Première vague de migrants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Première vague de migrants

Message  Obscurité le Ven 16 Sep - 22:47

Belle nuit étoilé malgré un incident nucléaire considéré comme l'une des pires catastrophes de ses dernières décennies. Après tout, à part regarder par la fenêtre dans une salle d'attente il n'y avait pas grand chose à faire. Bien sûr qu'il y avait des débordements mais tout cela, s'était à l'acceuil que cela se gérait, Inès et Meryl ayant dû montrer page blanche et expliqué au quelques infirmiers et aussi gros bras embauché en catastrophe pour l'occasion qu'il s'agissait ici pas d'un simple aumône pour un RadAway mais pour une visite d'un mage irradié. C'est ce point qui rappela à Meryl qu'elle se trouvait dans une cité où il y a une guilde puissante de mage qui a son influence, et qu'en plus devoir montrer patte blanche être taxé de mage pouvait pouvait apporter ses petits bénéfices. La médecin, une elfe peu convaincu qui semblait visiblement dépourvu de magie pour ne pas avoir détecter le matériel magique, a accepter de la recevoir dans son bureau le temps de faire un examen approfondi. Pour une simple radiation, la visite aura duré quand même une demie-heure, là où l'individu lambda aurait eu juste à se faire piquer.

La porte finira par se rouvrir, Inès sortant non pas avec un pack de Radaway mais plutôt avec plusieurs petites fioles avec la même couleur du liquide. C'est clairement un traitement à moyen terme.


"Deux fioles la journée, une matin et le soir et ce, pendant une semaine. Vous risquez d'avoir un coup de fatigue pendant cette prochaine semaine. Pas une de plus, pas une de moins, est ce bien compris mademoiselle Giovalgui ? Normalement une bonne partie des radiations devrait avoir disparu et si néccessaire, vous devriez recommencer le traitement trois ou quatre jours avec la même concentration et dosage. Je vous conseille de passer par un bon médecin, c'est à dire moi pour éviter de tomber sur du charlatan. Et je sens que durant ses prochaines semaines ça va pululer plus vite que des rats."

Docteur Kathyrn Farnass:

"Bien. Je vous souhaite une bonne soirée Mademoiselle Farnass."

La toubib ne mettra pas longtemps à bailler, allant jusqu'à exposer son point de vue sur la crise.

"Elle n'est pas mal celle là, j'imagine que c'est de l'humour ? Le trois quart de ceux que l'on reçoit ce soir, c'est des crèves la dalle qui vont me faire passer une très mauvaise soirée et qui n'ont même pas pris un sou avant de partir en oubliant le détail que la lutte contre les radiations à pas mal évolué ses derniers siècles..."

Elle bougonna en disant qu'elle était chirurgienne à la base mais pas de la SPA en retournant rejoindre plusieurs infirmiers. Inès quand à elle, rejoindra à Meryl.

"Si je ne connaissais pas Icaro, j'aurais pu dire qu'elle est plus spécial que les médecins de mon époque. Avant de continuer la suite du programme je préfère te prévenir que je risque d'avoir un coup de mou cette prochaine semaine si je devais réutiliser ses dires."


Dernière édition par Obscurité le Mer 28 Sep - 19:42, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Sam 17 Sep - 0:32

Personne ne semblait être surpris du fait que seule Inès dût rendre visite à un médecin. Peut être était-ce attendu de par sa nature de mage ou autre... Toujours était-il qu'une fois que le groupe s'identifia clairement comme n'étant pas des réfugiés bateau, mais un manipulateur de fluides et son "garde du corps" venus soigner le patron.  Les joies d'avoir les Néo-Arcanes en ville signifiait qu'être mage voulait dire à coup sûr qu'à défaut d'un traitement de faveur, les gens seraient plus prudents.

À défaut d'un RadAway habituel en perfusion, l'elfette toubib avait opté pour des microdoses a prendre sur plusieurs jours dans le cas de la mage. Meryl savait que le RadAway avait des effets secondaires assez louches sur certaines personnes, ce traitement fragmenté avait peut-être pour but de les atténuer ?
Une fois la posologie communiquée à Inès, l'elfe partit en tangente comme quoi sa clientèle allait nettement chuter en qualité dans un futur proche et que ça semblait bien les lui casser. Enfin, elles avaient ce qu'elles voulaient, les filles. Excepté le carburant.



- J'ai entendu. Allons récupérer du diesel pour la voiture et direction Provo ensuite.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Mer 28 Sep - 20:34

Inès regarda sa nouvelle montre à gousset avant de la refermer, ouvrant l'une des fioles avant d'en avaler le contenu, tirant la grimace sur le coup avant de la jeter à la poubelle à l'entrée. Il est tard mais étrangement, la nuit est mouvementée à un tel point que trouver quelqu'un pour vendre de l'essence ne sera guère compliqué. Rien que la rue où se trouve le comptoir des nomades, Meryl trouvera un petit attroupement, achetant rapidement de l'essence ou cherchant un ou deux mercenaires pour un rapide trajet sur les routes de Port Poussière pour ramasser un proche. Si trouver de l'essence ne sera pas compliqué, le trouver à un bon prix ne sera pas de la tarte puisque l'humain, en bon rapace qu'il est, aura doublé voir triplé en l'espace de quelques heures. Et purée, à 700$ pour avoir assez d'essence pour le trajet, Meryl aura l'impression de se faire sodomiser sans vaseline tellement l'arnaque est grosse et ce peu importe si les Nomades sont considérés comme cher à la base. Si elle discute, on lui proposera d'aller voir ailleurs avec le sourire aux lèvres. Le pire, cette flambée n'est que temporaire et tout le monde le sait. Certes, il y a un petit centre de production de pétrole en moins mais c'est surtout la crise de cette radiation qui fait que le prix est complètement n'importe quoi.

Oui ce type à raison, elle peut aller voir ailleurs, ça lui prendrait certainement plusieurs heures : soit elle se renseigne auprès du Shark, le casino tenu par le gang local et ouvert à tout heure, soit auprès des garagistes locaux malgré un prix élevée (et ce n'est pas dit qu'il en ait beaucoup), soit auprès des marchés parallèles mais elle ne sait pas trop à qui s'adresser.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Jeu 29 Sep - 2:21

Sept. Cents. Dollars. Pour un plein de diesel. Les vautours avaient bien senti le vent venir... Certes, les gains de Port-Poussière donnaient à Meryl la capacité de se payer une dizaine de pleins comme celui-ci, mais merde ! Heureusement qu'il n'y avait pas d'autorité commerciale pour régir tout ça, sinon quiconque dopait les prix comme ça se ferait vite arracher la tête. Bon...

Dans tous les cas, il y aurait bien d'autres sources à explorer. La route pour aller à Provo était longue... Si Meryl n'avait pas à se préoccuper de la faim ou de la soif, il en serait autrement pour Inès. Encore quelque chose pour quoi les prix allaient prendre un coup de pied dans le cul fantastique... Mais échanger quelques billets contre de la bouffe (même du rat séché) était nettement préférable à devoir se coller Inès affamée ou déshydratée. Aller voir l'armurerie locale ne ferait pas de mal non plus pour voir quelques accessoires en plus pour ce cher M4 ainsi que du poison. Et on pourrait toujours demander s'il y avait une source alternative de diesel autre part en ville.

Et bonus, il y aurait surement un péquin ou deux tentés pour acheter le jerrycan et les armes. Certes, ce ne serait qu'une petite partie de la dépense prévue, mais ça ferait toujours de quoi limiter l'impact. Direction le vendeur de bouffe et de flingues local, donc.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Lun 3 Oct - 19:17

La nourriture fera bien moins mal aux fesses, n'étant que multiplier par deux pour la simple raison que personne ici ne peut en posséder le monopole. Bon, une cinquantaine de dollars pour le voyage et même plus fait un peu mal quand Meryl sait qu'une trentaine, voir une vingtaine de dollars aurait suffit mais sur le coup elle pourra maudire les nomades de Guz Torbal de posséder un mince monopole sur certaine denrée. Si les frigidaires étaient plus monnaies courantes, nul doute que d'investir dans la bouffe pour les prochains jours risquaient de rapporter sur le moyen terme car Los Angeles n'est certainement pas équiper pour les quelques milliers de réfugiés qu'elle allait recevoir. Bref, Los Angeles risquait d'être un beau merdier dans le mois qui allait venir !

Sinon pour le diesel, ça peut attendre, de toute façon les nomades doivent avoir tout un réservoir quelques parts. Meryl décidera d'attendre pour voir plus tard.

L'armurerie est tenu par un certain Tadeo, un mexicain qui a ouvert un peu en catastrophe après l'annonce. Meryl devra patienter un peu avant que son tour ne vienne, les personnes présentent étant surtout des mercenaires qui doivent partir à l'improviste, quand il ne s'agit pas de charognards près à dépouiller les personnes sans véhicules. Vu la situation, Meryl pourra se garer devant la boutique avec sa jeep appartenant à l'Unité Humaine, personne ne posera de question même si un nain lui jettera un regard mauvais avant de partir. Bref, rien de bien dramatique, Inès est dehors et coup de barre ou non, ce n'est certainement pas un nain qui allait la faire chier vu le degré de spécialité quand il s'agit d'influencer les gens avec sa magie. De plus le mexicain a pris quelques gardes du corps pour l'occasion mais ils se tiennent tranquilles, de plus l'un d'eux est dehors. Que demander de plus ?


"Yé peut vous aidez mademoiselle ?"

L'homme, un mexicain, semble assez pressé car Meryl n'est pas la seule à attendre. Si elle veut quelques choses, il faudrait qu'elle le dise elle même, l'homme n'ayant pas trop le temps de faire son commerçant pour conseiller quoi prendre.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Mar 4 Oct - 2:37

Bon, au moins la bouffe et l'eau ne couteraient pas des cents et des milles. Inès pourrait gueuler autant qu'elle veut si elle trouvait que ça ne valait pas un plat de polenta ou une pizza, mais elle pourrait toujours mâcher du sable si elle voulait faire sa princesse. 50 balles pour de quoi faire 3-4 repas restait cher pour quelque chose qui serait bif bof même pour les standards du Wasteland restait quand même violent. Rien de neuf en ce qui concernait le gazole, la quête pour ne pas payer la plus grosse enculerie pétrolière depuis la TIPP continuait.

Au moins, les vendeurs d'armes continuaient à faire du bizness. Posant l'AK sur le comptoir du mexicain, Meryl annonca la couleur.



- Je vous vends ceci avec le chargeur plein contre une baïonnette pour M4 et, si vous avez, un fusil à pompe sous canon.

Ah, et est-ce que vous savez où on peut se procurer du diesel en ville ?



Inès garderait le Python et, selon ce qu'avait Speedy Gonzales en rayon, la dague. Même vide, la valeur d’intimidation devrait suffire.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Dim 16 Oct - 23:49

Le vendeur prit l'arme, mettant un chargeur pour ensuite en éjecter une cartouche avant de le reposer. Il pose sur le comptoir un rajout pour M4, un G&P M4 RAS Masterkey. Contenance ? 3 cartouches. Pas de la merdouille, l'engin ne semble avoir été utiliser que dans de rare occasion.

"Yé bien tout ça et yé pense que le troc yé équilibré si vous mettez 150$ au bout vous aurez le tout."

On va dire dans les prix. Meryl sait qu'elle peut avoir ça moins cher en se renseignant auprès des dealers dans les rues mais cela reviendrait à chercher plusieurs heures pour une rencontre qui peut parfois mal tourner. La baïonnette ne tarda pas. Que dire ? C'est juste une baïonnette.

"Lé prix du Diesel vous la refroidit sur le marché ? Y en ait, y on peut s'arranger par troc au moins avec moi. Yé suis un honnête commerçant."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Lun 17 Oct - 1:20

- Vendu.


Et voilà le travail. Maintenant, il n'y avait possiblement plus rien que Meryl ne pourrait pas défourailler dans le Wasteland, sauf peut-être des Deathclaws. 150 dollars ne sont pas la mort d'un homme pour tant de matériel, même si on pouvait juger que ça faisait légèrement overkill. Mais quand on est Meryl et qu'on peut transporter tout ce merdier sans trop forcer, c'est pas grave.

La question du diesel, Tadeo pouvait la résoudre au moins en partie. Visiblement, il était bien au courant que les prix avaient été plus que boostés, mais se proposait, en tant qu'"honnête commerçant", de troquer, avec comme message sous-entendu que sa marge n'avait pas quadruplé du jour au lendemain. Bon.



- La seule chose que j'ai à troquer est un jerrycan aux deux tiers plein d'essence. Le reste, ce sera soit en argent, soit en services.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Ven 21 Oct - 21:52

Ganzalès se contenta de renifler le jerrycan après l'avoir ouvert, avant de le passer à l'un de ses gardes du corps.

"Richard, mé moi la même quantité de gasoil que d'essence pour lé demoiselles."

C'est tout de suite plus raisonnable en prix et surtout Meryl n'aura pas perdu de temps à errer en ville pour moins se faire enfiler. Il se contenta d'appeler l'un de ses gardes du corps pour qu'il se charge du plein lui même en rentrant dans l'arrière boutique. Malgré le brouha, Meryl entendra une autre porte claqué, signe qu'il doit avoir très certainement la cuve à l'extérieur. Il ne tarda pas à revenir, deux minutes plus tard. Le bidon aura la même quantité qu'auparavant mais avec le bon carburant et il y a de quoi tenir jusqu'à destination en remplissant le 4X4. Alors que le garde du corps le donna à Meryl, le mexicain semblait hésité quelques instants.

"Yé peut vous demandez où vous allez exactement, sans indiscrétion ? Yé un peu réfléchit concernant votre proposition concernant le "service", si vous y avé demandé, cé que vous n'allez pas à Port Poussière comme beaucoup d'autres clients."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Sam 22 Oct - 2:45

Eh ben on y arrive. Non pas que ce jerrycan était casse-couilles à transporter, mais c'était quand même un poids mort. Les militaires ne pouvaient pas rouler à l'essence comme tout le monde au lieu de faire leurs princesses avec du diesel ? Enfin, le problème était résolu, les filles auraient enfin de quoi finir leur petite virée en rase campagne. Plus qu'à faire les trouzemille heures de route et on serait enfin à Takixa pour se reposer de toutes ces émotions devant un film avec Hugh Grant et un gros pot de Ben & Jerry's. Ou pas.

Richard le larbin partit s'occuper de faire le plein de gazole du jerrycan ; de quoi faire le voyage retour, comme convenu. Excellent. Cependant, les choses n'étaient pas finies pour autant, car le mexicain demanda on ne peut plus innocemment par où les filles comptaient aller. Visiblement, l'idée de "service" lui donnait une idée... Ca sentait le job.



- Nous allons vers l'est, en Utah. Pourquoi ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Mer 26 Oct - 22:47

Tadeo se baissa pour fouiller sous le comptoir pour en sortir une lettre scellée.

"Yien de bien important, avec ses radiations, il s'agit de me cooryiordonné avec l'un de mes confrères de New Vegas, Carvin du Blackmarket. Yé gang du quartier devrait vious laissez tranquille. Carvin vious récompensera une fois reçu. Ne vious attendez pas à une grosse paie mais au moins sy a remboursera une partie d'une voyage."

Quête secondaire très secondaire, il pourrait refourguer ça dans les poches d'un marchand aussi mais à proposer à de parfaits inconnus a au moins le mérite de lui faire économiser une centaine de dollars. En fait, il s'agit ici de se rendre service, faire économiser une centaine de dollars, que Meryl touche une petite récompense pour un trajet qui ne lui coutera qu'une petite heure puisque de toute façon, elle doit passer à Vegas. Pour proposer ça à des inconnus, le contenue de la lettre ne doit pas être si importante.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Sam 5 Nov - 18:28

- Carvin du Blackmarket à Vegas. Compris.


Yay, quête Fedex ! Comme l'avait dit Tadeo, cela ne rapporterait pas des cents et des milles, mais ça compenserait au moins une partie du voyage. Bon, il restait encore à s'occuper de Victor pour finaliser leur petit deal et on pourrait se rentrer. Si le marchand d'armes avait décidé de garder ses bonnes vieilles habitudes, il se dirigerait vers le premier bar ou assimilé. Il ne restait qu'à se rendre au premier abreuvoir pour bipèdes et de l'y attendre.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Dim 13 Nov - 1:33

Meryl a en fait l'adresse du lieu de rendez-vous même si elle n'a pas vraiment d'heure ou de jour précis. Ca lui facilitera le nombre de bar où elle et sa patronne doivent poser leurs fesses. Après avoir rempli ce qui manquait au véhicule, ils finiront par se rendre dans le quartier à la recherche du bar le plus proche. D'une certaine manière, elle le trouvera, un véhicule militaire et sous entendant donc qui appartient à l'Unité ne passant pas trop inaperçu pour quelqu'un qui fricote de près ou de loin avec eux puisqu'il s'agit de matériel tombé du camion la plupart du temps.

Arrêtant le véhicule non loin d'un bar où se situe l'entrepôt de Victor, deux malabars, un humain mais aussi un orc, se dirigeront pour demandé aux deux donzelles ce qu'elle pouvait chercher exactement et surtout explicitement puisque le ton, même si il reste neutre, se montre avant tout intimidant... surtout que le sujet sera directement le véhicule. Elles n'ont pas une tête de l'Unité (surtout Inès) mais n'est-on jamais assez prudent.

"Beau véhicule... Vous cherchez quelques choses dans ce quartier ?"

L'un des hommes à la main sur la hanche et non loin d'un USP là où l'orc a sa cuisse une hachette édenté. C'est purement de l'intimidation. Inès prendra la parole après avoir semble-t-il marmonner quelques mots avant de les fixer, comme si elle cherchait les mots exacts. Meryl se doute qu'elle vient de lancer un sort. Arcane semble-t-il puisqu'aucun effet est à priori visible.

"On est censé rencontrer un homme du nom de Rovlenvski pour finaliser un marché."

L'homme portant la main sur la hanche se ravisa, prenant un ton plus aimable, allant jusqu'à couper son camarade.

"On n'est pas au-"
"Le boss n'est pas là avec les récents problèmes mais il devrait arriver dans la soirée. Je pense... ou j'espère."

Le collègue regarde son compagnon avant de hausser les épaules et ne cherchant pas plus loin. Il se contenta de montrer une ruelle.

"Si ça été prévu comme ça... Garez le véhicule dans la ruelle. La provenance du véhicule ne me regarde pas mais je le trouve "un peu trop neuf" pour qu'il ait été récupéré dans une casse."
"Je pensais à ça mais vous ne pourriez pas résoudre ce problème ?"
"Ma petite dame, contre une cinquantaine de dollars je demande à mes gosses de vous le peindre rose bonbon avec un vieux pot de peinture si vous le voulez."
"Tant qu'ils ont de meilleurs goûts, ça me va."
"Vous devriez commandé quelques choses au bar, je fais passer le message au patron de l'établissement."

Alors que les deux hommes tourneront le dos, Meryl verra Inès soupirer un coup en fermant les yeux avant de se reprendre après avoir lâcher un rictus. Le sort semble l'avoir épuiser plus qu'elle ne l'aurait cru. Effet secondaire du traitement ? Surement.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Mer 16 Nov - 2:02

Ce 4x4 était bien utile, mais la discrétion n'était pas du tout au rendez-vous avec le logo de l'Unité visible comme le nez au milieu de la figure... Il faudrait vraiment rectifier ça, et le plus tôt serait le mieux. Mais ce serait peut-être trop tard... Les lascars gardant les environs (allez savoir s'ils étaient à la solde de Victor ou non) ne se gênèrent pas pour indiquer qu'ils avaient bien remarqué le logo. Meryl et Inès n'avaient cependant pas le profil type des anti-métahumains, Inès par sa dégaine de civile et Meryl par le fait que sauf mention contraire, un sabre n'était PAS encore dans leur équipement standard.

Et Inès s'avéra utile une nouvelle fois, car toute animosité de la part de l'orc vigile disparut aussitôt. Merci la magie. Son collègue hésita un peu avant de se raviser, la voie était libre. Et bonus top moumoute, il se proposa même de mettre un coup de peinture contre un peu d'argent. Qu'à cela ne tienne : une fois avoir garé la bagnole dans la ruelle indiquée, 50 dollars apparurent dans la main de Meryl.




- Je vous fais confiance pour que personne ne se pose plus de questions. Juste... Pas rose. S'il vous plaît.


Sait-on jamais... Inès avait cependant du puiser un peu dans sa réserve. Mieux valait la jouer safe. Meryl opta pour la poser sur la première chaise disponible avant de partir au comptoir.


- Un whisky pour moi et un grand verre d'eau pour la dame en robe, s'il vous plait.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Lun 21 Nov - 22:21

Le barman, un gros à la moustache ne tenant que par la crasse, posera sur le comptoir ce qui sera demandé. L'eau a l'air potable, détail important quand on sait que la qualité de l'eau à Los Angeles, même si elle n'est pas toujours parfaite, est meilleure qu'ailleurs puis le verre de whisky. Par contre la propreté des verres, ce n'est pas si potable.

"Ca fera 25$."

Meryl n'aura pas plus de mots envers sa personne de la part du barman. Ici, elle le sait, seuls les habitués ont le droit à l'amabilité, les autres étant des intrus. D'une certaine manière, on fait comprendre aux inconnus qu'ils sont indésirables, une manière pour faire fuir les curieux autrement qu'en leurs cassant les deux jambes. Ca évite surtout que l'on vienne fourrer le nez dans certaines de leurs affaires. Victor a prévu son coup d'une certaine manière : si Meryl avait été vraiment un fouineur de l'Unité, pas sûr qu'il aurait retrouvé son véhicule et se serait égaré dans une ruine où elle ne serait pas ressorti.

L'attente fut... longue. Quatre bonnes heures où Inès regarda d'un air curieux plusieurs types jouant à un billard. L'autre évènement digne de ce nom, c'est l'un des gosses du quartier prévenir que le véhicule était terminé, peint en gris vu les tâches qu'il a sur ses mains mais qu'il valait mieux ne pas y toucher dans l'heure qui suit.  Alors que sa patronne regardait, toujours assise, les deux hommes joué, l'androïde entendra plusieurs camions passé dans la rue, l'un des types accoudé au bar finissant par s'absenter quelques instants, attrapant un talkie walkie derrière le bar comme si l'établissement était le sien. Victor semble être arrivé et va avoir une discussion avec l'un des hommes du bar concernant le sort qu'il réserve à deux étrangères. Il reviendra au bar avant de s'adresser aux deux femmes, d'un ton un peu plus aimable.

"Victor veut vous voir à son garage. Je vous y emmène."

L'endroit n'est pas bien loin, il s'agit d'un gros parking sous terrain privé d'une entreprise où le rideau vient tout juste d'être baissé. Alors que l'endroit est à première vue silencieux, un bruit de moteur de générateur électrique se fera entendre, venant tout juste d'être branché. L'homme toqua à la porte métallique dont le loquet derrière ne tarda pas à s'ouvrir.

A l'intérieur, deux camions militaires repeints et un dernier, une camionnette visiblement "emprunté" vu l'impact de balle sur la fenêtre côté passager et le sang sur les sièges. Cinq hommes sont en train descendre, s'étirer et commencer à ouvrir une trousse de pharmacie alors qu'un autre s'éloigne d'une petite salle servant autrefois de débarras après avoir fermé la porte pour éviter davantage de boucan. Les lumières au plafond éclaire bien la pièce, rendant la salle assez lumineuse, Meryl voyant qu'il y avait de quoi stocker pas mal de matériel ici puisque vide de véhicule avant qu'ils n'arrivent. Victor est parmi ses hommes, s'étirant avant de s'allumer un vieux cigarillo, regardant les deux femmes entrés.


"Désolé de l'hospitalité du quartier. Ici ils ne sont pas trop habitués à voir arrivé des inconnus. Je crois que dans les prochains jours, avec ce que l'on a vu sur les routes, il va y avoir des bras de cassés pour faire comprendre aux personnes étrangères à Los Angeles, que le quartier n'aime pas trop les fouineurs."

Meryl regarda les quelques caisses déjà présentes dans cette planque et qui n'ont pas été descendu. C'est essentiellement des armes de guerre. De quoi armé un petit gang d'une quinzaine de personnes. Sauf que ça n'a rien à voir avec des armes de poing que les gangsters aiment se pavaner.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Dim 27 Nov - 2:15

Si Inès choisissait maintenant pour tomber dans les pommes, Meryl risquait d'avoir quelques soucis... Certes, le fait qu'une des deux femmes soit armée comme tout un bataillon était on ne peut plus dissuasif, mais l'autre KO moins. Rien de bien méchant n'arriva et tout le monde continua sa picole en bonne et due forme.

Par contre, Victor avait soit eu des ennuis de parcours, soit plus de temps que prévu pour charger sa camelote, car il n'y avait pas de trace de lui. Autant l'attendre... Et attendre les filles firent. Excepté un môme venu leur dire que le 4x4 était repeint et Inès qui semblait fortement intéressée par une partie de billard, il n'y avait positivement rien à faire. Meryl profitera de cette longue attente pour remplir ses chargeurs, histoire de tuer le temps. Même si le temps ne s'appliquait pas vraiment comme concept pour elle.

Quelqu'un vint enfin les voir pour les avertir que Victor était arrivé et les attendait. Sa nouvelle planque se trouvait dans un parking souterrain un peu à l'écart, qui s'avéra occupé par toute une armada de gangsters et truands en tout genre occupés à décharger des camions, dont l'un avait pris quelques balles. Victor expliqua aux dames que cet endroit des bas-fonds de la Cité des Anges n'était pas trop chaud à l'égard des têtes non connues et qu'il aurait y surement des conflits dans les jours à venir entre les caïds du coin et les migrants pour des questions de territoire. Par contre... Victor avait peut-être menti ou dissimulé la réalité quand à ses produits en magasin.



- Sacré arsenal que vos gars débarquent. C'est seulement pour repousser les migrants ou vous prévoyez de voir les Skullz ou l'Unité débarquer ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Sam 10 Déc - 22:52

Meryl resta fixer sur le véhicule sur le véhicule avec du sang sur le côté passager. Le véhicule dépareille beaucoup le premier et en regardant la façon dont le sang est projeté sur le côté passager, il n'y avait personne d'assis à ce moment là. Les pronostics comme quoi il a "réquisitionné" ce véhicule a quelqu'un d'un peu réticent à obéir vient d'apparaître dans la base de donnée de Meryl. Ma foi, une vie pour un camion qui servira pour sauver davantage de matériel parfois rarissime, ce n'est pas un bien gros sacrifice dans le Wasteland. Désolé à la famille, tout ça tout ça...

Victor tiqua à la remarque et si le ton de la voix ne changea pas, Meryl remarqua un léger rictus alors que son regard se porta dans le rétroviseur au moment où elle se retourna. Inès ne réagira pas mais difficile à savoir si elle l'a vu aussi, la ritale se débrouillant en social bien mieux qu'elle semble laisser le montrer.


"C'est une base de repli en cas de coup dur dans un quartier parmi tant d'autres et ce que vous voyez c'est suffisamment pour dissuader un gang qui a la folie des grandeurs en croyant s'emparer d'un butin de guerre facilement."

Le monsieur ne semble pas trop aimé être comparer à la racaille des villes. A croire que Port Poussière et l'organisation minutieuse lui ont donné le luxe de ne pas être mélangé avec n'importe qui.

Un sac à dos sera posé sur la table la plus proche pendant le déchargement, Victor faisant le geste au groupe de femmes de s'approcher. Il en sortira la commande, à commencer par un appareil en bandoulière qui se met au niveau du torse. L'appareil fait quand même une quinzaine de centimètres de diamètre pour quatre kilos. La cellule énergétique est déjà dedans et Meryl devine qu'il s'agit ici du réflecteur de balle qu'elle a demandé.

L'un des hommes se posent la question comment prendre le seul exosquelette que Victor a pu sauver sans abîmé le véhicule là où les autres en chient pour sortir des composants assez imposant de ce qui semble être une antenne relais militaire. Au moins il a tenu la part de son marché.

"Voilà votre commande. La suite vous avez prévu quoi ? Je me permets de demander même si ça me regarde pas : je dois revoir tous mes projets. Je suis presque sur la paille, surtout que je dois encore négocié vos objets avec mes acheteurs."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Mar 20 Déc - 2:18

Il semblerait que se faire chier avec des concepts comme la propriété privée n'était pas au programme pour Victor. Ce camion criblé de coups sentait le véhicule emprunté sans intention de le rendre à plein pif ; un sacrifice insignifiant si le Victor pouvait l'utiliser pour sauver une partie de sa camelote de Port-Poussière. Doublement si cela lui permettait de ramener la petite commande de Meryl ; après tout, entre faire de Takixa quelque chose de plus digne qu'un Mont Saint Michel au rabais et la vie d'un Wastelander moyen, lequel pesait le plus lourd dans la balance ? Spoiler : pas le Wastelander.

Par contre, être comparé au gangsta moyen de L.A. semblait avoir déplu au trafiquant, qui s'empressa de pointer que le parking n'était une base de seconde ligne au cas où, comme présentement, ça tournait vinaigre pour le business ; on à la classe ou on ne l'a pas. Victor n'avait pas les mêmes valeurs. Bien que quelqu'un qui arrivait les mains dans les fouilles et mettait une pelletée d'accessoires magiques sur la table, avant de repartir avec un exosquelette, un déflecteur de balles et une radio avec une portée de plusieurs centaines de kilomètres. Sans antenne pour aller si loin, certes, mais chaque chose en son temps.

Le déflecteur de balles était un peu plus imposant qu'il n'y paraissait, mais tant pis ; ce genre de chose ne faisait la taille d'une boîte d'allumettes que dans les films de science-fiction. Meryl l'équipera pendant que les gars de Victor ramènent le reste du matos, à savoir l'exosquelette et la radio. Et les négociations reprenaient.



- Comme on disait à Port-Poussière : tout ce qui est production d'électricité et surveillance.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Jeu 29 Déc - 22:25

L'homme s'assis sur l'unes des chaises de la pièce, retirant à nouveau une latte.

"Vidéosurveillance, j'ai pris le minimum avant de partir mais j'ai préféré les alarmes à détecteurs de mouvements et ce genre d'appareil. La vidéosurveillance ce n'est pas ce qu'il y a de plus difficile à trouver pour le peu que l'on connaisse une adresse pour les remettre à neuf. Quand aux générateurs électriques, jusque là à Port Poussière, on s'est beaucoup contenté du bon vieux groupe électrogène. Autant à Port Poussière avec les quelques puits de pétrole pas loin ça n'a jamais été un problème, autant maintenant ça risque de poser à problème au bout de quelques temps. Il faut savoir si Sewel est touché ou non par les radiations mais si ce n'est pas le cas, il y a peu être moyen négocié un prix avec eux, il me suffira de régler les groupes électrogènes pour le carburant à colza."

Il resta silencieux, regardant Miss Spaggeti quelques temps.

"Mais j'ai un peu discuté avec mon mage et si c'est ce qu'il pense, c'est un camion citerne qu'il faudra loué pour vous faire livrer chez Sewel pour alimenter à un peu près correctement une telle superficie... si eux aussi ne sont pas exode bien entendu. Ce n'est pas une centaine de mètres de câble électrique que l'on parle là. Je veux bien me pencher sur la question mais il me faudrait du matériel un peu plus moderne si vous voulez que je fasse quelques choses d'un peu plus correct. Je peux me débrouillé pour la main d'oeuvre, j'ai des réseaux c'est fait pour ça."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Dim 8 Jan - 1:01

Si Meryl était humaine, elle aurait grommelé en entendant parler de groupes électrogènes. Non pas qu'elle était soudainement écologiste, mais dépendre d'énergie fossile... N'était pas optimal. Sewel produisait certes du biocarburant, mais ce serait encore des dépenses en plus sans aucune rentrée pour le moment. Les mages avaient beau avoir une belle pile d'artefacts magiques à disposition, le trésor finirait par se résorber tôt ou tard. Si Takixa ne trouvait pas un moyen de générer de l'argent à terme, toute cette camelote serait juste décorative...

Si ces réfugiés partaient dans tous les sens, cela dit, il y avait des chances qu'une ville volante se soit vue de loin et que certains la suivent. Les chances d'avoir un électricien capable de construire des éoliennes ou des dynamos étaient très minces, mais avoir au moins quelques clampins pour récupérer de la bouffe ou de l'eau serait un bon départ. Les mages n'iraient jamais aux champs ou au puits eux-mêmes, du coup, il faudrait bien des pécores pour bosser pour eux.



- Bon à savoir pour Sewel. Les alarmes reviendraient à combien ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Sam 14 Jan - 19:54

Victor passa sa main sur le dossier de son siège, tirant de nouveau une latte.

"En temps normal j'aurais bien dit 200$ par pièce, pose et réglage compris mais dans votre cas, c'est par troc donc ça fausse n'importe quelle estimation."
"Cessez de tourner autour du pot Victor. Dites nous plutôt ce que vous voulez au lieu de tenter de nous tirer les vers du nez."

Le russe écrasa son tabac contre la table en fer, à défaut d'avoir un cendrier pour cela.

"Je peux en dire autant mais vous avez raison. C'est simple: avec ses conneries de catastrophe nucléaire, j'ai tout perdu et dans la semaine à venir, il va y avoir mes créanciers qui vont frapper à ma porte et eux se foutent de savoir si je peux les payer en objet magique à moins d'être largement gagnant et donc, dans mon cas la ruine car il me faut une à deux semaines pour écouler vos objets discrètement sans avoir à frapper à la porte d'une personne qui a un titre de mage un peu trop officiel. Je peux à la rigueur temporiser la chose si j'accepte de me taper un de leur lascar pour surveiller si je me fais pas la malle ou non mais c'est de bonne guerre, notre partenariat risque d'être grillé. Si James ne s'est pas trompé, il vous faudra plus que quelques alarmes pour surveillés votre trésor de guerre. Ce que je propose, ce sont mes services."

Tiens d'ailleurs il est où son mage ? Il en parle mais il n'est pas là. Si Meryl le remarqua à ce moment là, Inès aussi même si son geste sera moins discret avec la tête qui bouge pour regarder la pièce là où Meryl ne se contenta que de bouger les yeux.

"Ne le cherchez pas, il est parti prospecté le terrain pour la vente des objets en question. J'attends votre réponse, les miennes varieront par rapport à la votre. Pour savoir si je dois me contenter de faire la part de mon job ou si je dois en faire davantage."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Dim 5 Fév - 23:36

Inès se lassait de voir le pseudo-slave tourner autour du pot avec le deal. Ce dernier finit par se mettre à table et avouer que les radiations venaient de lui faire déposer le bilan plus vite qu'une société de radiateurs au Qatar. Non seulement ses stocks étaient foutus, mais en plus ses créanciers allaient lui rendre une petite visite si jamais il n'honorait pas ses dettes. Et s'improviser vendeur d'objets magiques n'allait pas se faire du jour au lendemain, donc même négocier une marge de manœuvre risquait de lui valoir de se retrouver avec des chaussures en béton et un séjour thalassothérapie au fond de la baie de Los Angeles, ou quelque soit la méthode d'exécution des mauvais payeurs de nos jours. Son idée pour résoudre le problème ? "Proposer ses services". Rien que ça.


- Donc... Vous êtes en train de nous proposer de vous embaucher ou de vous prendre comme fournisseur officiel, si je comprends bien ?


Même sans accès à son stock, Victor ne devait pas s'être établi comme étant un trafiquant de matériel capable de proposer des produits venant de l'Unité ou de Polis sans avoir au moins un sacré réseau de fournisseurs et les compétences qui vont avec. Nul doute que même sans rien. La possibilité qu'il demande une "petite faveur" du genre aller assassiner ces fameux créanciers pour lui permettre de respirer en échange de sa loyauté était toujours possible... Mais Takixa n'avait pas un des (si ce n'est LE) meilleur assassin du Wasteland parmi leur personnel ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Ven 17 Fév - 21:44

"J'ai eu un passif de mercenaires avec un entrainement paramilitaire avant de me reconvertir dans les réseaux. Marchand ça a l'avantage d'être un travail bien moins risqué que mercenaire... Taux de mortalité moins élevé pour un travail bien plus confortable que de traîner sa carcasse dans le désert, enfin je vous épargne ce que tout le monde sait déjà. Même si j'ai dû rouiller ses dernières années, je sais comment ça fonctionne sur le terrain et j'ai les contacts pour ça."
"Ça ne réponds pas aux problèmes de vos créanciers."

La remarque d'Inès fera grimacer Victor. Il montra rapidement le stock d'armes.

"Je peux à la rigueur payé mes dettes en armes mais mon réseau prendra cher, tout comme les services, et encore certains vont faire preuve de mauvaises fois pour presser le citron jusqu'à la dernière goutte. Je peux m'arranger avec certain mais d'autres, il faudra que je m'arrange de manière moins délicate avant qu'il ne commence à fourrer leur nez dans mes affaires après qu'ils compris ce qui s'est passé à Port Poussière."
"Jouez sur les deux tableaux si vous voulez mon avis, je n'ai pas de jugement à faire tant vous n'avez pas ce comportement envers les miens et moi."
"C'est ce que je compte de toute façon faire. Je ne tiens pas à mendier à mon âge."

Elle fera signe de Meryl de la suivre pour la prendre un peu à part.

"Tu en penses quoi ? Avec ma baisse de puissance suite à mon traitement, je me sens incapable de faire la même chose dans le désert." Jetant un regard à Victor avant de reprendre sa conversation avec l'androïde "et personnellement j'ai envie de voir une équipe moderne sur le terrain avec l'appui d'un mage. C'est un sujet de conversation qui est revenu plusieurs fois pendant que Mitch s'occupait de toi."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Meryl Lenoir le Lun 20 Fév - 2:17

Un passif de mercenaire avec l'entraînement digne de ce nom ? C'était rare de nos jours. La plupart des mercs étaient juste des gros costauds avec des gros flingues qui s'entraînaient au tir et un peu au corps à corps ; un vrai entraînement paramilitaire par contre... Ca pouvait valoir le coup.

Victor précisa qu'il pouvait toujours régler certains de ses créanciers en matériel au lieu de cash sonnant et trébuchant, mais que les plus retors d'entre eux allaient presque le racketter plus qu'autre chose ; et surtout qu'il allait devoir surement discuter de façon plus ou moins douce avec certains. Inès semblait intéressée par l'idée d'avoir le trafiquant à leur service, d'autant qu'après avoir pris Meryl à part, elle lui avoua que ses exploits dans le désert n'étaient pas prêts de se refaire de sitôt (merci le RadAway !), mais que les mages, sous l'idée de Mitch, envisageaient de se créer une petite Delta Force made in Takixa.



- Renforcer Takixa sur le plan armé serait une bonne chose. Pas celle que j'aurais mis en premier au vu de la situation, mais une force de frappe efficace. Si Victor Est aussi bon qu'il le dit et que nous pouvons trouver plus de personnel de sa trempe, il y a moyen de faire quelque chose.

Victor me semble digne de confiance, mais il faudrait envisager quelque chose pour nous assurer sa loyauté. Je ne sais pas s'il approuverait que nous "convainquions" ses créanciers de renégocier ou oublier sa dette ou que nous mettions la main au portefeuille, mais ça peut valoir le coup.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 246
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Obscurité le Ven 24 Fév - 23:39

"Je t'avouerais que le plus important aurait été trouvé de la main d'oeuvre mais on ne sait pas sur quoi on peut tomber quand la cité sera posé. Et puis selon Marco, il n'y a pas eu besoin qu'elle se pose pour que les problèmes arrivent."

Si les défauts des mages de Takixa sont nombreux, la moralité reste assez secondaire chez eux. Une population pour entretenir la ville ne reste rien d'autres qu'une main d'oeuvre. Du moment qu'un pecno sait pécher ou reboucher un trou, il a son utilité. Si rien n'est fait, il y a des chances qu'un système de caste s'impose un jour où l'autre. Mais comme Meryl n'est pas réputé à faire de l'humanitaire, ce n'est pas gagné.

L'androïde aura juste le temps de voir un sourire sadique avec de passer à celui de l'agacement sur la suite de la conversation.


"J'avais pensé au Guest pour amadouer Victor mais j'ai l'impression qu'il se méfiera plus de nous si je venais à lui proposer. Après tout seul les idiots tombent dans le panneau. Laisses moi simplement géré cette partie là. En attendant, contentons nous de "convaincre" ses créanciers, pour ne serait ce qu'éviter qu'il voit tous ses contacts grillés pour cause de dettes."

La décision est prise mais il semblerait que la main au portefeuille ne soit pas vraiment dans l'option de Inès qui semble plutôt pour voir Victor à l'action. Après tout, si Takixa croule sous l'or et autres artéfacts, ironiquement les caisses sont vides quand il s'agit des dollars et d'échanger des objets plus courants qui intéresserait le plus lambda des personnes. Elle se retourna.

"On a réfléchit. Mon traitement au RadAway est n cours, je l'ai pris un peu tôt on dirait mais résoudre quelques problèmes de créanciers ne me dérange comme je l'ai dit plus tôt. Je peux vous empruntez Meryl pour vous soulagez."

Victor fronce les sourcils comme si il y a anguille sous roche.

"A titre de futurs paiements dû à notre partenariat ? Ou pour vérifier si mes dires sont vrais ? Peu importe... Ce n'est pas comme si ça allait faire une grande différence. Oui, y a un gobelin en ville, il a une certaine influence dans le monde souterrain à qui m'avait avancé une bonne somme d'argent pour des accessoires high tec d'espionnage. Je n'ai eu qu'une partie du matériel, le restant mon livreur a dû se faire la malle au moment des radiations puisque je devais le voir dans la semaine. Il va vouloir presser le citron, quitte à mettre la main sur ce quartier. Le monsieur n'est pas spécialement armé mais il a l'influence qui va avec. Zorzick qu'il s'appelle. Le connaissant, il va vouloir me voir dans les plus brefs délais. Je peux avancé la rencontre. Sans vouloir faire dans l'immoralité, il faudra laisser aucun survivant et faire passer ça pour un règlement de compte entre gangs."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3764
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première vague de migrants

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum