M'shkjwu'Vlya la Grise

Aller en bas

M'shkjwu'Vlya la Grise Empty M'shkjwu'Vlya la Grise

Message  Froggie le Dim 25 Oct - 19:56

PRÉNOM : N/A
NOM : M'Shkjwu'Vlya
SURNOM : Mu'
RACE : Qa'Rjyu, ou comme les humains les appellent, les Gris
MUTATION ou TECHNO ou HYBRIDATION : Hybridation humaine synthétique
ÂGE : La distortion du temps dans l'espace rend le nombre franchement inutile vous savez
PHYSIQUE: Jeune fille albinos presque humaine. Le mètre cinquante et pèse beaucoup, beaucoup plus qu'elle en a l'air. Une queue monstrueuse se rattachent à son fondement, à l'allure de serpent avec sa propre bouche.

SANTÉ
La forme!

RÉSISTANCES  
Aucune / Alliage en kératine et métaux à la tête et au dos sous forme naturel

CARACTÉRISTIQUES  
Adresse : Correct / Excellent
Agilité : Correct / Bon
Apparence : Moyen mais étrange / Monstrueuse
Chance : Pitoyable
Charisme : Correct / Pitoyable
Force : Moyen / Excellent
Intelligence : Correct
Mental : Bon
Perception : Mauvaise / Excellent (aveugle)
Pouvoir : Bon
Réflexes : Bon
Vitalité : Mauvais / Excellent

COMPÉTENCES

Corps à corps : Profane / Technicien
Physique : Profane / Initié
Tactique : Novice
Tir : Initié

Manuel : Technicien
Médical : Connaisseuse
Pilotage : Novice
Science : Surnaturelle
Survie : Novice

Art : Initié
Business : Novice
Savoir : Novice
Sociabilité : Connaisseuse
Technologie : Surnaturelle

Alchimie : Handicapant
Fluide : Handicapant
Psionique : Expert (Empathie)
Rituel : Handicapant

SPÉCIALITÉS
Main d'or, Furtivité, Fabrication (système énergétique), Ingénieure (production d'énergie), Connaissance extra-terrestre, Comédienne, Conduite d'aéronef

-------------------------------------------------------------------------------------

PHYSIQUE
Dans le cas de son physique, on peut considérer Mu' comme deux entités en une seule. Les Qa'Rjyus possèdent un avantage singulier de posséder une physionomie très modulable et capable de changer, bien qu'ils gardent toujours avec eux leur corps principal. Son corps principal peut ressembler à un grand serpent à la peau parfaitement lisse et blanche. D'un mélange de matières synthétiques et organiques même dès la naissance, un alliage de kératine et de métaux agit comme protection sur son dos et sa tête, ressemblant à une sorte de carapace noire brillante et polie. Ses dents gigantesques sont également d'une apparence métallique et légèrement chromée. Ses mâchoires sont suffisamment puissantes pour déchirer du métal, tant que ce dernier est relativement mince ou d'un alliage moins dur que ses propres dents, et à la façon d'un serpent, de la disloquer pour accommoder des repas plus grands sans avoir besoin de mâcher. Le plus saisissant de ces particularités, c'est que son propre corps est en mesure de guérir naturellement de ses blessures comme tout humain d'une coupure, avec la condition que, selon leur gravité, il peut avoir besoin d'entrer dans un coma temporaire. Le résultat de cet étrange mélange est que son métabolisme est capable de digérer des matières synthétiques et s'en nourrir, telles les matières plastiques et métalliques. Sans un corps intermédiaire, les Qa'Rjyus compensent leur manque de membres préhensiles par des outils qu'ils peuvent rattacher à leur corps et contrôler avec leurs propres impulsions nerveuses. Dépourvus d'outils, les individus de leur race sont capables d'utiliser une télékinésie naturelle variant en puissance d'un individu à l'autre, souvent allant de leur préférence pour leur télékinésie ou ces prothèses. Dépourvu de yeux, Mu' se sert d'une sensibilité télépathique pour repérer les êtres vivants alentour. En retour de cet aveuglement, elle en retire un odorat fort développé, et tout comme les serpents de cette planète, sa grande et large langue est extrêmement sensible aux vibrations, lui permettant de localiser précisément les objets inanimés et les bêtes à la conscience trop faible pour être localisés par sa télépathie par écholocation.

Bien qu'elle ne soit pas essentielle à sa survie, son autre moitié plus humaine est entièrement connectée à son système nerveux et lui est aussi naturelle que sa propre personne. La raison principale de son existence est de lui permettre d'interagir un peu plus facilement avec les humanoïdes de la Terre. Comme presque toutes les créatures de ce monde possédant une conscience élevée le sont et se déplacent sur deux jambes, la vue d'un énorme serpent communiquant par télépathie n'est pas exactement rassurante pour ces derniers. Cette partie ajoutée à son corps agit donc comme intermédiaire entre elle-même et les autres, leur faisant croire que la queue n'est qu'un appendice alors qu'il s'agit du corps principal. Ça ne veut pas dire par contre qu'elle ne prenne pas soin de corps ajouté au sien. Connectée où se termine la colonne vertébrale, son corps est fait des mêmes matières que le serpent l'est. D'un coup d’œil rapide, elle ne ressemblerait qu'à une jeune fille albinos. De plus près par contre, et plus longtemps elle reste en contact avec des gens, plus les détails étranges ressortent. Ses yeux à l'iris rose paraissent vitreux, plus animés par réflexes que regardant vraiment les gens, principalement du fait que Mu' ne s'en sert même pas pour voir. Ils ont tendance à s'illuminer d'étincelles quand elle utilise ses pouvoirs psioniques à outrance afin de manifester sa propre énergie sous plasma. Sa peau lisse et blanche semble presque faite de latex et est dénuée de couleur, avant tout du fait que son propre sang est noir, rappelant plus de l'huile même s'il contient bel et bien de l'hémoglobine. Ses cheveux argentés sont brillants et faits d'un mélange de kératine et d'une très fine part métallique dans un alliage semblable à sa carapace, seulement en proportions différentes. Ses ongles roses sont en mesure de décharger cette même énergie psionique que ses yeux, cette fois pour la projeter de façon plus précise. Bien que son corps de jeune fille est plus fort et robuste qu'il ne semble, ses jambes sont pourvues de genoux inversés, et munis de sabots, rappelant les satyres de la mythologie humaine. Finalement toujours modelée à partie de ce grand serpent, ses belles dents blanches sont triangulaires et acérées, même si beaucoup moins puissantes que son autre mâchoire. Ce serait à peine si elle serait capable de déchiqueter une pièce de monnaie avec!

MENTALITÉ
Avant de s'attarder sur cet individu en particulier, il est important de dénoter les grandes lignes de la culture et de la personnalité des Qa'Rjyus. Souvent nomades, ces créatures ont une tendance paradoxale à s'éviter les uns les autres, tout en voyageant énormément d'un monde vers un autre. La raison d'un désir de voyager autant change d'un individu à un autre, en bonne partie car il est souvent mal vu des autres espèces aussi avancées de les voir en groupes. Certains cherchent des nouvelles technologies à assimiler, des cultures à découvrir, ou tout bonnement à dominer. Il n'est pas rare qu'ils visitent des planètes peu développées afin de les influencer, chose vivement découragée par d'autres espèces sachant voyager d'une planète à l'autre. Ils ont tendance à aller où leurs semblables ne sont pas, en sorte de pèlerinage si l'on veut, et revenir auprès des leurs une fois qu'ils considèrent leurs aventures suffisantes pour partager à la collective. Une étrange dualité d'indépendance et de volonté de contribution à leur communauté les unissent. Ils ne sont pas bien différents des humains sur ce point en fait. De ce fait, ce sont des êtres qui ont une tendance à être très ouverts d'esprits et à la recherche de différences à analyser et assimiler quand elles leurs paraissent supérieures. Une fois installés quelque part, leur empathie télépathique a tendance à les accorder subtilement à la pensée locale selon leur degré d'indépendance.

Pour ce qui est de Mu', il est peu étonnant qu'elle ne se soit pas du tout assimilée au mode de pensée monde qu'elle a visité. Étant arrivée au moment où la guerre froide avait commencé, le climat n'était pas exactement propice à l'échange d'idées et de technologies. Les humains de leur temps étaient plus intéressés à la disséquer et tirer tout ce qu'ils pouvaient d'elle avant de s'en débarrasser. Un thème qui sembla se répéter plus souvent qu'autrement. Hautement indépendante, voire même défiante, elle refuse catégoriquement de faire ce dont elle n'a pas envie. Son attention est souvent limitée, en restant à son entourage immédiat et le concentre sur des problèmes pratiques plutôt que de trop songer aux grandes questions de la vie. En être passionné qu'elle est, si quelque chose ne l'impressionne pas immédiatement ou lui porte attention, elle ne fait aucun effort pour s'y forcer et perd très vite intérêt. Dans le cas où elle porte intérêt envers quelqu'un ou quelque chose, elle y exerce une passion totale dans tout ce qu'elle fait, et dans le cas contraire y oppose une paresse tout aussi impressionnante. Certains l'accuseraient d'un manque de profondeur, d'être une tête vide, d'autres d'une formidable capacité d'adaptation. D'une façon ou d'une autre, les opinions l'affectent peu, seulement les résultats. Elle peut avoir une façon un peu frontale de faire face aux problèmes au premier abord, mais cela lui vient plutôt de son impatience que de sa simplicité d'esprit. On peut au moins lui donner comme qualité qu'elle soit franche et évite de manipuler son entourage, sauf peut-être sur sa véritable nature. La menace de se voir manger la tête si l'on vient à abuser de sa confiance est en général plutôt efficace.

Sans être vraiment égoïste, les problèmes personnels des gens l'affectent bien peu quand ces derniers tentent de la convaincre en se faisant pathétiques. Étrangement, même si elle est d'une nature très sanguine et passionnée dans ses réactions, elle conserve une part très analytiques, voire même détachée quand vient le temps de prendre une décision. À moins qu'il s'agisse d'une question de vie ou de mort, il y a peu qui puisse l'émouvoir à ce niveau. Si ses raisons peuvent parfois être un peu floues et étranges, voire même fabriquées, elle n'agit jamais simplement de façon purement désintéressée, chose qu'elle dénonce comme un mythe que l'on se dit pour se sentir bien. Son sens de la morale se joue principalement sur la relation entre les bénéfices contre les inconvénients, le tout en s'entrant aussi bien elle-même que les autres créatures pensantes dans l'équation. Son esprit libre et léger, quant à lui, lui permet de rebondir sur toutes les situations en semblant toujours aussi pourvue de sens, même si, parfois, il lui arrive de regarder en direction des étoiles avec un air plus grave qu'à son habitude.

HISTORIQUE
Arrivée après un saut désespéré dans le système solaire de la Terre, nom étrange d'ailleurs quand elle est surtout couverte d'eau, et qui portait à confusion d'ailleurs, autant l'appeler Pierre ou Fer en Fusion. Ils avaient vraiment fait chauffer des cerveaux sur la question. Bref, elle n'avait pas beaucoup de temps pour s'en moquer. En arrivant en orbite, Mu' avait pu en apprendre davantage sur cette planète. Apparemment, il s'agissait d'un peuple très guerrier, mais elle n'avait pas exactement d'autre choix que de s'y rendre éventuellement comme son vaisseau ne saurait résister à l'impact d'un autre saut sans réparations, d'autant qu'elle avait bien faillit se tuer se faisant en prenant une destination au hasard. Une autre planète qui n'avait jamais eu de contact officiel auparavant, ce ne serait pas la première fois où elle enfreindrais la loi après tout, et puis on lui forçait la queue cette fois. Usant de ce qu'elle avait pu recevoir comme signaux des habitants de cette planète, elle constitua un corps pour les approcher un peu plus facilement avant d'amorcer sa descente en atmosphère. Descente était un terme peu adapté, Mu' le qualifierait plutôt d'écrasement contrôlé. À peine avait-elle pu trianguler sa position pour se rendre compte qu'elle se trouvait dans l'Ouest américain que des sirènes et des hélicoptères se faisaient déjà entendre de loin. Qui l'eut cru qu'un peuple qui sortait d'une guerre important pour se retrouver dans une autre serait sur les qui-vive pour intercepter des objets inconnus qui tombaient sur leur territoire.

M'Shjwu'Vlya n'était pas assez convaincue en ses capacités de diplomate pour raisonner ces êtres humains, considérant qu'ils ne seraient pas exactement à l'aise à l'idée de se voir parler par un télépathe. Elle préféra essayer de les éviter plutôt en se cachant à l'intérieur de son propre vaisseau. L'idée semblait bonne en théorie sur le coup, mais elle déchanta quand elle fut transportée avec jusqu'à une base militaire. Là, il n'y avait plus exactement d'endroit où se cacher quand ils s'étaient mis à démanteler l'appareil. Elle leur souhaiterait bien bonne chance s'ils n'étaient pas en train de détruire son seul moyen de quitter cette roche. Euh ben le plan de réparer et s'en aller était vite parti en fumée. Qui plus est, ils ne tardèrent pas à la trouver. Son corps humain d'abord, et s'ils étaient déjà nerveux, voir une queue géante rattachée au truc ne les aidaient pas exactement. Avec un peu de doigté, elle parvint au moins à les influencer assez par télépathie pour les calmer ne serait-ce qu'assez pour qu'ils aillent la foutre en prison, ou plutôt en isolement sécurisé en attendant d'en savoir plus.

Il y avait toujours un peu la même routine. Des humains en uniformes qui venaient lui poser des questions, Mu' qui leur racontait ses salades, et l'on répétaient le cycle. Tant qu'ils avaient besoin d'elle, et surtout la craignait un peu, ils ne pouvaient pas vraiment en arriver à lui faire du mal, même s'il suffisait d'utiliser un peu d'empathie pour se rendre compte qu'ils y étaient très doués. Pendant un temps, elle regretterait presque d'être tombée sur cette planète et non le centre d'un trou noir ou d'un soleil, ou tout bonnement dériver dans l'espace profond pendant quelques milliards d'années. Dans tous les cas, son silence et le tournage en bourrique était surtout pour sa survie, parce qu'il était plus qu'évident qu'ils ne souhaitaient que se servir d'elle pour développer des armes pour se donner un avantage dans leurs guerres. Mu' n'était pas exactement désireuse de précipiter leur extinction par des moyens encore plus sophistiqués de s'entretuer, et surtout satisfaire leur curiosité sur sa propre anatomie. Elle faisait bien attention de leur saupoudrer des fausses pistes et des histoires abracadabrante pour les garder assez intéressés pour la garder en vie du moins.

Au moins elle pouvait y trouver moyen de satisfaire un peu sa curiosité sur cette planète du peu qu'elle pouvait en apprendre entre quatre murs. Les mémoires et les pensées des soldats étaient suffisantes en bonne partie au début, ne serait-ce que pour apprendre la base comme leur langage, leurs systèmes de mesure de temps et d'espace. On épuisait vite les sujets par contre avec ces Jarheads. Apparemment ils voulaient se servir de son vaisseau pour leur permettre d'atteindre la lune plus facilement et sans avoir besoin de dépenser roquette après roquette. Normalement, elle serait pour si ce n'était pas dans le but de gagner une guerre totale dans laquelle elle n'avait aucun motif pour intervenir. Ce n'était simplement pas son combat, alors elle préféra garder le silence et laisser ces américains tenter d'en découvrir le fonctionnement par eux-mêmes. Avec de la chance, cette guerre se terminerait avant, ou trop tard pour leur permettre d'en faire un usage significatif, puis ce n'était pas comme s'ils s'étaient faits bien hospitaliers pour lui donner envie. Et parfois, il vaut mieux faire attention à ce que l'on souhaite, car leur guerre dégénéra bien vite, et quand ça arriva, le fait que tout le monde avait un beau gros arsenal nucléaire ne voulait dire qu'elle ne voudrait qu'être que quelque part à l'abri. Heureusement pour elle, son propre vaisseau était à l'intérieur d'un bunker. User de ses propres gardes sur qui elle avait exercé une influence pendant très, très longtemps lui avait bien permise de faire en sorte qu'ils finissent leur côté. Atteignant l'appareil non sans peine, elle usa de la confusion et de la peur qu'elle parsema parmi le complexe pour se faufiler à l'intérieur. Un seul coup d'oeil sur la situation planétaire suffisait pour savoir qu'elle allait devoir se faire confortable dans ce bunker, et attendre que les choses se tassent. On pouvait dire qu'elle avait toujours autant le cul bordé de nouilles, car le support vital était toujours en état de marche, lui laissant le temps de s'y glisser et d'hiberner jusqu'à ce que les taux de radiations atteignent un seuil acceptable dehors, le tout en espérant que ces saloperies d'humains ne la trouvent pas avant.

RÉPUTATION
Froggie
Froggie
Tête parlante

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum