Robots, cannellonis et business

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mar 24 Mai - 21:44

"Oui technologie qui s'enclenche d'un simple bouton sur l'appareil. Ca permet de dévier les balles de 20% de leur trajectoire. N'allez pas croire pas croire que ça arrive à la cheville de ceux qui vienne de Polis, juste que l'inventeur tente d'imité la technologie. Un déflecteur de balle de Polis qui équipe leurs forces spéciales, c'est 60% à ce que j'ai compris. Ce n'est pas un hasard si l'Unité cherche à faire de la lèche à plusieurs de leurs Sénateurs et que ses mêmes Sénateurs sont surveillés par d'autres."

James s'approcha, pris une chaise une table d'à côté pour rejoindre le groupe. Si Meryl s'attendait à le voir analysé la bague, son regard s'attarda quelques instants sur Inès avant de saluer les deux femmes d'un simple hochement de tête suivi de "Mesdames". Enfin, il se pencha sur le bijou.

"Une bague de protection contre le feu, ou tout autres sources de chaleur. Avec ça, on peut facilement passer la main au dessus d'une flamme sans la craindre. Je dirais qu'elle protège de... 30° au dessus de ce que supporterait un corps normal. D'habitude c'est un peu moins, le sortillège a bien été conservé dans un lieu où les fluides sont présents."
"Un peu comme un vin conservé dans une cave à bonne température ?"
"Ce que j'aime avec vous patron. C'est que vous trouvez les parfaits exemples peu importe la situation et qu'en plus, vous ne le faites pas exprès. L'objet peut être vendu à 4 à 5000$ si bien sûr, on s'adresse aux bonne personne. En prenant nos marges de protection pour ce genre de transaction risqué, je dirais qu'il vaut 4000$ pour que l'on rentre dans les frais."
"Oui 4000$ me parait honnête dans ce genre de transaction. Après ça dépends surtout de ce que vous voulez vraiment mettre sur la table et surtout ce que vous désirez exactement."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Mar 24 Mai - 23:33

- Très intéressant. Vous pouvez nous en dire plus ? Taille, poids, résistance ? Et cet appareil nécessite une batterie, je suppose.


Il n'y avait qu'un type qui savait exactement ce que Polis avait en magasin pour se plaindre qu'un appareil capable de dévier les balles de 20% était miteux comparé à Polis. N'importe quel mercenaire, raider ou type se faisant tirer dessus au cours de son boulot donnerait un bras pour un appareil de ce style... Dont Meryl.
Le fameux James daigna montrer sa frimousse après un petit moment d'attente, avec un regard un peu trop long sur Inès... Soit elle lui avait tapé dans l’œil, soit il avait reconnu laquelle des deux était la mage. Plutôt la deuxième option, quoique...
Son estimation de la bague (qui s'avéra être un artefact de protection contre la chaleur) mit vite tout le monde d'accord : ce petit joujou valait 4000 dollars. Inès serait la plus à même de décrire ce que les cannellonis avaient en magasin, mais rien n'empêchait de demander pour les prix pour se faire une idée.



- Parlons prix, justement. A combien feriez-vous un de ces déflecteurs de balles, ainsi qu'un exosquelette avec une méchadendrite ?

Et en ce qui concerne le paiement, Madame est plus au courant des "stocks" que moi. Maître ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Jeu 26 Mai - 21:47

[color:f584=#i]Victor est agacé, ne sachant pas par où commencer la négociation. Les objets magiques ne sont pas sa spécialité avant. Il expliquera que le réflecteur se doit être utilisé avec des cellules énergétiques et que c'est à la base, un bouffe cellule une fois actionné mais qu'avec un tel achat, on n'est plus à cela près une fois que l'on a mis la main dessus.
[/i]
"Avec trois de ses objets équivalents, je ne poserais pas de question de fournir l'exosquelette quitte à souder moi même les renforcements en acier mais la méchadendrite je la lâche contre cette bague et une poignée de 500$ je vous la lâche et je vous l'emballe."

Inès fera expertiser le deux autres bagues. Le mage en passa une au doigt avant de prendre un morceau de poisson pour le poser sur la table. En visant avec la bague, un faisceau bleu finira par le congeler mais insista quelques secondes avant de mettre un coup de couvert dessus pour le briser en deux. L'implant cybernétique de Meryl identifia le fluide libéré comme de glace.

"Une bague offensif, quelques choses proche d'un rayon de glace. Pas de grande autonomie mais au moins les personnes faiblement inactive peuvent l'utiliser. Ca se recharge au bout d'une journée dans un congélateur, sinon dans la région c'est quelques jours en profitant de la fraicheur de la nuit. Je dirais dans les mêmes prix : la première est pratique dans le désert là où la seconde est plus offensive. La troisième c'est... Hmm... Un perturbateur de fluide ? J'en ai déjà vu en collier à Los Angeles mais pas en bague... C'est bien pour les personnes qui ont un potentiel magique qu'ils ne savent pas utiliser : ça nous emmerderait pas mal nous les mages. Je dirais 5000$, je suis sûr qu'elle ferait fureur chez un chasseur de mages qui bosse en solo."
"Tu es gentil de James mais on ne revend pas des objets magiques aussi facilement que du matériel de guerre."
"Les deux premières je ne dis pas mais celle ci on peut facilement trouvé preneur à Vegas ou Los Angeles.

Victor soupira, il va devoir totalement revoir sa politique.

"Je vous fais le réflecteur contre l'une des deux premières bagues. Contre le tout je vous fais équiper votre exosquelette pour qu'il soit équipé et prêt pour la guerre mais sans le réflecteur dessus. Maintenant si on parlait un peu plus de nos accords futurs. Je ne peux pas adapté mon stocks et les services qui vont avec du jour au lendemain. Si j'avais prévu de vous doublez, je ne dirais pas mais ça c'est contre ma religion et croyez moi, ce n'est pourtant pas l'envi qui me manque."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Ven 27 Mai - 2:41

Et merde. Dealer avec les objets magiques serait bien plus dur que prévu au final. Victor semble ne vraiment pas être jouasse à l'idée d'être payé en artefacts, sans doute parce que même si son mage annonçait des prix plus qu'alléchants, les revendre ne serait pas une mince affaire... L'expertise de James ne changeait rien au fait que ce pauvre Victor avait une opportunité de faire du profit, mais il devrait se casser le cul à faire jouer tout son réseau pour trouver son acheteur, qui se cantonnerait aux Néo-Arcane ou au rare mage en solo assez friqué pour s'acheter ces bagues.


- A vous de voir, Maître. Le déflecteur me serait utile pour moi, mais l'exosquelette pourrait remplacer plus ou moins les golems si nous ne pouvons pas en créer plus pour le moment.

Quand à nos accords futurs... Même si vous n'êtes pas spécialisé en armes, la technologie de l'Unité ou calquée sur celle de Polis peut toujours s'avérer utile. Vous avez parlé d'outillage, tout à l'heure. Qu'avez-vous en magasin excepté les exosquelettes, les mines-mortiers et les déflecteurs ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Dim 29 Mai - 12:30

Inès exposa son point de vue, réfléchissant à par moment à voix haute.

"La création d'un golem prend environ 3 à 4 années à se modeler et je compte un petit 6 mois pour réunir les pièces à l'intérieur et de lui introduire les ordres. Je dirais que Luca est capable de le faire en deux ans mais c'est un peu comme on dirait sa spécialité et son passe-temps. Pour le moment il se concentre surtout à remettre en état ceux de la ville et je pense qu'il a de quoi faire. Je dirais que l'on peut en avoir une quinzaine dans les mois qui suivent, dont la moitié était chargé pour la protection du Doge à l'époque. Les exosquelettes on peut s'en passer mais il faut prévoir à moyen terme."

Elle s'adressa à Victor.

"On va prendre le détecteur et j'imagine que vous pouvez nous faire un cadeau de quelques batteries-"
"Cellule énergétique."
"-Cellules énergétique pour l'appareil comme geste commerciale pour nos futurs accords ? Vous pouvez d'hors et déjà commencer à nous réserver plusieurs de ses modèles d'exosquelettes."
"Je ne peux pas refuser une telle offre venant d'une femme telle que vous."

C'est peu être dit d'un ton amical mais le Victor il est en train de lui faire du "rentre-dedans" si on devait trouver le bon terme.

"Oui, c'est possible d'avoir du matériel de communication à longue distance avec l'antenne parabole qui va avec. Je n'ai pas ce matériel dans l'entrepôt mais je peux vous avoir ça dans les deux jours qui suivent sans aucun problème. J'ai aussi des oreillettes de communications, talkie-walkie, matériel de détection mais aussi matériel anti-intrusion à vous proposez. Quand aux outillages, ça peut être du matériel de construction... car n'oublions pas je suis un honnête commerçant ici."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Dim 29 Mai - 20:52

Ah, les mages avaient encore des golems en magasin, et Luca était l'expert en la matière. Retaper les golems prendrait certes beaucoup de temps, mais si la ville se peuplait et qu'une petite milice avait le temps de se former pour compléter les défenses magiques, seul un gros assaut risquait de la mettre en danger. Un déflecteur de balles pour la route et quelques exosquelettes réservés, tout va bien ! Et une petite passe pour Inès au passage. Si elle se disait que sa robe la rendait moche, elle devait avoir conscience que ce n'était pas le cas. Ou l'inverse, allez savoir... Dans tous les cas, il y en à une qui saurait faire bon usage du gadget.
Et la discussion continuait, avec Victor qui mettait direct sur la table ce à quoi Meryl pensait.



- Vous lisez dans mon esprit, je pensais justement aussi à des équipements de communication. Qu'avez-vous en magasin pour la production électrique, sinon ? Nous avons quelques groupes électrogènes, mais une solution alternative à l'essence nous intéresserait.

Votre matériel anti-intrusion aussi, tiens. De quoi parlons-nous ? Caméras, détecteurs de mouvement ?



Tout ce matos sans une goutte de jus pour l'alimenter ne servait à rien. Les groupes électrogènes de Takixa ne serviraient à rien sans électricité en plus de sucer du carburant. Victor n'allait sans doute pas sortir un générateur solaire ou géothermique de son chapeau, mais sait-on jamais...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mer 1 Juin - 20:32

L'homme qui s'est tût jusque là prendra la parole.

"Euh au fait patron ? On les a les caméras ?"
"Maintenant que tu le dis j'ai un doute... J'avais bien des caméras de producteur que l'on a eu d'un studio proche d'Hollywood mais ça ce n'est pas vraiment la même chose et on les a vendu à un certain Jean Lou il y a des années mais des caméras de surveillance..."
"Oui justement patron, je crois que ça n'a pas été la meilleure de vos idées."
"Il payait bien."
"Pas pour se retrouver avec ses "œuvres d'art" avec comme couverture deux paires de couilles à côté du Daily Atomic quand je te l'achetais."
"Attends... Ne me dis pas que c'est pour ça que tu envois ton neveu depuis ?"
"Mon neveu est un sale petit con et mon frère à un gros connard. Si j'apprends qu'il préfère se faire ramoné le cul je serais le premier à rigoler et ça vaut largement la pièce que je lui file à chaque fois."

Victor changea de conversation. Les conversations personnelles ne regardent pas leur client, surtout quand les dites conversations sont débiles. Il sortit un calepin de sa poche intérieur pour commencer à noter. Au moins on ne peut pas lui reprocher de ne pas connaître ses hommes !

"Donc caméras de surveillance avec l'unité de surveillance qui va avec... Je vais essayer de voir pour ça mais ça ne devrait pas être compliqué à trouver : le matériel de surveillance déjà utiliser, remis au goût du jour et certifié qu'ils fonctionnent, je devrais vous avoir ça dans les trois semaines jours."

Il posa son stylo.

"Le matériel anti intrusion c'est surtout pour les opérations spéciales : le genre de mine que l'on colle à un mur et la personne qui passe se retrouve électrifié. Ca intéresse plus de monde qu'un système d'alarme qui néccessite souvent quelqu'un à surveiller. Comme les caméras par exemple. Mais oui, je peux avoir ça auprès de Polis assez facilement. C'est le genre de technologie qu'ils refilent, certes assez cher mais qu'ils troquent assez facilement."

Victor joua avec son stylo, en fixant ses deux interlocuteurs.

"Ca ne me regarde peu être pas et vous n'êtes pas obligé de me le dire que je ne m'en vexerais pas mais tout ce matériel c'est pourquoi exactement ? Si vous êtes capable de fournir des objets magiques recherchés, je crois que le mieux serait d'en venir au fait sinon je pense que je peux réservé une table pour le repas de ce soir car on n'en a jusqu'à ce soir."


Dernière édition par Obscurité le Ven 3 Juin - 1:14, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Ven 3 Juin - 0:31

Euh, quoi ? Victor avait des caméras de cinéma ? Et il les avait vendu à un certain Jean-Lou, qui visiblement les utilisait pour faire du cinéma pour une audience... Particulière. Et le neveu d'un des gars à la solde de Victor semblait apprécier ce genre de cinéma... Super détail, mais pas le genre de chose qu'on voulait entendre de la bouche d'un futur partenaire commercial potentiel. Quoique, vu la quantité de cocaïne et de whisky que devaient descendre les cadres supérieurs avant-guerre, il devait se passer des choses marrantes pendant les conseils d'administration...

Pas gêné pour deux sous par la tournure qu'avait pris la conversation, Victor repartit dans le business comme si de rien n'était. Ainsi, il avait des caméras de surveillance à vendre ; il mettrait certes longtemps à se les procurer, mais ce serait déjà une sécurité un cran au-dessus de la moyenne du Wasteland. Et avec ça, bon courage pour se balader dans les points névralgiques de la ville sans se faire gauler. Et son système anti-intrusion était en gros une mine Taser. Pas super utile pour une surveillance au quotidien, mais s'il y avait encore des gorilles en liberté, cela pourrait servir à condamner les zones non-habitables le temps de faire une opération de nettoyage.

Puis vint la grande question : pourquoi tout ce matos était-il nécessaire ?, Autant y aller franco...



- Pour une ville. Mes employeurs ont "excavé" une ville du désert. Nous voulons la repeupler. Et surtout, la sécuriser autant que possible.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Dim 5 Juin - 3:12

Le mage à la table garda le silence quelques temps et à juger le regard qu'il jettera à Victor, Meryl a l'impression qu'il regrettait un moment de ne pas être dans la salle voisine à s'adresser à son patron par l'oreillette pour plus de confidentialité. Il se lança malgré tout.

"Une ville ? C'est si gros que ça ?"

Ce "con" de mage (même si il n'en ait pas un de con) semble avoir une idée de quoi Meryl parle. Après tout il suit il est comme tout le monde : en tant que mage il suit l'actualité que seul les mages trouvent digne d'intérêt à suivre et même si il ne peut pas être au courant de tout, c'est parfois suffisant pourpiquer à vif la curiosité. Par contre le second homme, celui où il incite son neveu à acheter du "Made in Jean Lou", se leva pour diriger vers le barman. Meryl n'en entendra pas la conversation mais en devinera le contenu en le voyant se diriger vers la pièce d'à côté après avoir compter le nombre de personne à la table. Ceci fait, il sortira de l'auberge.

Le reste de la conversation se déroula avec le matériel qu'il devait trouver, proposant plusieurs améliorations au exo-squlette. C'est au moment où Victor comptait écouter les dires en matériel de construction pour les éventuelles réparations qu'Inès a sous entendu que le barman leur dira de passer à la pièce d'à côté. L'odeur de la pièce émet un parfum de porc rôti, ou du moins c'est ce que pensa Meryl qui est incapable de sentir la moindre odeur en voyant le morceau de gigot dans le plat au milieu de la table. Au moins pour les gros partenariats le pseudo russkof sait comment s'y prendre quand il s'agit de négocier avec la clientèle en la carressant dans le sens du poil. Malgré que le groupe de 4 personnes se dirigea vers la pièce, James a réussi à prendre à part Victor une dizaine de secondes pour lui parler à voix basse, le mage ayant attendu patiemment pour prendre son patron à part. Meryl en a la certitude, le mage a un doute avec cette affaire de la Néo Arcane. Par contre il ignorait qu'il s'agissait carrément d'une ville, n'ayant entendu que des brides des rumeurs qui circulaient.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Lun 6 Juin - 23:39

- C'est si gros que ça. Nous n'avons pas encore pu faire un inventaire définitif, mais je peux vous dire que vous n'avez là qu'une avant-première de ce qui est disponible.

Et ne vous inquiétez pas d'un éventuel pillage. Le groupe de mercenaires qui excavait la ville et les forces aériennes de l'Unité ont appris a la dure que ce n'était pas une bonne idée.



Façon simple de dire "N'essaye pas de jouer la prise de force". Romancée et un peu abusée certes, mais réussir à abattre un avion de combat n'était pas donné au premier clampin venu. Le fait que les hommes de Victor s'agitaient un peu à se mettre à papoter. Le mage du russe avait probablement du savoir (comment, allez savoir, Takixa avait peut-être une page Facebook active) à quoi Meryl avait fait référence ; d'ici à ce que le trafiquant se dise qu'il puisse rafler la mise juste en mettant un flingue sur la tempe de ses clientes pour leur demander les coordonnées de la ville, il n'y avait pas des kilomètres. Lui faire comprendre que même avec le peu d'occupants et de défenses, Takixa avait biflé l'Unité lui refroidirait son éventuelle ardeur. De quoi amplement converser pendant le dîner...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mer 8 Juin - 21:47

Le russe rigola d'une voix grave en s'asseyant là où le mage restait pensif.

"Je me demandais pourquoi l'Unité remuait terre et ciel ses derniers jours. C'est sûr que si ils ont perdu un hélicoptère et un avion, ils ont de quoi faire un peu la gueule. Je ne sais pas si c'est une bonne chose mais merci de m'avoir prévenu là dessus, je prendrais les mesures nécessaires concernant ce petit désagrément."

Le diner se passa dans le calme, l'homme qui était sorti auparavant finissant par revenir pour proposer à Meryl et Inès une liste des personnes spécialisés dans chacun de leurs domaines, avec un listing de plusieurs compagnies de mercenaires si jamais les choses devaient partir en sucette face à l'Unité ou même la néo Arcane. Inès restait pensif un instant.


"Vous comprenez que ses décisions ne concernent pas que moi et que je dois en parler à mes collègues ? Le mieux serait que j'y réfléchisse cette nuit. La nuit porte conseil comme on dit si bien."
"Vous pouvez réservez une chambre ici même. Il suffit demandé une suite avec clef si vous voulez "communiquer" tranquillement avec vos amis. Les invités surprises n'ont jamais été un réel problème par ici : les Barius n'ont jamais aimé les curieux dans leur établissement."

Il finit le reste de son assiette avec un morceau de pain.

"Vous voulez que l'on vous livre ça pour quand ? Je peux commencer les chargements ce soir pour plus de discrétion. J'arrose peu être Lee pour qu'il ferme les yeux mais je ne veux pas qu'il sache que deux camions seront prêt à partir au levée du jour."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Sam 11 Juin - 5:02

Victor rigola plus qu'autre chose en apprenant le résultat de la courte confrontation Unité/Takixa. Lui qui semblait chercher pourquoi l'Unité était toute agitée ces temps-ci, il avait la réponse. Peut-être pas celle à laquelle il s'attendait, mais il l'avait. Et surtout, la moindre arrière-pensée qu'il avait pour une potentielle prise de contrôle violente de Takixa devait s'être fait sommairement remiser au placard en apprenant que les 4 clampins et Meryl avaient détruit un avion de combat...

Le vrai bonus de la conversation allait cependant arriver un peu plus tard : un petit Who's Who du Wasteland, avec les noms de plusieurs groupes de flingues à embaucher et de spécialistes en tout genre. Les mages allaient se sentir en terrain connu avec ça, les cités-états italiennes de la Renaissance semblant incapables d'avoir leur propre armée, quoi qu'en dise Machiavel. Avec le Wasteland, cela devait être la meilleure époque possible pour un mercenaire : du boulot partout et payé une petite fortune...
Inès voulait, bien sûr, en parler avec les autres mages avant de prendre la moindre décision, ce à quoi Victor répliqua qu'ils pourraient s'isoler pour leur petite conférence téléphonique par magie. Ce qui laisserait à Meryl le temps de potasser cette liste et voir s'il y avait des prestataires connus dans le lot.



- Le plus tôt sera le mieux. La ville se trouve au sud, pas loin de Tijuana. Nous vous donnerons les coordonnées exactes... Même si vous ne devriez pas avoir de mal à trouver.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mer 15 Juin - 22:13

Victor resta à table, profitant du lieu plus discret pour faire la suite de la réunion avec ses quelques hommes, se contentant de pousser les assiettes pour très certainement déplier une carte des Etats-Unis par la suite. Le reste ne regarde ni Meryl ni Inès tant qu'il ne s'agit pas de leur faire un gamin dans le dos.

Inès se débrouillera avec le propriétaire pour le régler alors que Meryl recevra la clé de la chambre 4 à l'étage. Elle prendra le pas une vingtaine de secondes, l'attendant dans les escaliers en gardant un oeil dessus. Les deux femmes arriveront à une chambre pointant sur le Sud avec deux lits et un vieux canapé poussiéreux en guise de meubles pour poser les bagages. La chambre est assez petite mais la femme du patron semble avoir un minimum de goût pour la rendre un minimum accueillante. C'est bien loin des vieux matelas tâché d'urine voir si plus affinité que l'on trouve un peu partout dans le Wasteland.

Alors que l'androïde ferma la porte à clé et se contenta de tirer le rideau de l'unique fenêtre, se contentant de rester près de celle-ci et faire le guet, la mage se contenta de sortir les divers ingrédients récupéré au préalable, formant un cercle avec après avoir poser le miroir au centre. Puis sans prévenir, elle s'empara de sa gourde d'eau pour en vider une partie sur le dit miroir avant que la poudre ne se mettent à se liquéfier à son tour après quelques formules dans une langue inconnue.


"C'est Inès."

La sorcière fronça les sourcils.

"C'est Inès, si il y a bien un endroit que je sais qu'il y a un miroir sur pied enchanté, c'est bien dans ton laboratoire."

Piquée par la curiosité, Meryl ne tarda pas à faire le tour de la scène, voyant à travers ce petit miroir rien d'autres que l'ombre. Même si la scène est assez petite à travers cette objet, elle verra Marco, le mage qu'elle a vu avant de partir retirer un drap.

"Sache ma chère Inès, avec cette ville inhabité, ce n'est pas ce genre d'objet qui manque et tu sais très bien que nos collègues en ont chacun un dans leur chambre."
"Oui mais toi je sais que tu ne quittes presque jamais ton laboratoire."

Etrangement, le mage ne releva pas la remarque, se contentant d'un bref signe de tête lorsqu'il repéra Meryl à travers, très certainement son miroir.

"Je ne vais pas m'attarder sur ta santé, il semblerait que tu ais passé une sale journée. J'imagine que le temps du maintien du sort est limité alors je ne me contenterais que de l'essentiel. J'écoute votre rapport ?"

Il semble s'adresser à Meryl en même temps, d'où le "vous".

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Mer 22 Juin - 1:54

Fin de la conversation pour le moment. Victor et ses sbires décidèrent d'étudier la carte de la région dans leur coin pour voir comment rallier Takixa, une tâche qui visiblement était réservée aux gens équipés de pénis, car Inès et Meryl semblaient exclues. Qu'à cela ne tienne, les dames pourraient s'isoler pour contacter le reste des mages tandis que les trafiquants faisaient leur petit plan de route. Une clé de chambre acquise par Meryl plus tard...

Chambre toute simple cela dit en passant. Deux lits, un canapé, une fenêtre à rideau et une décoration basique. Nul doute que c'était mieux qu'une couchette et un hublot, comme la majorité des habitants de la ville devaient sans doute se contenter. Mais la décoration importait peu pour ce qui était prévu. A peine le rideau tiré qu'Inès, un rituel chelou plus tard, avait transformé son miroir en terminal Skype version magique. Avec Marco au bout du fil, qui demandait un rapport. Okay.



- Excepté un "contretemps", nous avons pu nous mettre en contact avec un trafiquant local sur les conseils de Mitch. L'homme ne peut pas vraiment nous aider pour tout ce qui est armement, mais nous avons pu passer commande de pas mal d'équipements qui pourront nous aider pour la reconstruction et la remise en état de la ville, ainsi qu'une liste de personnels et mercenaires qui pourront s'avérer utiles.


Restait juste à espérer que le dit "contretemps" ne retombe pas sur Meryl.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Dim 26 Juin - 21:54

Marco semblait assez songeur devant les dires de l'androïde mais ne s'attarda à trop réfléchir si, selon ses dires, le sort n'était que temporaire.

"Les contacts et les "amis" sont comme une assurance-vie dans ce monde selon les propos de Mitch, même si je n'arrive pas encore à saisir tous ses termes. L'équipement pour réparer la cité n'est pas un mal, loin de là et comme vous avez une liste de mercenaires, si les évènements devaient déparer ont aurait une petite armée sur pieds vu le "trésor de guerre" sur lequel on est assis."
"Ca ne change pas trop de l'époque où on vient."
"Mitch nous a aussi expliqué un peu sur l'armement moderne de l'Unité Humaine et on en est arrivé que rester dans le ciel est un coup à "se faire descendre par un missile bien placé" si je devais réutiliser les termes si jamais ils découvrent la position avec l'un de leur "radar". Je n'ai pas encore trop compris le fonctionnement de la technologie moderne mais autant éviter de prendre des risques inutiles. La ville part en direction d'un petit lac un peu perdu dans l'Utah, on prendra la décision une fois sur place mais il faut savoir qu'une fois posé, il y a peu de chance que l'on arrive à la faire décoller en un seul morceau un jour. Takixa a mal digéré sa chute et le fait d'avoir percé une cavité rocheuse n'a rien arrangé."

Il commença à déplier ce qui semblait être une carte.

"C'est à une cinquantaine de kilomètres à l'Est de Provo mais on vous tiendra au courant si oui ou non on la pose. Avec votre mission, ça ne change rien : Le téléporteur est encore fonctionnel vu la distance et mieux, le lieu utilise le même dispositif que Takixa si jamais vous réactivez l'appareil magique, sans parler que les golems de guerre sur place doivent être encore fonctionnel puisque lui est bien caché et n'a pas connu de chute. Inès connait l'endroit."

Un silence de quelques secondes, comme si il avait dit l'essentiel de son côté. Comme le sort semble continuer, il demanda si il y avait autres choses à dire.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Lun 27 Juin - 0:06

Marco semblait approuver le fait d'avoir pu récupérer de quoi retaper la ville et assurer sa sécurité. Du propre aveu d'Inès, c'était comme à l'époque : arroser une petite mais expérimentée bande de mercenaires pour faire le sale boulot. Meryl voyait cela comme une solution temporaire en attendant de pouvoir former une vraie armée de métier (on est jamais aussi bien servi que par soi-même et pas à long terme par des gens qui pensent avec le porte-monnaie, comme le disait Machiavel), mais tant qu'ils n'étaient qu'une poignée en ville, il faudrait faire avec les moyens du bord.

La menace de l'Unité n'était toujours pas écartée, cependant. Mitch restait persuadé que ce serait des Tomahawk au menu si les radars de l'Unité repéraient la ville, du coup, les mages avaient pris la décision de la déplacer. Vers "un petit lac un peu perdu" près de Provo, en Utah. Une minute... Provo était à quelques dizaines de kilomètres de Salt Lake City. Il paraissait difficile de croire que les mormons étaient encore vivants, mais dans le pire des cas, il pouvait y avoir un net bénéfice à se faire en fouillant la ville, mais une petite reconnaissance ne ferait pas de mal. Si les choses se faisaient... A entendre Marco, vu les dégâts qu'avait pris Takixa, il y avait très peu de chances que la ville redécolle un jour si jamais elle se posait. Pas une décision à prendre à la légère, donc. Et l'ordre du jour arriva : réactiver ce second téléporteur. Sauf que lui avait des golems pour le garder, donc peu de risques qu'il soit compromis.



- Compris. Nous devrions planifier notre prochain mouvement à notre retour. Je propose d'aller voir dans quel état est Salt Lake City après. La plus grande ville d'Utah peut nous fournir des ressources, voire un allié selon qui y réside encore. L'Utah n'est pas très visité par les Californiens de nos jours, du coup, impossible de dire ce qui s'y trouve.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mar 5 Juil - 15:20

"C'est surtout que les trajets sont encore moins calme qu'à l'époque coloniale qui fait que les curieux ne s'intéressent pas à la région. J'ai l'impression que l'on s'est chopper une colonie de créatures volantes à force d'être en altitude."
"Comment ça ?"
"On gère de notre côté mais fautes d'hommes, on s'est contenté de bloqué le quartier des artisans en attendant et de piéger les rares passages où ça pourrait passer. Tout ce que je sais, c'est que pour le moment ça a passé à travers nos scrutations magiques parce que l'on ne sait pas ce que l'on cherche exactement. Dès que l'on a réorganisé nos stocks d'ingrédients, on enverra des invocations pour y voir plus clair. Mais pour le moment chacun ses problèmes."

Inès regarda quelques instants la quantité d'ingrédient partir en fumée, signe qu'il n'y en avait plus pour longtemps.

"Bien, je te recontacterais dès que l'on sera sur le lieu."
"Et pourquoi moi ma-"

Meryl est certaine qu'elle l'a fait exprès, pour qu'il ne puisse pas terminé sa phrase. Elle récupéra le peu de poudre qui restait avant de se mettre au lit. Quand à Meryl, c'est seulement un repos d'une heure le temps de remettre en ordre ses données informatiques et une semi veille pour économiser ses batteries, se contentant de rester près de la fenêtre pour faire son rôle de chien de garde.

La nuit en elle même, pas grand chose à en dire si ce ne sont que deux poivrots qui se sont perdu dans la rue, hurlant au lieu de parler. La scène ne dura que quelques minutes, pas de quoi agacé même le propriétaire. Meryl verra aussi partir les deux hommes de Victor vers 2 heures du matin.

Rien d'autres à signer si ce n'est que vers 7 heures, elle verra arrivé l'un de ses hommes en courant, mettant sur ses gardes quelques temps Meryl. Dans le hall en bas, une discussion assez forte a lieu mais Meryl n'entendant pas la conversation si ce n'est un "démerdes-toi et braque un autre camion si il le faut". Libre à elle de réveillé Inès mais quelques pas lourds suivi de plusieurs marmonnements "merde" répétitif, signe que c'est soit une urgence, soit l'embuscade le plus mauvais du monde. Attrapant son arme, on ne tarda pas à toquer à la porte, même si le terme "bourriner" conviendrait mieux dans ce cas.


"C'est Victor. Je viens d'apprendre qu'il y a une "alerte radiation" qui va être annoncé d'ici quelques minutes."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Sam 9 Juil - 13:50

- Des... Créatures volantes ?


Taxika avait buté dans le tournage d'un film d'Hitchcock ou dans la cachette de la sorcière d'Oz ou quoi ? En quoi des créatures volantes pouvaient être un problème au point que les mages aient du barricader un quartier de la ville ? Avec la poisse du jour, les chances qu'ils soient juste tombés sur un groupe d'oies mutantes en migration étaient faibles... La communication coupa après que le sort ne fasse plus effet, faute aux ingrédients usés, même si Inès semblait avoir volontairement fait durer le plaisir pour couper Marco en pleine phrase. Décidément...

Pendant qu'Inès dormait et Meryl profitait d'une optimisation système bien méritée et remplissait ses chargeurs (tâche d'ailleurs bien peu pratique avec juste les doigts), rien ne se passa. Jusqu'au petit matin où, à la fenêtre, Meryl vit les gars de Victor en panique totale. Que pouvait-il bien se passer pour que tout ce beau monde se mette à courir et à gueuler dans tous les sens ? La réponse arriva à la porte de la part de Victor. Les radiations montaient de niveau, visiblement assez brutalement pour provoquer une petite panique. Oh putain de merde.



- INÈS ! Réveillez-vous de suite, on à un problème. Un très gros.


Rangeant le Beretta à sa ceinture,m Meryl ouvrit la porte devant un Victor visiblement tout paniqué. On ne devait décidément par parler de quelques microsieverts pour qu'il aie l'air aussi paniqué.


- Alerte grave à quel point ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mar 12 Juil - 18:12

Inès a assez mal dormi et pour cause, même si le Stimpack a grandement aidé, elle a dû avoir un mal de crâne cette nuit. La nuit a tout de même été réparatrice pour elle malgré un sommeil assez agité. Un sommeil qui sera interrompu à 7 heures alors qu'il aurait pu durer une heure, voir de plus. En ouvrant, c'est un Victor peu coiffé à défaut d'avoir eu le temps de réajuster ses vêtements. Au moment où l'androïde lui demanda si c'est grave, il lui montra carrément un compteur geiger en le sortant de sa poche.

Victor Rovlenski:

"Juge par toi même, c'est passé de 35 mSv à 200 mSv il n'y a même pas une heure. Dites à votre patronne que l'affaire est toujours d'actualité, que je prends le matériel demandé prioritairement et que je rejoins ma zone de stockage à Los Angeles, quartier Fullertone pas loin d'un centre commercial rasé."

Inès rejoindra assez vite la conversation, même si elle semble avoir un peu la gueule dans le cul.

"On m'a fait un peu expliqué ce que c'était Meryl, juste que les mesures je ne suis pas à jour. J'imagine que si vous évacuez, ça doit être grave."
"J'imagine que vous avez un moyen de transport ? Mes hommes sont en train de charger pendant qu'un autre négocie un autre camion pour prendre le plus possible de cargaison mais je pense que l'on sera parti avant midi."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Mer 13 Juil - 22:21

- Deux cents microsieverts ?!?


Holy zucchini. C'était juste deux fois la dose minimum prouvée pour commencer à choper des cancers. Toute la population de Port-Poussière était bonne pour une chimiothérapie si elle ne caltait pas là maintenant tout de suite... Et cela incluait Inès.
Toujours marchand dans l'âme, Victor proposa d'amener le matériel à Takixa malgré la situation. Professionnalisme oblige.



- Changement de plan pour la livraison, maintenant qu'on en parle. Le site de livraison est à Provo, en Utah. Je viendrai à L.A. vous dire ce qu'il en est moi-même s'il le faut.


Inès, encore pas tout à fait sortie du coltard, arriva juste pour dire qu'elle savait que beaucoup de radiations = grosse daube, même si elle ne panait rien aux mesures. Victor en profita pour demander si les dames avaient de quoi se bouger (histoire éventuellement de rajouter un véhicule à la facture), mais ça, Inès pourrait dire si elles s'étaient fait gauler leur 4x4 ou non. Dans tous les cas, Meryl comptait mettre le cap sur le téléporteur aussi vite que possible.


- On à normalement ce qu'il faut. Maître, la voiture a-t-elle bougé ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Ven 15 Juil - 20:08

L'appareil affiche 180 mais sur le reste, il ne semble pas avoir abuser de la vérité. Après, Meryl sait que la médecine et les radiations, il y a eu une sacrée avancées médicale mais sans s'y connaître en économie, elle a l'impression que le prix des Rad-X et des Rad-away vont exploser au même moment que l'annonce. A Los Angeles, elle connait le prochain achat à faire pour Inès si elle veut éviter de se choper une diarrhée pour les prochaines semaines. Un devrait suffire si le groupe ne s'éternise pas ici.

Inès fera un signe négatif de la tête.

"Non mais comme les gens vont partir dans tous les sens, le mieux serait de ne pas s'éterniser ici pour éviter que l'on ne se la fasse pas voler. De toute façon tu as fait en sorte qu'elle ne démarre pas non ?"

Oui Meryl a toucher à la batterie pour que le premier gogo ne la prenne pas et non ce n'est pas une solution miracle mais tout simplement temporaire.

"Bien, on fait comme ça. Excusez-moi mais je pense que j'ai à faire. Déjà que je perds suffisamment gros avec cette alerte."

Victor leur faussera compagnie assez rapidement. En expliquant les projets, l'idée de passer par le téléporteur ne semblait pas mauvaise : si l'unité faisait des fouilles, les fouilles ont dû être abandonnée au moment où l'état major a annoncé l'évacuation de leur Q.G. Prenant leurs clics et leurs clacs, Inès et Meryl sortiront assez rapidement du motel pour se mettre en route, croisant beaucoup de réfugié et se mêlant entre eux avant de quitter la route. Le problème, Meryl ne passa pas inaperçu avec les bidons et ne verra pas plusieurs individus lorgner dans leurs directions, son regard étant fixé par ça :

Véhicules des 3D:





Par contre les coups qu'a reçu Inès la veille semble l'avoir rendu plus prudente puisque pendant la marche, elle changea net de conversation en disant avoir entendu parler de "bidon" de la part des quatre individus à une vingtaine de mètres derrière eux derrière un couple faisant tirer une charrue par un cheval en fin de vie qui ne tiendra certainement pas tout le voyage. L'équipement ? Une carabine artisanale, un fusil de chasse, un revolver Anaconda avec une crosse en ivoire bien voyante et enfin une carabine M1. Les hommes parlent du voyage comme si de rien n'était, ressemble à des personnes lambdas mais sont comme beaucoup de monde pendant l'évacuation, peuvent être des opportunistes.

Normalement, les femmes devront quitter la route d'ici cinq petit minutes pour rejoindre le véhicule après un quart d'heure de marche.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Dim 17 Juil - 22:23

Victor ne racontait pas de conneries. Certes, on était pas à 200 mSv, mais la différence était moindre. Si Inès ne voulait pas découvrir les joies du cancer, mieux valait se tirer pronto rapido. Et plus le temps d'acheter des médicaments anti-radiation ; si Inès ne voulait pas attendre que son organisme purge la radiation lui-même, il faudrait faire un crochet par Los Angeles pour acheter du RadAway.
En parlant d'Inès, Meryl avait en effet bidouillé la voiture pour ne pas se la faire voler par le premier clampin venu qui savait bidouiller les fils. Précautions.

Victor finit la conversation en confirmant que tout le monde se retrouverait à LA pour finaliser le deal avant de filer aussi sec s'occuper de ses affaires. Bon, eh ben il ne restait qu'à attraper le 4x4 et filer aussi sec... Quand Meryl apecut certains survivants fuir avec un Monster Truck et une Trabant tunée. What. The. Fuck.

Cette scène fut si irréelle (et possiblement liée à ces trois marins borderline autistes) que ce fut Inès qui dut faire remarquer à Meryl qu'un groupe de fuyards armés accompagné d'une charrette tirée par un vieux canasson les suivait. Nul doute que voir quelqu'un se balader avec un jerrycan d'essence accroché à son sac attirerait les convoitises. Même si leur équipement n'avait rien de transcendant, à 4 contre 2, les chiffres étaient de leur côté. Meryl jugea bon de prendre son M4 en main pour la suite des évènements, des fois qu'une balle parte.



- Préparez un sort au cas où, j'ai un mauvais pressentiment.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mar 26 Juil - 23:06

Le duo commence à prendre une avance, avant de devoir sortir logiquement de la route, en tentant de les distancer. Si Meryl les distance, sa patronne en revanche se traine. Le bon côté ? Si il rattrape Inès, avec un bon 50 mètres de retard, pour des mercenaires ils n'ont pas l'air d'être bien sportif concernant les randonnées. Inès devra anticiper cet imprévu, faisant signe à Meryl d'agir lorsqu'elle regardera dans sa direction. Se retournant rapidement, elle posa les mains contre le sol pour déformer le sol, ainsi créer une barrière de terre certes pas très épaisse mais suffisante pour pouvoir créer une couverture pour elle. Pour Meryl, c'est une chance, elle perd quelques temps de vue les quatre hommes en sachant leur position, malgré qu'elle soit à 70 mètres. Quand aux quatre hommes, ils sont surpris non pas par l'attaque mais d'avoir à faire à une mage car il n'y a pas de coup de feu pour le moment : ils dégainent très certainement et vu l'équipement, seul celui au révolver est vraiment en mesure de riposter dans les secondes qui suivront.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Jeu 28 Juil - 0:55

Inès ne pouvait malheureusement pas marcher aussi vite que Meryl, mais le gang des voleurs d'essence ne paraissait pas vraiment doué non plus pour les poursuites vu à quel point ils larvaient derrière. Inès utilisa cependant cette lenteur à son avantage pour ériger une barrière de terre pour couper la route des bandits. Pas génial, mais cela laisserait amplement le temps aux dames de préparer la suite des opérations.

Premier réflexe pour Meryl : se débarrasser du bidon. Même si ces types étaient peu expérimentés, il suffisait d'une balle perdue pour réduire Meryl en toast. Et pour être extra-sure, elle ira jusqu'à le lancer aussi loin que possible derrière elle ; quitte à ce qu'il pète, que ce soit loin. En attendant, M4 en main,s le premier qui passerait de l'autre côté de la barrière prendrait une balle. Qui sait, avec leur organisation en carton, cela suffirait peut-être à les décourager.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Lun 22 Aoû - 15:44

Meryl était fin prête à viser. L'organisation en face n'est pas spécialement mauvaise, juste qu'ils n'ont pas vraiment prévu d'avoir à faire à un mage. Ils se sont séparé et l'homme au révolver aura juste le temps de tirer. Si Meryl n'avait pas fait ce pas sur le côté pour prendre de l'élan en lançant son bidon, elle aurait été toucher, ce geste l'aura seulement déséquilibré, ce qui ne l'empêchera pas de lui coller une pruneau à l'épaule gauche. Il a peu être une armure en cuir qui amortira la chose mais ça le fera quand même chuter en le blessant. Les autres sont séparé et vise Meryl en priorité, la mage étant sous couverture et ne se montrera pas. Ils ripostent, Meryl se mettra automatiquement à couvert que partiellement près d'un malheureux rocher qui trainait par là. Il n'y a pas mieux dans les environs.

Inès, de son côté a sorti ses éventails et vient de créer un souffle d'air autour d'elle, une mini tournade se formant devant elle après avoir explosé un monticule de rocher pour pouvoir y prendre des débris et en faire des pseudo shrapnels. C'est un sort en deux temps, il vient d'être créer mais pas encore lancé sur ses adversaires. En quelques sortes c'est une attaque de zone envoyé au piffomètres qui fera très bien son boulot. C'est peu être quelques choses qui n'aurait pas suffit contre la monstruosité croisé dans le désert mais contre des humains protégés faiblement, si ils ne font pas quelques choses rapidement contre elle, Meryl à la certitude que c'est des morceaux d'humains qu'il risque de rester. Inès est peu être ce qu'elle mais elle n'en reste pas moins une mage dangereuse qui devait avoir sa petite réputation à son époque.




_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3689
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum