Walker, California Ranger

Aller en bas

Walker, California Ranger

Message  Justice le Dim 12 Juin - 4:32

L'annonce les avait frappés comme un sucker punch dans une bataille de bar qui était supposée être terminée. Pourtant, les bombes étaient censées avoir toutes tombées… ou du moins plus personne ne pouvait en lancer d'autre. La montée des radiations était si soudaine. Les rumeurs parlaient déjà qu'une bombe qui n'avait pas sauté lors du jour J et qu'un idiot l'avait fait sauter. Personne n'avait vu cela venir, en plus il n'y avait pas eu de nuage atomique pour le prouver! Au moins, certain pouvait se considérer chanceux, Port-Poussière se trouvait près de Los Angeles, qui ne se trouva pas toucher pas la mystérieuse retombée radioactive. L'apocalypse 2.0 avait été rapidement identifiée et les mesures prises rapidement. La fuite était déjà entamée pour trois citoyens de Port-Poussière, deux cowboys, trois chevaux, une moto, un chien de berger et douze têtes de gros bétail maigres comme des miséreux.

Les deux premiers citoyens étaient un homme encore dans la fleur de l'âge et sa compagne de vie elfe assez mignonne. Nommée Alina, l'elfe était une des rares femmes à vivre volontairement à Port-Poussière sans avoir passé par les bordels ou bar de danseuses de la ville. Certes, elle était serveuse, mais au moins, elle n'avait pas les nichons dans le visage d'un client. Ayant accès aux dernières nouvelles plus rapidement que son ami de cœur Marcus, elle avait accouru jusqu'à son atelier pour l'avertir de prendre ses cliques, ses claques au plus coupant et de partir la pédale au plancher. Les deux savaient pourtant qu'il était une mauvaise idée de quitter la ville sans escorte, de plus, ils n'avaient pas de transport. Dans la panique, ils n'avaient pas pensé au véhicule et c'est les bagages aux épaules qu'ils réalisèrent qu'ils devraient mettre leur maigre économie ensemble pour trouver quelqu'un qui accepterait de prendre une elfe en habit de serveuse et un mec un peu trop… normal avec une casquette de mauvais gout.

C'est ainsi que le couple trouva trois hommes d'âge mûr et une jeune femme à dos de cheval. L'un des hommes était en moto alors que deux autres étaient aussi en selle. Ce n'était pas le genre de véhicule que les deux espéraient, mais les trois hommes acceptèrent de prendre les deux réfugiés, annonçant que lui on est de fous, plus ont ri. Au moins, ils pourraient garder leurs précieuses économies. Les plus vieux des cowboys, celui à la moto, se nommait Charles Jonathan Senior, bien qu'il semblait frêle avec sa grosse barbe blanche et ses pattes d'oie, le monsieur était encore fait de roc et prêt à emmener ses bêtes en sécurité. Le second, il était un peu plus jeune que le premier, il portait la moustache comme un champion, malgré sa tête dégarnie, son nom était Winston Jonathan. Le plus jeune était dans quarantaine et se nommait Charles Jonathan Junior, ou tout simplement Junior. La jeune femme se nommait Charlotte.

Charlotte connaissait ces trois cowboys. Deux frères et le fils du plus vieux. Elle les avait déjà escortés dans le désert au dos de son fidèle destrier, un simple et vieux cheval bâtard. Elle savait que les hommes n'avaient pas réellement besoin d'elle, mais ils appréciaient sa compagnie et elle ne pouvait pas leur dire non, ils les payaient bien et la traitaient comme un membre de leur petite famille. En même temps, il y avait des bonus à engager Charlotte. Elle avait un très joli physique, elle venait avec sa propre bête, arme et munition et surtout, elle faisait très bien la popote. L'annonce des radiations n'avait pas été un problème pour la nana, elle avait déjà été engagée par la famille de cowboy en direction de plus verts pâturages. Les trois hommes avaient été assez de bonne foi pour accepter de passer par L.A. pour leurs deux compagnons de fortunes. Pour les voyager, cela était simple, Junior s'était placé sur la place arrière de la moto de son père alors que Winston traînait sa monture avec Marcus et Alina sur la selle. Le couple n'ayant jamais fait d'équitation.

Ils voyageaient déjà depuis quatre heures à grande vitesse, le soleil commençait à se coucher. En regardant son compteur Geiger, Winston s'exclama qu'ils étaient déjà en sécurité. Les radiations étaient derrière eux et ils pouvaient ralentir, à la prochaine oasis ou rivière, ils allaient s'arrêter pour se reposer et faire boire les bêtes. S'ils étaient chanceux, ils allaient bien trouver un coin d'ombre. Marcus attendait déjà ce moment, il commençait à avoir bien mal entre les jambes, ils n'avaient pas pris de pause. Les chevaux étaient bien contents de pouvoir se permettre de traîner un peu des sabots.

Ils s'étaient arrêtés de manière brève à la ville autrefois nommer Ventura pour s'y reposer et y boire un peu, mais les bêtes ne purent boire, la rivière qui passait au travers de la ville était sèche. À la tombée de la nuit, ils trouvèrent bonheur. Un petit oasis au milieu des collines sur le chemin de Los Angeles. Marcus put y lire sur un écriteau en aluminium "Lake Eleanor". Le ventre de Marcus commença à gargouiller, dans leur désir si pressant de fuir Port-Poussière, le couple avait oublié de prendre des provisions. Charlotte, elle avait assez de provisions pour le voyage, mais, pour sa propre consommation. Les trois cowboys ne semblaient pas avoir faim et les bêtes s'hydrataient au petit lac presque sec. Le chien en avait profité pour reposer ses patates et faire sa toilette.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Dim 12 Juin - 13:34

Lake Eleanor, un nom que beaucoup à Vegas n'oserait pas approcher pour on ne sait quelle raison et pourtant le groupe de réfugiés le fera. Simple superstition, ignorance ou pur folie ? Peu être les trois à la fois mais cette oasis, est une aubaine qu'il ne fallait pas louper.

Descendant de son fidèle destrier qui n'était plus de la première jeunesse, Charlotte se dirigea vers Charles Jonathan Senior pour redemandé confirmation pour le compteur Geiger et plus particulièrement ce qui concernait l'eau. Pas besoin de monté de radiation pour garder cette vieille habitude et le sien est resté chez elle en vue de remettre des piles, chose qu'elle n'a pas fait et qu'elle ne fera certainement jamais puisqu'elle a dû faire comment beaucoup : partir en catastrophe de Port Poussière.


"Charles, tu veux que j'aille jeter un oeil dans les environs ? On a peu être des provisions d'avance mais ce n'est pas le cas pour tout le monde. Et surtout on ne sait pas combien de temps on va devoir continuer à voyager avant d'atteindre la première ville."

Qui dit "oasis" dit "faune" quelques parts dans les alentours. Autant profiter de cette opportunité pour voir si il y a quelques choses à chasser dans les environs avant de reprendre la route. Et hors de question de chasser seul, le gibier n'est pas toujours celui que l'on le croit. Ce Marcus n'a pas de nourriture, il devra un minimum participer si il veut quelques choses. Peu être que l'un des fils Jonathan fera de même. En tout cas à l'oasis, peu être reste-t-il des traces d'animaux dans les parages pour avoir une idée où commencer.
avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Marcus Wolinski le Sam 18 Juin - 23:18

Jusqu'ici, tout allait bien. Il n'y avait pas de meilleure phrase pour résumer la situation actuelle. Si les choses n'étaient pas si dramatiques, Marcus aurait suspecté qu'Alina avait monté cette cabale avec ses connaissances pour pousser son sédentaire de mâle à daigner sortir de Port-Poussière, fut-ce pour 5 minutes.

Mais non. Il y avait bien eu une montée de radiations aussi imprévisible que violente, et les gens n'avaient pu que partir aussi vite que possible. Même pas le temps de prendre leurs affaires personnelles ou autres : Marcus et Alina n'avaient pour ainsi dire que leurs vêtements et le peu de choses que pouvaient contenir leurs poches ; seul Marcus avait pu embarquer quelques petites choses de valeur, notamment quelques-uns de ses outils et sa mitraillette tacticool. On ne sait jamais sur quoi on allait tomber, et sa casquette ne suffirait pas à faire peur à ce qui rôdait hors de la ville...

L'absence de véhicule faillit leur couter la vie, mais la chance leur sourit ; un petit groupe à cheval et moto accepta de les emmener avec eux. Un vieil homme nommé Charles Jonathan, deux autres d'âge mûr appelés Charles et Winston Jonathan et une gamine à Kalash répondant au nom de Charlotte. Tout ce petit groupe sur la route trouva le temps de s'arrêter près d'une oasis, juste au moment où la faim se faisait ressentir pour Marcus. Hors de question de quémander à becqueter au reste du groupe ; ils avaient été déjà bien chics de les prendre avec eux, ils n'allaient pas en plus jouer les freeloaders. Charlotte se proposa d'aller regarder les environs ; une excellente occasion d'aller chasser, trouver des fruits ou toute autre pitance...



- Je ne sais pas comment chasser, mais je vais vous aider. C'est déjà sympa de nous avoir pris avec vous, on va pas en plus abuser...
avatar
Marcus Wolinski
Grain de sable

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Justice le Ven 1 Juil - 21:57

" Eh ben ma p'tite, l'endroit est pas trop radioactif. Déjà passé dans pire. Le lac a sûrement déjà vécu de meilleurs jours. Mais tu sais ce qu'on dit, si y'a de l'eau, y'a de la vie! "

Charles Sr. pris une gorgée de sa gourde d'eau. Son troupeau trotta vers le lac instinctivement, l'eau était boueuse, mais ce n'était pas les bêtes qui allaient se plaindre. Quant à la consommation humaine, un bon filtrage et bouillit, peut-être que le petit groupe ne se retrouverait pas à partager le papier cul. Justement, il allait s'en occuper, il devait bien lui rester des filtres à café dans ses bagages, un bon cowboy ne peut survivre sans une tasse de Joe le matin et de l'eau-de-vie le soir. Jonathan pris la parole, répondant à Marcus.

" On ne pouvait pas laisser des hommes derrières. Après tout, vous v'nez de perdre pendant un p'tit moment votre chez vous. C'est l'mieux qu'on peut faire. Tiens, chasser, pourquoi pas y aller avec la p'tite? "
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Sam 9 Juil - 15:14

Déjà, en bonne chasseuse, Charlotte s'interessa surtout au trace de pas lorsqu'elle commencera à "gambader" dans le coin. C'est bien de vouloir chasser mais si elle peut se donner une idée de la Faune qu'il y a dans cet endroit, ça donnerait une idée de ce qu'elle peut ramener ou pas comme viande avant de continuer à voyager vers Los Angeles. Si Marcus l'accompagne, ça ne serait que mieux pour ne serait ce que surveiller ses arrières : il est connu que l'être humain n'est plus nécessairement en haut de la chaîne alimentaire depuis qu'il est retourné à l'âge de pierre pendant une dizaine années et qu'il y a toute sorte de mutation depuis. Comme ils sont dans un point d'eau, ça devrait être un excellent endroit pour commencer sa traque, la plupart des créatures ayant besoin d'eau d'une manière ou d'une autre tôt ou tard.
avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Marcus Wolinski le Lun 11 Juil - 21:07

- Quand même, on vous doit bien ça. Je vais aller aider Charlotte.


Chasser avec un MP5, voilà bien une situation des plus inhabituelles. Enfin, il y a encore une demi-journée, Marcus se disait que le seul truc qu'il chasserait de sa vie serait l'apprenti fabricant de balles qui avait tendance à partir en courant dés qu'on découvrait qu'il s'était planté en beauté, ce qui arrivait souvent. Des balles à moitié scellées, ça tire moins bien. Et c'est pas idéal de se rendre compte de ça au bout de la 500ème.

Chasser avec un MP5 donc. Certes, avec tous les accessoires, cela ferait une carabine du pauvre en semi-auto, mais on était loin de l'outil adéquat. Enfin, Charlotte avec son AK n'était guère mieux lotie. Chasser quoi que ce soit sans risquer de le faire exploser sous la puissance des balles serait dur. Enfin, déjà trouver quelque chose à chasser serait difficile... Charlotte semblait savoir comment traquer les animaux à leurs empreintes, ce qu'elle faisait. Marcus suivait, se bornant à regarder dans un peu toutes les directions (y compris en arrière) des fois que quelque chose ou quelqu'un se manifeste... Armé ou non de bonnes intentions.
avatar
Marcus Wolinski
Grain de sable

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Justice le Mer 13 Juil - 20:22

Charlotte remarqua des traces de sabots fendus dans la boue. Le propriétaire de ces traces avait descendu des collines s'y abreuver mais les traces qui remontèrent racontaient une autre histoire. La bestiole s'était arrêtée de boire subitement pour partir à la course. Les traces étaient fraiches et Charlotte jugea que l'animal devait avoir vu les cowboys et leur bétail arrivé, ayant pris peur. En remontant les traces, Marcus et Charlotte trouvèrent deux chalets un peu plus haut dans les collines, ils semblaient bien conservés, bien que les balcons monteraient signe du temps. Chassé étant plus important que de les explorer, surtout que les traces étaient fraiches, le petit groupe décida de rester sur leur piste, qui s'arrêta dans la confusion quelques mètres plus loin.

La bête s'était arrêtée et semblait avoir lutté, tournant en rond et se roulant sur elle-même. Des gouttes de sang tachèrent le lieu de la bataille puis les traces continuèrent, la bête boitant de la patte arrière gauche. Autour de la scène de combat, des traces plus petites et légères. Charlotte ne pouvait pas dire si elle était reptilienne, de mammifères ou autre. Elle savait seulement qu'une bête, voir un troupeau de bêtes s'était attaqué à leur proie. Marcus et Charlotte suivirent les traces de sang et de boitement et retournèrent aux chalets. Au loin, les deux attendirent des cris porcins, comme si quelqu'un égorgeait un cochon et des "bwok" plus faibles. Ni l'un ni l'autre ne reconnut le son de cet animal, mais il semblait venir de dessous du balcon du chalet le plus bas. À peine approché, un cochon sauvage juvénile sortit en courant de dessous le balcon, criant comme une banshee, passant à gauche de Marcus, qui fit un pas de côté pour l'éviter. Sur son dos, une boule de plume grisâtre beaucoup plus petite que lui s'approchait à lui avec ses griffes, lui mordant la nuque. Quelques secondes à peine, d'autres boules de plumes sortirent de dessous le balcon, leur couleur déviait entre le gris pâle, le bleu pastel et le brun chocolat au lait, le tout avec des taches blanches aux ailes et les gris ayant des reflets verts à la nuque. Courant après le porc, les ailes hautes dans les airs dans une cacophonie de "bwok" et de quelques "rooooouuuuh".

Les boules de plume:

Les boules de plume s'arrêtèrent devant le groupe, oubliant même l'existence du cochon, malgré leur compagnon encore sur le dos de celui-ci. Ils se mirent à observer les deux humains, continuant leur chant. Marcus, les voyant, ne plus s'empêcher de faire un petit "squee" sonore, ces bêtes étaient très mignonnes et ressemblaient à des peluches. Charlotte resta de glace, les cris de cochon l'énervaient mais, les sons sortant des bêtes encore plus. Un brun, plus courageux que les autres sautèrent sur l'épaule de Charlotte, battant ces petites ailes, roucoule en mordillant les cheveux de la jeune fille. Un autre fit de même avec Marcus, sautant sur sa tête. Ils s'approchèrent de plus en plus, un au pied de Charlotte commença à lui mordiller les rubans de ses chaussettes. Au loin, le cochon, fatigué de combattre, tomba et ne se releva pas. La boule de plume sur son dos descendit, lui aussi plus curieux sur les grands trucs qui se tenaient près de ses potes. Le groupe pouvait en compter une vingtaine.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Dim 17 Juil - 20:58

Là où Marcus voyait de belles peluches toutes kawai, Charlotte ne voyait qu'en elles des pigeons bons pour la broche. Et surtout ce genre de bestiole ne lui dit rien du tout et surtout ça a l'air de se nourrir qu'avec des restes en plus de se reproduire rapidement. Là où Marcus buggait devant le côté mignon, Charlotte se contenta d'en accrocher une dizaine en laisse en vue de les garder. Par contre les autres ça risque de faire-

CRACK!

Casser la nuque pour faire cela proprement avant de le mettre dans son sac à dos et passer au suivant.

"Tu devrais faire pareil, il semble apprécier ta casquette. Si on arrive à prendre trois devrait être suffisant pour le groupe."

Pourquoi en garder ? Si elle peut les revendre voir ouvrir un petit restaurant à Los Angeles (et vu la vague de réfugiée, il y a de quoi faire) pour en faire une spécialité culinaire, il y a peu être moyen de repartir de bon pied là haut. Enfin, pour le moment ils ne sont pas encore à Los Angeles, même si une partie du trajet est déjà fait.
avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Marcus Wolinski le Jeu 21 Juil - 2:30

Waoh, et dire qu'à entendre certaines personnes, tout ce qui était animaux sauvages dans le Wasteland ne pensait qu'à bouffer des gens, ces pigeons mutants à la con les auraient vite fait changer d'avis. Même un pseudo-endurci comme Marcus ne put retenir un couinement en les voyant. Le porc crevé un peu plus loin, les chalets, tout passait à la trappe devant le quotient kawaii des bestioles. Jusqu'à ce que Charlotte, pas impressionnée pour deux sous, mit la majorité des bestioles en laisse... Et péta le cou de l'une d'entre elles. Le monde kawaii dans lequel était Marcus venait de s'effondrer. Le monde cessait de tourner. A Port-Poussière, une femme stoppait net sa fuite de la ville pour rester le regard béant dans le vide, sachant sans même l'avoir vu le drame. Ou alors elle avait vu un monster truck.

Dans tous les cas...



- Mais- Euh- Enfin mais- Heu- Mais-... D'accord. OK, OK, OK. On ramène le porc ?


Wasteland utilise Retour à la réalité. C'est super efficace ! Marcus est confus !
avatar
Marcus Wolinski
Grain de sable

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Justice le Sam 23 Juil - 5:16

Choc, drame, mort et désolation. En moins de 5 secondes, Marcus passa au travers d'une série d'émotion pour finalement faire son deuil, acceptant que les petites créatures se fassent massacrer par la moe la plus sadique du wasteland (à ses yeux). Charlotte en tua 3, son sac n'étant pas sans. Les pigeons semblaient s'en foutre de voir leur compagnon se faire massacrer, continuant leur symphonie de roucoulement, observant les deux êtres étranges. Charlotte trouva leur plume extrêmement soyeuse, elle pensa même trouver des acheteurs simplement pour ces doux duvets. Marcus en profita pour aller chercher le cochon, au moins ile n'avaient pas eu à gaspiller de balle.

Retournant aux cowboys, certain pigeon se laissèrent promener, d'autre se firent tirer, ne comprenant pas trop pourquoi le monde bougeait sans qu'ils aient à bouger leurs pattes. Un s’était installé sur l'épaule de Charlotte, où sa première victime était perchée quelques secondes plus tôt. Le cochon sur les épaules, son pigeon sur la casquette, Marcus s’était déjà remis de la mort des pauvres bêtes, pensant qu'au moins, il y en avait d'autres. Puis, c'était un monde mange monde ici. Au loin, les pigeons qui restèrent se mirent à la recherche du cochon, il avait étrangement disparu, ayant déjà oublié que Marcus l'avait chipé.

Voyant les deux chasseurs arrivés, Charles Jr. alla les rejoindre. Personne n'avait entendu de coup de feu et était curieux. Voyant le cochon sur les épaules de Marcus et les boules de plume, il enleva son chapeau, incrédule.

" Eh bien, tartinez mon cul et appelez-moi un p'tit pain, qu'est-ce que vous nous avez ramené? "
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Mer 31 Aoû - 0:29

Charlotte montra sa trouvaille pendant que Marcus portait le gibier le plus gros.

"Des espèces de pigeons. Je n'ai jamais vu ça de ma vie mais même si ce n'est pas bien gros, il y a quand même de la viande. Je ne sais pas ce que ça donne une fois fois cuisiné mais il suffit de goutté pour voir comme on dit si bien. J'aurais bien cuisiné ça avec un peu de carotte histoire d'en faire un ragout mais on devra faire avec les moyens du bords avec cette évacuation."

Elle posa quelques unes de ses proies près du feu. Quel goût cela a ? Bonne question. Elle a déjà de quoi faire car elle doit déplumer quelques uns de ses bestiaux. Elle passera ensuite au cochon en demandant un coup de main à la femme à Marcus.
avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Marcus Wolinski le Dim 4 Sep - 6:19

La vie dans le Wasteland, c'était décidément pas aussi cool qu'on le disait. A entendre tous les gars qui parlaient d'aventure, de passion et autres, ils ne mentionnaient pas vraiment la partie où on devait trucider des bestioles qui n'avaient rien demandé à personne pour manger. Marcus se disait que soit tout le monde hors des grandes villes étaient des barbares... Ou que c'était lui qui ne savait pas comment était le monde hors de sa zone de confort. L'un des deux serait plus facile à digérer que l'autre, on vous laisse deviner lequel.

Retour au campement avec une belle surprise pour les cowboys. Ramener un tel gibier sans avoir tiré un seul coup de feu revenait du miracle, sans compter la quantité de barbaque qu'il y aurait au menu du soir. Si quelqu'un était vegan, il allait être sacrément emmerdé. Déposant le cochon au sol ainsi que son pigeon, Marcus compléta le récit de Charlotte.



- Il y a aussi quelques chalets près de l'endroit où on à trouvé toutes ces choses. On n'a pas été vérifier dedans s'il pouvait y avoir quelque chose d'utile, cela dit, on ne pouvait pas risquer que les bestioles s'enfuient.

D'ailleurs, au risque de dire un truc stupide, ne pourrait-on pas en mettre quelques-uns à sécher ou à fumer, histoire de les conserver pour plus tard ?
avatar
Marcus Wolinski
Grain de sable

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Justice le Mar 4 Oct - 1:43

" Bah, ma p'tite. Si c'est du pigeon, ça soit bien goûter du pigeon? Seulement un peu plus exotique, à ce que je voix. "

Charles Jr. ne semblait pas trop convaincu de l'origine des dits pigeons. Habituellement les piafs ne sont pas censés avoir de petites dents pointues, surtout pas les pigeons. Quoique dans le wasteland, on pouvait être surpris par tout. Le monde, avant les bombes, était déjà particulier. Après l'apocalypse, cette étrangeté est devenue chaotique. Ce n'était pas le cowboy qui allait s'en plaindre, la vie était difficile, mais au moins, elle était intéressante. Son vieux père disait souvent qu'il préférait protéger son troupeau des bandits que des coyotes du vieux monde. Beaucoup plus amusant et les histoires qui s'en suivent étaient plus palpitantes racontées autour du feu. Bordel, ces cowboys voyaient du positif dans tout.

" Au moins, le p'tit homme a trouvé du bacon, eh? J'ai toujours aimé mon porc en jerky de toute manière. "

Rajouta-t-il en donnant un coup de coude amical dans les côtes de Marcus. Il n'allait pas traiter Marcus de stupide, bien que ce fût une notion de base de survie. Ce n'était pas tout le monde qui vivait la majorité de l'année dans le désert. Alina était sur le bord du feu, assise en position fœtale, refusant d'aider Charlotte. Elle était serveuse, pas bouchère et déplumer le poulet la dégoûta. Elle se contenta de simplement cuir le porc, au moins c'était une viande qu'elle connaissait, bien qu'elle ait cuit les côtelettes un peu trop. Charles Jr. était parti explorer les chalets, armée de son Red Label 12 gauge et d'une machette.

Charles Sr. semblait s'avoir attaché au pigeon ayant élu domicile sur la tête de Marcus, lui donnant un peu de ses côtelette brûlée et un partie de la cuisse de son confrère massacré par Charlotte. Il semblait préférer la cuisse que la viande brûlée.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Sam 22 Oct - 2:54

Quand à Charlotte, après avoir déplumé le pigeon, il finira rapidement en broche au dessus du feu après l'avoir embroché sur la tige en métal prévu à cette effet. Là où elle avait fait tourné l'œil de l'elfe, elle ne trouvait rien d'anormal dans ce qu'elle faisait. Elle laissa la place à l'ainé pour se charger de tourner la tige et le rôtir correctement car une autre basse besogne l'attendait : charcuter ce pauvre cochon pour en faire des morceaux car il y a bien plus de nourriture dessus que sur ses pigeons.

"Vous auriez du sel ? C'est pour conserver comme on le peut car je ne pense pas que l'on mangera tout en une seule." Fut l'une de ses remarques pendant le repas.

Pendant le repas, elle repéra même un second détail. Le pigeon n'a aucun remord de manger ses congénères. Au contraire, il adore ça !

"Dites donc, j'ai l'impression que ses bêtes ne sont pas difficile à nourrir. Je savais que les farines animales, vos bêtes ne posaient pas trop de problèmes mais ses pigeons ça en pose encore moins. Si ça se reproduit aussi vite, à croire que vous les éleveurs, vous allez passer la clef sous la porte à cause de simples pigeons."

avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Marcus Wolinski le Dim 30 Oct - 23:00

Le cochon avait du succès visiblement. Pas autant que les poulets mutants chelou, mais visiblement, mixer les viandes ne posait aucun problème à l'équipe. Marcus n'y connaissait que dalle, mais de mémoire, le porc n'avait pas la réputation de se conserver longtemps. Même en le séchant ou en le fumant (chose qui ne pourrait probablement pas se faire aisément vu la situation actuelle), ce n'était pas le top. Cela dit, vu comment les poulets se laissaient faire, ils auraient plus vite de les emmener encore vivants et les bouffer au fur et à mesure.

Charlotte soulevait cependant une question importante. Si ces animaux étaient si bons à manger, il était bizarre que personne n'aie pensé au préalable à se lancer dans l'élevage.



- Doit y avoir une raison pour laquelle personne n'a pensé à les domestiquer avant.
avatar
Marcus Wolinski
Grain de sable

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Justice le Lun 19 Déc - 23:33

Charles Sr. fit un rire bien gras, il appréciait bien ses compagnes de voyage, il les trouvait naïf mais d’une bonne manière. Utilisant son index pour essuyer une larme sur le coin de l’oeil, il profita du silence pour redonner un morceau de viande à son pote le pigeon.

“Assez de sel pour toutes cette viande! Mais pourtant tu le sais qu’on voyage léger ma p’tite Charlotte. Nous avons 20 tonnes en tout de bête à mettre en sécurité, un kilo de sel est déjà bien trop lourd pour nos bagages. “

Au commentaire de Marcus, il se frotta le menton en regardant son pigeon.

“Ils n’ont pas peur des humains, peut-être que nous sommes les premiers à les avoir découverts. Au fait… cela fait un moment que Junior est parti, le repas sera froid quand il sera de retour.”

Le vieux n’avait pas tord. Cela faisait bel et bien un moment que le second cowboy était parti explorer les chalets.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Mar 14 Fév - 0:03

Charles Junior n'est pas revenu de son exploration des chalets ? A cette triste époque, c'est assez risqué de partir en exportation seul aux chalets, même si l'endroit ne semblait pas bien dangereux. Certes, les pigeons n'ont pas l'air bien méchants mais que se passerait-il si il marche sur un piaf dans un nid ou pire : sur un oeuf ! Ils n'ont pas l'air bien dangereux mais ses bestiaux n'hésitent pas à se manger eux.

"Il n'est toujours pas revenu ? Je pensais qu'il devait seulement y jeter un oeil. Marcus, on devrait peu être y jeter un oeil non ?"

"On" n'est pas là par hasard. Aller seule vers l'inconnue ne tente pas trop Charlotte qui n'a jamais été réputé bien téméraire. La viande, pour des cow-boy, ils sont capables de finir les préparatifs et la conserver seuls. Autant visité le lieu et retrouver Charles Junior.
avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Marcus Wolinski le Sam 18 Fév - 20:33

- Euh, OK.


Pas très très rassuré à l'idée de s'éloigner à nouveau du camp, Marcus s'exécuta quand même. Encore une fois, à défaut d'être utile pour quoi que ce soit d'autre, autant aller fouiller. Et puis, s'il fallait se défendre, il était probablement un de ceux les plus doués du coin avec une arme à feu. Si Charles Junior avait rencontré des ennuis, il pouvait sans doute avoir besoin d'un peu d'aide sous forme de balles. Enfin, direction les chalets avec Charlotte pour voir ce qu'il pouvait lui être arrivé. Arrivés devant le premier, Marcus se dirigea vers la porte. Porte qu'il ouvrit en la poussant doucement du pied après avoir actionné la poignée, s'il s'avérait qu'elle n'était pas verrouillée.


- Couvre-moi, Charlotte.


Mieux valait que la gamine se tienne prête à donner le traitement du docteur Kalashnikov à toute chose mal intentionnée qui se trouverait dans le chalet...
avatar
Marcus Wolinski
Grain de sable

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Justice le Dim 26 Fév - 7:31

La marche vers le chalet était tendue, un pigeon libre les survirèrent de près, espérant sûrement d’avoir un peu plus à manger. À une cinquantaine de mètre, il pouvait entendre des roucoulements de paniques dans le chalet du milieu, celui ayant encore des escaliers qui étaient encore en un seul morceau. Entre ces roucoulements, Marcus et Charlotte reconnurent les cris stridents d’un porc en colère. Les souvenirs des fermiers qui vendaient leur bête encore en vie à port-poussière affectèrent Marcus plus qu’il ne le pensait, sa maison lui manquait déjà.

La porte du chalet était déjà entre-ouverte, une odeur putride d’excréments et d’humidité en sortait. Ils pouvaient toujours entendre la cacophonie à l’intérieur. Des bruits de bois qui craquaient, d’objets lourds qui tombaient et surtout les cris d’un porc et les roucoulements d’au moins une vingtaine de pigeon. Ouvrant la porte, un pigeon plus gras et aux couleurs plus terne plana vers l’extérieur, surprenant les deux. Charlotte se douta tout de suite qu’ils venaient de trouver une femelle de cette espèce de pigeon mutant.

L’entrée menait vers une grande salle de séjour avec une cuisine et salle à manger à ère ouverte. Les grandes fenêtres du chalet avaient été éclatées depuis bien longtemps mais, la salle était bien éclairée grâce à cela. Des plumes virevoltaient partout et des pigeons similaires à celui qui était sorti de la porte sautaient et courraient partout. Une énorme ombre rapide se jeter d’une pièce à une autre. Toutes les surfaces étaient couvertes d’excréments, incluant des petits amas de tissus et de brindilles un peu partout, des nids. Aucune trace de Junior. Le porc ne semblait pas les avoir remarqués au milieu de tout ce chaos. Charlotte remarqua cependant au milieu de la salle de séjour ce qui semblait être la carcasse déjà mangé d’un autre porc un peu plus gros que celui qu’ils avaient piqués aux pigeons.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 760
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Charlotte le Dim 18 Juin - 21:43

Un cochon qui se prend pour Guts de Berserk, pourquoi pas mais il faut rentrer pour fouiller davantage car si le cochon est énervé, c'est qu'il y a une raison. Charlotte sait aussi que les pigeons s'excitent dès qu'ils voient du sang, elle ignore si c'est déjà le cas mais tant que la bête ne s'est pas épuisé, il leurs volera dans les plûmes. Est ce que Junior est là, quelques parts, sonné ? Charlotte évitera d'attendre 5 minutes le temps que la bête se calme pour le vérifier. Cinq minutes, c'est long, surtout quand on n'est sonné et hors de question de prendre ce risque. En attendant, sans dire un mot, elle se contenta d'aligner discrètement le cochon par l'ouverture d'une fenêtre, prenant son temps pour pouvoir l'aligner correctement.
avatar
Charlotte
The cow who says moo !

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 19/06/2010

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Walker, California Ranger

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum