La Petite Mort

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Justice le Lun 13 Fév - 23:03

La jeune femme découvrit rapidement que son supérieur, même s’il n’était qu’un simple capitaine, avait beaucoup plus de confort qu’elle. C’était elle, avec l’aide d’un jeune homme nommé Abel qu’elle monta la tente du capitaine Colombe. Regardant derrière elle, elle vit que l’abris temporaire des soldats n’était qu’un simple bout de tissus tenu par des brindilles tenu par-dessus leur tête. La tente de la guide était similaire à celle du capitaine. Cela laissa un goût amer dans la bouche de Vivianne. Le soleil était couché lorsque le campement fut complet, quelqu’un avait déjà fait un feu et les soldats se disputaient entre eux pour savoir qui allait faire des tours de garde. Capitaine Colombe tentait de négocier entre ses hommes, en les rejoignant, elle remarque que l’homme en fait avait une grande difficulté à garder discipline dans ses rangs. Mademoiselle Sence n’était pas à portée de vue ni Pierre l’éclaireur.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 782
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Sam 18 Fév - 0:34

En voyant la différence de conforts entre la hiérarchie et les jeunes troufions, la jeune femme ne s'étonna au fond pas tant que ça qu'il avait du mal à les tenir avec autant de discipline qu'il l'aurait souhaité. Ils l'avaient sûrement eux aussi avalé un peu de travers. Avec son travail terminé pour le moment, Viviane préféra profiter du feu maintenant que l'air se rafraîchissait. Elle en laissa la chaleur lui pénétrer le corps, et laissa s'échapper un soupir teinté de réconfort. Ici et maintenant, c'était le sentiment qui se rapprochait le plus d'embrasser un être cher. Elle se frictionna les mains et les avant-bras en profitant du peu de temps de répit dont elle pouvait profiter, car il semblerait que dormir ne serait pas aussi réparateur qu'elle l'aurait espéré en voyant les abris.

Malgré tout, elle pouvait avoir un peu d'empathie pour le capitaine qui devait contrôler des jeunes hommes qui se comportaient pratiquement comme des enfants. Une autre partie un peu plus sadique d'elle aimait le voir ne plus savoir quoi faire face à la situation, du moins pour un moment. Elle finit par se lever et se débarrassa de la poussière et la terre qui s'était accumulée sur son pantalon durant la journée du mieux qu'elle pouvait avant de s'éclaircir la gorge pour élever la voix en espérant se faire entendre.

-Je veux bien faire le premier tour de garde. Et pourquoi pas faire que ceux qui choisissent de faire un tour seront exemptés d'aider à défaire et lever les abris demain?

Le bâton et la carotte si on voulait. Essayer de les convaincre seulement par des belles paroles pourrait s'avérer difficile pour des jeunes hommes à la tête forte et au caractère de mule parfois, mais si on y ajoutait de petits avantages, ils seraient peut-être plus réceptifs. D'un autre côté, elle serait contente de faire un premier tour. D'une part pour profiter du feu tranquille, et d'une autre part parce qu'elle était curieuse à propos des deux autres qui s'étaient écartés du groupe. Ce n'était peut-être pas de ses affaires au fond, mais c'était plus fort qu'elle d'être curieuse.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Justice le Dim 26 Fév - 0:30

Le capitaine soupira, enfin quelqu’un qui se proposait pour le sale boulot. Surtout que ce n’était pas lui qui allait faire des tours de garde. Cependant, la proposition de la jeune femme ne fit que changer la mal de place, maintenant les autres soldats débattaient qui allait faire tel tâches. Vivanne regarda autours d’elle, Sence n’était toujours pas revenue. La noble aurait trouvé un moyen de calmer les troupes.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 782
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Lun 27 Fév - 5:20

Pour avoir arrangé le problème le plus immédiat, Viviane semblait en avoir causé un autre tout aussi vite sans le vouloir. Au moins pour s'être proposée, elle ne pouvait qu'espérer que le capitaine la voit d'un meilleur oeil. Il n'était pas exactement seul à être exaspéré du comportement des autres soldats. Pour ne pas avoir l'énergie d'accomplir les sales tâches, ils en avaient énormément à revendre pour se disputer. À croire que si on les laissaient faire, ils pourraient y arriver toute la nuit et ne même pas avoir besoin des tours de garde. Essayer de les convaincre par des belles paroles s'annonçait perdu, ils ne la prendrait pas au sérieux. Il y avait bien quelqu'un qui saurait gérer cette crise qui lui venait en tête, mais elle se faisait cruellement sentir par son absence.

-Capitaine, hum... Je vais aller faire le tour des environs du camp avant le couvre-feu. Je ne serai pas long.

Elle le vexerait probablement en lui disant qu'elle voulait aller chercher Sence afin qu'elle désamorce la situation. Elle ne pouvait donc qu'espérer qu'il lui laisserait sortir du camp pour aller la chercher par elle-même pour lui expliquer. Cette femme avait une façon redoutable d'employer les mots après tout. Quand on y pense, s'il y avait bien quelqu'un à qui une bande de jeunes hommes allaient écouter, c'était bien elle.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Justice le Dim 23 Avr - 4:08

La seule réaction du capitaine fut un soupir et un signe de main, disant à Viviane de partir. Elle jugea que c’était sa permission et s’éloigna du camp alors que le capitaine plaça son visage entre ses deux mains, soupirant. En fin de compte, la jeune femme était heureuse de s’éloigner de chaos qu’elle avait en parti créé sans le vouloir. N’oubliant pas de prendre un torche avec elle, Viviane partie donc à la recherche de Sence et sa langue d’or. Le bois n’était pas si épais que ça mais ne sachant pas dans quelle direction commencer ses recherches, elle décida qu’il était plus sécuritaire de retourner vers la route de terre pour éviter de se perdre.

Revenant sur ses pas, la jeune femme croisa quelques voyageurs mais aucune trace de Sence. Il commençait à se faire tard et un peu plus frisquet et la quantité de voyageur baissait de plus en plus. Elle ne regretta pas cependant d’avoir pris une torche avec elle car dans les bois, il semblait y avoir le discret bruit de quelqu’un ou quelque chose la suivait.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 782
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Lun 24 Avr - 22:16

Une personne un peu plus cruelle se serait bien amusée de voir le capitaine aux prises de ses recrues récalcitrantes, surtout après avoir été presque ridiculisée devant ces derniers. Si l'on pouvait dire qu'elle s'était bien vengée sans le vouloir, ça ne lui laissait aucune satisfaction. Il fallait croire qu'elle n'avait absolument pas la fibre de la vengeance. Elle chercha mademoiselle Sence, mais sans succès. Elle en tirera au moins de connaître un peu mieux les immédiats et ceux qui voyageaient, offrant une salutation vite faite, mais courtoise, avant de continuer sa route. Avec son ratissage relevant peu de succès et l'obscurité qui s'installait peu à peu, la jeune femme finit par opter pour commencer à revenir au camp pour honorer sa promesse de faire le premier tour de garde. Avec de la chance, les recrues se seront calmées depuis, ou bien Sence était revenue pendant son absence. Elle avait aussi soudainement hâte de revenir auprès du feu de camp quand un courant d'air lui arracha un frisson.

Une étrange sensation d'être suivie l'accablait. Elle s'arrêta brusquement, tendant l'oreille sans se retourner de suite pour écouter alors qu'elle jurait avoir entendu quelque chose derrière elle. Un bandit ferait tâche de choisir une proie qui n'était pas armée et protégée, et une bête sauvage retournerait vite d'où elle viendrait en lui agitant une torche sous le nez. Faisant un volte-face, Viviane tendit la torche au-dessus de sa tête pour observer ses alentours. Avançant lentement en direction du bruit, elle ne fit que porter son autre main sur le manche de son épée pour le moment, jugeant inutile de la sortir de son fourreau avant d'avoir identifié une menace.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Justice le Jeu 6 Juil - 1:30

Que son action soit cruelle ou non, elle venait quand même de créer une situation embarrassante pour le capitaine et le karma allait un jour ou l’autre la frapper. Le karma était peut-être cette sensation d’être suivis, elle pouvait même entendre le bruit de mouvement et pourtant, malgré sa torche elle ne voyait rien. Puis quelque chose de petit lui passa entre les jambes, la surprenant et la faisant tomber, éteignant sa torche dans la boue. Quelque chose d’autre tout aussi rapide passa près d’elle et ne put que voir qu’un ombre.

Elle se releva sans trop de dommage à part quelques éraflures sur la paume des mains. Il restait quelques braises qui virevoltaient de sa torche, mais elle n’avait plus rien pour l’allumer.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 782
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Sam 15 Juil - 19:34

Ces histoires de karma, elle n'y croyait pas vraiment, c'était une affaire de païens après tout. Recevoir punition divine par contre, c'était déjà plus crédible. Reste à savoir si c'était assez grave pour, et puis ce n'était pas comme si elle n'avait pas tenté d'arranger sa boulette. Elle avait des problèmes plus présents pour la tenir occupée d'ailleurs. Heureusement pour elle qu'elle n'était pas accompagnée, car elle probablement eu à expliquer un cri de surprise tout sauf masculin quand quelque chose lui passa entre les jambes. Elle serra les dents et grimaça une fois au sol, se demandant ce que cela pouvait bien vouloir dire. Elle n'avait pas eu le temps de voir, et maintenant que sa torche était éteinte, elle ne verrait pas plus, mais juste à la taille et le fait que ce soit passé sous elle était suffisant pour se douter qu'il s'agissait d'un petit animal. Elle en entendit même un second passer juste à côté. Pour un animal sauvage de passer aussi près d'elle sans faire attention à elle, Viviane se releva aussi vite qu'elle le put, et se faisait toujours sur ses gardes en épiant dans la direction à laquelle ils étaient venus. Elle poussa un gémissement quand elle se rendit compte que sa torche était éteinte, elle qui n'avait rien pour la rallumer. Elle tenta vainement de souffler dessus pour en rallumer les braises. L'effort était louable, mais l'effort était au final vain.

De petits animaux étaient passés près d'elle sans trop lui faire attention, elle n'avait même pas eu le temps de constater quelle taille ils faisaient environ, mais ce n'était rien qui ressemblait à un prédateur. Ce qui l'intrigua le plus n'était pas ces animaux eux-mêmes, mais ce qui avait bien pu les faire décamper comme ça, car il lui était difficile à croire que c'était sans raison. Après tout cela était bien beau, mais ça n'allait pas l'aider à retrouver son chemin. Elle tendit l'oreille à nouveau, espérant arriver à entendre les autres. Au moins s'ils continuaient à se disputer, elle n'aura pas bien de mal à les retrouver au bruit. Elle hésitait à appeler, d'une part parce qu'il n'était pas impossible que quelqu'un la suive, mais aussi parce qu'elle se vaudrait bien plus d'une raillerie si elle avouait s'être perdue dans le noir. Comme quoi elle aussi pouvait faire expérience d'un brin d'orgueil mal placé.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Justice le Mar 6 Mar - 0:39

D’où elle était, Viviane ne pouvait pas attendre les autres soldats de disputer. Elle s’était quand même éloignée du camp. Au moins, ils n’y aurait pas de discussion sur cet étrange chant de castrat. Elle ne remarqua rien de plus dans le noir de la noir et avec sa torche éteinte et mouillée, il fallait mieux retourner au camp. Au moins il n’était pas très dur à trouver, il fallait simplement qu’elle retourne sur ses pas sur la route.

La route derrière elle était calme et il n’y avait aucune trace de Sense ni du scout. En même temps, si la guide et le scout ne se faisait pas remarquer, c’était une bonne chose. Au moins, elle savait qu’il y avait au moins deux personnes compétentes dans son peloton.
Justice
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 782
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Mar 6 Mar - 8:00

Ou bien ses compagnons de voyage avaient enfin décidé de s'accorder un peu, ou bien Viviane était partie plus loin qu'elle ne s'y attendait. Si elle n'avait pas besoin d'expliquer sa soudaine hausse d'octaves, alors elle s'en portait mieux. Avec le peu de temps qu'elle avait passé auprès des autres, il y en avait probablement déjà quelques-uns qui se doutaient de quelque chose, surtout le lieutenant, même s'il était trop tard pour la renvoyer chez elle maintenant. Le capitaine Colombe semblait plus préoccupé par le titre que l'on utilisait en s'adressant à lui, alors elle estima avoir la voie libre avec lui. Elle agita ce qui resta de la torche qu'elle tenait en face d'elle. Elle était froide et mouillée, et plus ou moins inutilisable présentement. Au moins elle l'avait échappée dans la boue et non dans un buisson. Elle eut un rire intérieur en s'imaginant préférer ne pas avoir assez de lumière plutôt que trop. Un feu de forêt ou de broussailles était si vite arrivé quand on ne faisait pas attention avec une source de feu... Légèrement nerveuse dans l'obscurité, elle se retourna en direction du sentier en se massant la nuque avec sa main libre. D'un côté, elle pouvait retourner au près du groupe et faire en sorte d'oublier cette petite mésaventure embarrassante, ou alors...

Plus elle y réfléchissait, et plus c'était étrange que plusieurs petits animaux lui soient passée tout près sans même lui faire attention, surtout alors qu'elle tenait une source de lumière. Peu importe ce qui les avaient effrayés l'était suffisamment pour qu'ils ne remarquent rien d'autre dans leur course. Elle disposait de quelques minutes de plus avant que l'on ne commence à s'en faire pour elle, ou s'imaginer qu'elle en ait profité pour prendre la poudre d'escampette, et sa curiosité avait été piquée du coup. C'était juste dommage que même si elle pensait à laisser une marque derrière pour retrouver son chemin, il faisait trop noir pour la retrouver. Au moins tant qu'elle ne s'éloignait pas trop, elle ne risquait pas de perdre le sentier. Si quelqu'un se trouvait pas trop loin dans cette direction alors ils auraient probablement entendu son cri, mais tenta à nouveau, quoique cette fois à un volume plus raisonnable.

-S'il y a quelqu'un, identifiez-vous...

Elle attendit une dizaine de secondes par après au cas où une réponse se formulerait, puis se décida à progresser dans la direction d'où étaient venues ce qu'elle assumait être de petites bêtes sauvages, quoiqu'elle limitait cet écart de la route à quelque minutes seulement avant de rebrousser chemin avant de se perdre pour de bon. Ça ne se lançait pourtant pas en direction d'une source de feu à l'aveugle comme ça tout de même.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Mer 14 Nov - 22:49

La réponse que recut la jeune fille ne fut pas celle attendue… A moins qu’elle ne s’attendait à recevoir une flèche dans la gorge. La douleur la surprit ; on s’attendait à ce qu’une blessure de flèche ressemble à tout, mais pas une simple piqûre de guêpe glaciale. Tombant à genoux, Bienveillance tenta de crier, mais seul un faible gargouillement dégoûtant se fit entendre alors que le sang coulait par la blessure de la flèche, blessure qu’elle tentait tant bien que mal de comprimer. Des pas se firent entendre devant elle avant que, malgré l’obscurité, elle finit par identifier comme émis par un homme de l’âge de son frère en armure de cuir et portant un arc court. Visiblement fier de son tir, l’homme la fit basculer en arrière d’un violent coup de pied au visage.


- Te tengo, bastardo.


Un éclaireur espagnol ! Qui aurait cru que ces chiens avaient une présence avancée à ce point ? Visiblement pas elle… Incapable d’émettre une plainte, Bienveillance eut un spasme de douleur quand l’espagnol arracha la flèche de la plaie, changeant les filets de sang en un torrent d’hémoglobine sur le sol. La vision de la demoiselle s’assombrit alors qu’elle sentit son corps être traîné au sol par l’éclaireur…

...Avant de redevenir claire, dans la pièce au lit de fortune chez Manana, désormais emplie de diverses odeurs ainsi que d’une étouffante chaleur. Beezee, toujours présent, triturait le poêle de camping accroupi tout en jetant un bref regard à sa « patiente », avant de finalement se relever.



- Oh ? De retour parmi nous ?
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Sam 17 Nov - 19:53

Ces chiens d'espagnols? Il y avait bien quelques phrases qui traversaient son esprit en ce moment, mais c'était des choses plus terre à terre comme ''s'il-vous-plaît'' ou ''à l'aide''. Il n'y avait finalement qu'un gargouillis sanglant qui s'en échappait, et pas loin derrière de chaudes larmes ruisselant sur ses joues. Un garçon de son âge s'approchait, un garçon de l'âge de son frère. Ses pensées revenues au strict minimum de survie, elle tenta de marmonner encore sans succès tout en tendant maladroitement une main tremblante. Son effort sera accueilli d'une pointure de botte au nez qui l'envoya sur le dos. Ça ne faisait pas aussi mal qu'elle ne l'aurait cru, curieusement. Elle perdait déjà de ses sensations, et la raison en devenait claire avec sa poitrine complètement couverte de sang. L'autre soldat en rajouta une couche en extirpant la flèche d'un coup, probablement en tournant aussi avec le flot de sang qui s'était remit de plus belle. Elle n'avait déjà plus de force dans ses membres, et juste assez pour essayer en vain de respirer.

Se sentant traînée quelque part par les pieds, elle reconsidéra tous ses choix jusqu'ici. Partir à la place de son frère, quelle idée après. La seule chose que Viviane avait combattu de sa vie, c'était pour faire rentrer les vaches dans leur enclos. Elle n'avait ni le coeur, ni la volonté de s'en prendre à quelqu'un, même alors que ce quelqu'un venait de lui tirer une flèche dans la gorge. Elle se disait à ce moment que le vrai soldat moyen devait à ce moment être en train de maudire son ennemi, elle n'arrivait à penser qu'à ses parents, qu'à son frère. Viviane n'avait fait que jouer le rôle, alors ce n'était pas étonnant qu'elle meure de la sorte dès qu'elle en rencontre un vrai. Elle était désolée pour lui en fait. Désolée qu'on en vienne à convaincre un jeune homme de son âge à tuer des inconnus sans remords, voire même à en ressentir de la fierté. La jeune fille n'était pas capable de s'imaginer cet état d'esprit. Dans son état, elle n'avait plus le temps ou la force d'adresser une prière à lui comme à son frère, mais c'était l'intention qui compte. Si cela pouvait empêcher Éloi de subir le même sort alors cela pouvait lui laisser une expression à peu près sereine sur le visage avant de s'éteindre.

Revenue brutalement au vrai monde, si Beezee se faisait calme, Bienveillance s'en faisait tout le contraire. Avec des sensations aussi vraies, il lui fallut de longues secondes pour se rendre compte où elle se trouvait vraiment. De longues secondes où son dos décrivit un demi-cercle dans les airs tandis qu'elle se tenait la gorge à deux mains. Une grande inspiration paniquée sera la première chose qu'il entendra d'elle, et elle chercha fiévreusement le trou de la flèche à sa gorge, quitte à gratter avec ses ongles quand elle ne le trouva pas. Elle se faisait en sueur, mais pas simplement à cause de la chaleur, et à un moment donné des larmes s'étaient écoulées le long de son visage malgré elle. L'ange jeta un coup d'oeil au reste de son corps, constatant qu'il ne s'agissait pas de ce qu'on lui avait donnée pour combattre les espagnols. Son souffle revenait peu à peu à la normale en s'assurant qu'elle était en sécurité, et ses mains quittèrent enfin son cou rougit.

-Éloi je-- Tu-- Qui? Quoi..?

Bienveillance fixa Beezee quelques secondes et, ignorant presque ce qu'il disait, ses larmes se rafraîchissaient, mais cette fois pour une raison qu'elle pouvait comprendre. Un flot d'émotions la frappa comme une déferlante, celles de cette fillette qui lui revenaient avec une clarté cristalline. Une série de hoquets nerveux cassèrent sa respiration qui commençait à peine à se calmer, et Bienveillance détourna la tête du démon pour pleurer un coup de plus belle en se cachant les yeux de ses mains. Où ses propres sentiments commençaient et ceux de cette autre fille se terminaient était difficile à dire, ou bien ils se mêlaient plutôt comme maintenant elle partageait au moins une partie de ses souvenirs, cette personne qui s'était sacrifiée une fois pour sauver son frère, et une deuxième fois pour la créer elle. Qu'est-ce que Bienveillance avait vraiment mit de côté et sacrifié elle en comparaison? Elle ne trouvait rien à répondre ou à dire à Beezee, n'arrivant qu'à laisser passer ce trop-plein le temps de retrouver un peu plus ses moyens.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Mer 21 Nov - 0:38

- Ah ça ! Un problème de choc, une solution de choc, ha-ha !


Beezee ne riait pas de la détresse de sa patiente, mais plus pour détendre la situation. Il semblerait que le traitement ait agi exactement comme il l’espérait, car alors que Bienveillance était encore aux prises avec ses émotions, son soigneur ouvrit la porte de la salle après avoir éteint le réchaud qui avait permis de concocter les vapeurs médicales. Un courant d’air frais envahit la pièce, rappelant à Kind que le rituel avait nécessité qu’elle soit en tenue d’Eve, chose qui la tira quelques secondes de sa torpeur et sa tension afin de regarder son entourage.

Ses vêtements avaient été soigneusement pliés et étaient empilés proprement sur un tabouret à côté de la porte, ainsi qu’une vieille couverture de laine et un oreiller rempli de paille. Beezee souleva et déposa avec fracas devant elle sur le lit un vieux plateau de fer sur lequel on devinait encore les restes d’une peinture représentant le Strip d’avant-guerre. Sur le plateau se trouvait une bouteille en verre remplie d’eau, un grand bol de terre cuite dans lequel se trouvait une brûlante soupe avec quelques morceaux de légumes et un occasionnel cube de viande aux trois quarts immergés, ainsi qu’un petit pain sans forme et un fruit violacé que l’ange ne reconnut pas, de la taille d’une pomme.



- La chaleur et les odeurs vont se dissiper d’ici quelques minutes. Ton corps à beaucoup été sollicité par le traitement, tout comme ton esprit, tu dois reprendre des forces. Tais-toi, mange, bois, dors, ne pense à rien. Tu sortiras et on discutera quand tu te sentiras prête. Pas avant ! Peu importe les questions ! Sinon, Manana va te ficeler au lit, crois moi. Je te surveille !


A en juger par le discours, ce n’était pas la première fois que le norvégien avait traité quelqu’un de la sorte. Et peut-être pas la première fois que Manana avait du sévir face à un patient qui voulait paraître plus costaud qu’il n’y paraissait. Même si Beezee semblait vouloir éviter d’en arriver là… Si la soupe était excellente bien qu’un peu trop chaude (et contenait même du bœuf ; qu’on ne dise pas que Manana cuisine radin !), le fruit laissera définitivement Kindness perplexe, son goût étant indéfinissable tant il semblait être un amalgame de plusieurs fruits. Mais ce fut vite oublié, car après son épreuve et la fraîcheur de la pièce, elle s’endormit instantanément après s’être blottie dans la couverture. Comment lui en vouloir après une telle journée !

Quand Bienveillance rouvrira les yeux, son soigneur sera toujours dans la pièce, mais désormais assis au sol, à moitié somnolent. Combien de temps avait-elle dormi au juste, tiens ?
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Sam 24 Nov - 1:45

La chaleur, les odeurs, ni même le fait qu'elle était nue, ce n'était pas vraiment cela qui semblait incommoder l'ange, et ça Beezee ne pouvait pas y faire grand chose. Plutôt que de s'emmerder avec la femme avec les nerfs à vif, il opta pour lui faire savoir qu'il n'entendra rien d'elle jusqu'à ce qu'elle ait eu du repos avant, ce qui n'était pas une si mauvaise idée pour ses pauvres nerfs, pour les deux en fait. Bienveillance ne semblait pas à chercher à parler à quelqu'un de toutes façons, se détournant tout simplement de lui en se recroquevillant sur elle-même. Ne penser à rien, ne penser à rien, facile à dire quand on venait de vous retourner votre monde entier sur la tête. Ces souvenirs qui n'étaient pas les siens, et ces sensations surtout eux venaient à elle sans qu'elle ne puisse rien y faire. Ou était-ce vraiment ses souvenirs? Ceux de la personne qui composait son être, cela comptait? Elle secoua vigoureusement la tête en se la tenant à deux mains. Machinalement, elle obéit, chose qui n'était pas si simple après vu à quel point ses mains tremblaient, ce qui rendait la simple opération de manger ou de boire plus compliquées qu'il n'y paraissait. Elle devra tout de même se faire une note mentale de remercier Manana de ne pas avoir été radine. Épuisée aussi mentalement que physiquement, elle se blottit contre peu importe ce qu'on lui mettait sous la main, et tomba comme une pierre. Un sommeil sans rêves cette fois, quelque chose de soulageant à sa façon.

On ne saurait dire combien de temps plus tard, l'ange se retrouvera assise sur sa couche, les yeux dans la gaze et les cheveux en pétard, mais réveillée. Elle se massa les yeux avec un court gémissement, mais ça n'aida pas beaucoup. Pour dormir après avoir dormi, ça commençait tout de même à bien faire. Avec un coup d'oeil autour, elle trouvera son infirmier au bord de s'assoupir lui-même. Sur le coup elle ne savait pas trop s'il l'avait remarqué, ou s'il était vraiment réveillé. Si la déchue tendit un bras, doigt pointé vers lui depuis sa couche pour le toucher, elle se ravisa avant, incertaine de si c'était une bonne idée. Des instincts étaient en conflit en elle. Bienveillance lui disait de tout bonnement se lancer et de le réveiller. Quant à Viviane, elle l'aurait probablement laissé dormir en paix comme il avait fait de même pour elle. Avec un frère qui travaillait souvent durement, elle n'irait pas le tirer hors de son repos pour des caprices. Si elle en viendra à la seconde option, ce sera surtout à force d'hésiter.

Elle se détourna de sa nourrice et se tira peu à peu vers le bord de son lit en direction de la porte. Sur le bout des pieds, elle s'approcha de ses vêtements, ou plutôt celles qu'on lui avait remise pour être moins voyante que celles avec lesquelles elle était arrivée. Pensive, elle se rhabilla sans dire mot et en se sentant assez petite dans ses bottes, avec un sentiment entre se sentir mal dans sa peau et d'être un imposteur. Elle se retourna du coup pour constater si Beezee avait réagit.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Lun 3 Déc - 0:09

Beezee avait en effet réagi, car le temps que l’ange se lève, son “médecin” émergea du coltard et prit le temps de s’étirer longuement et bruyamment avant d’aviser que sa “patiente” s’était réveillée.


- Bien dormi ? Enfin, je pense connaître la réponse. Viens, Manana doit se ronger les sangs à ton sujet.


Nul doute qu’il se doutait que son traitement tourneboulait le corps et l’esprit, le Beezee. Mais vu ses origines, la psychologie ne devait pas être son gros point fort. Manana, toute émotive et dans l’excès d’émotions qu’elle était, serait sans doute un meilleur choix pour discuter de ce que Viviane venait de voir et surtout ce qu’elle ressentait. Si Bienveillance réussissait à s’extraire de ses câlins de la mort. Et comme on pouvait s’en douter, à peine revint-elle dans la salle où se trouvait Manana qu’elle n’eut que le temps de prendre une grande inspiration avant de se faire à nouveau engloutir par l’opulente poitrine et les câlins de la mort de la dame.


- Oh te revoilà enfin ! Quelle inquiétude tu nous a causée ! Vraiment horrible ! Je me rongeais les sangs ! Quelle situation horrible ! Mais tout est arrangé maintenant grâce à Beezee ! N’est-ce pas, Beezee ?


Beezee, un peu en retrait, se contenta de sourire faiblement et lever la main en guise d’approbation. Tout était bien qui finissait bien.
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Lun 3 Déc - 16:42

Bienveillance opérait sous une sorte de pilote automatique, se rhabillant avec des mouvements lents et machinaux manquant cruellement de son énergie habituelle. Elle se retourna à la question de son hôte, posant sur lui un regard un peu laiteux avant de le baisser, provoquant un silence court mais pesant, et hocha du chef à sa suggestion de retourner voir Manana. Traînant du pied, déambuler sans trop de conviction était une meilleure façon de décrire sa démarche. Elle se fera faucher par une Manana à son état naturel qui l'engloutit entre ses bras, et au creux de sa poitrine. Ce choc la tira au moins un peu hors de son état de transe. Que ce soit par manque d'énergie ou simplement parce qu'elle la laissait faire, l'ange ne bougeait pas, avec pour seul signe pour la différencier étant le sommet d'une tignasse de cheveux blancs. Il y avait une certaine stabilité à se retrouver là, chose sur laquelle elle ne cracherait pas en ce moment.

-M-merci pour tout... Pour le gîte, pour le-le repas- pour...

Malgré ses efforts de pousser ces paroles, elles se bloquaient dans sa gorge avec un autre hoquet. L'ange serra des dents, optant pour le silence et de juste respirer pour un moment afin de se ressaisir au moins suffisamment pour parler correctement. Elle leva les mains, flottant de chaque côté du corps de Manana, mais s'arrêtaient de manière hésitante. Finalement, plutôt que de lui rendre le geste, ses bras tombèrent de chaque côté de son corps.

-Les souvenirs qu'ils ont supprimé. Je n'étais pas sensée me rappeler de tout ça. Cette jeune fille, sa famille... C'est comme sentir tous ses deuils en même temps, et mon propre deuil d'elle. Ils l'ont tuée pour me créer moi, qu'est-ce que je suis sensée faire de ça? Qui est-ce que c'est sensé faire de moi?

Quoique posées tout haut, ces questions étaient surtout envers elle-même. Bienveillance leva la tête pour plonger ses yeux dans ceux de Manana, si elle y arrivait même de là où elle se trouvait. Même en tentant de paraître le plus calme possible, elle devait surtout avoir une tête de chiot égaré en ce moment. Que tout était arrangé, c'était parler un peu vite. Du point de vue de l'ange, ses problèmes ne faisaient que commencer avec une crise d'identité palpable, mais ça n'allait pas du ressort de Manana ou de Beezee. Bienveillance lui sourit faiblement, mieux que rien dans son état actuel.

-Ça ira c'est... Je n'ai besoin que d'un peu de temps pour me réajuster à toute cette situation. C'est bête, je suis arrivée en présumant que j'avais des réponses, et en si peu de temps je n'ai plus que des questions, et d'autres qui me viennent lorsque j'essaie d'en régler une... Combien de temps ai-je dormi d'ailleurs?
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Ven 28 Déc - 0:01

- Ça change quoi ? T’es toi à l’heure actuelle et pas… Peu importe ce que t’étais avant, nan ? Donc oublie ce que t’étais et concentre-toi sur le présent, poulette. C’est pas d’pleurnicher qui va changer quoi que ce soit. Au final, ça change quoi ? R’garde moi, un fermier qui s’est fait buter pendant une famine parce que je voulais pas partager mes récoltes et le contenu de mon fumoir avec tous les crève-la-dalle de Norvège ? Et aujourd’hui ? Haut de la pile en Enfer ! Enfin, avant… Toujours est-il que maintenant, j’en ai quoi à faire que j’avais des kilos de porc salé, de poisson séché et de grain ? Rien ! Donc bon, t’aurais pu être reine de Suède ou clocharde à Bangkok que c’est quoi, la différence ?


Si Bienveillance attendait du confort et du soutien de la part de Beezee, c’était raté. Soit c’était sa philosophie personnelle, soit c’était sa nature démoniaque qui parlait, mais il semblerait que toutes les interrogations que “la poulette” se posait n’étaient pas aussi importantes à ses yeux qu’à ceux de son guérisseur. Pas du tout, même ! C’était donc ça, la pensée des démons ? Juste du j’m’en foutisme poussé à l’extrême ? Bienveillance ne pouvait même pas compter sur Manana pour relever le niveau, car après la tirade du “soigneur”, cette dernière resta la bouche grande ouverte et les bras ballants, étourdie pendant quelques secondes avant de réussir à bégayer quelque chose.


- B-B-BEEZEE ! Comment peux-tu dire cela ! Tu ne vois pas dans quel état elle est !
- Rooooooooh… Vous m’donnez faim, tiens.



Jugeant la conversation terminée, le blond fit apparaître dans une gerbe d’étincelles dans sa main un petit pain rond qu’il se mit à dévorer à pleines dents, faisant couler une sauce rougeâtre un peu partout sur le sol. Bon… Soutien physiologique, rien à dire, mais soutien psychologique, on repasserait...
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Lun 31 Déc - 21:04

-Je vais bien, je crois. Je suis juste un peu secouée avec tout ce qui m'est revenue à la fois.

Manana était à fleur de peau, c'était simple à voir. Bienveillance avait en face d'elle une personne qui vivait à l'excès. Face à la réponse on ne peut plus sèche de Beezee, l'ange rattrapa les avant-bras de la femme avant qu'une ne dispute se crée entre eux. Ça n'aiderait pas son cas s'ils en viendraient à s'en vouloir à son sujet, qu'elle en soit directement la cause ou non. Pour ce qui était de la révélation qu'il était un démon, sa propre intuition ne lui avait pas menti à ce sujet. Sa réaction n'était pas bien surprenante du coup, mais il y avait quand même un détail important. Si la douceur ou tourner autour du pot n'était pas sa tasse de thé alors elle n'avait pas spécialement à se retenir non plus.

-La différence, c'est que je n'avais aucune idée jusque-là de ce que c'était d'être humain, et maintenant j'en ai une idée un peu plus claire. Ce que j'aimerais savoir plutôt, c'est pourquoi tu n'as rien tenté pendant que j'étais inconsciente? Ramener l'âme d'une vertu t'aurais vite ramené en haut de la pile comme tu dis.

Ou alors il ne voulait pas, ou alors il ne le pouvait pas, mais de ce qu'elle avait pu voir, Beeze ne semblait pas avoir une relation maître esclave avec Manana, donc la question demeurait. À croire qu'être une personne comme une autre ici bas était préférable à être au sommet aux Enfers comme il disait. Cela dit, c'était assez parlé d'elle-même. Si le démon n'était pas bien intéressé à la conversation, peut-être que Manana pourrait lui répondre, quitte à se répéter. L'ange semblait déjà un peu plus en ses moyens avec les yeux qui dérougissaient peu à peu et sa respiration qui se normalisait. On ne pouvait rien faire pour sa coiffure en bataille comme ça par contre.

-Combien de temps s'est-il écoulé au fait? Est-ce que les autres vont bien? Je me souviens de Diego qui était tombé malade en arrivant...
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Ven 1 Fév - 23:21

Beezee ne releva absolument pas l’interpellation, continuant à mâcher son Big Mac. On savait que la relation entre anges et démons ne serait jamais pacifique du jour au lendemain, mais ce n’était pas aujourd’hui que les choses s'amélioreront ! Manana avait choisi, par intérêt pour sa pensionnaire ou pour ne pas rejeter de l’huile sur le feu, de ne pas tancer le grand blond encore plus.


- Oh, ce pauvre Diego ! Qu’il m’a fait peur aussi ! Mais il-


Tout s’arrêta d’un coup. Manana fut coupée dans sa phrase et disparut. Tout disparut, même : Bienveillance se retrouva seule dans un vide noir comme de l’encre d’imprimerie. Devant, derrière, en-dessous, au-dessus, il n’y avait que l’obscurité la plus totale ! Et aucun son, surtout… Après un temps qui lui sembla interminable, cependant, l’ange entendit enfin quelque chose : un pouffement de rire, qui semblait venir de partout à la fois. L’ange finit enfin par voir la source de ce bruit, au loin. Beezee.

Appuyé contre un mur qui n’existait pas, dans la même position où il se trouvait dans l’orphelinat, le démon (car il n’y avait pas d’autre mot) ricanait les yeux baissés vers le sol, avant de jeter sa tête en arrière et de rire à gorge déployée, toujours avec le son de sa voix arrivant de toutes les directions, chose qui eut pour effet d’assourdir l’ange. Le calme revenu, il daigna enfin prendre la parole.



- Viviane, Viviane, Viviane… Ils ont vraiment foiré ton éducation là-haut. On parle de “haut de la pile” aussi innocemment ? Faut apprendre à mesurer ses propos face aux gens qu’on ne connaît pas, poulette. Ça peut t’attirer Ḍ̜̗͍̝̣͑̓̉ͭ̇̋̅E͖͖̟̦͙S̲̫̜͈̯͙̟̐ ̮̪ͥͣ̀ͧͭ̑ͪE̪̅̏͂͌Ṅ̜̔̀ͫͥ̉ͧN̩̥̹̭̎͂U̖͍̘̰̮͖͇ͮI̜̙ͭ̓̃̄͌Ș͑̉͐ͫ ͍͕̺͇ͬ!̱̲̹̜͊ͩ


La dernière phrase avait été hurlée plus que parlée. Viviane ne put que cligner des yeux et, d’un coup, il était à quelques centimètres devant elle, souriant à pleines dents. Un sourire moqueur qui passerait pour normal pour n’importe qui, mais qui était terrifiant pour l’ange. Avant qu’elle puisse réagir, Beezee se mit à ses côtés et lui attrapa la taille d’un bras.


- Laisse-moi te faire le tour du propriétaire.


Le sol (ou plutôt son absence) se déroba, faisant “chuter” dans le “vide” le duo. Déjà secouée par ce qui se passait, Bienveillance ne put retenir un hurlement de terreur en se voyant tomber de rien et chuter en direction de rien. Et son accompagnateur...


- Je sais quand même que vous là-haut êtes un peu beaucoup obsédés à l’idée du moindre truc qu’on fait, mais parler de la sorte, c’est juste COM-PLÈTE-MENT-CON ! Non franchement, tu dois voir ça par toi-même ! Juste pour te rendre un peu moins abrutie !


La chute ne ralentissait pas, mais le noir total autour d’eux disparut enfin, A la place, ce fut un kaléidoscope d’images de la vie de Bienveillance qu’elle reconnut. Les couleurs étaient étranges et variaient sans interruption, mais elle reconnut divers instants de sa vie. Elle se vit une fois en train d’aider son frère à boucher un trou dans leur toit. Sur la route avec les soldats et Madame Sence. Au paradis. Avec discuter avec Leigh. Sur la route vers Sanitaville avec Catarina. Et tant d’autres endroits…

Tel du verre, le flot incessant d’image finit par éclater et...



- VELKOMMEN TIL HELVETE !!!


Si les cerveaux pouvaient fumer, celui de Bienveillance serait en feu en ce moment. Ne serait-ce que pour la géométrie de l’endroit : il n’y avait aucune logique ! Des tours d’un matériau étrange partaient dans toutes les directions et dans toutes les formes, apparaissant blanches, cylindriques et longues sous un angle, puis noires, pyramidales et trapues dès que l’on regardait en se décalant un peu. Au sol, de verdoyants arbres étaient en feu sans sembler brûler sur un sol couvert de neige. Des déserts de sable et de roches étaient battus par des pluies torrentielles. Des océans entiers planaient tranquillement à quelques mètres au-dessus du sol. Et partout, il y avait ces “gens”... Le peuple des Enfers. Les démons. En chair, en os et pour certains en cornes, en ailes et en queues.


Chacun vaquait à ses occupations, qui semblaient à mi-chemin entre une rave party après consommation gigantesque de LSD et une bagarre générale impliquant des dizaines de milliards de personnes. Certains étaient bien plus grands que les autres, allant juste de “un peu plus grands que la moyenne” à “gaulés comme des montagnes”, chose que Kindness n’eut aucun mal à voir, étant toujours sous le bras de Beezee comme un vulgaire sac de course. Parmi les “géants”, un des démons attirait tout particulièrement l’attention. Premièrement parce que c’était une femme, deuxièmement parce que excepté d’étranges vêtements qui semblaient faits de chair pourrie, cette chose était, comme on dit, à poil !

Lascivement couchée sur son flanc, la géante de la taille des Alpes semblait plus occupée à admirer d’un oeil amusé le chaos environnant, prenant simplement le temps de se lécher sensuellement un doigt, causant l’envol d’une armée de démons ailés, hommes comme femmes, tous aussi peu vêtus qu’elle, lui tournant autour en poussant des cris d’extase.



- Aaaaaaah, Lilith… Meilleur coup de l’Histoire, et je pèse mes mots. Sérieux, juste avec un doigt et un clin d’oeil, elle te fait monter au plafond comme tu peux pas imaginer ! Des fois, on se demande ce qui se serait passé si le grand barbu l’avait vue elle au lieu de Marie ! Mais bon, ici c’est la zone des non-alignés, c’est un peu des losers. On va aller voir chez mes collègues !


Avisant une crevasse dans le sol sans queue ni tête, Beezee reprit sa chute, chose qui eut pour effet de re-terrifier la pauvre ange, puis le noir total revint. Pour une seconde.

Elle s’écrasa au sol, mais la chute lui fit aussi mal que si elle était tombée après avoir marché sur un de ses lacets dans la rue. Se relevant, elle vit qu’elle n’était plus dans la gigantesque “plaine” chaotique d’avant, mais dans la cour située devant un bâtiment. Les enseignes décrépites et les flashs du néon derrière lui firent penser à Vegas, mais le bâtiment était nettement plus beau. Richement décoré, même. Il y avait des bas-reliefs, des figures taillées dans les colonnes et même une statue. Kindness l’admirait quand elle réalisa un détail troublant : la statue était d’elle. Les bas-reliefs la montraient en train d’accomplir divers exploits. Et les colonnes aussi portaient son visage ! Alors qu’elle réalisait, une cloche sonna et les portes du bâtiment s’ouvrirent, lâchant une multitude d’enfants qui couraient et riaient… Suivis de Bienveillance, portant la robe de Manana et accompagnée par cette dernière. Les enfants étaient pour la plupart agglutinés autour d’elle, brandissant en riant et chantant des dessins au feutre représentant “Madame Bienveillance”, qui se contentait de les regarder en souriant avant de remercier le dessinateur du moment en ébouriffant ses cheveux ou en lui embrassant le front.



- Y a de quoi être fier de soi quand on a atteint le but qu’on s’est fixé, hein ?


La voix derrière elle la fit se retourner. Celle qui avait dit cela semblait de l’âge des enfants, à l’exception de son apparence, cheveux bleutés et corps d’un noir d’encre sans visage ou autre détail. Tenant un petit miroir, la “voix” se contentait d’admirer son absence de visage dans son miroir avant de le baisser un instant, le temps de donner une pichenette sur le nez de l’ange. Elle recula, surprise, et le monde changea.

Elle vit les casinos de Vegas, puis leur intérieur. Elle se vit avec Diego, tous deux richement vêtus, jouer aux cartes et gagner. Éclatant de rire en voyant sa quinte flush royale, elle rit encore plus quand Diego ramassa au sol une mallette qu’il ouvrit au-dessus de sa tête, provoquant une véritable douche de billets. Et son rire devint encore plus dément quand la “douche” de dollars ne s’arrêta pas, recouvrant le sol, Bienveillance toujours au-dessus, levant les bras et jouant avec l’argent comme un enfant dans les vagues.



- Plus de revenus ! Plus de richesse ! Il en faut plus ! Je dois TRAVAILLER plus !


Une voix derrière elle, à nouveau. Cette fois-ci, une créature obèse à l’aspect grotesque et pourvue d’une multitude de bras comptait avec avarice dans une multitude de coffres des monnaies. Kindness reconnut les louis d’or de sa “vie” et les dollars, et tant d’autres : billets de plastique verticaux, billets violets grands comme une main d’adulte, pièces trouées au milieu, pièces ornées d’une étrange tête de chien… La chose brassait et jouait avec toutes ces richesses jusqu’à ce qu’un louis lui échappe et roule jusqu’aux pieds de Bienveillance, et le monde changea.


Elle rougit jusqu’aux oreilles en arrivant dans un lieu de vice. Des hommes et des femmes se faisaient plaisir en admirant diverses scènes : deux personnes faisant l’amour, un homme conduisant une puissante voiture, un dessin d’une jeune fille aux yeux énormes et des proportions déformées appelant un certain Onitchane, des personnes en costumes d’animaux bigarrés… Comme précédemment, elle se vit la bave aux lèvres, admirant… Elle-même, plaquant une autre personne à la chair pourrissante et aux cheveux blonds sur un lit, ses doigts s’agitant sur le corps de la créature pourrie qui marmonnait une prière en espagnol pour l’ange de ne pas s’arrêter.




- Au final, c’est juste des pulsions à satisfaire. Mais n’est-ce pas magnifique quand on y arrive ? On se sent apprécié. Aimé, même.



Encore une voix venant de derrière. Cette fois-ci, un beau jeune homme aux oreilles pointues et orné de grandes cornes de bouc doré, nu à l’exception d’une cape de fourrure. Tenant une rose dans sa main, il souffla en direction de Viviane, envoyant des pétales de rose partout, et le monde changea.


Elle se vit sur la grand-place de Toulouse, le duc de la ville haranguant la foule avec un discours chantant les louanges des braves habitants de la région qui avaient pris les armes pour servir la couronne de France contre les Espagnols, sous les acclamations des habitants de la Ville Rose. Et parmi eux, son frère. Elle, était dans la foule, une des rares à ne pas acclamer les soldats, serrant les poings et tremblant de fureur, se retenant à peine de hurler que son frère recevait les honneurs qui lui étaient dus. Lui était invité à la table du seigneur et allait recevoir les honneurs alors que c’était elle qui avait traversé les Pyrénées pour aller combattre les paellas ? C’était injuste !



- Vouloir tout et ne pas pouvoir l’avoir. C’est aussi énervant qu’excitant. Non ?


Encore derrière elle. La voix appartenait à une créature aussi laide que celle aux pièces. Un corps de femme sortant de la bouche d’une mille-pattes de la taille d’une maison, la créature jetait des regards haineux à l’assemblée avant de feuler et de soulever un nuage de poussière avec son corps, qui aveugla l’ange. Et le monde changea.


Une table de banquet interminable s’étalait devant elle, où des plats de toutes sortes et de toutes origines se trouvaient, l’un remplaçant l’autre à peine l’un des convives l’avait-il goulûment avalé. Beezee était un des convives à cette table, croquant avec appétit dans une énorme assiette de poissons grillés et buvant de l’hydromel dans une corne. Et à ses côtés, Viviane buvait en en mettant partout un énorme bol de soupe aux choux, ne la reposant que pour rageusement croquer dans un cuissot entier de chevreau rôti. Et les autres n’étaient pas mieux.



- T’sais ce qui est marrant avec la faim, meuf ? Tu peux avoir faim de tout, pas seulement de bouffe. Hééééééééhéhéhé…


Un homme afro-américain vêtu d’un pull à capuche, l’air à moitié endormi, était vautré dans un canapé couvert de vieux emballages de fast-food derrière eux deux, admirant la scène dans un envoûtant parfum d’herbe brûlée. Difficile de dire si c’était l’effet du pétard de la taille d’un pied de chaise posé dans un cendrier devant lui ou le post-it avec “TEMPARBEIDER” écrit en gros collé sur son front qui le blasait à ce point. Pétard qu’il prit et dont il tira une longue bouffée avant d’envoyer la fumée dans la direction de l’ange, et le monde changea.

Une bataille. Une bataille gigantesque. Des millions d’hommes et de femmes, armés de simples épieux pointus et portant des peaux de bêtes, se battaient aux côtés ou contre d’autres. Chevaliers en armure de plates, mousquetaires chargeant à la baïonnette, soldats modernes brandissant des fusils d’assaut, guerriers vêtus d’armures futuristes utilisant d’étranges armes anguleuses tirant des rayons de lumière : tout ce beau monde s’entretuait et se mutilait dans une fureur inouïe, les morts se reconstruisant et se relevant aussitôt pour reprendre le combat. Les drogués de l’église étaient présents, Bienveillance les perçant à de multiples reprises de sa rapière et Leigh abattant sa machette sur leurs crânes, en poussant des cris bestiaux et des insultes à l’attention de leurs ennemis.



- JE VAIS TOUS VOUS DÉFONCER, VOS ENFANTS ET VOS PETITS-ENFANTS EN MÊME TEMPS ! VOUS ME FAITES PAS PEUR !


Un géant au corps de lave refroidie, la tête ornée de plusieurs cornes biscornues, frappait au hasard en utilisant la moindre arme laissée par un mort ou, à défaut, un des morts (qui avait par la même occasion le réveil le plus brutal de sa “vie”) ou des bouts de sol qu’il arrachait et lançait au loin. Attrapant un soldat espagnol, il le jeta de toutes ses forces vers Bienveillance, et le monde changea.


Contrairement aux autres endroits, celui-ci était… Calme. On aurait pu entendre une mouche voler, tiens. Elle comprit vite pourquoi : toutes les personnes présentes étaient en train de dormir, ou du moins de somnoler. Certains dans leur lit, d’autres assis à l’ombre d’un arbre, d’autres regardaient l’air vide de petits écrans dans leurs mains, les effleurant des fois du pouce ou de l’index, le tout dans un silence seulement interrompu par l’occasionnel ronflement d’un dormeur. Et comme toujours, Kindness était présente. Assise dans le salon d’une maison contemporaine, avachie sur un canapé aux côtés d’une démone vêtue de blanc, le duo regardait dans une immobilité complète avec l’air bovin une télévision diffusant un dessin animé racontant les aventures d’un gamin habillé en orange qui criait et se battait avec des copies de lui.



- On dit toujours que les feignants ça bosse pas. Mais non. Ça cherche juste comment travailler sans se fatiguer...


Une autre jeune fille sombre à cornes, vêtue d’une robe blanche et rouge exotique, regardait aussi la télé dans un fauteuil avec l’air encore plus endormi et stupide que les deux autres. Daignant enfin bouger pour attraper la télécommande sur son accoudoir, elle éteignit la télévision, et le monde changea.


- va mieux maintenant ! Le Rad-Away est une merveilleuse invention, non ? ...Bienveillance ?


Le monde normal ? La “visite” était terminée ? Difficile à dire, mais dans son torrent de pensées après avoir vu littéralement l’Enfer, Viviane reconnut l’orphelinat actuel de Manana, à l’état exact où elle l’avait “quitté”. Beezee, dans son coin, continuait à croquer dans son Big Mac comme si de rien n’était, se contentant de jeter un petit regard malicieux à Bienveillance entre deux bouchées. Trouvait-il ça drôle ? Aucun doute ! Mais l’idée qu’un vrai démon aie juste secoué quelqu’un à tel point pour le simple crime de lui avoir mal parlé ??? Bienveillance venait de réaliser pourquoi l’Enfer terrifiait autant le Paradis. Pas à cause de leur méchanceté, mais à cause de leur chaos. Et leur absence totale de restriction sur ledit chaos.

Une perspective terrifiante pour un ange déchu, non ?


HRP:

Tare mentale acquise : Phobie temporaire (Enfers)

Malus de Mental sur tout ce qui touche le démoniaque pendant 10 jours in-game.
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Dim 3 Fév - 1:14

Avec la chaleur du corps de Manana subitement disparue, Viviane remua l'air en la cherchant frénétiquement. Si elle avait pu se croire subitement aveugle, on lui prouva vite le contraire. La déchue se montra sur ses gardes face à Beezee qui riait comme une hyène, mais sans rien pour se défendre à portée de main, le geste était plutôt symbolique. Tout juste face à elle, son sourire ne lui rappelait qu'une chose; celui d'un prédateur qui la regardait. Elle se montra transie assez longtemps pour lui permettre de la prendre avec lui avec une force insoupçonnée, ou alors c'était simplement elle qui était aussi faible qu'un bambin ici. Un gémissement étranglé lui échappa les lèvres, suivit d'un cri quand elle tomba avec lui, à moins qu'elle se faisait tout bonnement entraîner.

La chute dans ce rien lui parût interminable, et essaya de comprendre dans la foulée ce que cela voulait dire. Elle ne sera pas au bout de ses peines quand ils arrivèrent à leur destination. Tous ses instincts lui dictait de fermer les yeux face à ce paysage incompréhensible, mais une force indescriptible la poussait à regarder. Un autre tour de la part du démon, ou bien tout simplement sa propre curiosité qui prenait le dessus, mais le résultat y était, et elle avait regardé. C'était... Trop d'information à la fois, il n'y avait pas d'autre mot pour décrire la chose. Trop à croire à la fois, et pourtant tout était là, juste sous ses yeux, le tout habité d'une océan d'êtres humains et de démons. La raison de leur extase lui était incompréhensible, mais bien visible. Deviendrait-elle comme ça elle aussi si jamais elle restait ici trop longtemps? Un frisson lui traversa l'échine quand Beezee, non, Belzébuth lui parla de ce qui l'attendait.

... Tes... Collègues..?

Bienveillance ne pût que lui rendre cette molle réponse en tirant par tous ses moyens ses sens de cette vision, et serra les dents. Un geste louable, mais qui ne l'empêcha pas d'hurler à nouveau quand elle fit cette nouvelle chute seule. Le nez presque écrabouillé sur un rien à nouveau. À nouveau, ses instincts lui dictait de rester là où elle se trouvait et de ne pas jouer son jeu. Une fois de plus par contre, une force supérieure la poussa à se relever en maugréant, se massant le visage. Toute seule à nouveau, elle ne se sentait pas moins sans défenses. Les lumières des néons se montreront enfin quelque chose sur quoi porter son attention. L'endroit était beaucoup plus... Ordonné que ce à quoi elle s'attendait. Occupée à admirer ces sculptures, un détail la frappa, et lui glaça le sang d'un coup en voyant que tout était à son image. Subitement, tout ça lui paraissait si malsain, pourquoi elle irait demander à qui que ce soit de poser ça là?

Bienveillance eut un nouveau mouvement de recul en se voyant, pouvait-on même dire de dégoût sur le coup. Son accoutrement, cette décoration à sa gloire. Ces enfants lui tournaient autour en oubliant pratiquement l'existence de Manana. Ça ne pouvait pas être ce que l'ange voulait vraiment, mais... En se penchant de plus près vers les petits, le visage souriant et chantant en levant les yeux vers cette projection d'elle. Elle sera interrompue par une autre voix. Une autre gamine, mais elle ne pouvait pas en voir le visage. Lentement, elle s'en approcha pour tenter de le discerner, mais se verra recevoir une pichenette qui la renvoya en arrière en clignant des yeux.

-Non, pas comme ça... Je ne veux pas remplacer personne!

Les casinos de Vegas, en fait il lui fallait avoir vu l'extérieur pour le reconnaître alors qu'elle se faisait tirer vers l'intérieur avec une force indescriptible. L'intérieur aux couleurs criardes lui montèrent immédiatement au nez, mais ce n'était pas là la pièce centrale. Une fois de plus elle s'y trouvait, et en compagnie d'un autre, de Diego. Cette douche de billets ne l'atteignait pas vraiment, mais ça ne voulait pas dire qu'elle se montrait indifférente pour autant. Depuis qu'elle l'avait rencontré, ce devait être la première fois que Bienveillance pouvait voir Diego sourire aussi franchement. Enfin, il y avait une fois avant où il semblait content, au moment de lui parler de Belzébuth. Ça faisait au moins une chose de valeur dans tout ce tableau en face d'elle. La vue de cette créature grotesque occupée à jouer les comptables lui accapara son attention. Une apparence tout de suite plus inquiétante que les autres, mais il semblait si occupé avec ce qu'il faisait qu'il ne lui paraissait pas une menace immédiate. Les yeux fixés sur une pièce qui lui roula jusqu'aux pieds, elle eut un mauvais pressentiment et releva la tête.

-Mais ce qui ressemble vraiment à un trésor pour moi c'est... C'est la première fois que je vois Diego sourire comme ça...

... Et regretta sur le coup de l'avoir fait. Dans la foulée, elle commençait à comprendre ce que Belzébuth lui faisait traverser, et où elle se trouvait à présent. Elle ne se vit pas tout de suite, et pour beaucoup de ces choses, aurait préféré ne pas avoir vu. Le sang lui monta à la tête face à cette débauche sans nom, et si elle avait senti un froid surnaturel jusqu'ici, cette fois c'est un coup de chaleur qu'elle ressentit. Un coup de chaleur qui ne venait pas d'une autre personne qu'elle-même. Ces projections, elle n'avait aucune idée de leur véritable nature. Des illusions? Des manifestations de ses désirs enfouis? Une tentative de ces démons de l'atteindre? Quoiqu'il en soit, la déchue sera présentée avec une autre version d'elle-même, et d'une autre qu'elle avait rencontré sur sa route, et se mordit une jointure face à la scène.

Elle marmonnait d'une voix tremblante d'arrêter, mais son autre main avait des idées différentes en descendant de sa poitrine jusqu'à son ventre pour rejoindre cette chaleur qui lui brûlait entre les cuisses. Cette projection d'elle avait tout aussi le sang chaud en ce moment, en faisant couiner cette autre femme. Tout comme les autres, personne ne semblait en avoir à se plaindre ou se faire malheureux. L'idée de donner d'elle pour rendre cette personne heureuse, la satisfaire, faisait un peu de chemin dans son esprit. Blanche-Neige retira ses mains hâtivement quand cette nouvelle voix inconnue retentit, une expression effrayée et honteuse sur le visage. Elle n'eut qu'une vue rapide de ce nouveau prince avant que son souffle ne la force à fermer les yeux avec une petite grimace.

-Je... J'étais juste... Ce n'est pas pareil en aimant sincèrement! Pas vrai?

Viviane redoutait sa prochaine vision. Les yeux toujours fermé, c'est le bruit des fanfares qui lui fit les rouvrir. Son coeur menaça de s'arrêter quand elle vit son frère à nouveau. Une grimace lui était venue malgré elle, et se trouva vite les larmes aux yeux. Se servir de son frère à des fins pareille, dans ces visions, c’était un coup bas même venant de démons. Comme elle s’y attendait, elle s’y vit à nouveau projetée dans ces illusions. Une Viviane dans une colère noire face à son frère. Plus que le reste, ce n’était pas le fait qu’il se soit approprié ses honneurs qui lui brisait le coeur, mais de balayer son sacrifice envers lui du revers de la main comme ça. C’était plus fort qu’elle, qu’est-ce qu’Éloi pouvait bien penser? S’en sentait-il coupable? Une nouvelle créature monstrueuse se dévoila à elle. Elle eut peur pour sa vie un moment avant qu’elle ne s’adresse à elle. Elle regarda cette femme droit dans les yeux, incertaine, avant de se protéger de ses avant-bras contre ce nuage de poussière.

-Si on croirait tout avoir, plus personne ne chercherait rien.

Son sang lui monta à nouveau à la tête en reconnaissant Beelzébuth, mais pour une toute autre raison que tout-à-l’heure. Tout comme elle en était venue à s’y attendre, elle était assise à ses côtés en s’empiffrant tout aussi goulument. Ce bal des goinfres ne finissait pas, et tout le monde en faisaient bien la fête. Si elle en salivait un instant, ses mains tremblaient tout autant que cette fausse Viviane dans la foule prête à hurler à son frère. Elle avait faim pour autre chose en ce moment, et c’était de lui dire le fond de sa pensée. Comme s’il attendait son tour, la voix d’un autre lui était adressée malgré qu’elle s’était attendue à quelqu’un d’autre. Le moins intimidant de tous, il fallait l’avouer, invitant même de s’asseoir avec si les circonstances avaient été différentes. Le sens de ses paroles calma un peu sa colère. Ce passage à travers tous les vices, Belzébuth calculait beaucoup mieux son coup que ce à quoi elle lui avait donné crédit. Elle toussa et tenta de balayer l’air quand il lui souffla nuage de fumée plus grand qu’elle.

-Mais il y a quelqu’un d’autre qui finit par payer pour un festin comme ça.

Elle continua de cracher et larmoyer, tandis que cette fumée changea distinctement de goût, avec en prime une odeur de sang et de chair brûlée à plein nez. Comme si toute cette mésaventure était chorégraphiée, un champ de bataille s’étendait à l’infini devant l’ange déchue, habité de combattants de toutes les époques, toutes les nations et toutes les castes. C’était à croire que tous étaient égaux dans de vice de la colère et de la rage. Dégoûtée d’elle-même de la sienne, Blanche-Neige serra des dents en se maudissant de s’être trouvée aussi facile à manipuler. Un autre visage familier était là, en plus du sien. Elle aurait tant aimé dire que ce n’était pas elle, mais n’avait-elle pas combattu avec presque autant de férocité il n’y avait pas si longtemps que ça? Cette colère, elle se faisait surtout dirigée envers elle d’avoir laissé sa fierté d’ange l’aveugler et la pousser à une violence pourtant facile à éviter. La voix puissant de ce géant lui résonna jusque dans les os. Il était, il fallait l’avouer, le plus intimidant de tous pour de bonnes raisons. Malgré tout, elle se surprit à serrer des dents et le fixer sans baisser les yeux.

-J’ai beau être la plus faible des vertus, n’allez pas croire que je vais me laisser faire.

Pour la peine, elle se prit le corps d’un soldat espagnol à la figure, et déboula quelque part d’autre. Un endroit tellement calme qu’elle pouvait s’être crue morte sur le coup. Le corps sur lequel elle se trouvait respirait à nouveau, le souffle lent d’un homme paisiblement endormi. Elle le poussa en faisant attention de ne pas le réveiller pour se remettre sur ses pieds. Cette paix après autant d’émotions se faisait la bienvenue, mais l’ange n’arrivait pas à s’enlever de l’esprit la sale impression de se faire une fois de plus manipuler. Sa courte exploration la fera vite tomber sur une autre vision d’elle-même, mais elle tiqua sur quelque chose d’étrange. Il s’agissait de la première fois qu’elle se trouvait en présence d’une personne qu’elle ne reconnaissait pas. Après toutes ces émotions, l’envie ne manquait pas de prendre place, mais s’y retenait de justesse, persuadée que ce n’était que ce que l’on attendait d’elle. Concentrée sur ses traits, elle sera surprise par une autre démone en robe.

-J’ai juste peur qu’au final tous mes efforts ne servent à rien, ou pire…

Elle eut à peine le temps de finir de lui répondre cette unique phrase qu’elle finit par zapper, et plus que la télévision, c’était tout le monde autour d’elle qui en fit pareil, revenue dans les bras de Manana. Les oreilles lui bourdonnait, le reste de sa réponse avait eu peine à lui parvenir, et encore plus à l’enregistrer. Toujours un relent de cette dernière rencontre démoniaque peut-être, ses jambes se retrouvèrent ramollies, et Bienveillance glissa jusqu’à tomber à genoux par terre. Elle n’enregistrait plus d’autre présence que celle de Belzébuth. Il pourrait être en train de faire une danse farfelue en costume de clown qu’elle ne le fixerait pas moins avec une expression de terreur pure.

Bienveillance s’étranglait avec sa propre respiration, une série de hoquets silencieux lui secouant la poitrine tandis qu’elle pouvait se sentir progressivement ce déjeuner risquer de lui revenir. Dans sa situation, elle aurait pu se faire dessus qu’elle ne s’en serait même pas rendue compte. La voix de Manana n’était plus qu’un bruit de fond lointain.

Un simple démon, elle croyait avoir eu un simple démon en face d’elle. Elle avait été, pour emprunter ses propres termes, une véritable abrutie. Si ce n’était pas suffisant, il connaissait son véritable nom. Viviane était pour ainsi dire un pantin entre ses mains à présent, et l’expression du prince le confirmait. Dans l’état où étaient les choses, il n’avait qu’à prononcer un mot pour l’arrêter si jamais elle cherchait à prendre ses jambes à son cou.

Cette abrutie par contre, elle avait peut-être un dernier tour dans son sac. En usant du peu de forces dont elle était capable, Bienveillance tenta de matérialiser sa dague Grâce; l’une des armes bénies liées à elle. Avec un mouvement aussi rapide que possible, elle en enduirait la lame d’une couche de lumière avant de l’enfoncer de ses deux mains droit dans sa gorge. Gagner un peu de temps, c’était tout ce qu’elle pouvait faire dans sa situation, l’état de son corps importait peu comme il pouvait en faire ce qu’il voulait. Gagner du temps, se recomposer, et peut-être, si elle avait une chance inouïe, lui faire croire à une véritable mort de manière à lui permettre une échappée à son réveil.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Mar 5 Fév - 0:34

Visiter littéralement le dernier endroit où un ange, même déchu, voudrait se retrouver, avait de quoi choquer, et pas qu’un peu. Et le fait d’avoir un des “propriétaires” dudit endroit, même s'il était simplement en train de bouffer un Big Mac, en face de soi n’était que le glaçage de vomi sur la pièce montée parfum pipi-caca. Tenter de s’échapper, fut-ce pour quelques heures, était une perspective tentante, mais au moment d’invoquer la dague…


- Tunetentireraspasaussifacilement


Un murmure à peine perceptible, mais suffisant pour briser la concentration de Bienveillance, qui se contenta d’émettre de petites étincelles de sa main sans plus d’effet. Manana resta interdite devant la scène avant de daigner enfin lâcher sa petite pensionnaire pour s’approcher du prince démon, les mains sur les hanches et l’air outré.


- Tu as-
- Clarifié un malentendu. Rien de plus. Promis.
- QUEL malentendu, au juste ???
- Oh, tu sais bien lequel…



Le son sourd de quelqu’un frappant à la porte de “l’orphelinat” interrompit la discussion. Reprenant sa contenance habituelle, Manana partit à la porte, laissant Beezee et Bienveillance seuls quelques instants…


- Je vais répondre à tes questions : ils pensaient chaque mot de ce qu’ils disaient. Et ils n’essayaient pas te de rallier à leur cause. Juste de te montrer ce que nous sommes vraiment.


De nouvelles exclamations de Manana, auquel le duo était désormais habitué, retentirent au niveau de la porte avant que l’excentrique directrice ne revienne, traînant par la main une demoiselle de l’âge (en apparence !) de l’ange, chargée d’un fusil à l’apparence très moderne et de plusieurs besaces bien pleines, arborant un sourire mi-gêné mi-amusé. Une habituée à Manana, visiblement...


- Regarde, Beezee, Maria est revenue ! Tu te souviens de Maria ? Bienveillance, Maria est une excellente amie qui m’a beaucoup aidée avec l’orphelinat !
- Évidemment. Salut, Maria.
- Salut, Beezee. Salut, Bienveillance. Ça m’a pris du temps, mais j’ai trouvé tout ce qu’il te fallait pour aider le bébé dont tu m’as parlé, Manana.
- Oh, Maria, Maria, que c’est gentil de ta part ! Mais ce ne sera pas nécessaire ! Bienveillance m'a déjà tout ramené !
- Oh. Bon bah c’est pas grave, l’important est que le petit aille mieux ! Hé, ça va, toi ? On dirait que t’as vu le diable !



Ouch.


Maria Puccinello:
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Mar 5 Fév - 21:48

La voix de qui? Difficile à dire comme difficile à entendre pour commencer, mais le murmure brisa sa concentration pour une opération qui s'avéra beaucoup plus compliquée que prévu. Était-il arrivé quelque chose à ses pouvoirs en plus de ses problèmes actuels? Ça n'irait pas en l'aidant si elle était tombée dans l'oeil d'un prince démoniaque. Commençant tout juste à se remettre de ses émotions, elle manqua le début de la courte dispute entre Belzébuth et Manana. Elle se fera un peu à côté de la plaque, et se relèvera avec difficulté en cherchant de quoi s'appuyer. Viviane sursauta quand il s'adressa directement à elle une fois de plus. C'était plus fort qu'elle avec ce changement soudain de ton maintenant qu'il était de nouveau sérieux, elle leva un sourcil incrédule.

-... C'est ta notion d'un Meet and Greet? Bienveillance expulsa un souffle teint de frustration des narines, mais s'adoucit presque imperceptiblement. Je suis peut-être pas l'épée la plus aiguisée dans le râtelier, mais je peux remarquer des personnes comblées quand j'en vois, c'est plus simple que de parler en énigmes déjà.

L'explication était pauvre après tout ce qui venait de se passer. S'attaquerait-elle à lui pour une telle chose? Possiblement pas. Sa fierté était à mal, mais son corps ne s'en portait pas plus mal, si l'on oublie la presque crise cardiaque. Dans tous les cas, même si l'idée lui était venue, ces princes connaissaient sans le moindre doute son nom complet, alors c'était raté. Ce serait avec finesse qu'elle trouverait une issue. Elle continua de fusiller Belzébuth du regard jusqu'à ce que cette nouvelle invitée sera présentée par une Manana toute fière. La jeune fille semblait un peu gênée, mais se laissait faire par l’exubérante dame. Une disposition un peu plus calmante après avoir fait littéralement un passage aux Enfers. Toujours un peu dans la gaze, elle cligna des yeux à sa question un peu insolite. Si elle avait vu le Diable? On pouvait en compter huit au moins avec Lilith. Une grimace inconfortable s'étala sur son visage, et dévia le regard vers Belzébuth comme par réflexe.

-On peut dire ça comme ça... On ne m'avait pas prévenue pour le tempérament euh... Farceur de Bel- Beezee.

Essayant de faire le vide autant que possible que ce qui venait d'arriver, Bienveillance afficha un air décontracté au possible de ce dont elle se faisait capable. Si cette jeune fille avait dit quelque chose d'un peu maladroit, le fait seul de ne pas savoir l'excusait bien. La rancune n'était pas sa force. L'ange s'avança un peu pour faire un geste à lui inviter à lui serrer la main.

-Bonjour, Maria. Hm, Bienveillance peut faire un peu long à dire à force, tu peux m'appeler juste Viviane aussi. C'est en partie vrai pour tout dire. On avaient ramené que le livre de recettes, alors de la poudre en plus n'est sûrement pas un effort perdu. On a été plutôt pressés de partir après qu'on nous aient forcés à partir en trombe de Sanitaville. Alors, Manana et toi, vous vous connaissez depuis longtemps?

La question valait un peu autant pour Maria que Manana en fait. Se faisant une petite idée de la matrone, elle ne se garderait pas de parler d'elle sans réserve avec l'accord de la jeune fille.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Mer 6 Fév - 10:28

- “Des fois, un cigare est juste un cigare”, comme dirait un vieux savant qui traîne chez Asmodée, Viviane. Ne va pas te faire des films dans ta tête. Je sais que vous aimez bien votre symbolique à 25 niveaux là-haut, mais on est plus… Directs.


Pour toutes les impressions quand à la finalité de cette “visite”, Beezee insistait sur le fait qu’il n’y avait pas de but caché assez intensément. Peut-être que c’était la vérité, au final ? Ou que les démons étaient tous des pervers, et pas simplement dans le sens de faire la queue pour aller visiter Lilith. Par contre, en ce qui concernait Maria…


- Beezee ? Faire des farces ? Ah bah y a des choses qui changent pas, décidément.
- Je suis offensé par de tels propos, Maria, moi qui suis si innocent et pur !
- C’est ça, et moi je suis Eleanor Predieger !



La personnalité posée et bon enfant de Maria tranchait nettement avec l'exubérance de Manana et l’attitude trollesque de Beezee, mais Bienveillance avait sans doute besoin de parler avec quelqu’un qu’on pouvait qualifier de “normal” au vu des récents événements. Même si quelqu’un avec des cheveux sortis d’une pub pour shampooing avec un fusil d’assaut dernier cri dans le dos et de larges besaces ornées… D’un patch représentant un lapin… Faisait relativement peu normal. Mais au moins, excepté dire des choses qui causaient des malaises involontaires à l’ange, elle ne faisait rien de mal.


- Sanitaville ? Houla… J’étais au Nouveau-Mexique quand j’ai entendu parler de ce qui se passait dans les environs. T’as de la chance de t’en sortir sans briller dans le noir, de ce que je sais. Mais pour la poudre… Ça m’a pris une petite fortune en dollars -maissurtoutencinqcinquantesix- mais j’en ai trouvé ! Et pour-
- Oh ! Tu as trouvé le lait en poudre ! Fantastique ! Fantastique ! Viens vite !



Embarquée aussi vite et vivement par la femme en robe qu’elle ne s’était faite amener, Maria eut à peine le temps d’attraper son béret avant d’être tirée sans ménagement un peu plus loin dans l’orphelinat.


- Je crois qu’on discutera plus taaaaaard !


Ne restait plus que… Lui.


- Où en étions-nous ?
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Kindness le Mer 6 Fév - 23:29

-On n'arrête pas l'ouragan Manana.

Seront ses dernières paroles quand la matrone tira la jeune fille avec elle dans une autre pièce. Viviane la saluera d'un signe de main avec un sourire amusé, mais quand même un peu inquiet pour elle sur les lèvres. Une discussion avec un semblant de normalité, aussi brève soit-elle, était rafraîchissante. Ses propos sur le fait de luire dans le noir lui resta en tête. Pour la peine, l'ange souleva le col de son pull pour vérifier, rien que pour avoir l'esprit tranquille, et le relâcha dès que Belzébuth reprit la parole. La température ambiante redescendit presque immédiatement de quelques degrés entre ces deux là. Si Bienveillance en était surtout froide plutôt qu'à lui renvoyer un regard noir, la tension en restait à couper au couteau.

-Que tu arrêterais le coup des voix dans la tête, je crois. Non, ma question d'avant ne change pas vraiment. C'est pas tant sur le quoi que je me pose des questions, mais sur le pourquoi. Pourquoi tous les princes, toi y compris, en auraient à faire de l'avis d'une vertu inconséquente sur eux? Parce que pardon mais... À part essayer de me faire faire une crise cardiaque, je n'y ai pas spécialement vu de cause.

Puis bon, t'aimes peut-être dire qu'on aime la symbolique à vingt-cinq niveaux là-haut, mais de ton côté, je te voyais bien te marrer avec votre théâtre. Tu croyais que je voudrais rien entendre si j'avais pas les menottes aux poings et les pyrotechniques à la figure? Si j'avais une seule raison de t'en vouloir, ce serait pour ça.


Nouvelle expiration teinte de frustration. Visiblement, la ''bonne blague'' de Belzébuth lui aura coûté une Viviane assez maussade envers lui pour un bout de temps. À le voir aller, il allait très bien survivre à cette nouvelle. Après, dans un geste normalement assez peu caractéristique de sa part, son nez comme ses joues se colorèrent peu à peu en repensant à ce qu'ils lui avaient poussée à vivre, et que, si ça se trouvait... Il avait tout vu, et une chose plus gênante que les autres en particulier, autant en termes de vision que de sa réaction. Elle le fusilla du regard un moment avec les lèvres pincées, se doutant de la réponse, mais tout de même prête à se risquer à demander.

-Tu... Tu t'es pas permis au moins de... Tu sais... Chez Asmodée...

On ne pouvait pas la qualifier de particulièrement pudique, mais il y avait quand même certaines choses que l'ange n'irait pas laisser glisser.
Kindness
Kindness
Livreur de Nuka Cola

Nombre de messages : 104
Adoration pour son MJ : Ça va faire mal?
MJ actuel : Boogeyman
Date d'inscription : 05/04/2013
Fiche : Bienveillance
Inventaire : Mes possessions

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 711 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Boogeyman le Lun 11 Fév - 23:52

Le kidnapping de Maria par Manana ne surprenait personne, car Beezee ne daigna même pas répondre à ce qui se passait. Après tout, il y avait beaucoup, beaucoup plus intéressant qui se passait en ce moment pour lui. La colère de Bienveillance à son égard ne lui fit… Pas vraiment l’effet escompté.


- J’arriverai pas à te convaincre qu’il n’y a pas de sens caché et qu’on voulait juste te montrer l’autre côté de la situation, hein ? Penses ce que tu veux, dans ce cas. Je ne peux pas t’en empêcher, mais ça en dit long sur pourquoi il n’y a pas de vertu qui s’appelle Sincérité ou Franchise par chez vous.


Par contre, la mention de la scène avec Asmodée le fit littéralement éclater de rire à s’en tenir les côtes, rire qui dura bien plus longtemps qu’il n’était confortable pour l’ange, avant que son interlocuteur ne se reprenne.


- Regarder ? Poulette, je l’ai imaginé.


Quoi ?


- Je t’ai dit que Lilith était “populaire”, non ? Eh bien, excepté pour un prince démon en particulier. Un qui a fait une crise de jalousie telle qu’il m’a littéralement foutu dehors. J’ai à peine eu le temps de dire à mon vice-prince de prendre le siège avant de me retrouver ici. Je ne retournerai pas en Enfer tant que cet autre prince ne se sera pas fait destituer et que son remplaçant décide de lever mon bannissement. Et je pense honnêtement pas y retourner malgré tout, je suis pépère ici. Ce que tu as vu était une simple “vision” de ma part. Vision pourtant très précise : chaque chose que tu as vue et chaque mot que tu as entendu était de moi, mais je te promets sur mon honneur que c’était aussi exact que si tu avais vraiment visité l’Enfer.


- Ilditlavérité
Boogeyman
Boogeyman
Le MJ sous ton lit

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Petite Mort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum