La merde blanche jusqu'au cou

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Lun 7 Nov - 4:12

RP précédent

Les derniers souvenirs qu’elle avait étaient de s’être réveillé le matin, prendre un petit déjeuner rapide et monter derrière la limousine familiale avec son frère, Isaac et le chimiste muet de sa dernière enquête. Ils devaient se rendre au nord de l’Arizona pour remplacer les actifs qu’ils avaient perdus. Elle se rappelait aussi d’une brève conversation avec son frère à propos de faire la paix et de repartir sur de nouvelles bases. Tout le monde avait partagé une bouteille de rosé puis, plus rien. Ah non, elle s’était réveillé un entre-temps, mais un mal de tête horrible la poussa à se rendormir.

Eleanor rouvrit les yeux, sa vision était floue et son mal de tête n’était toujours pas parti. Elle referma les yeux, ayant l’impression d’avoir passé plusieurs minutes la tête à l’envers en plus d’avoir la pire gueule de bois de l’univers.

Un son rythmique la sortit de sa semi-torpeur, rouvrant ses yeux, elle tourna la tête en direction de la vitre de la limousine. En forme vague d’un humanoïde l’observait, la tête vers le bas, comme s’il flottait. Trouvant cela étrange, elle ferma et rouvrit les yeux puis se les frotta. La forme était toujours floue et pourtant, tout autour d’elle était maintenant claire. L’humanoïde passa une moufle sur la vitre de la porte, ce qu’elle voyait était maintenant un peu plus clair. Plaçant ses deux mains sur la vitre, l’homme tentait de voir au travers des vitres teintées de la limousine. Sa bouche et son nez étaient cachés par un foulard qui était sûrement autrefois un rouge vif, il portait des lunettes de ski à la teinte ambré. Un bonnet d’hiver et une capuche de fourrure cachaient le reste de sa tête, ne laissant aucune place à de la peau exposée.

Eleanor réalisa rapidement que ce n’était l’autre qui faisait le poirier mais bien elle, ses cheveux pendaient vers le toit de la limousine. Paniquant, elle déboucla sa ceinture puis, encore plus rien.

Une odeur et un son qu’elle connaissait bien la réveillèrent, l’odeur de brulé et du bois qui craquait sous une flamme. La Predieger était étendue sur ce qui semblait être sur un manteau de fourrure, tournant la tête vers le feu. Elle n’était plus dans la limousine, un plafond de branches et de tissus était au-dessus d’elle. S’assoyant sur le manteau, elle observa autour d’elle. Elle vit le chimiste, grelotant près du feu puis Isaac, toujours de glace.  Elle ne reconnut pas le demi-orc qui se tenait en face d’elle, buvant une tasse d’un liquide chaud. Il ne portait pas de manteau, mais elle reconnut les moufles et les lunettes de ski sur son front.

Spoiler:

L’homoncule avait déjà vu des demi-orcs qui étaient plus laids que lui, en regardant autour d’elle, elle constata qu’elle était dans une sorte de tipi de fortune fait de vieilles couvertures de laine, de tapis persan et de draps. Malgré la situation nébuleuse, elle avait l’impression que quelque chose manquait. Elle ne trouvait pas son frère et pourtant, il ne devait pas se cacher bien loin, le tipi n’était pas très grand.

Le demi-orc prit une gorgée de sa tasse et fit un sourire sincère à Eleanor.

" Eh, enfin r'venu des morts ? J’m’excuse de t’avoir effrayé plus tôt p’tite. "

Cet accent n’était pas américain et pourtant, il lui disait quelque chose une. C’était un accent rare dans le Nevada, mais quelques personnes le parlaient. Le demi-orc se mit à genoux et prit une bouilloire en fonte qui pendait sur le feu et fit une tasse d’un liquide doré à Eleanor.

" Tisane d’écorce de pin? Z’êtes chanceux que je vous ai trouvé avant que les loups, les ours ou le froid vous bouffe. Chanceux, ouaip. Plus chanceux que votre chauffeur ou l’mec dans l’coffre de votre limo. C’rare qu’on voit des ‘ricains dans le coin. "

Froid? Cadavre dans le coffre? ‘Ricain dans le coin? Eleanor avait déjà entendu  parler de personne qui faisait de very bad trip en allant en voyage, consommant une quantité excessive de drogue. Sauf que cette fois-ci, il fallait prendre cette expression dans le sens littéraire. Ce qui venait de se passer était une vraie très mauvaise excursion.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Lun 7 Nov - 21:00

Eleanor ne sait pas ce qu'il avait ce rosé mais ça ne devait pas être une bouteille bien fraîche. Pourtant les bons alcools, surtout quand il s'agit de fêter un évènement pour repartir sur de bonnes bases (certainement à la demande de son "mari" mais ça c'est une autre histoire) elle ne pouvait que faire confiance à Robert. Non, cette gueule de bois, la dernière fois qu'elle en a eu une comme ça, c'est en ayant mélangé alcool et GHB et où, aux dernières nouvelles, à défaut de s'être faite sauté, s'était gerbé dessus et n'était sorti de sa chambre les deux jours suivants que pour aller chercher un paquet d'aspirine. Ou à moins que ça soit Robert qui ait voulu la droguée ? Oui la question mérite d'être posée mais dans ce cas, il a vraiment loupé son coup pour vouloir rentré à pied. Bref, trop de question pour le moment et il y a ce mal de tête qui empêche de réfléchir convenablement... même si ça fait un bout de temps qu'Eleanor ait réfléchit convenablement dans sa vie. C'était quand la dernière fois déjà ? Pour réfléchir à sa tournée en Louisiane le Mardi Gras ? Sachant que la fête est plus un remake de The Purge, inutile de dire qu'Eleanor ne louperait rien au monde cet évènement festif où dans la joie et la bonne humeur, elle s'était initiée au golf en posant la dite balle sur la tête d'un malheureux mec pris au hasard dans la rue et qu'elle avait enseveli pour ne laisser que dépasser la tête. Et non, si vous voulez savoir, elle n'était pas très douée au golf...

Se frottant les yeux avant de se masser le crâne, se rendant compte au passage qu'elle avait les cheveux en pétard. La première chose qu'elle verra est un Isaac toujours aussi statique. Détail peu important puisqu'il a le mérite de réussir à blaser la Predieger en ne réagissant pas à ses âneries quotidiennes. La seconde personne qu'elle remarqua est le prof de ski. C'est bizarre, cette discipline sportive, elle ignorait qu'elle en avait dans le coin. La troisième personne est le chimiste sans nom. Si elle a été droguée, il va peu être pouvoir s'expliquer celui là.

"Les nuits y sont peu être fraiches mais je n'ai pas l'impression d'être en Arizona là... On est où là exactement ? Parce que je commence à croire que le chauffeur a bu notre place... Boire ou conduire, il faut choisir sauf que lui il n'a pas à choisir."

L'homoncule se gratta la tête avant de se recoiffer avec ses doigts avant de faire un signe affirmatif pour accepter la tisane.

"Un mec dans le coffre ? Isaac, tu te rappelles d'avoir si on a pris un autostoppeur sur la route ? Parce que ce n'est ni dans les habitudes de Robert, ni dans les miennes de le faire... ou alors il faut qu'il soit mignon, je n'ai rien contre d'être payé en nature. Les limousines c'est le Bien : il y a de la place pour ça eeet-"

Il manque quelqu'un : en plus elle a dit son nom juste avant. Il y a peu être plus intéressant que de penser à voix haute sur ce que l'on peut faire avec un jeune homme mignon dans une limousine sur le moment.

"-il est où Robert ?"

Parce que c'est seulement maintenant qu'elle pose la question.
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Dim 20 Nov - 0:50

Le Mardi gras, c’est très bien quand l’argent est là pour acheter des gros bras prêts à passer à deux doigts de perdre la vie pour pouvoir s’acheter une miche de pain. Dans sa grande générosité, Eleanor aidait en fait l’économie locale chaque année. Elle mérite une plaque commémorative à La Nouvelle-Orléans, elle en fera la proposition la prochaine fois qu’elle fera le chemin. En même temps, ça ne sera pas elle qui va se proposer pour payer, elle a déjà donné assez et elle donnera les années suivantes en plus! Le prof de ski passa la tisane à son invité, tout souriant, malgré son style d’habitation sauvage, il semblait connaître les bonnes manière.

"Z’êtes dans un lieu qu’on appelait ‘trefois Canada mais maintenant, on l’appel l’Nord, ma petite demoiselle. "

À la question de d’Eleanor, Isaac ne se contenta que de hausser les épaules, la laissant gaspiller sa salive sur des anecdotes sans queues ni têtes. Le chimiste grelottait toujours dans son coin, ne disant rien.

"Est-c’que Robert est un p’tit homme asiatique? Pa’ceque c’tait le gars dans le coffre ou votre chauffeur, l'elfe… parce que bah, c’deux là bouffent les pissenlits par la racine."

Eleanor fut confuse, le mec dans le coffre était le chauffeur de Robert depuis des années… pourquoi était-il dans le coffre avec les bagages… d’ailleurs aussi, ils étaient où les bagages? Et puis, pour l’elfe chauffeur, elle ne se souvient pas d’avoir vu un elfe partir avec eux.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 20 Nov - 16:47

Pour être confuse, il y avait de quoi être confus. Le pire pour se pointer dans le Nord, il n'y avait même pas assez d'un plein pour s'y rendre !

"Ah oui quand même... Oui je connais le Nord même si je m'y suis pas rendu. Je connais aussi le Ch'nord de l'autre côté de l'océan grâce un ghoul, une région remplie de consanguin malgré eux et qui ne veulent pas l'admettre mais ça aussi, je ne crois pas que ça soit vraiment le sujet. Mais qu'est ce que l'on fout là au Nord ?"

Peu nombreuses sont les personnes qui peuvent se vanter de connaître le monde Post-Apocalyptique en dehors de sa région. Eleanor fait parti de ses personnes à avoir une telle connaissance d'après guerre. Elle se tourna vers le geek qui grelottait.

"Hé Machin ? Qu'est ce qui s'est passé pendant la route ? J'ai l'impression d'avoir pris du GHB et de l'alcool pour avoir un trou de mémoire comme ça. Et puis c'était qui l'asiatique qui conduisait à la place du chauffeur ? Qu'un inconnu squatte les bagages, c'est son rôle si on est mal luné et qu'il fait un truc qui nous déplait mais pas un chauffeur."

De toute façon, il ne lui en apprendra pas plus... Éventuellement sa destination. Si le chimiste commence à baragouiner en hésitant (et vu les énergumènes que la miss a croisé au labo, ça va être très certainement le cas), la Predieger fera un geste de la main comme si elle lui demandait de laisser tomber.

"Dis nous plutôt où on était censé se rendre... Parce que là, va falloir retrouver Robert et surtout comprendre le trajet pour venir ici... Il a fallu plus d'un arrêt pour faire le plein. Et surtout d'un endroit pour laisser les bagages parce qu'il y avait à peine de place pour coller un corps."

Elle commença à boire la tisane avant de rabattre sa veste jusqu'au col, commençant à sentir le froid la gagner.

"Pas mauvaise cette tisane... Vous faites pousser ça où et dans quel communauté ? Parce que le Nord est plus réputée pour ses vastes forêts blanches que pour ses vertes prairies."
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Dim 18 Déc - 21:13

Le demi-orc ne fit que sourire en regardant Eleanor, il ne comprenait pas trop ce qu’elle racontait mais, l’écoutait attentivement. Il ne pouvait pas trop répondre à ses questions. Après tout, il ne les avait que trouvé. Le geek, quant a lui, ne haussa que les épaules, toujours en grelottant. Il ne rajouta rien d’autres à la conversation, comme s’il était muet.

“Il n’a pas de langue” Rajouta Isaac, froidement.

Ah, ça expliquait tout. Aller chercher plus d’informations impliquerait de lui faire repousser la langue… ou tout simplement un crayon et du papier. Cependant, le compliment d’Eleanor sur la tisane fit rougir le demi-orc, qui semblait aux anges que la petite humaine aime sa tisane. Il sautilla sur les fesses, prenant sa théière et remplis de nouveau la tasse d’Eleanor, même si elle n’avait que bu une gorgée.

“ Ma tisane n’est qu’d’ingrédients d’qualité choisit par moi-même! Écorce pis goudron d’pin, gingembre d’bois pis crottin d’orignal vieilli dans la neige. Z’êtes la première, avec moi, qui aime c’te boisson. C’pas tout le monde qui aime le gingembre, pas vrai? De tou’manière, au Fort Beezer, z’ont bien creuser dans la neige pour s’faire l’agriculture du gingembre. S’pas eux qui s’plaignent de l’échange d’peau pour du gingembre.”

Eleanor eut un hoquet en réaction à la liste d’ingrédient mais, tout resta dans son estomac. Elle avait maintenant un nom de lieu, Fort Beezer. Cependant, sortir dans cette température avec sa simple petite veste serait du suicide.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 18 Déc - 22:32

Ah... Robert ou la personne qui l'a vendu (il s'agit peu être d'un ancien esclave) s'est chargé de ça pour une raison que Eleanor ignore. Le plaindre ? Elle s'en fout ! Quand on a une grande gueule et que l'on n'est pas capable d'assurer sa propre protection, on n'est pas en mesure de plaindre ce genre d'individu. Eleanor a une grande gueule mais c'est différent : C'est une Predieger ! Sinon ça ferait longtemps que l'on lui aurait coupé la langue vu le nombre de conneries qu'elle arrive à débiter à la minute...

"Ben il doit savoir écrire, c'est déjà ça de gagner."

Il y a de la neige dehors, ça peut faire l'affaire s'il écrit avec son doigt mais pour le moment aucun membre du groupe n'est correctement habillé. Surtout Eleanor, le geek qu'il soit correctement habillé ou non pour écrire dans de la neige, elle s'en moque pas mal. Non, il va falloir négocier des vêtements chauds car la veste d'Eleanor ne sert seulement que pour les nuits fraîches d'Arizona et accessoirement pour cacher ses quelques armes.

Elle n'en rajouta pas plus pour les ingrédients de la tisane. Dans l'estomac tout se mélange et comme elle n'a jamais goutté à la moitié de ce qu'il cite, c'est peu être la raison pour laquelle tout reste dans l'estomac. Elle passa enfin aux choses sérieuses car s'éterniser devant une tisane n'allait pas résoudre sa situation actuelle et encore moins retrouvé Robert.

"Mais j'en oublie les bonnes manières. Je suis Eleanor Predieger, négociatrice du clan des Predieger à Vegas, l'une des familles majeurs de cette ville. Je n'ai peu être pas grand chose à vous donner en récompense pour le moment mais on n'est prêt à vous récompensez comme il se doit si jamais vous nous aidez. Bien sûr, je m'étalerais pas sur une récompense en dollar, des billets vu la dureté de la région ça doit seulement servir pour le chauffage que pour les transactions mais si votre aide est à la hauteur, il est tout à fait normal que la récompense le soit tout autant."

L'homoncule venait de s'auto proclamer négociatrice pour se rajouter du crédit, ce qui est dans un sens pas totalement faux puisque les rares fois où Robert arrive à lui faire bouger ses fesses, c'est pour des négociations qui finissent parfois bien, parfois mal mais dont les résultats sont souvent bénéfiques pour la famille. On retiendra surtout les "rares fois" dans cette phrase...

Ensuite, elle trempa de nouveau ses lèvres dans la tisane. Après tout, Fort Beezer elle ne sait même pas où ça se trouve sur une carte, si ce n'est quelques parts dans le Grand Nord. Et surtout elle sait qu'elle va avoir besoin d'un guide, des fourrures et de moyens de transports si elle veut sortir d'ici.

"Car le Grand Nord, j'imagine que sans moto neige ou guide, on risque de ne pas aller bien loin. Même si j'ai la certitude que Robert ne doit pas être bien loin... Les traces dans la neige elle reste longtemps par ici ou il neige juste après ?"
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Jeu 5 Jan - 1:21

Le demi-orc fit un rire bien gras qui surpris tout le monde. Bien que l'homme semblait être doux comme un agneau avec la voix mielleuse qui suivait, son rire résonnait encore dans les oreilles de ses invités. Il tapa des mains comme s'il avait entendu la meilleure blague du siècle puis repris son souffle.

"S'IL NEIGE ICITTE? AH! S'il neige pas, il grêle. S'il grêle pas, y'a du verglas et si y'a pas de verglas, on s'gèle les gosses plus que d'habitude ou il neige."

Il continua de glousser avant de s'étouffer et repris sont sérieux, même si son visage avait toujours son grand sourire niais.

" J'm'excuse, j'en oublie les bonnes manières moéssi. Gh'ack du clan... heu... du clan d'mes parents, j'sais pas. J'suis le traqueur du coin. Enchanté d'rencontrer des américains aussi dans l'échelle d'votre clan. Pas besoin d'paiement... à moins de ramener chez vous, j'ai jamais vu d'température au d'ssus de -5 degrés celcius j'aimerai bien avoir des vacances! Y'a encore des hôtels à Las Vegas? AH!"

Gh'ack se mis à rire encore en se tapant la cuisse, Eleanor ignorant s'il était sérieux ou non. Elle ne put le demander, le trappeur parla avant elle.

" Z'êtes chanceuse p'tite dame Eleanor, tomber sur un trappeur. L'seul du coin en plus. Vieilles traces, nouvelles traces. Même chose pour moi. Puis il me reste assez de fourrures pour faire un p'tit manteau pour vous. P'tête pas pour vos p'tits copains par contre. " Il se racla la gorge. "Et la fourure n'est pas trop traité, donc il reste p'tête un peu de viande. Mais au moins, elle ne put pas trop, elle est gelé! HA! "
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Mar 10 Jan - 23:34

Si Eleanor avait été née un siècle plus tôt, elle aurait pu finir dans une agence touristique car si il fallait faire la promotion pour une ville comme Las Vegas, elle était bien placé pour le faire. Bien sûr, il aurait fallu qu'elle prenne ses médicaments qui l'aurait aidé à s'adapté à la société, sous peine de devoir refaire un stage chez les hommes en blouse blanche, second endroit de prédilection où elle aurait trouvé parfaitement sa place.

"Des hôtels avec ou sans service de nuit ? On parle de Vegas là, y a du casino, des hôtels, des boites de nuit, des maisons de passe, quelques bains publics. Je suis certaine qu'une de mes connaissances peut vous offrir ses cinq services en un."

Elle pense au Space Ship, tenu par Durden. Par contre elle a "omit" de dire que Durden était un spécialiste en travelo et autres prostituées de bas étage et en propagation de maladie vénérienne. Mais elle ne va pas s'éterniser sur les petits détails de ce genre, il faut qu'elle rentre à Vegas avec Robert.

De toute façon, cette affaire pue, que Eleanor pue un peu plus un peu moins, elle n'était plus à ça près et puis elle trouvera bien une occasion de prendre un bain sur le chemin du retour pour le peu qu'elle trouve un puis pas trop irradié. En tout cas il restait à voir où se trouvait ce véhicule.


"Ca serait peu être bien de trouver d'autres manteaux. On peut aidé... Et Isaac est chargé de ma protection, pas celle de Machin."

Et puis elle prendra son air le plus kawai possible, avec le sourire qui va avec.

"Parce que si Machin n'es utile qu'à tremblé au lieu de chercher une craie pour écrire ce qui a pu se passer je peux lui trouver une utilité dans le domaine de chasse. Dans la famille, mon surnom c'est la petite génie : on dit que j'ai beaucoup d'imagination."
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Ven 27 Jan - 0:52

Agence touriste ou agence tous risques? On ne savait jamais trop avec Eleanor. Une simple histoire d’araignée dans la baignoire pouvait terminer en meurtre avec destruction de l’âme de la victime. Gh’ack semblait satisfaire de la réponse de la Predieger, elle avait pourtant de la difficulté à savoir parce qu’il la prenait au sérieux ou non.

“Et le p’tit monsieur, y’a pas de protection lui? AAAAAH! J’vais le protéger moé.”

Gh’ack prit entre son bras gauche la tête du binoclard sans langue et lui frotta la tête avec son poing droit. La victime tenta de se défaire de l’emprise du demi-orc, sans succès. Son attention se porta sur Eleanor de nouveau, gardant le chimiste dans son bras.

“J’ai p’tête encore le manteau que ma chère maman m’a faite lorsque c’était p’tit cul. Il est dans ma cabine, c’pendant. C’t’a quelques heures d’icitte mais, ça va nous éloigner du fort Beezer. C’t’un gros détour. “

À la mention de mr. Machin, Gh’ack le lâcha alors qu’il était en train de suffoquer. Il lui donna deux petite tappe sur la tête et reporta son attention sur Eleanor.

“Oh, savez lire et écrire? Z’êtes sûrement les seuls dans l’coin qui savent ça! “
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 29 Jan - 23:26

C'est vrai que la lecture et l'écriture est un domaine de luxe que beaucoup n'ont pas le loisir de connaître. C'était loin d'être indispensable comme domaine pour survivre dans le Wasteland (ou même dans le Grand Nord) mais c'était indispensable pour des domaines avancés. La lecture de bouquins de chimie ou de psychologie, ou bien encore les grimoires. Même si les grimoires il fallait encore prier pour tomber sur une version traduite en anglais pour éviter les mauvaises surprises.

"Machin est un homme de science, c'est toujours utile ce genre de connaissance. Quand à moi ? Disons que c'était bonus pour lire des grimoires. J'aime bien lire des grimoires moi même si il manque toujours quelques détails très importants."

Voir les âmes des rouquins par exemple... Pas besoin de dire que c'est un chimiste pour l'instant, le but est que Gh'ack ne se pose pas beaucoup de question sur le compte des Predieger. Elle n'en rajouta pas plus sur ses connaissances en magie où elle ne le cachera pas que l'apprentissage c'est ennuyant et long alors qu'elle a la chance d'être magiquement actif.

Alors qu'elle commençait à voir Gh'ack se préparer elle rajouta.

"Pourquoi ce genre de question ? D'habitude je ne vous cacherait pas que ça ne sert pas à grand chose... Sinon j'espère que chez votre mère, ce n'est pas bien loin : dehors il a l'air de faire frisquet. Ou à moins que vous fonctionniez par réseau de tunnel ? Les bunkers, tout ça... Et je ne connais pas la région."

Elle en fera de même mais sa première découverte de la neige risquait de lui glacer le sang.
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Ven 10 Fév - 23:07

Remettant ses bottes par-dessus ses grosses chaussettes de laine, Gh’ack sautilla sur un pied en répondant à Eleanor.

- Ma chère maman m’a toujours dit que rien n’était gratuit dans’vie. Bah icitte, on utilise pas d’argent comme vous, les ‘ricains. On s’offre des services pis des échanges. Du troc, eh. Une personne qui sait lire, ç’peut être utile.

Il mit sa seconde botte de la même manière que la première, en sautillant. Il mit ensuite un gilet puis son manteau, avant de placer son foulard, ses lunettes de ski et son bonnet, il rajouta:

- Boarf, un jour si nous prenons la motoneige et une pause. Deux si y’allons tous ensemble à pied C’pas très loin. Y'a le Fort qui est en parti sous-terrain sinon, mais il n'est pas très grand.

Pas très loin et quelques heures, les deux avaient une définition très différente des distances. Gh’ack sortie enfin du tipi en poussant une ouverture dans le tissus et tout de suite, Eleanor eut l’impression que ses cils gelaient déjà puisque vent glacial poussant de la neige poudreuse lui frappa le visage. Il revint quelques minutes plus tard avec une pile de fourrure diverse, surtout de poils courts brunâtre. L’Américaine pouvait encore voir des bouts de graisse et de viande pendre sur le cuir. Enlevant ses gants, Gh’ack prit une aiguille d’os de ses poches et un long fil qui semblait être fait de tendon et commença à coudre les pièces et couper quelques bouts avec un couteau suisse. Deux heures passèrent, Eleanor tenta de discuter avec le demi-orc mais il semblait perdu dans son travail. Surprenant tout le monde, il cria un gros “TADA!” avant de déposer le manteau sur les genoux de la Predieger. Il semblait un peu trop grand pour elle et il y restait encore des restes de l’animal, malgrés les tentatives de leur hôte.

- Avec un bon foulard, des gants bien chaud et un de mes vieux bonnets, tout sera parfait. J’ai même fait une ceinture pour serrer la taille!

Dit-il en montrant une retaille de peau couper plus ou moins droite.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Lun 13 Fév - 23:19

Le manteau fera l'affaire, pas très glamour, digne des trappeurs de Los Angeles ou de Port Poussière (c'est à dire un boulot de sagouin) là où à New Vegas, c'était des vêtements plus luxueux et souvent de plus mauvais goût, quitte à mettre le côté pratique de côté. Pourquoi ? Certainement dû à sa plus grande concentration de bordels. Pour le moment, elle s'en contentera, préférant avoir bien chaud que de mourir de froid en étant habillée comme une princesse. Elle ne va pas se plaindre : pour le moment le manteau ne pue pas et ce n'est pas dans la région qu'elle va attirer les mouches. D'ailleurs les mouches y en a par ici ?

Eleanor réfléchit quelques instants. La motoneige ou à pieds ? C'est tentant mais le mieux serait de regarder la carte. Prendre la motoneige pour arriver plus vite est intéressant mais si Robert s'est diriger dans leur direction, c'est un coup à louper le moindre indice. Le second problème c'est l'essence. L'autre problème, même si il y a une communauté, elle n'a pas grand chose à troquer. Elle aurait été plus près de Vegas, elle n'aurait pas hésité à promettre un stock d'armes mais ici c'est raté. Bref...

"Il y a une carte ? Si Robert est quelques parts, il doit être près d'une communauté ? Si c'est pour aller vers le véhicule, autant visiter certaine communauté, là où Robert aurait pu se trouver."

Avant de se donner une idée, ça serait bien de se renseigner sur les communautés et planques des environs. Robert ne doit pas être bien loin, reste à savoir où.
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Mar 21 Fév - 22:15

Gh’ack se gratta le menton. Réflléchissant, il dit un “hum” confus. Pourtant trouver une carte, ça ne doit pas être très complexe. Il haussa les épaules et plaça une main sur l’épaule d’Eleanor.

- Désolé p’tite. Majorité du papier a été utilisé pour faire d’feu. Les GPS c’pas mieux. J’suis encore chanceux d’avoir un lecteur portatif d’musique qui marche encore. P’tête des cartes quelques part dans les building sous la neige… mais dans les communautés, non. Ché pas. De toute manière, on pourrait pas trop la lire, personne n’sait lire.

Eleanor fut confuse, les buildings sous la neige? Quelle quantité de neige était tombé entre l’apocalypse et aujourd’hui? Elle se demanda un moment si c’était une bonne idée de sortir dehors et de simplement laisser Isaac faire tout le boulot.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Jeu 23 Fév - 21:49

"Hein? Pas de carte ?"

C'est rare de voir l'homoncule bugger, en grande partie parce que c'est elle qui fait bugger autrui habituellement. Mais là c'était belle et bien elle qui se retrouver dans ce cas. En gros, ici, on crame les cartes pour se réchauffer, chose qu'elle peut comprendre mais de là à cramer toutes les cartes, il y avait quelques choses qui n'allait pas. Même si Gh’ack était un traqueur, qu'il ne devait pas s'éloigner beaucoup de cette endroit, pour le peu qu'il y ait un problème dans le coin, il serait dans l'incapacité de savoir où il se dirigeait exactement. Pas étonnant qu'il n'ait pas migré aux States après ça... Et puis des fouilles sans cartes, ça ne doit pas être extraordinaire à entreprendre... Certes il faudrait un lance flamme pour déneiger tout ça mais ici, un mage de feu serait traité comme un roi pour le peu qu'il traîne avec les bonnes personnes ! Pour une fois que cette traînée de mage de Windy pouvait être utile autre chose qu'à allumer des clopes lorsqu'elle drague des serveuses... Bref ses canadiens croiseraient le Necronomicon qu'il servirait de papier toilette avant de finir au feu ! Pourtant ça doit être cool de lire ce qu'il y a dans ce bouquin non ?

"Ah oui... Bon je crois que se diriger plein Sud sans une carte, ça risque d'être plus compliqué que prévu. De toute façon je ne partirais pas d'ici sans Robert."

Là, elle était tombée sur un sacré dilemme: retrouver rapidement le véhicule mais ne plus avoir la moindre personne pour la protéger ou tout simplement y aller à pied. Laisser Isaac et Machin ne la tentait pas trop, surtout qu'Isaac pourrait fouiller la communauté la plus proche... si il avait une carte !

"Ca m'ennuie que Isaac ne puisse pas aller vers la communauté la plus proche pendant que l'on jette un oeil au véhicule, surtout que si je devais m'y rendre, ce n'est pas dit que les communautés soient aussi aimable que notre bienfaiteur... tout comme ça m'ennuie de perdre une journée à pieds. Y a pas de traîneau dans le coin qui peut être accrocher à la moto neige ? Au pire on fait le trajet à pied. Si on n'a pas de carte, il faudra faire sans.

Pas super motivé de faire tout ce chemin à pieds, d'habitude elle geindrait pour que l'on la porte sur les épaules mais fautes de mieux, Eleanor va devoir marcher dans la neige, quitte à en avoir jusqu'au cou. Putain de merde blanche ! Elle a passé l'âge à s'extasier sur un truc aussi chiant !
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Dim 26 Fév - 4:07

L’expression de Gh’ack suite aux commentaires d’Eleanor, il semblait aussi froid que l’air qui l’avait frappé un peu plus tôt. Avait-elle touché une corde sensible? Il croisa les bras, fronçant les sourcils.

- Eh ben, faut ben que se chauffe le cul. P’tit bout de papier, plus important que not’vie eh? Des p’tits bouts de papier qu’on n’peut même pas lire. T’impliques que je ne sais pas me r’trouver sans carte? Y’a d’autres moyen que d’voyager qu’avec une carte. Suffit d’regarder son environnement, d’suivre les routes pis même de demander son chemin!

Il marmonna à lui-même, Eleanor ne put comprendre ce qu’il se disait, mais elle put voir Isaac faire un sourire en coin.

- J’déteste quand on n’écoute pas s’que je dis, fait trop froid pour sortir sans manteau. J’ai utilisé tout ce que j’avais pour faire ton manteau. Pis j’t’ai dit qu’on pouvait faire un détour chez ma cabane, en motoneige pour aller chercher d’l’équipement!

À force de toujours s’entendre parler, Eleanor n’entendait plus ce que les autres disaient, on dirait bien.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Mer 15 Mar - 22:01

Trop long une demi-journée avec toute cette (soit-disant) neige et surtout avec ce froid, chose qu'elle peut déjà ressentir rien qu'en intérieur. Non, tant que la piste est chaude, détail ironique vu la température de la région. Peut-on en vouloir à Eleanor d'en douter ? Si elle a mis le nez dehors l'homoncule était dans les vapes à ce moment là !

"La voiture ne doit pas être bien loin, le mieux serait d'y jeter un œil tant que la piste est encore chaude non ? Isaac, je vais m'absenter avec Gh'ack le temps d'y jeter un oeil, seulement après on décidera si oui ou non on a le temps on part directement pour la cabane chercher des vêtements plus chauds. Il devrait y avoir ce qu'il faut ici pour quelques temps avec Machin. Et si cette idiot pouvait se montrer un peu plus "causant" sur ce qui s'est passé, ça ne serait pas refus. Qu'il se mette à faire des dessins si ça lui chante, je veux savoir ce qui s'est passé."
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Sam 25 Mar - 1:55

Isaac ne dit aucun mot, se retenant de rire. Il avait clairement entendu les marmonnements de Gh’ack et ceux-ci devaient être assez rigolo. Il ne fit que faire un salut de la main. En sortant, Eleanor se doutait un peu qu’il n’allait pas beaucoup se forcer à faire “parler” le nerd. À peine les pieds sortis du refuge, le vent glacial frappa Eleanor malgré ses vêtements chauds. Elle fut la première à sortir et ce qu’elle vit à l’extérieur… ne la choqua pas. Comme elle se doutait, tout était blanc. Par contre, elle pouvait voir un peu partout les bouts verts de conifères qui traversaient la neige et qui y poussaient encore. La vie trouve toujours une voie. Entre les dunes de neige, Eleanor pouvait voir une énorme au loin où il semblait y avoir eu une “avalanche”.

À cinq mètre du refuge de Gh’ack, elle vit la motoneige et derrière celle-ci, une remorque couverte d’une bacle bleue. Le demi-orc, quant a lui, s’occupait à mettre ce qui semblait être des raquettes à ses pieds. En s’approchant de la motoneige, les pieds de l’américaine s’enfoncèrent dans la neige jusqu’au bassin. De la neige rentra dans ses vêtements, surtout dans ses bottes. Gh’ack passa derrière elle et la souleva en utilisant le collet de son manteau et la déposa sur la motoneige. Cela ne faisait même pas 2 minutes qu’elle était dehors et elle frissonnait déjà.

- On y va dès que t’es prête, p’tite miss. Votre voiture, le fort ou ma cabane en premier?
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Lun 3 Avr - 20:55

Fait froid, au fond ce n'est guère différent des nuits dans le désert, sauf qu'il faut être plus habillé. La logique complètement bidon d'Eleanor en surprendra plus d'un. Par contre étant une grosse buse dans le domaine de la survie, elle ne comprit pas tout de suite l'utilité des raquettes sous les pieds, marchand bravement (et bêtement) un peu plus dans la neige pour voir au loin ce qui semblait une avalanche. Si elle ne reçut aucun flocon de neige de celle ci, marcher inutilement en y mettant tout son poids "juste" pour apprécier le craquement de la neige proche de celui d'un écrasement de phalanges d'un pauvre type à qui on a cassé les jambes juste avant, bruit que la miss connait étrangement bien, elle s'enfonça dans la neige. Elle changea nette de couleur, devenant un peu plus blanche qu'elle ne l'était déjà : avoir de la neige dans la culotte pour la première fois, ça surprend. La suite fut un peu flou si ce n'est qu'elle aura les fesses sur la motoneige, commençant à grelotter.

"On va-va quand même à la v-voiture. Qu'est ce qu'faut pas faire pour Robert."

A croire que c'est son "conditionnement" qui la fait réagir comme ça car elle n'a qu'une envie, c'est rentré dans un endroit chaud prendre un bon bain chaud.
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Dim 23 Avr - 21:46

Gh’ack hausse les épaules. Si elle ne voulait pas que ses potes ne sa suivent en premier, c’était son choix après tout. Il démarra la moto-neige et alla en direction de la dune de neige. Plus elle s’approchait de la dune, plus Eleanor réalisa son immensité. Les traces de l’avalanche étaient fraîches, il y avait encore quelques boules de neige qui roulaient encore mais le reste était déjà bien solide.

Au pied de la dune, elle pouvait voir la limousine, à moitié ensevelie sous la neige. Elle avait capoté et les roues pointaient en diagonale en direction du ciel. Une étrange machine fait de bois renforcé de métal avec d’énorme dent s'y trouvait près. Après une courte analyse, Eleanor avait l’impression que c’était une sorte de piège à ours mais gigantesque. Autours du véhicule, il était possible de voir où Gh’ack avait creusé pour les faire sortir et les traces de la motoneige qui semblait avait fait des aller-retour entre la dune et le camps du demi-orc. Ce qui était troublant était la quantité énorme de sang frais autours du véhicule. Le liquide rouge souillait la neige s’étendait assez pour se dire que la créature qui l’avait perdu était énorme. Les traces laissaient croire qu'elle avait rampé plus loin.

Eleanor quitta son siège sur la motoneige pour faire sa petite investigation, les jambes tremblantes à cause de la neige prise dans ses pantalons et ses bottes. Une sensation de brûlure la tiraillait.


Dernière édition par Justice le Jeu 18 Mai - 0:37, édité 1 fois
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Dim 23 Avr - 22:19

A peine partie et elle pensait déjà à faire une pause pour faire sécher ses habits près d'un feu. Le Canada, c'est vraiment la merde ! Mais comme elle est là, elle va devoir analysé le peu d'indice et faire avec assez rapidement si elle ne voulait pas se choper des engelures ou ce genre de saloperies. Gh'ack ne s'est contenté que d'une fouille visuel puisqu'il a dû dégager les personnes inconscients et de partir.

Suivre les traces est une option mais elle peut peu être trouver des indices sur le dit véhicule. Sur le moment elle regretta de ne pas avoir pris Isaac car quelques questions commençaient à la travailler. Comme la distance par exemple. Car une limousine ça tûte et même si on prévoit toujours un bidon d'essence, le Canada elle n'aura pas assez d'un plein. D'ailleurs voir le nombre de jerrycan devrait être déterminant pour se donner une idée de la distance qu'elle devait parcourir.

La première réaction sera de creuser pour dégager la portière et avoir accès à l'intérieur du véhicule. Elle utilisera son zipo à l'intérieur pour s'éclairer. Si elle peut avoir une carte ou un indice sur la destination qu'elle devait prendre normalement, ça pourrait aider. Et accessoirement si elle pouvait voir une trace de drogue avec ses yeux de lynx (surtout pour ce genre de choses) elle pourrait se donner une idée. Sa seconde réaction sera de voir le corps dans le coffre et même si elle ne le connait pas, c'est surtout pour le fouiller. Car maintenant qu'elle y pense, ça ne l'étonnerait guère que ça soit le chimiste qu'elle devait rencontrer. C'est peu être aussi la raison pour laquelle tout est parti en couilles... mais ça n'expliquera toujours pas la distance énorme avec Las Vegas.

La fouille terminé, elle suivra les traces de sang avec Gh'ack. Après tout si c'est un gros ours, il est parti agoniser dans sa tanière. Et si caverne il y a, peu être que Robert s'y ait réfugié. Eleanor ignore si c'est un bien ou un mal car si il a trouvé un endroit pour se réchauffer, il a pu rencontrer ce monstre entre temps.
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Jeu 18 Mai - 21:42

Il n’y avait pas besoin de trop analysé l’extérieur de la limousine, à faire dire la majorité du véhicule était enseveli. D’ailleurs Gh’ack avait fait un sacré bon boulot à déneiger, c’était comme s’il avait fait ça toute sa vie. La portière arrière gauche était déjà dégagée. Eleanor pouvait voir sur le toit de la limouse, une trace de serre s’étant planter dans le métal à plusieurs reprises. La limousine à l’envers, la porte du coffre arrière pendait dans le vide et au sol, le corps à moitié gelé d’un petit homme asiatique. Elle reconnue le chauffeur à Vegas. Elle se demanda bien comment il avait pu se téléporter de l’avant du véhicule à l’arrière.

Les deux portes arrières de la limousine avaient été arrachées, sûrement par Gh’ack puisque la jeune femme remarqua qu’il avait passé une corde plus tôt entre les deux portes et attachée le bout en faisant un noeud coulant. L’autre bout de la corde pendait à l’intérieur du véhicule, s’en étant servi pour aller vérifier l’état du chauffeur. D’ailleurs, celui sortait une arme de sous le siège de la motoneige. Une sorte de harpon fait de grosse fonte bien grossière. Une chaine fait du même métal grossier était entourée au manche. Le demi-orc regardait autours de lui, sur ses gardes. En même temps, une créature qui perdait autant de sans et avait encore la force de se trainer au loin devait être une sale bête.

Regardant au fond de la voiture, à peine éclairé par la lumière du jour, Eleanor ne vit que de la neige rentrant par les fenêtres brisées, du verre brisé et la forme d’un homme assez mince passant par la fenêtre du mur qui sépare le conducteur au passager. La jeune femme pouvait utiliser la corde pour glisser dans l’intérieur et faire sa petite investigation.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Lun 12 Juin - 21:48

Si la portière a dû être forcé par Gh'ack et sa motoneige, Eleanor perd son temps à geler le cul au sens propre comme figuré ici. Maintenant elle a sa petite idée sur ce qu'elle fait ici, c'est certainement l'une des créatures volantes de la région qui a embarqué la limousine avant que le groupe de gangsters ne décident de vider un chargeur ou ne tente autre chose avant que la créature ne lâche le véhicule ou elle ne sait quoi d'autre. Par contre ça n'explique pas pourquoi le chauffeur est dans le coffre : ce n'est pas sa place. Et surtout pourquoi ils sont autant au Nord. Si au moins elle se rappelait de la destination de Robert... Certainement le Nord mais peu probable que ça le soit autant.

Inutile de rencontrer une bête sauvage blessé, Eleanor la laissera donc clamser dans son coin, n'étant pas du genre à venir en aide aux animaux. Elle rejoindra Gh'ack en grelottant.

« Au moins personne n'est venu avant nous... Mais qu'est ce qu'à foutu Robert avant que l'on ne se fasse embarquer ? »

Elle regarda une dernière fois la limousine, à défaut de pouvoir fouiller le devant et la boite à gant en espérant trouver de l'Amérique du Nord et très certainement une arme. Ça peut être utile ce machin là. Son regard se porta sur l'arrière.

« On a peu être perdu notre temps mais tant que l'on est là, on peut peu être vider le réservoir d'essence ? »

A l'écouter, dans la région l'essence a l'air d'être une denrée bien plus rare qu'en Californie. Vu la tonne de neige, rien d'étonnant.
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Jeu 31 Aoû - 4:39

Perdre son temps ou non, Eleanor ignorait encore si elle se battait contre la montre ou non. Gh’ack semblait quand même contrôler la situation. D’ailleurs, celui-ci avait arrêter de regarder partout et regardaient simplement où les traces menaient puis il souffla et semblait déjà beaucoup moins stressé, plantant son harpon dans la neige. À la demande de Eleanor, il commença à taper un peu partout sur son manteau, haussa les épaules et marcha pour aller regarder dans le compartiment de la motoneige. Il revint bredouille.

" J’ai pas d’tuyau avec moi en s’moment. Généralement c’est le scrappeur qui ont ce genre d’chose. "

Après tout, si l’essence était rare, trouver un véhicule qui se trouvait sous des mètres de neige devait être un peu plus difficile. La personne qui découvrait un stationnement à étage devait être la personne la plus riche de la région.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Eleanor Predieger le Jeu 14 Sep - 23:08

De toute façon, la miss devait aller se réchauffer, ses pieds commencent à devenir trop désagréable à son goût et si Robert n'était pas dans la voiture, elle est à la fois rassurée et inquiète. Rassurée de ne pas le savoir dans les parages, inquiète de ne pas savoir où il est exactement. Si à la rigueur elle avait un mage à portée de main, elle serait comment s'y prendre mais comme Mademoiselle est trop paresseuse pour les études magiques, ça fait qu'elle ne connait que la surface de ce domaine. En attendant, elle fouilla rapidement pour trouver quelques choses qui aurait pu appartenir à Robert. C'est l'ingrédient principal si jamais en cours de ses recherches, elle devait par miracle croiser un sorcier (un point) ayant assez de connaissance (un second point plus rare) qui accepterait de l'aider gracieusement (le troisième point plus gênant). A la rigueur un bon vieux lavage de cerveau à sa sauce, mage ou pas mage cela fonctionne, juste que cela reviendrait à perdre plusieurs semaines à l'enfermer dans une cave pour qu'il se chope un vilain syndrome de Stokholm. Ses bêtes là, c'est plus difficile à dompter...

Sa fouille faite, même si il est difficile de fouiller ce qui l'a déjà été mais si elle pouvait croiser ne serait qu'une chaussette, l'affaire serait dans le sac, elle se retourna, se frottant un peu les épaules au passage à cause du froid.


"Avoir jouer avec de la neige, j'en ai les pieds gelées et pas que. Je vais me sécher et après je pense que le mieux serait de se renseigner auprès de la civilisation. Y a de la civilisation au moins par ici ? Ou tout le monde se réunit en tribu et vont chasser des têtes qui ne leurs revient pas ? C'est très tendance chez les mutants de Denver."
avatar
Eleanor Predieger
Carcasse de voiture

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 17/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Justice le Lun 26 Mar - 2:06

L’idée de retourner au camp de Gh’ack était la meilleure. Eleanor ne pouvait imaginer le pauvre état de ses jambes. Elle pensa que la neige devrait être illégale, les changements climatiques du début du millénaire étaient une bonne chose. Elle blâma les environnementalistes et les vieilles nations pour ses malheurs. Ce n’était bien sûr pas la cause des bombes ce foutu hiver nucléaire.

Gh’ack regarda en direction des traces de sang, frustré. Il semblait vouloir aller voir sa proie. Eleanor le voyait serrer les mains sur son harpon. Il avait beau être une douce bête, il était quand même un chasseur. Il soupira et alla ramener son arme dans le compartiment de transport de sa moto neige.

Il retourna prendre Eleanor pour l’aider à s’asseoir sur le siège passager en arrière de lui. Il avait beau un hybride, il avait quand même la taille d’un orc normal et son véhicule était très grand pour une jeune femme comme Eleanor.

- Si, y’a de la civilisation mam’zelle, un peu plus loin. De toute manière, j’ai passé avant pis j’ai ramené tout ce que j’pensais être utile au camp.

Dit-il en démarrant le moteur. Il aurait pu mentionner cela avant qu’elle ne décide de se geler les pieds dehors.

- J’espère que t’aimes bien faire du troc ou que t’as une tonne d’essence ou d’papier. Z’aime généralement pas les inconnus. Y’a les esclavagistes de l’est qui viennent parfois faire du repérage en s’faisant passer pour des marchands. En plus des drakes qui bouffent notre bouffe. Nous bouffent de temps en temps aussi.


Rajouta-t-il en chemin. Elle pouvait voir la neige rouge s’éloigner et quelques minutes plus tard, elle pouvait voir la fumée du feu de camp au loin. Le demi-orc l’aida à descendre, Eleanor pourra enfin se réchauffer. À l’intérieur, Isaac tamisait le feu alors que le scientifique grelottait toujours.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La merde blanche jusqu'au cou

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum