de sa condition pour être lié à ce flacon, Eleanor pourrait très bien le savoir peu importe si elle n'arrivait pas à communiquer plus que par son pouvoir mais comme la miss était seulement empathique devant un inconnu renversé par une voiture (c'est à dire se foutre de sa gueule), autant dire que la situation de cette être ne lui faisait ni chaud ni froid. Bref, elle s'en foutait.

"Ah c'est sûr que de mon côté je ne risque pas de le perdre entre mes seins, ce n'est pas aussi garni que votre barbe."

Pour être intéressée, elle l'était plus que beaucoup ! Eleanor prit l'objet pour passer l'accrocher autour du cou tel un collier, confirmant bien qu'elle n'était pas super garnie de ce côté là.

"Comme vous n'avez pas l'air d'être de toute première jeunesse malgré que vous soyez encore en forme, il y a un point qui me tracasse depuis que je sais lire. Comme vous avez connu les pyramides, les bouquins qui racontent des trucs sur l'Atlantide ou le continent de Mu, c'est aussi un ramassis de conneries pour vendre des torchons ? J'ai l'impression que ses lieux sont sortis de l'imagination d'un individu le lendemain d'un bad trip."

En parlant de bad-trip, se retaper un monologue l'incita à tirer une nouvelle latte... et si elle pouvait finir le joint quitte à garder à ce qu'un mégot finisse dans sa poche, que le Vieux Mac soit chaud ou non à lui donner un plan, elle n'aura plus nécessairement besoin de passer par lui pour trouver un plant avec le nouveau jouet qu'il vient de lui donner. Et Eleanor, de son nouveau jouet, elle risque d'en abuser comme une petite folle.
Eleanor Predieger
Eleanor Predieger
Bouteille de Nuka Cola

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 17/02/2014
Fiche : Fiche ici
Inventaire : Inventaire ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou - Page 2 Empty Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum