Robots, cannellonis et business

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Sam 30 Avr - 19:11

Le bon vieux facestab ; décidément inégalable pour se débarasser d'un connard mal intentionné. Barok ne répliquerait plus après cette lobotomie improvisée... Il était temps de récupérer Inès, mais d'abord, autant faire un rapide inventaire de ce qu'il y avait dans la pièce, à savoir un putain de jackpot.
Armes, munitions, consommables, argent... Une vraie caverne d'Ali Baba post-apocalyptique. Et le meilleur dans tout ca ? Inès était inconsciente, donc impossible pour elle de dire preums sur quoi que ce soit ! Mange ta mère, beeyotch. L'avait qu'à pas se faire capturer...

Déja les pétoires. Un fusil à pompe, un MP5, une AK, une multitude de pistolets et des munitions pour tenir un siège... On allait commencer par là. Meryl vida toutes les armes et embarqua tous les pistolets et toutes les munitions en vrac dans son sac à dos ; pas dur à transporter et ça ferait de l'argent de poche. Et le couteau de chasse, pas besoin ; la dague faisait bien l'affaire. La drogue et l'implant, pareil, dans le sac. Ne restait plus que l'argent... Environ 590 dollars qui trainaient au sol et dans toute la pièce, si on ne comptait pas ce qui avait cramé avec la grenade... Jusqu'à ce que Meryl avise le coffre-fort. Un coup de barre à mine plus tard et le coffre était forcé et révélait ses trésors... A savoir 7000 dollars et un Beretta 93R. FUCK. YES. Ca aussi ca partait.

Il ne restait plus que la caisse à outils pour Mitch et l'essence pour le voyage retour, mais ca commencait à faire pas mal pour Meryl... Inès allait être mise à contribution, patte folle ou pas. Mais avant le traitement, ses affaires attirèrent l'attention : toutes ses breloques magiques, mais surtout des indications sur les rituels de soumission et des adresses... Barok avait du réaliser ce qu'il avait entre les mains et voulait utiliser Inès pour possèder ou dmonier sa compétition ou ses débiteurs... Trop tard maintenant.
Mais il était temps de s'occuper d'Inès. Découpant des bandes de tissu dans les habits de Barok pour faire un bandage improvisé pour la plaie, Meryl utilisa ensuite un des stimpacks sur la mage après avoir détaché ses liens. Et essaya de la réveiller avec quelques petites tapes sur la tronche.



- Allez maître, on se réveille maintenant... Aaaaaaallez...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Sam 30 Avr - 22:35

Manque de chance, Inès se réveillera dès qu'elle recevra le coup de seringue. Elle n'est qu'à moitié éveillée et ne vaut pas grand chose autant physiquement que mentalement. Les quelques claques ne seront pas trop pour la faire revenir un peu plus sur Terre. En regardant ses blessures et après avoir vu le sujet de la page de ce livre n'étalant que brièvement les rituels (et non ce n'est pas un grimoire), Meryl verra bien que Barok n'avait aucunement l'intention de la tuer, quitte à perdre un homme quand la confusion a commencé à gagner le groupe après qu'elle ait eu le temps de lancer son premier sort. La balle est quand à elle, pas faite pour tuer, elle n'est pas ressorti mais il a chercher avant tout de l'écorcher plutôt que de foutre en l'air un muscle, une opération au couteau étant nécessaire tôt ou tard. Elle peut donc marcher avec une canne. Le stimpack calmera le saignement de la jambe et guérira une partie des gnons à la tête. Il en est de même pour les dégâts cérébraux si il y en avait.

Résultat ? Un mort mais potentiellement une mage spécialisé dans les attaques mentales de soumis. Barok pouvait être répertorier comme "connard" dans le répertoire de Meryl, il n'en restait pas moins un orc qui savait rapidement prendre des décisions.

Inès reste silencieuse, fait la tronche en plus d'avoir une sale gueule. Elle mettra quelques temps à se mettre debout, cherchant un point d'appui puisque la jambe lui fait mal. Alors que Meryl comptait rapidement les billets pris dans le coffre, elle finit par briser le silence en se tenant la tête.


"C'est quoi la suite ? On ne devrait pas trop s'attarder ici."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Dim 1 Mai - 15:17

- La suite, c'est "On revend tout ce dont on a pas besoin et on rentre à Takixa.". Il y a eu assez d'émotions pour la journée, et vous devez vous reposer.


"Assez d'émotions pour la journée" était un sacré euphémisme. Ce n'était pas tous les jours qu'il y avait des combats d'arène et l'extermination totale d'un gang armé jusqu'aux dents au menu. Sans compter le kidnapping avec violences...
Inès s'était réveillée illico après s'être prise un coup de stimpack, du coup se prendre des baffes même mesurées par Meryl ne devait pas lui faire grand plaisir. Ni la honte de s'être fait avoir comme une bleue par de la racaille de bas étage. Bien qu'elle ne le montre pas, il y avait fort à parier qu'elle avait bien compris que sans Meryl, elle aurait encore mâchouillé sa boule pendant un moment.
Mais il était temps de partir. Prenant la caisse à outils dans une main et le jerrycan d'essence plus ou moins inconfortablement attaché aux sangles de son sac à dos, Meryl ouvrit le chemin, le tout en soutenant Inès du mieux que possible sur son épaule libre.



- Gardez l’œil ouvert au cas où quelqu’un n'a pas eu sa dose.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Dim 1 Mai - 20:38

C'est surtout sa fierté de graaaaande magicienne qui s'est pris un coup. A force de fréquenté la haute société Venisienne, elle en ait venu à ne plus savoir comment se comporter avec le pecnot de bas étage et le fait qu'organiser un enlèvement en plein jour ne les dérangeaient pas. Au moins dans la Haute, quand il s'agissait d'un coup tordu, c'était fait de façon très discrète histoire de ne pas nuire à sa réputation et donc, à son petit prestige ô combien important pour ses nobliaux !

Inès prendra qu'une arme de poing, que Meryl enfilera n'importe où si ça lui chante... et prendra le fusil à pompe en guise de béquille pour se déplacer. Heureusement que celui là est vide sinon ce n'est plus avec une blessure à la cuisse mais estropié qu'elle aurait récupéré la rital !

Meryl est en surcharge avec ses flingues de partout et son jerrycan mais tant qu'il n'y aura pas de mouvements brusque ou souple, elle ne sera pas gênée. Enfin tout cela c'était avant le drame...

Alors qu'elle changea de couloir, jetant un œil à Inès qui se trainait, elle percuta un homme accompagné de deux autres personnes. Telle une rencontre d'un mauvais light novel, les deux individus finiront sur le cul. D'un côté un homme ayant la trentaine, avec un fusil à pompe derrière le dos, surpris de la précipitation de Meryl (et de sa force), de l'autre une Meryl chargée comme un mulet qui a fini sur les fesses. Plusieurs armes de poing finiront par terre.

Les deux autres, eux aussi armé (un uzi et un pistolet mitrailleur) plisseront les yeux devant la scène, Meryl reconnaissant rapidement quelques vieux habits de marin, typique du gang des Marins qui règne sur ce navire. Gang qui a dû être alerté par les coups de feu et qui viennent jeter un coup d'œil.


"Hmm... Soit vous avez été faire une brocante, soit j'ai un doute d'où elle vient..."
"Et moi je crois que cette étage, ça va devenir encore un merdier si Borak s'est fait dessouder."
"Putain c'est encore nous qui allons se charger de nettoyer les restes. Déjà que l'odeur du tanker est nauséabonde, le capitaine va encore gueuler si il apprend qu'en plus ça pue le cadavre en décomposition par ici..."

Dupont et Dupond parlent entre eux. Quand aux troisième, il reprendra ses esprits.

"Eh mais c'est Pinky !"
"Ouai ben Pinky si elle a vidé l'armurerie de Borak, c'est qu'elle l'a dessoudé. Pinky elle ne passe pas la serpillère elle..."


Dernière édition par Obscurité le Ven 6 Mai - 10:07, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Dim 1 Mai - 23:41

Mais c'est pas vrai, on ne pouvait donc pas être tranquilles plus de 2 minutes dans ce monde de nazes ?! Meryl devait penser quelque chose dans ces eaux-là après s'être retrouvée le cul par terre, la faute à être rentrée dans un type qui débarquait dans le coin. Encore un des potes de Barok ? Visiblement non, car leur tenue de marin différait du look habituel des Wastelanders. Sans doute le fameux "gang des marins" qui commandait plus ou moins la ville. Nul doute que tout le merdier fait par la descente de Meryl chez Barok avait alerté du monde...
Mais visiblement, l'idée de devoir aller nettoyer le carnage les faisait plus chier qu'autre chose. L'un d'eux reconnut Meryl comme la nana qui avait purgé l'arène, mais rien de plus. Bon, on pouvait peut-être s'en sortir facilement...



- Barok et ses hommes avait qu'à pas enlever ma patronne et ils auraient encore toute leur tête, littéralement pour certains. Sinon, libre à vous d'aller ramasser tout ce qui traîne, il reste des flingues et des clés de voiture. Et son livre de comptes.


Restait à espérer qu'ils se contenteraient d'aller se plaindre de devoir faire le ménage et ne voudraient pas partager, devaient se dire les dames pendant que Meryl ramassait les pistolets tombés de son sac...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Lun 2 Mai - 0:31

"Barok et ses hommes avait qu'à pas enlever ma patronne et ils auraient encore toute leur tête, littéralement pour certains."
"Et notre problème de serpi-"
"Sinon, libre à vous d'aller ramasser tout ce qui traîne, il reste des flingues et des clés de voiture. Et son livre de comptes."

Silence de la part des 3 hommes,  Dupont et Dupond se regardant en silence quelques instants pendant que le troisième se relève en secouant ses amis. Ils viennent de bloquer à l'annonce du livre de compte.

"Putain j'ai heurté un groupe de gnomes !"
"Roh putain de gnomes ! Ses enculés ne savent pas payé leurs dettes !"
"Euh ouai, il faut vite les rattraper."
"Tu rigoles, un gnome c'est hargneux quand il s'agit de fric. Et plus ça a de fric sur lui plus ça court vite."
"Ouai ça et un +10 en évasion et comme c'est les cousins des nains, dans les couloirs comme celui-ci, ils vont nous échapper."
"Laisse tomber, on va plutôt voir Barok, si ça se trouve il est vivant."
"Impossible, ils l'ont tué ! Un nain ne laisse jamais de dettes derrière lui !"
"Oui mais là c'est des gnomes."
"C'est pareil, c'est aussi teigneux quand il s'agit de fric."
"Parce que tu t'y connais en génétique toi ?"
"Oui mais moi je voulais un autographe de Pinky sur mes fesses !"
"Ta gueule, on n'a pas croisé de Pinky !" Diront-ils en cœur au troisième larron.

Voilà la discussion que Dupond, Dupont et Ducon auront pendant qu'ils s'éloigneront, laissant Meryl et Inès derrière eux.


Dernière édition par Obscurité le Ven 6 Mai - 10:08, édité 2 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Lun 2 Mai - 1:25

Non mais c'était quoi au juste cette bande de blaireaux ? OK, savoir qu'ils venaient de récupérer clés en mains le business de Barok était une nouvelle plus que plaisante (et accessoirement, suffisante pour qu'ils pensent foutre la paix à Meryl et Inès), mais leur réaction était des plus surprenantes à ce sujet... Difficile de dire lequel était le pire entre les deux qui tentaient de dissimuler le filon qu'ils venaient de trouver (horriblement) et le troisième qui alternait entre l'excuse bidon et l'admiration devant Meryl... Heureusement, l'appât du gain fut plus fort que la corvée de serpillère : Dupond, Dupont et Ducon décidèrent d'aller récupérer le livre de comptes de Barok et de laisser en plan tout le reste. Incluant les dames.

Une fois toute la camelote récupérée et le trio demeuré parti voir ailleurs s'il y était, Meryl et Inès continuèrent leur route clopin-clopant vers le seul endroit de la ville où elles pourraient se débarrasser de toute cette merde : le comptoir local de Guz Tarbal.



- La prochaine fois, prenez le bookmaker officiel. Juste mon avis.

Votre jambe vous fait mal à quel point, sinon ? Il me reste un stimpack.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Lun 2 Mai - 21:04

Ils retrouveront l'une sorties du Zorgloob pour rejoindre le plancher des vaches. Ici, Meryl se sentit bien plus confiante que ses foutus couloirs et pièces qui n'offrent aucune possibilité tactique lorsque les évènements dégénèrent. Le comptoir des nomades ne fut pas bien difficile à trouver, ayant toujours une place de choix où installer leur bâtiment. En rentrant dans le bâtiment Inès servit enfin à quelques choses : lorsque l'on n'est bien foutu et handicapé comme elle l'est, les gens peuvent se montrer galant, pensant qu'elle est là pour s'acheter un stimpack en s'adressant à celui qui s'occupe de la réserve militaire.

Alors que l'homme, un noir rangeant un fusil à précision dans son étui à le dos tourné, ceux qui ont laisser la place à Inès et Meryl tireront une drôle de gueule lorsqu'ils entendront l'androïde dire qu'il lui restait un stimpack. Quelques mots auront lieu, certainement des insultes finissant pour la plupart par "-asse" mais les deux femmes n'en tiendront pas compte.


L'homme se retourna, connaissant par coeur son speetch de bienvenue avant même de regarder qui il avait vraiment.

"Tout d'abord bienvenue au comptoir de Gu-ah oui quand même, vous êtes des recouvreurs de dettes ou vous avez défoncé un gang ou quoi ? Peu importe ça ne me regarde pas."

Les autres clients feront encore plus la gueule lorsque Meryl posa le contenue de la caisse sur la table pour un inventaire complet. Ca risque de prendre cinq à dix bonnes minutes pour faire un tour complet des armes.

"D'habitude, je ne pose pas ce genre de question mais vous voulez gardez quoi là dedans ? Et euh... Si vous me vendez aussi le Franchi, j'offre une béquille pour Madame. Ca aussi je n'ai pas l'habitude de le dire... et euh... rassurez moi mais il n'est pas chargé au moins ?"


Dernière édition par Obscurité le Mar 3 Mai - 23:29, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Lun 2 Mai - 22:55

Lentement mais sûrement, Meryl atteignit le comptoir nomade. Inès ne daigna même pas répondre, visiblement vraiment meurtrie dans sa fierté. Par contre, le coup d'être jolie et avoir une patte folle eut un effet bœuf sur les clients attendant leur tour... Avant de laisser place à une grosse déconfiture en entendant Meryl innocemment dire qu'il lui restait un stimpack. Ils s'étaient fait bien niquer, les pauvres.
Le vendeur lui-même n'en revenait pas, et sa surprise n'était pas près de se finir quand Meryl posa sur la table tout le bordel à vendre... A savoir tous les flingues et munitions sur elle et d'autres goodies, excepté ses lames, le M4, le Beretta, le M203 et les munitions qui vont avec. Le tout vidé en munitions devant le vendeur, gage de sécurité.



- Un gang de fond de cale à cherché des crosses aux mauvaises personnes, c'est tout. Et oui, rassurez-vous, il n'est pas chargé.

Je vous vends toutes ces munitions et ces chargeurs, le Franchi, les trois Deagles, le .45, le Smith & Wesson, les deux Glocks, le M79, le Buffout et l'implant. En contrepartie, il me faudrait 6 chargeurs de M4 pleins et autant de chargeurs de 93R, ou de 92 si vous n'avez pas. Et 150 balles en 5,56 et en 9mm en boîte, tout du FMJ. Ainsi qu'un kit d'entretien pour M4 et Beretta et un outil à aiguiser. Un truc pour affûter des lames de combat, pas juste des couteaux à steak.



Garder le M4 et le 93R serait amplement suffisant pour Meryl. Pas besoin de se balader avec des kilotonnes de pistolets. Mais toutes ces pétoires et les lames qui allaient avec avaient bien besoin d'entretien...


- Je cherche aussi des objets un peu plus exotiques. Une béquille pour Madame, comme vous avez dit, une lunette à grossissement variable si possible éclairée au tritium et un silencieux pour M4, des outils d'électronicien, de la peau artificielle genre celle utilisée avant-guerre pour les prothèses cybernétiques... Et une armure. Le genre qui protège tout le corps sans trop sacrifier la liberté de mouvement.


Et le tout sans oublier les courses de Mitch. Et de quoi remplacer le treillis qu'elle portait depuis l'Abri 45, qui à force de trous, de déchirures et de sang, faisait sérieusement la gueule...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Jeu 5 Mai - 23:12

L'homme calcule rapidement, marmonnant rapidement quelques mots devant les armes. Oui, Meryl repartira avec de l'argent, des affaires comme celle-ci étant souvent régler à l'avance et fonctionnant souvent en troc. C'est lorsque Meryl parla d'outil d'electronicien et d'armure qu'il vit ici une occasion d'équilibrer le marché sans à devoir proposer de troc trop lourd ou trop d'argent.

"Hmm... Oui, si vous vouliez bien me suivre."

Il posera la caisse, marmonnant quelques choses à celui qui allait le remplacer. Il commença à préparer quelques chargeurs, certainement la commande de Meryl. Le marchand les amènera à l'arrière salle où plusieurs personnes de toute race confondu semblait charger et décharger des caisses de plusieurs véhicules. Meryl comprendra qu'elle est ici dans l'endroit où les nomades de Torbal stocke son matériel arrivant à Port Poussière, avec, des chances de ne pas avoir besoin de passer par le russe pour trouver son bonheur. Quand il passera à côté, il demandera à ce que l'on s'occupe de Inès pendant qu'il finit de faire affaire avec l'androïde. Comme quoi être VIP peut aidé !

"Donc outil et armure... Pour les outils ça dépends ce que vous cherchez. Générateur électrique, outil de technicien ou même d'ingénieur, on a tout ce qu'il faut et même si on n'a pas, il y a moyen de se fournir ceci à l'Entrepôt aux Sables."

Il ne lui montra pas les outils, l'arrêt étant à plusieurs armures entreposées dans des caisses rempli de pailles.

"Vu comment vous avez porté cette caisse je vous conseille une armure de poids intermédiaire. Un subtil mélange entre l'armure en kevlar utilisé autrefois pour les opérations et quelques plaques en acier au niveau des avant bras."

Il ouvrit une seconde caisse.

"Celle-ci est une sorte de robe arrivant jusqu'au genou, mélange de plaque en céramique et de kevlar. Elle protège moins au corps mais à l'avantage d'être à la fois assez ample malgré son poids ."

Alors que Meryl regardait un peu les exemplaires, un petit asiatique arriva pour apporter un rouleau de peau synthétique.

"C'est ce que vous recherchiez ?"

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Ven 6 Mai - 2:46

Il y avait du blé à se faire dans l'histoire, on dirait. Tout le monde ne devait pas avoir accès à l'arrière boutique de chez Guz Tarbal sans y être employé ou avoir un petit paquet d'oseille. Et puisque les nomades avaient proposé de s'occuper d'Inès pendant que Meryl faisait son shopping, il était plus que probable qu'elle tombe dans la deuxième catégorie.
Les outils ne devraient pas poser de problème selon le nomade, même si Meryl n'était pas chaude à l'idée de devoir cavaler aux Sables pour les chercher si par malchance ils ne les avaient pas sur place. Mais s'il n'y avait pas le choix...



- J'irai aux Sables si besoin est, mais je voudrais quand même voir ce que vous avez ici. J'ai ce qu'il faut pour l'électricité, mais je voudrais savoir quelle est la différence entre le matériel de technicien et d'ingénieur.


Si le matos d'ingénieur incluait des outils plus performants ou précis, mieux valait les prendre. Meryl était le nec plus ultra de la technologie cybernétique pré-guerre, hors de question de laisser Mitch lui fouiller les circuits avec des outils de chez Leader Price.
C'était l'heure des armures, cela dit. La peau arrivée entretemps serait parfaite. Meryl avait pensé déguiser les trous dans son corps avec des bandages si les nomades n'avaient pas de peau, mais ce ne serait pas nécessaire au final. L'espèce de robe, cela dit.. Utile pour un mercenaire ou un garde. Pas pour un assassin. Si Takixa se développait assez pour avoir besoin de gardes, cela dit, ce serait une bonne base.



- La peau convient parfaitement, merci.

Votre robe est intéressante, mais ça ne convient pas vraiment à ce que je recherche. Mon, euh, "métier" m'oblige à rester aussi mobile que possible : ramper, escalader, esquiver, etc. Le poids ne me dérange pas, mais la mobilité est mon critère numéro un.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Dim 8 Mai - 0:21

En regardant la boite de technicien, c'est du matériel de réparation d'infrastructure électrique, Meryl sachant que Mitch a déjà une partie du matériel pour ne serait ce que dériver l'alimentation en énergie en plus d'un peu de matériel informatique. Celui d'ingénieur est fait pour la réparation de matériel de pointe. En regardant un peu, la boite, ce que le commerçant accepta tant qu'il était présent, Meryl se rendit compte qu'il était mieux adapté pour elle. La caisse est plus cher mais l'implant cybernétique qu'elle a troquer est là pour équilibrer le troc. Le marchand haussa les sourcils mais ne fit aucune remarque: peu de monde sait utiliser ce matériel. Mitch ne sait peu être pas entièrement l'utiliser mais l'ancien mercenaire est intelligent et il apprendra sur le tas.

Pour l'armure, l'homme referma les caisses avec un air un peu déçu. Il a mal jugé ce que voulait Meryl et pour un marchand, c'est la honte. Pourtant la femme semble être une cyborg pour porter ainsi une caisse d'arme si facilement ! Et la peau synthétique laisse sous entendre que se sont les bras qui ne sont pas naturel. Bref, qu'elle est des implants n'est pas le problème, juste que se tromper sur les goûts du client quand on travaille pour Guz Torbal est un coup à se recevoir des cailloux !


"Ce genre de métier ? Je vois..."

D'autres caisses sera ouverte pour l'occasion. La première est une armure légère d'opération, à la fois en kevlar avec quelques renforcement métallique moins imposant que la première. La peinture est couleur camouflage désertique pour les personnes cherchant à se déplacer rapidement pendant les fusillades. La seconde est une veste de camouflage de sniper dont l'intérieur a été améliorer et renforcer par des plaques en céramique. L'avantage des plaques, c'est qu'elles sont discrètes. La troisième est quand à lui un bête imperméable beige avec une capuche qui peut se mettre sous forme de cagoule dont Meryl comprendra la fonction lorsque le marchand le sortira de la caisse puisqu'il s'agit d'une veste de camouflage optique quand il montrera quelques capteurs sur cette dernière. Pas de protection en revanche, même si il pourrait demander à un artisan quelques retouches plus que justifiable. Le problème de ce matériel, il nécessite une réparation au moindre impact puisqu'il est fragile car attention, ce n'est pas de la haute technologie mais tout simplement de l'équipement dit moderne qui est parfait pour les sniper ou les sniper pendant une opération discrète puisque même si c'est visible à une dizaine de mètres, le camouflage a vraiment de quoi perturber au niveau de la vue. Après, il faut voir si Mitch est capable de rafistoler ça... mais Mitch est un homme intelligent, si il ne sait pas il apprendra.

Meryl sera tirer de sa réflexion par un petit cri féminin. Pas grave, les nomades soignent grossièrement la blessure d'Inès. Au moins après ça l'androïde est certaine que la blessure de sa patronne ne s'infecte pas !

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Dim 8 Mai - 3:27

Bon, le nomade venait de perdre la face quelque chose de soigné, mais c'était un détail. Fort heureusement, les nomades avaient d'autres armures en magasin.
Le manteau à camouflage optique, même pas la peine d'y penser ; trop fragile et trop casse-burnes à réparer en cas de bobo, Mitch aurait déjà fort à faire avec le corps de Meryl. La veste à plaques en céramique, bof, Meryl avait déjà un gilet pare-balles à la céramique pour ça... La tenue Kevlar-métal, c'était déjà mieux. Rien n'empêcherait de rajouter des couches supplémentaires si le besoin l'exigeait, voire même que les mages y mettent un enchantement ou deux quand ils jugeront que Meryl le mérite. Et surtout, si elle était assez fine, Meryl pourrait porter sa veste anti-balles dessus pour une couche bonus de protection. Il faudrait l'essayer pour tester, cela dit.
Et en bonus, ces fameux outils d'ingénieur étaient parfaits pour le job. Mitch allait enfin pouvoir bosser...



- Je vous prends la tenue en Kevlar couleur sable et les outils d'ingénieur. Ainsi que les chargeurs, les munitions, la peau synthétique et l'outil d'affûtage dont on à parlé tout à l'heure. Et la béquille pour ma compagne de voyage, bien sûr. Ne reste plus que les accessoires pour le M4, silencieux et lunette. Oh, et des couteaux de lancer ou... Des shurikens, si vous avez. Du moment que c'est petit, pointu et/ou affûté et lançable.


Des shurikens. Le truc qui aurait fait exploser de rire n'importe qui avant la fin du monde, mais un choix sensible pour un assassin. Ces petites étoiles de métal à la con étaient ancrées dans l'imagination populaire comme un truc de dessin animé japonais, mais leur utilité comme entrave était indéniable. Enterrés dans le sol pour faire chausse-trappe, lancées pour distraire un ennemi en combat ou tout simplement enduits de poison, les joujoux de ninja pouvaient avoir leur utilité. Pareil pour les couteaux de lancer ; Hunter n'avait pas essayé d'en mettre un dans la tronche de Meryl pour montrer sa facette d'otaku cachée... Le poison était exclu dans une maison sérieuse comme celle de Guz Tarbal, mais rien d'impossible. L'arme de prédilection de la haute société européenne pendant la Renaissance était la cantarella, après tout ; les mages de Takixa n'avaient rien d'une famille Borgia 2, mais ils pourraient concocter quelque chose. Et sinon, ce n'était pas les animaux ou les plantes venimeux qui manquaient...


- Je peux essayer l'armure quelque part, si ça ne vous dérange pas ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Ven 13 Mai - 22:29

Le marchand ne sembla pas s'inquiéter et semblait même vouloir passer ce détail qu'était le silencieux et la lunette. Certainement trop occupé à réduire la marge pour éviter de devoir sortir du liquide.

"Derrière ses caisses vous serez tranquille. Vous pouvez vous changez, personne n'ira vous dérangez."

Sauf lui... Si le monsieur ne regarde pas, Meryl le sait : il est là, à regarder les autres travailler alors qu'il continue à parler.

"Mademoiselle aime ce qui est asiatique ? On a des chausses trappe si c'est ce que vous recherchez vraiment, tout droit sorti de chez Laforge. J'ai aussi des grenades fumigènes, flashbang et à fragmentation si nécessaire. Je dois avoir même quelques unes qui doivent être au gaz moutarde rangé quelques parts dans l'entrepôt.  Il suffit de me dire le nombre."

L'armure lui va comme un gant. Alors qu'elle la réajustait sur son gilet, le marchand sera interrompu. Inès semble en avoir terminé avec ses "bourreaux".

"Votre béquille se règle ici mademoiselle. Votre amie n'en a plus pour longtemps."
"Ce n'est pas pour ça que je suis ici : niveau vestimentaire Meryl a des goûts assez particuliers, surtout quand c'est chez les autres. Je suis ici pour savoir à qui m'adresser pour trouver des mercenaires et autres hommes, de façon permanentes si possible."
"Tout s'achète ici, même la main d'oeuvre. Après vous vous doutez que ce n'est pas une caisse d'arme qu'il suffira pour convaincre des personnes à travailler de façon régulière pour eux."
"ET ceci suffirait ?"

Lorsque Meryl sortira de sa cabine d'essayage, Inès semble avoir montrer une des bagues qui devait certainement servir pour le marché. L'homme sembla hésita quelques instants. L'italienne a eu l'intelligence de n'en montrer qu'une cette fois ci.

"On ne fait pas dans la magie... On n'a du mal avec les grimoires et autres livres..."
"Meryl, tu t'y connais mieux que moi. On cherche quoi exactement comme hommes de main ? Matériel compris"

Avec son incident, elle a compris que les objets magiques se vendent rarement. Elle ne fera pas cette erreur deux fois.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Dim 15 Mai - 17:37

Excellent, armure + gilet pare-balles collaient parfaitement l'un avec l'autre. Coloris désert pour le camouflage et protection améliorée, le fin du fin. Si en plus les mages daignaient être sympa et coller quelques enchantements dessus une fois qu'ils se seront remis à la page, Meryl aurait trouvé le meilleur costume du Wasteland. A moins de tomber par miracle sur une armure assistée, mais il ne fallait pas non plus croire au père Noël... Et les courses continuaient.


- Pas des chausse-trappes, non. Vraiment des couteaux de lancer ou des shurikens. Cela dit, vos grenades m'intéressent. Mettez m'en 5 à fragmentation en 40mm pour lance-grenades.


Des fois, l'infiltration ne suffisait pas. Des fois, il fallait faire un gros boum. Et rien de tel qu'une grenade de 40mm pour ce genre de chose, Barok et ses gars l'avaient appris à la dure. Mais entretemps, Inès avait fini de se faire rafistoler. Toujours vénère pour le coup de la robe visiblement, mais il lui faudrait bien se mettre dans le crâne que le bal costumé façon carnaval de Venise, c'était juste pas en accord avec la mode moderne. Prochaine personne à ramener à Takixa après les gardes : un meilleur ami gay pour Inès. Tiens d'ailleurs en parlant des gardes...


- Le genre qui à roulé sa bosse et cherche un boulot où il n'aura pas à courir dans toute la région au quotidien. Idéalement avec un passif de garde ou de milicien.

Je viens de penser, en plus de tout ce que je vous ai dit... Rajoutez-moi si vous avez, un masque pare-balles noir pour tout le visage et une capuche seule coloris désert.



Les cheveux roses étaient toujours ce pourquoi Meryl était facilement identifiable, mais à la faveur des ténèbres, un masque et une capuche feraient des miracles. Surtout ces masques balistiques en aramide couvrant tout le visage : assez solide pour stopper du .44, noir intégral, couvrant tout le visage excepté les yeux... Avec une capuche pour dissimuler le tout, l'effet psychologique pourrait prendre un ou deux types par surprise à l'idée de faire face à un tireur sans visage dans la nuit. Et si ces articles n'avaient jamais été populaires pour plusieurs raisons, notamment la transpiration et l'encombrement respiratoire... Meryl ne suait et ne respirait pas, pour les deux du fond qui ne suivent pas.

Cependant, un nouvel os sur la route. Comme on pouvait s'y attendre, Guz ne dealait pas dans le magique. Il faudrait se rabattre sur les Néo-Arcane ou le fameux antiquaire nain des Sables...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Lun 16 Mai - 18:19

L'homme réfléchit quelques instants concernant les mercenaires, Meryl faisant une demande particulière.

"Euh... Oui j'en connais un ou deux qui doivent certainement en connaitre d'autres dans ce milieu. Souvent, ils finissent milicien : ça paie moins mais le travail est moins risqué que de trainer sa croute dans le désert. Il y a Colin Rondel à 50 mètres d'ici, sa femme tient un magasin. Sinon il y a Jason Palmer, un mercenaire qui s'est acheté une esclave il y a peu pour pouvoir s'installer à Port Poussière et faire quelques boulots de protections de particuliers. C'est une maisonnette à la sortie Ouest de Port Poussière, juste en face de la maison de Maître Irald."

A Port Poussière, même si Meryl ne connait pas super bien la ville, sait qu'il n'est pas rare à un homme d'acheté une femme à cause de la population moins élevée de la gente féminine. Après les mœurs et les coutumes, elle est mal placé pour juger. Inès ne la contredira pas : dans la situation actuelle de Taxika, c'est le nombre qui prime sur la qualité. Et puis si en plus ils peuvent amener leurs femmes et leurs marmots, ça fera un semblant de vie à la cité. Il faut juste trouver un moyen pour que la cité soit indépendante parce que les rations militaires qu'ils ont récupéré, ça va bien trois jours.

"Je pense que ça devrait être bon pour vos achats. Je vous prépare tout ça. Veillez me suivre et dites moi si tout y est."

Sur la table se trouve un gros sac à dos avec, mis en évidence une tonne de matériel :

-Les kit d'entretien pour armes à feu et lame de combat
-6 Chargeurs de M4
-6 Chargeurs de 93R
-Plusieurs boites de munitions (150 balles de 5.56 zr sz 9mm)
-Une lunette de grossissement en tritium et un silencieux
-Un rouleau de peau synthétique
-Une boite à outil pour ingénieur
-Une masque de protection camouflage désert
-Une capuche couleur camouflage désert
-Une vingtaine de shuriken
-5 Grenades à fragmentation de 40mm


L'homme qui a préparer tout cela, un rouquin, s'adressa à son collègue.

"Il y en encore pour combien ?"
"1200$"

Si le rouquin ne dit rien, le haussement de sourcils que repéra Meryl en dit bien long. Heureusement que ce n'est pas tous les jours que l'on leur troque du matériel cybernétique.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Lun 16 Mai - 23:55

- Merci pour vos renseignements.


Bien, deux adresses potentielles à vérifier pour la grande compagnie de Takixa. Certes, ce ne serait que deux soldats pour le moment, mais même l'USMC avait commencé avec une poignée de péons menés par un goyot. Et puis, si leurs familles venaient avec eux, ça ferait un peu d'animation...
Mais enfin, les courses prenaient fin. Inutile de dire que les nomades ne retiendraient pas cette transaction comme une des plus faciles ou des plus rentables pour eux ; même en gagnant l'implant cybernétique, Meryl leur avait vidé les rayons. Et fait passer l'un d'eux pour un con avec cette histoire d'armure... Bon, il fallait maintenant charger tout ce barda... Le temps de tout transférer dans son propre sac et voilà.



- Je vous prends le reste en cash. Merci beaucoup pour votre aide. A moins que quelque chose n'aie attiré votre attention, Maître ?

Maître, Mitch m'a recommandé d'aller voir une de ses connaissances avant de partir. Nous devrions aller le voir, il m'en a parlé comme ayant la solution à l'un de nos "problèmes".



La deuxième partie fut, bien sûr, dite à voix basse à Inès. Mieux valait ne pas dire devant les nomades que cette connaissance était un trafiquant d'armes. Si le tuyau de Mitch s'avérait être un tuyau percé, il faudrait se rabattre sur une voir conventionnelle pour l'armement ; chose que les nomades prendraient un malin plaisir à rendre infernale à coups de frais de gestion et autres augmentations de prix s'ils apprenaient qu'un si gros client avait tenté de les doubler avant...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Mar 17 Mai - 20:30

Alors que Meryl s'attendait à mettre fin à la négociation, Inès se mit à passer elle aussi une commande.

"Il me faudrait de l'opale réduite en poudre ainsi que l'if. Et un miroir aussi."

L'homme haussa les sourcils, Meryl a la certitude qu'à cette instant même il est certain d'avoir à faire à une magicienne ou à une pseudo alchimiste. Il vaut mieux que ça soit à lui qu'elle s'adresse.

"Vous vous intéressez à ce genre de choses mademoiselle. Je peux vous proposez-"
"-Juste de l'opale en poudre et de l'if. Et le miroir de poche si possible." Et de sachets de if, vous vous m'en mettrez trois.

Pas la peine de négocier quoique ce soit, surtout qu'Inès semble vouloir ceci et rien d'autres. Dans un sens des babioles magiques, ça ne doit pas être ça qui doit manquer à Takixa. Le marchand s'adressa à son collègue alors qu'il commença à fouiller dans un rayon à sortir plusieurs sachets zippé en poudre pour les rajouter.

"Bien, ça nous fait plus que 800$. Je suis heureux d'avoir à faire avec vous.

La vache, 400$ pour quatre malheureux sachets, le miroir de poche ne coutant pour ainsi dire rien, ça chatouille ! Meryl le sait, c'est certainement ses foutus sachets de if qui ont dû couté le plus cher malgré la petite quantité : les plantes sont rares en ses jours sombres et à Takixa à dû perdre une grande partie de ses herbes.

Alors qu'elle rangeait de son côté les sachets dans ses poches, s'appuyant sur sa béquille, elle se contenta de répondre à Meryl en marmonnant.

"Simple moyen de communication avec les autres en attendant de trouver mieux... Oui, Mitch nous en a vaguement parlé d'un hôtel pour ça. Je te suies."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Mar 17 Mai - 22:25

Ah. Inès avait bien besoin d'un truc. Elle aurait pu le dire plus tôt, mais c'est pas grave. Et elle voulait des ingrédients magiques en plus, nul doute que ça allégerait le reste à charge que devraient verser les nomades, qui devaient sûrement être plus ou moins contents d'avoir à alléger le tiroir caisse moins que prévu. Et quand Meryl entendit le prix, ce fut effectivement le cas... 400 dollars pour un miroir, de l'if et de la poudre d'opale. Le robot n'y connaissait rien à la magie, mais pour quelques pauvres pincées de matériaux et un bête miroir qu'on pouvait trouver en fouillant un supermarché... A ce tarif là, le miroir faisait le café ou quoi ? Bon, au moins Inès ne voulait rien d'autre... Une fois tout le barda empoché et le reste en cash bien en sécurité, Inès accepta d'aller voir le fameux Victor. Direction le Blue Lagoon, aussi vite que faire se pouvait... Surtout que comble de poisse, l'hôtel était loin...

Une fois dans le "fameux hôtel" de Port-Poussière (ce qui prit seulement trois plombes avec la patte folle d'Inès), Meryl ira se renseigner auprès de la seule personne capable de savoir qui était où : le réceptionniste.



- Bonjour, est-ce que vous savez si un certain Rovlenvski est ici, s'il vous plait ?
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Jeu 19 Mai - 21:48

Le barman, un homme assez grand avec les cheveux qui commencent se tient derrière le bar alors qu'il terminait tout juste de préparer un repas, des sortes de boulettes de poisson que l'on sert pendant les apéritifs. A l'annonce de Rovlenski il soupira, s'adressant à deux clients au fond de la pièce.

"Victor, il faudrait un de ses jours me donner un supplément car j'ai cessé de compter le nombre de fois de que tu te sers soit de mon hall pour mes rendez-vous."

Un homme brun, barbe naissante avec la quarantaine lui répondit en levant la main, répondant avec un fort accent russe. A sa table, une autre personne est avec lui, un porte flingue très certainement.

"Tu me laisses cette fleur parce que je suis ton meilleur client et que tu ne t'es jamais plains d'un retard de paiement ?"
"Il paie bien ce bourg... Vous apporterez le repas à monsieur."

Le propriétaire semble avoir au moins le mérite de ne pas se mêler de ses affaires, l'ignorance étant parfois une vertu dans ce monde. Meryl s'improvisera serveuse et s'invita à la table au moment où la pièce n'a que quelques clients un peu dispersé dans le hall.

Par politesse, le russe tira une chaise en voyant Inès approché pour l'aider à s'assoir, une galanterie qui se perd dans ce monde de brute.

"Je suis Victor Rovlenvski. Qu'est ce qui vous amènes ici ?"

Meryl remarqua que l'homme porte sur lui une oreillette assez moderne à son oreille gauche, le genre que l'on utilise pendant les opérations militaires assez pointu qui permet autant d'écouter que de parler. L'appareil n'est pas spécialement caché, même si une partie de ses cheveux la recouvre.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Ven 20 Mai - 2:59

Bon, au moins le type opérait plutôt à ciel ouvert à en juger par l'attitude du personnel. On pourrait penser que l'Unité ne serait pas vraiment heureuse de voir un type revendre de la camelote volée chez eux... Mais tout devint clair quand Meryl vit l'oreillette. Ce type avait des guetteurs qui devaient l'avertir dès qu'un treillis montrait son nez, signe qu'il était temps pour Victor de plier bagage ou du moins de dissimuler ses activités. Et si les choses devaient tourner court, il y avait un gorille. Prévoyant, très prévoyant.

Le patron du bar ne semblait pas très chaud à l'idée que Rovlenvski (qui au passage, avait gardé son accent made in Russia même après la chute des bombes) utilise l'hôtel comme bureau pour ses affaires, mais son marmonnement disait tout. Tous les inconvénients du monde pouvaient être résolus par une petite enveloppe.
Meryl prit le temps de lui apporter sa bouffe tandis que l'homme tira la chaise d'Inès. Un peu de galanterie dans le Wasteland, voilà qui pourrait remonter un peu les esprits de la mage. Mais entretemps, Victor demandait ce qui les amenait. Eh bien soit. Autant jouer cartes sur table.



- Un mercenaire informaticien du nom de Mitch nous à dit que vous étiez dans le business du matériel militaire et que votre fournisseur était chez l'Unité. Mes employeurs, dont Madame fait partie, cherchent à équiper leurs gardes avec du matériel un peu plus performant que les jouets et les flingues en scotch et fil de fer qu'on trouve dans le Wasteland. Idéalement des M16 ou des M4 et des Beretta 92, plus les munitions qui vont avec, ainsi que potentiellement quelques extras de type Mossberg 500, MP5 ou M110.


Le combo M16/Beretta 92 n'était pas l'épine dorsale de l'arsenal de l'US Army et des Marines pour rien. Avec de l'entraînement et un peu de protections, les gardes de Takixa vaudraient presque un bataillon d'avant-guerre si Victor était fiable niveau matériel. Même l'Unité réfléchirait à deux fois à s'attaquer aux mages si, en plus d'avoir des défenses capables de stopper leurs forces aériennes, la bataille sur le terrain était ardue aussi. Restait à voir ce qu'il avait en magasin...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Dim 22 Mai - 17:39

L'homme de main fit comme chez lui, prenant un pic pour prendre une part, Meryl étant bien loin des négociations tendus lors d'un deal. Cela laisse sous entendre que son matos n'est pas ici mais ailleurs.

"Je fais surtout dans les gadgets et autres matériels utilitaires pour les armes à feu. Bien sûr selon le client il m'arrive à faire quelques petits extras vendu en dessous du prix de Tank, l'armurier du coin, comme par exemple quelques M16 mais il faut savoir que ma spécialité n'est pas les armes à feu à proprement dit mais les gadgets tel les pointeurs lasers d'origine militaire, cybernétique ou de l'équipement lourd moins meurtrier mais tout autant recherché recherché voir plus : Exosquelette de chantier, outillage d'usine, ce genre de matériel que beaucoup considèrent comme high tec. Inutile de vous dire qu'avec les bons "gadgets" cité précédemment, on peut en trouver d'autres utilités bien moins pacifique avec un peu d'imagination car c'est connu, l'Unité n'apprécierait pas de voir ce genre de choses armé vendu à ses adversaires."

L'homme ricane, comme si cette phrase était une forme d'humour. Il a ce qu'il faut, n'ayant fait que rectifié les dires de Meryl. Il pique lui aussi un morceau de poisson, montrant à ses invités le plan pour en faire de même.

"Les extras que vous recherchez, ce n'est pas ma spécialité mais j'en ai en stock et je peux m'arranger avec mes contacts si cela devait être nécessaire. Après ça dépends ce que vous voulez mettre sur la table exactement."
"Ce genre de choses."

Inès posa une bague sur la table, Victor aura la même réaction que le précédant marchand, regardant d'abord à sa droite et à sa gauche pour voir si il y avait un regard curieux vers le groupe. Personne ne semble y prêter attention, la petite musique du poste radio masquant la plupart des mots à ceux qui sont un peu éloigné. Le russe prendra la bague pour l'examiner d'un oeil attentif.

"Ah oui quand même... Je ne vais pas dire que ça ne m'intéresse pas, excusez moi mon langage mais c'est chiant à refourguer vous savez? Oui je pourrais mais... James tu peux venir me voir ?"

Il s'adresse à travers l'oreillette. Victor décida lui aussi de passer carte sur table.

"Vous n'êtes certainement pas là pour échangé juste un bijou. Qu'est ce que vous voulez au juste ? Ou à moins que vous voulez un endroit plus discret pour en parler ?"

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Lun 23 Mai - 0:19

Hm. Ainsi Victor n'était pas spécialisé en armes. Ce n'était pas génial... Avoir des gardes, même s'ils amenaient leur propre arsenal, ne servait à rien si au bout du compte ils devaient lancer leurs chaussures sur les ennemis en guise de défenses... Takixa avait l'avantage de pouvoir voler et d'être en pierre, mais sans de quoi se défendre en cas d'attaque ou tout simplement pour faire la police, tout ça était inutile... Victor avoua se spécialiser dans les accessoires pour armes et le matériel lourd... Et le mot "exosquelette" arriva dans la conversation. Intéressant. Comme il l'avait mentionné, ces trucs pouvaient facilement être détournés de leur usage pour servir au combat. Les mages avaient leurs golems pour faire ce genre de chose, mais leur résultats face aux "gorilles" avaient montré leurs limites. Sans compter que ça ne devait pas être facile a fabriquer. Un exosquelette par contre... N'importe qui pouvait souder du métal dessus pour faire une armure improvisée et éventuellement une arme pour faire une armure assistée du pauvre. Pas le genre de chose que la majorité du Wasteland pouvait mettre sur la table pour se battre.

Par contre, réaction habituelle en essayant de vendre un objet magique de sa part. Ca avait piqué sa curiosité, cela dit. Au point d'appeler un de ses gusses pour venir voir l'engin et de reprendre la conversation en proposant de s'isoler, chose que Meryl ne voulait pas forcément, la dernière "négociation" entre 4 yeux ayant fini en kidnapping...



- Inutile de nous isoler. Mes employeurs ont effectivement plus d'objets de ce genre à revendre. Nous pourrons toujours compléter avec un peu de cash s'il le faut, mais je ne vous cache pas que c'est principalement en objets magiques que nous pouvons payer pour le moment.

Cependant, vos exosquelettes nous intéressent. Comme vous l'avez dit, ce n'est pas difficile de modifier ces engins en armes. Qu'entendez-vous par "outillage d'usine", par contre.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Obscurité le Lun 23 Mai - 19:19

Victor resta silencieux en entendant que ce n'était pas qu'une poignée d'objets magiques mais bien plus. Il reposa la bague sur la table, même si elle restait proche de lui.

"Vous comprenez au moins ce que vous avez en main ? C'est assez facile pour vous d'embaucher un petit régiment de mercenaires rien qu'en les payant en "arme", ou plutôt en "objet magique" si je devais employer le bon terme."

Il piqua de nouveau un morceau de poisson, qu'il prit le temps de mâcher cette fois-ci, réfléchissant de nouveau concernant les services demandé.

"Si ce que vous dites est vrai, vous pouvez presque me demandez n'importe quoi, je vous le fournirais. Quand aux matériels lourds, je parle de mechadendrite, une sorte de troisième bras lourd cybernétique adapté pour les ogres et se branchant directement à la colonne vertébrale. On peut adapté ce genre de matériel sur les exosquelettes si nécessaire."
"L'opération est compliqué ce mechaden-ce troisième bras ?"
"Il faut un chirurgien un minimum compétent, il se branche assez facilement et néccessite souvent plusieurs semaines de rééducation. Ou sinon un bon mécano."

Inès regarda dans la direction de Meryl.

"J'avais penser aux spécimens que toi et Icaro avez ramené."
"Sinon en High tec, j'ai du matériel de sécurité ainsi que quelques prototypes basés sur la technologie de Polis. Matériel à guidage laser, mine-mortier à détection de mouvement, réflecteurs de balles."

Un homme d'une trentaine d'année et chauve rentre dans la pièce et regarde en direction du groupe, certainement le dénommé James.


Dernière édition par Obscurité le Mar 24 Mai - 12:38, édité 1 fois

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3702
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Meryl Lenoir le Mar 24 Mai - 3:20

Hm. Les objets magiques n'avaient vraiment pas la cote ces temps-ci. Peut-être qu'au temps des mages, ça s'échangeait comme des cartes Pokémon, mais les temps avaient changé et les gens avaient besoin de choses un peu plus tangibles que des breloques pour commercer. Bien sûr, la loi de l'offre et la demande dictait qu'il y aurait toujours un péquin intéressé par ce genre de chose... Le fameux James pourrait sûrement en dire plus quand il serait venu admirer la bague, bien qu'à en croire le vrai faux russe, il y avait assez de fric potentiel sur la table pour embaucher une troupe entière de mercos.

Et il était bel et bien intéressé, car l'idée de mettre la main sur plus d'artefacts le poussa à mettre plus d'éléments sur la table. Notamment des méchadendrites, plus adaptées pour les orges... Mais qui, entre les mains d'un bon mécanicien, iraient à ravir sur les exosquelettes. Ou sur les gorilles, comme Inès semblait le penser. Mieux valait garder ça pour plus tard, les mages devraient déjà découvrir ce qu'est une radio et apprendre les bases de la vie moderne avant de s'improviser membres de l'Adeptus Mechanicus. Mais le meilleur était à venir !



- Je ne suis pas convaincue que les gorilles seront de bons candidats pour- attendez, quoi ?! Des... Déflecteurs de balles ? Quoi, genre un champ magnétique qui dévie les projectiles ? Et vous avez pu vous procurer ça en copiant la technologie de Polis ???


Polis était de loin l'endroit le plus sécurisé et intolérant du Wasteland. Il était sûrement plus facile de s'infiltrer dans le camp de l'Unité ou des Skullz que dans ce nid de frelons qu'était Polis. Victor était soit un baratineur de première classe, soit un génie...
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 243
Age : 30
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robots, cannellonis et business

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum