Première vague de migrants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Mer 1 Mar - 22:52

- Le Guest ?


Sans doute un truc magique quelconque. Dans tous les cas, Victor n'y serait pas vraiment réceptif, voire même opposé. Donc, la solution de le débarrasser de ses créanciers était la plus jouable et la plus dans les cordes du duo. Inès s'improvisait encore chef du groupe (normal après tout, Meryl n'avait pas vraiment la tchatche nécessaire) et finalisa le deal : pas question de remplacer une dette d'argent pas une autre, mais tout simplement de "prêter" Meryl à Victor pour résoudre ses problèmes. Le trafiquant ne mit pas longtemps à pointer une première cible : un gobelin nommé Zorzick. L'éliminer avec toute son organisation semblait la meilleure solution pour lui. S'il doutait de l'efficacité de Meryl...


- J'ai déjà fait dans l'élimination totale. Si vous aviez des affaires en cours avec un certain Barok de Port-Poussière, vous avez devant vous la raison pourquoi il ne fera plus de deals avec vous ou qui que ce soit.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Jeu 23 Mar - 22:51

La ritale jeta un regard au marchand d'armes et à ses hommes. Trop parler de ça maintenant, à entendre le ton plus bas, n'a pas l'air d'être le moment propice.

"Simplifions ça par un rituel de loyauté mais avec consentement de la dites personne."

Elle ne donna pas plus d'information sur le sujet, la mage semblait avoir tout dit. Meryl retourna à la conversation de Victor qui, sur le coup, répondra totalement à côté de la plaque.

"Barok ? C'est pas un artiste de Port Poussière qui s'amusait à appeler ses œuvres d'art du même nom que lui ?"

Il venait de regarder Meryl d'un drôle d'air, comme si il avait cru un instant qu'elle s'était déplacé à Port Poussière pour régler son cas à celui ci.

"Enfin, les artistes, ça ne vit plus de leurs arts à notre époque. Encore un qui devait certainement de l'argent à la mauvaise personne... Pour en revenir à notre sujet, le gobelin loge dans un bâtiment où la plupart de ses stocks se trouvent dans un parking sous terrain et il y fait ses deals aussi. Je sais que le bâtiment en entier lui appartient. Je sais aussi que Zarzick a un mage qui le suit partout."

Le mage de Victor s’incrusta dans la conversation.

"Victor m'a fait part une fois de ça lors d'une négociation. A part quand on est sur un terrain conquis sur lequel on est certain de dominé, c'est souvent une mauvaise idée de promener son mage partout avec soit puisque c'est la première cible à abattre. Sauf les exceptions où c'est un mage de combat."
"Il a un gabarit dans les normes mais c'est clairement pas un mage de combat, ça se voit même si il n'est pas du niveau du geek à lunettes qui passe sa vie derrière un grimoire."
"Vous pensez au leurre ? Ca ne serait pas l'apprenti par hasard ?"
"Je pense à ça aussi. Il doit y avoir son maître quelque part et qui doit assurer la sécurité magique autour du batiment, l'apprenti servant de relais. Après tout on est dans une ville qui a son école de magie très sélect'."

L'information sur la Néo Arcane aurait pu faire tiquer Inès mais qui ne réagira pas. Ou alors elle fera mine de ne pas réagir malgré qu'elle soit enregistrée.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Dim 16 Avr - 0:51

Déception.exe. Ce serait le nom du programme qui se serait lancé dans le cerveau de Meryl quand Victor avoua ne pas connaître Barok. Le mini discours de pub sur ses aptitudes venait de faire un bide semblable à un concert de One Direction devant un public de Hell's Angels.


- Euh, non, pas vraiment.


Dans tous les cas, il y avait un gobelin qui allait bientôt recevoir quelques balles à son nom. Victor l'informa qu'il avait ses quartiers dans un bâtiment assorti d'un parking souterrain qu'il utilisait comme entrepôt. Par contre, chose plus problématique, il avait aussi un mage avec lui. Inès théorisa avec le trafiquant qu'il ne s'agissait pas d'un vrai mage de combat, mais probablement d'un "apprenti" qui servait de relais pour un mage plus expérimenté hors du bâtiment. Potentiellement dangereux, ça... Meryl n'avait jamais affronté de mage, du coup mieux valait se renseigner avant de tomber sur un os.


- Ce mage, relais où pas, je dois m'attendre à quoi exactement ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Dim 23 Avr - 21:23

Victor laissera la parole au mage, allant s'adresser à un de ses hommes qui faisaient les dernières vérifications à un fusil à lunettes.

"Je sais que sur le mage présent il y a un objet magique mais je n'ai pas réussi à en deviner l'utilité. Je sais aussi la présence d'une caméra de surveillance, c'est pour ça que je pencherais sur un focus magique lié à un autre : un focus de binôme plus exactement. Comme ça il suffit de lancer un sort sur le focus à l'abri chez soit pour voir apparaître l'effet sur le second."
"Il y a plus simple : être dans le plan astrale et lancer un sort sur le focus en question. Pour le peu que le focus soit simple et peu protégé, l'effet qui en ressort est presque optimale. Votre idée, elle impose une limite sur la distance là où un bon mage peut se retrouver à plusieurs centaines de kilomètres de son corps."

Le mage regardera Inès quelques peu déboussolé, se grattant la tête en se demandant de quelle siècle avant de la contredire.

"Je ne dis pas que c'est impossible mais le monde astrale est très dangereux. Personnellement je ne m'y suis jamais plongé et je ne connais pas grand monde qui s'y risquerait. Mais oui, ça limite les distances à un petit kilomètre mais si ça peut vous rassurez, c'est surtout les moyens de communications puisque comme je l'ai dit, le mage de soutien doit obligatoirement passer par un outil visuel comme une caméra."

Comme Meryl se trouve dans un parking souterrain et qu'elle sait que la négociation aura lieu dans un parking souterrain, son regard se porta sur la disposition des lieux. Alors si le mage expliquera que selon Victor, le mage ne doit pas être bien loin derrière une télévision à regarder la négociation devant son focus, vu la tonne de béton qu'il y a, l'androïde est presque certaine qu'il se trouvera dans le même bâtiment. Le reste se fera à coup de lunettes à vision thermique pour savpor où il se cache car il y a peu de chance que le Zarzick s'encombre de civil dans le bâtiment qu'il squatte et stocke son matériel.

Victor quand à lui est songeur, avant de sortir sur la table une grenade flashbang.


"Un mage qui a eu le temps de se protéger, il n'y a pas mieux que les explosifs ou fautes de mieux : ça."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Sam 10 Fév - 18:32

- Détruire la caméra pour rendre le mage de soutien aveugle ou tuer l’apprenti pour le rendre impuissant. Compris.


C’est vrai quoi : juste neutraliser le mage temporairement était une chose, mais à moins de pouvoir faire de la nécromancie à distance, le mage de soutien serait bien emmerdé si son relais était tué. Soit il devrait se déplacer pour gérer la chose lui-même, soit s’il était trop loin il serait bien embêté ou mettrait de précieuses minutes à arriver sur place. Autant de temps disponible pour Meryl pour s’occuper de la piétaille ou de la cible. Avec de la chance, elle pourrait même mettre les voiles avant qu’il n’arrive sur place : c’est vaste et pentu, un parking souterrain. Et les mages, c’était pas réputé pour être costaud physiquement, hein Inès ?

Puis surtout, faire croire à une rivalité entre petites frappes, c’était mieux de laisser zéro survivant.

Victor ira jusqu’à faire preuve de générosité en offrant à son nettoyeur du jour une flashbang afin de pouvoir aveugler le mage. De mieux en mieux, même si l’idéal serait que Zarzick ne réalise pas qu’il y a anguille sous roche tant qu’au moins la moitié de ses gars soient en train de nourrir les asticots. Plus que quelques détails à résoudre avant de se mettre en branle.



- Une préférence sur comment le gobelin doit mourir ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Lun 26 Mar - 22:13

Victor fera un léger signe de la main comme quoi il était un peu déçu, l'androïde n'ayant pas tout suivi selon lui.

"Le gobelin, on peut s'en charger. En fait même en éliminant la caméra, avec un peu d’imagination il peut riposter à travers le focus, un peu au pifomètre mais il le peut. Non, je te demande de trouver le mage, de lui faire la fête avant qu'il ne puisse riposter avant ça ne dégénère. Je t'aurais bien demandé de faire sauter la moitié de l'immeuble pour plus de précaution mais évite trop de faire du remue ménage, Barzak file quelques enveloppes aux flics. Si il devait bouger leur cul parce que ça dégénère trop, si ils devaient faire le choix sur qui tirer, la question ne se poserait pas."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Ven 11 Mai - 2:46

- Mes excuses.


Première fois qu’on demandait à Meryl de juste faire diversion ou d’attendrir une cible. Généralement, les assassins étaient payés pour régler le problème de A à Z. Eliminer la cible, les gardiens de la cible, les familles et même le chat du voisin si le prix suivait. Juste devoir nettoyer le mage local faisait bizarre. Quoique à y réfléchir, ça se tenait. Si c’était trop bien fait, quiconque avait intérêt à ce que le gobelin reste en vie risquait de suspecter un ou des tueurs professionnels et pas juste une bisbille entre businessmen qui avait pris un tournant dramatique. Et un vrai assassin certifié dans le Wasteland, ça coutait la peau du cul et ça ne se trouvait pas partout. Tandis que des porte-flingues tout cons…


- Donc, je ne dois m’occuper que de ce mage. Très bien. Dites-moi juste où et quand je dois aller.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Sam 28 Juil - 14:42

Victor haussa les épaules, comme si la suite risquait d'être un peu hasardeuse.

"Les communications par radio sont brouillés, le gobelin est un petit malin qui préfère passer par l'ancien réseau de fibre du bâtiment pour avoir main mise sur la sécurité du bâtiment. Autant pour le "où", je pense que ça sera assez simple, il suffit de suivre le réseau ou les gaines de fibre optique pour trouver le mage, autant le "quand" les choses vont dégénérer quand je sentirais le mage sur place plus très à l'aise après avoir perdu contact avec l'autre mage. Au pire tu as qu'à lui bousiller une oreille en envoyant des décibels à son oreillette à ce con, là on comprendra que c'est le feu vert."

Le mercenaire sortit de l'un de ses coffres une petite mallette que Meryl reconnaîtra facilement pour la simple raison que c'est dans son programme d'espionnage. Des outils de piratage "bas de gamme" qui sert surtout à bidouiller un réseau de surveillance pour le peu que l'on se branche sur le réseau manuellement. "Bas de gamme" ou non, le matériel est surtout réputé pour être assez simple d'utilisation pour le peu que l'on sache un peu bidouiller à l'informatique. L'ironie du sort veut que Meryl est capable d'utiliser la version plus moderne et serait capable de pénétré ce genre de réseau d'elle-même si le-dit réseau avait un serveur, ce qui n'est certainement pas le cas vu le monde pourri actuel.

"Ça peut te servir pour les caméras en mettant les vidéo en boucle. Il y a mieux mais bon, même l'Unité ne cherche plus à avoir un système de surveillance d'avant guerre."

Le pire, Victor commence à montrer des fonctionnalités que Meryl connait déjà.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Jeu 18 Oct - 17:56

Semblerait que Meryl était tombée sur un client moyennement intelligent pour une fois, aussi bien Victor que le gobelin. Utiliser ce qu'il restait du réseau filaire du bâtiment au lieu d'utiliser un transmetteur radio ne serait pas venu à l'esprit de tout le monde, et encore moins pour des raisons sécuritaires. Bon, l’idée de ne pas avoir affaire à des guignols ne faisait pas exactement plaisir à Pinky vu que c’était elle qui devait se taper le boulot…

Victor avait d’autres surprises en réserve, mais… N’importe qui serait heureux que pour une mission d’assassinat, on lui fournisse du matériel d’espionnage pour éviter d’être pris par surprise, mais quand on est un androïde assassin à plusieurs milliards de dollars, le matos de Victor était à une année lumière en termes de hardware ET de software. Cela dit, on allait pas cracher dans le potage. Victor devait vraiment vouloir se débarrasser du gobelin pour sortir ce genre de camelote.


- J’ai déjà utilisé ce genre de matériel, je sais comment m’en servir. Mais merci de me le prêter.


Plus qu'à savoir où se rendre pour aller jouer les Goblin Slayer du futur.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Ven 19 Oct - 21:15

Pour la suite, Meryl devra se contenter d'un plan de la ville pour connaître le lieu du rendez-vous. Le quartier n'a rien de spécial en apparence, juste qu'il s'agit d'une ancienne zone où se trouvait avant des bureaux. Le fait qu'il y ait des parking sous terrain n'a rien d'extraordinaire dans ce cas. Le gobelin contrôle le quartier sans que cela ne soit une zone de non droit pour autant, certainement dû en bonne partie avec un arrangement avec les flics locaux. Après tout ça ne reste qu'un "honnête commerçant" doublé d'un prêteur sur gage. Sachant qu'il doit faire certainement aussi affaire avec la police et participe à l'économie de la ville sans passer par la case "drogue" ou "racket" à grande échelle, il y a certainement bien pire que lui comme truands à Los Angeles. L'éliminer revient donc à laisser une place libre pour un futur truand qui sera occupé par certainement pire que lui.

Victor regarda sa montre pour être plus précis sur son rendez-vous.

"J'ai rendez-vous dans une heure et 18 minutes exactement à cet endroit là. Tu en as pour dix minutes à pieds mais au pire, je peux demandé à l'un de mes hommes de te déposer. Pour le feu vert une fois le mage de soutien éliminé, tu auras juste à passer par la radio et la fréquence que je vais te donner. La deuxième éventualité serait que tu éclates les tympans aux types qui ont une radio, Zorzik aime bien leur fournir des oreillettes à ses hommes."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Dim 21 Oct - 10:02

- Je vais partir maintenant pour étudier le terrain et me préparer. Seule, des fois qu'il aie des guetteurs. Maître Inès, si vous le permettez?


Il avait fallu insister un bon moment, mais Meryl savait enfin où se terrait le fameux Zorzick. Victor tenait absolument à faire étalage de son aptitude de commerçant et/ou à être sûr que le truc à cheveux roses avec un M4 était bel et bien capable de s’occuper du cas du mage une bonne fois pour toutes. La mangeuse de raviolis resterait sans doute dans la cachette ; avec le Rad-Away qui perturbait ses capacités magiques et son incompréhension face à une arme à feu qui datait d’après 1475, Inès ferait plus boulet qu’autre chose.

Zorzick utilisait donc un des anciens parkings souterrains qu’on trouvait au milieu des forêts d’immeubles de bureaux de LA. Voilà qui n’était pas sans poser problème : vu la taille de la ville, ces endroits pouvaient avoir jusqu’à 8 niveaux et abriter des milliers d’autos. Le gobelin avait de quoi se loger ainsi que tous ses hommes, entreposer son matériel et se permettre des aménagements bonus et il aurait encore de la place à revendre… Dans le cas de figure le plus probable, il se sera contenté de prendre les niveaux les plus hauts et de graisser la patte des Bobcops ou des truands locaux pour que personne ne vienne l’assaillir. Et pour pouvoir se payer un mage, il devait sacrément graisser…

Après avoir obtenu les dernières infos, à savoir sur quelle fréquence prévenir Victor que le mage était de l’histoire ancienne, Meryl partira.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Ven 2 Nov - 23:16

Que Meryl soit rassurée, les immeubles à 8 étages sont rares sont assez rares dans le quartier, la vétusté des lieux et le souffle nucléaire ayant grandement participé à cela. Victor donnera la fréquence avant de laisser Meryl vaguer à sa mission et dans le cas du rendez-vous, pour le peu que le mercenaire se débrouille à faire durer l'entrevue, l'androïde a entre une heure et demie et deux heures pour s'occuper du véritable mage de Zorzik.

L'un des hommes fera monter Meryl dans une bête jeep avant de la déposer à une rue du lieu de rendez-vous. Meryl sait seulement qu'il s'appelle Jared, ayant entendu Victor l'appeler ainsi. Un homme visiblement assez entraînée et robuste, malgré son allure de truand, avec un MP5 en bandoulière. Garant le véhicule, il fouillera le capot pour y prendre l'un des câbles de la batterie qu'il mettra dans sa poche avant de lui demander de le suivre dans la ruelle non loin.

Jared Namar:

"Le boss n'a pas de plan mais c'est lui qui a fourni la plupart du matériel au gobelin. Il faut dire que le minus a été notre principal mécène. Si tu veux savoir quoique ce soit là dessus, n'hésite pas tant qu'il en ait encore temps."

Le trajet fût assez rapide, une poubelle et un grillage couché faisant office de seuls obstacles. L'androïde aurait pu se faire un petit parkour en guise d'échauffement mais comme le type l'accompagne durant ce trajet et qu'il ne se contente que de grande enjambée, elle devra l'attendre. Une fois devant, c'est un bâtiment de cinq étages, le sixième en grande partie éboulée. Deux hommes montent la garde près d'une voiture brûlée et semble y discuter en plein milieu de la rue. L'accès au parking souterrain est visible mais fermé pour le moment, c'est donc sur le hall d'entrée que son intérêt se porta mais malgré l'absence des vitres, brisés depuis des lustres et les quelques barricades faites avec des meubles de récupération et autres taules, cela reste une mauvaise idée car il y a du mouvement à l'intérieur. Le parc adjacent est accessible, les barreaux de séparation avec le lieu public et qui manquent une fois sur trois aident grandement Meryl... qui ne se fait malgré tout aucune illusion en sachant que les fenêtres du rez-de-chaussé sont certainement condamnée vu le niveau actuel de sécurité. Mais si elle devait creuser pour ses recherches, le mieux serait là. Ceci plus les informations qu'elle va avoir.

"Zorzik utile aussi le réseau des égouts mais on n'a pas de carte : le patron n'a jamais réussi à faire cracher la carte à un des égoutiers. Mais l'entrée existe, l'info est fiable, on la tient d'un de ses concurrents mais on ne sait pas où elle se trouve. Le problème, vu que sous les égouts on ne sait jamais quelle merde croisée, personne n'a véritablement cherché."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Sam 10 Nov - 8:25

Jared, l’un des hommes de Victor, fit office de chauffeur jusqu’à l’endroit où Victor et Zorzick devaient se rencontrer. Avec une fourchette de temps d’environ 1h30 voire 2h, cela devrait être suffisant pour s’occuper du mage et rester pour perturber les hommes de Zorzick si les choses tournaient au vinaigre.

Jared indiqua à Meryl, en s’approchant de la base du gobelin, que c’était lui qui avait été le principal financier de Victor. Cela expliquait pourquoi Rovlenvski avait mis son nom sur la table en premier : si c’était Zorzick qui détenait la plus grosse part du gâteau, Victor aurait plus de marge de manœuvre pour s’occuper de ses autres créanciers… Jared, sur le chemin du parking, demanda si Meryl avait des questions.



- Juste une chose : tu viens avec moi ?


Victor n’avait pas mentionné d’autre aide que le matériel et les infos qu’il avait donné, mais si Jared était de la partie avec elle, le job pouvait se passer encore mieux. Avoir une paire d’yeux supplémentaires et un calibre en plus si les choses tournaient court (bien que ce serait préférable d’éviter d’en arriver là) pouvait s’avérer utile. Sans compter que contrairement à Inès, Jared pourrait utiliser son MP5 sans risquer de se plomber le cul lui-même à cause du recul…

La cachette du gobelin s’avéra être un bâtiment parmi tant d’autres, mais bien protégé : des gardes à l’extérieur, un hall barricadé à l’aide de bric et de broc et du mouvement à l’intérieur. Victor avait intérêt à savoir ce qu’il faisait quand il viendrait s’occuper de Zorzick. Détail important cela dit : Jared mentionna qu’il y avait une autre entrée dans la base par l’intermédiaire des égouts, mais que Victor n’avait pas réussi à obtenir sa position exacte et que personne n’avait véritablement cherché à cause des saloperies qui y traînaient. L’insistance de Jared comme quoi cet accès n’était pas qu’une simple théorie était suffisant.



- J’ai ce qu’il faut pour voir dans le noir. Si on trouve cet accès vite, on aura peu de chances de tomber sur les mutants. On va essayer ça.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Mar 13 Nov - 22:49

Jared marqua une pause, bougeant légèrement la tête pour regarder en partie Meryl, là où juste avant il était concentré sur le bâtiment. Si il venait ? Ses emmerdes sont liés sont lié à ceux de Victor vu son poste et surtout, sa présence au rendez-vous n'est pas nécessaire.

"Je suis en quelques sortes le second de Victor et je m'occupe du secteur de Los Angeles, ses emmerdes sont aussi les miens. Ce n'est pas ce que j'avais prévu mais ça ne me dérange pas. Il faut juste que je ne sois pas reconnu avant la négociation, j'ai déjà fait affaire avec Zorzick."

Il fouillera dans sa poche, sortant un fouloir avant de le ranger. Si il ne donna aucun commentaire sur ce sujet, il sait comment ne pas être reconnu tant qu'il ne s'est pas fait descendre et s'inquiéter du sort de Victor si jamais Jared se fait tuer est bien le dernier de ses emmerdes ! A l'entendre parler des égouts, il se contenta de sortir une lampe torche qu'il bloqua à sa ceinture, lui offrant un éclairage assez mitigé mais ayant le mérite d'existe.

Les plaques d'égout ne sont pas ce qui manque, tout comme se diriger vers le bâtiment. Le problème des égouts reste que se diriger d'un point A à un point B reste toujours compliqué. D'ailleurs Meryl pestera sur ses soient-disant égoutiers, ses cons ont scellés certaines plaques pour garder les rues de Los Angeles "propres" de toute merde qui pourrait sortir des égouts. Celle qui peut être ouverte et qui semble la plus proche sera à 300 mètres dans la ruelle où elle est passé, sous un vieux container qui ne semblait pas être là par hasard. Il faudra seulement le pousser.

Descendant les égouts, c'est le silence et seul mouvement de l'eau au milieu du passage se fait entendre. Jared se contenta d'un bref signe comme quoi il surveillait l'arrière en laissant Meryl ouvrir la marche.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3769
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum