la citée des souvenirs

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Ven 14 Aoû - 23:59

L’expression de la mutante changea d’un coup, elle se referma sur elle-même. Elle ne répondit pas aux question du fusion et croisa les bras. Le fusion devrait réfléchir avant de parler avec elle. Certaines personnes étaient plus susceptibles que d’autres. Davinel lança un regard chargé de rage. Si elle aurait eu des armes, elle l’aurait sûrement déjà sauté dessus et lui aurait arraché les yeux. C’était une bonne idée de Brim de ne pas lui avoir donné d’armes tout de suite. Une chance aussi qu’il n’avait pas enlevé les chaînes. Du coup, Brimstone pourrait décider de découvrir ce qui cloche avec sa nouvelle esclave ou faire ses courses. Au tout cas, la mutante ne se montrait pas du tout coopérative.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Sam 15 Aoû - 0:38

- Hum ! Fit Brimstone qui ne compris pas tout de suite son changement d'expressions. Et soudain il compris...

- Merde ! Si je t'ai offensé au sujet de ton sexe. J'en suis désolé. C'est quelques chose auquel je ne suis pas habitué et d'habitude je suis tolérant avec n'importe qui. Si tu as des reproche à me faire dit le moi tout de suite. Je suis conscient des efforts que tu fait et tout le monde as ses défaut moi y compris. Dit le Fusion qui se montra sincère.

Il avait certainement dit quelques chose qui ne fallait pas. Aussi curieux que cela puisse paraitre si on excepte le fait que Davinel était un Transsexuel Brimstone la trouvais attirante par une certaine force de caractère. Son ancienne épouse quand il était encore humain était pareil et le Fusion voyait un peu elle en Davinel. Il fallait seulement qu'il fasse un effort pour considéré Davinel comme une Femme vu que c'était son choix. De toute manière mieux valait que Davinel lui fasse des reproches tout de suite au lieu de se fermer comme une huitre. Gueuler un coup lui fera du bien et Brimstone savait encaissés les coups.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Sam 15 Aoû - 1:02

La mutante pouffa de rire. Bordel, un mec comme lui qui s’excuse, c’en était tellement effrayant que c’en était mignon. Elle donna deux petites tapes à la cuisse de Brimstone pour lui faire comprendre qu’elle lui pardonnait, elle ne pouvait le dire avec des mots, elle en riait tellement qu’elle en avait des larmes eux yeux et des crampes. Cela lui prit un petit moment pour se calmer. Derrière ce mastoc, elle y voyait presque qu’un ado un peu con-con sur les bords, le genre de personnalité qu’elle aimait bien.

Elle termina la bouteille d’eau,  prit le sandwich et en arrache une énorme boucher. C’était peut-être une lady mais, les manières n’étaient pas son fort. Mangeant la bouche ouverte, elle répondit au fusion.

" Bon, on y va où tu attends le deuxième retour du messie. Pas obligé de me regarder comme ça."

Elle avait aussi une personnalité très dominante. Au final, dans l’arène, elle aurait très bien réussi.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Sam 15 Aoû - 1:34

Brimstone hocha la tête avec indulgence et débarrassa Davinel de ses chaînes. Il les garda quand même au cas où il en aurait besoin pour capturer un prisonnier c'est toujours utile.

Une fois le repas terminé Brimstone se mis à la quête d'une casse. Il avait besoin de renforcer son armure fusionné à sa carcasse. Le secteur où il se rendait était dangereux. Non seulement il y avait des zombis mais aussi des Loustic de l'Unité.Brimstone devait tout faire pour les éviter mais si cela devait arriver de les affronter mieux valait qu'il soit préparer. Il devait aussi construire un crache feu contre les zombis donc il fallait qu'il trouve une casse afin d'avoir du bon métal à absorber ainsi que du matériel. Par chance à Port poussière ce n'était pas cela qui manquait les casse et la détaillé. Il fallait au loin qu'il trouve une épave d'engin blindés. Cela ferait son bonheur.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Sam 15 Aoû - 3:18

Le fusion avait une tonne de projet mais, il ne devait pas oublier qu’il avait un temps limité pour les faire. Avec l’Unité dans le coin, il serait assez difficile de trouver des informations pour trouver de la ferraille de qualité. Brim pourrait s’arrêter dans une taverne et écouter les conversations pour découvrir les dernières nouvelles dont des nouvelles de combats récents où il pourrait trouver des carcasses de véhicule à moteur et peut-être mieux ou tout simplement chercher autours de la ville.

Cependant, un mec comme Brim dans une taverne avec une nana comme Davinel, ça se fait remarquer et souvent, l’atmosphère dans ce genre d’endroit peut-être tuer par des inconnus qui arrivent. S’ils décident de chercher de la ferraille par eux-mêmes, ils pourraient chercher aux alentours de la ville. Cependant, ils ne sont pas les seuls à en chercher et les chances de trouver des choses de qualité est presque nulle.

Pendant ce temps ce temps, Davinel pense qu’il serait intelligent de l’habillé et de l’équiper au moins d’un truc pour se protéger et tout simplement se cacher les nichons. Il y avait un vent assez frisquet qui arrivait du nord.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Sam 15 Aoû - 3:47

Les recherche du Fusion furent infructueuses Brimstone opta donc pour une autre méthode il s'adressa aux commerçants tandis qu'il acheta des vivres et d'autres vêtements un peu plus chaud pour Davinel. La mode seins nus était courant mais même si on était en Californie les nuits sont un peu frisquet et Davinel n'était pas un Fusion.

Tandis que Davinel se choisissait des vêtements pas trop cher Brimstone pris des vivres pour quelques jours et en profita pour questionner le marchand au sujet des casses aux alentours de la ville. En général le commerçants ont toujours quelques contact avec les charognard et les ferrailleurs du coin qui fournissent de la matière première comme des pièces détaché ou des machines recyclé voire remis en état. Brimstone demanda au commerçant si il connaissait de bon coins pas loin.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Sam 15 Aoû - 16:00

Après avoir acheté des provisions, plus d’eau et de nourriture pour Davinel, le fusion demanda des informations au commerçant. Un homme assez vieux, sûrement dans la soixantaine. Cigare à la bouche, il lui dit qu’il attendait une cargaison de Portland qui était supposé arrivé il y a cela cinq jours mais, que pauvre de lui, il était trop vieux pour quitter sa boutique et aller vérifier les chemins vers du nord. Par chance, c’était sur le chemin pour aller en direction de San Francisco. Le commerçant offrit une récompense si Brimstone pouvait ramener l’objet le plus important du cargo, une petite boite à bijoux. Libre au fusion de faire la mission ou tout simplement trouver le cargo et y prendre les restes pour se faire une armure.

Pendant ce temps, Davinel s’était choisi des jeans trouées aux genoux avec un vieux chandail noir et un peu trop large pour elle ayant le logo d’un band de métal d’avant l’apocalypse. Il y était écrit « Iron Maiden » et sous le texte se trouvait une sorte de momie ayant des chaînes dans la bouche. Pendant que son maître parlait, l’esclave avait réussi à chopper un paquet de cigarette et le cacher entre ses seins.

Le prix total des provisions et des vêtements furent de 56$. Il y avait de l’eau et du bœuf séché.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Sam 15 Aoû - 17:02

Le marchand n'avait pas beaucoup d'infos mis à part qu'il existait l'épave d'un cargo sur la route de San Francisco se remémorant le trajet le Fusion se souvenu que la route en question menait également vers la centrale nucléaire première étape de son périple. Outre cela le vieux lui proposa un job payer pour lui ramener une boite précieuse. Ne crachant pas sur un peu de fric Brimstone accepta le job mais previns le marchand qu'il ne repassera pas à Port Poussière avant 6 ou 10 jours le temps de régler ses affaires personnel. De toutes manière il avait l'intention de repasser une fois sa mission terminé.

Une fois ses achats payer et un accord avec le marchand pour que le Fusion lui ramène sa marchandise (il demanda d'ailleurs à ce que le marchand lui fasse un mot à remettre aux convoyeurs de la boite afin de ne pas être pris pour des bandits). Le Fusion sortis de la boutique les provision sous le bras alors que Davinel s'occupait de l'eau.


- Bon notre prochaine etapes sera ce cargo cela va me faire un petit écart jusqu'à mon objectif mais pas trop important. On bivouaquera sur place si jamais le types qui sont censée passé dans ce coin ne sont pas là je leur donne jusqu'au reste de la journée et la soirée avant qu'on repart. Cela va me laisser le temps de récupérer du matériel dans cette épave et qu'on fasse un peu mieux connaissance. J'en profiterais aussi pour te fabriquer un casque pour la route. Dit Brimstone à la mutante alors qu'il montait sur sa Murdercycle et remis son casque.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Dim 16 Aoû - 18:08

Le voyage ne fut pas très long avant que les deux voyageurs découvrirent qu’est-ce qui était arrivé au cargo. Aux alentours de Los Alamos CA, la route commença a été bloqué par des débris et quelques mètres plus près un tas de cadavres de mercenaires cuisaient au soleil alors que des vautours se faisaient un festin. L’odeur des cadavres était insupportable pour la mutante. Davinel tenta de cacher son nez avec le collet de son chandail. Quelques mètres plus loin se trouvait des dalles de béton bloquaient la route et derrière se trouvait deux hommes, un tenant un Mk 12, l’un avec un porte-voix, exigeant le fusion de s’arrêter ou d’en subit les conséquences. Comme avertissement, sur le côté de la dalle de béton se trouvait un homme crucifié sur le poteau électrique, encore vivant et gémissant.

Ils s’arrêtèrent, pour avoir autant de dommages, ces hommes ne devaient pas qu’être un duo. Brimstone remarqua deux autres hommes et une femme ayant leur fusil pointé sur lui et sa compagne et Davinel fit remarquer derrière des carcasses de camion de la fumer venant d’un feu. L’homme au porte-voix exigea aux deux voyageurs de quitter leur véhicule, sans armes et d’avoir 500$ en main pour payer un droit de passage, un homme armé d’un fusil de chasse viendra à leur rencontre. Ces bandits semblaient être sérieux.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Dim 16 Aoû - 19:22

Les emmerdes commencèrent une fois arrivé au cargo. Un barrage bloquait carrément la route et Brimstone vis deux types derrière cette barricade un tenant un porte voix et un autre armé d'un MK 12 et visant Brimstone. Davinel fit remarqué au Fusion qu'il y en avait trois autres embusqués en train de les viser. Brimstone poussa un grognement il manquait plus que ça. Ses types semblaient organisé mais pas nombreux et ne sont visiblement pas des Skulls car ses dernier n'avaient pas l'habitude de rançonner leur victime. Sûrement un petit gang mineur. En tout cas pas question de se laisser braquer il fallait quand même que le Fusion la joue finement. Ses types ne savaient visiblement pas qu'ils avaient affaire à un Fusion et une mutante. De loin Brimstone passait plus pour un ogre en armure et le chandail de Davinel cachait son identité.

Aux invective du porte voix le Fusion leva les main pour signifier qu'il avait compris et gara son véhicule mais en orientant ses mitrailleuses en direction des deux types du barrage. Laissant sa mitrailleuse sur la moto pour mettre en confiance les gangers Brimstone et Davinel mirent pieds à terre et s'éloignèrent de quelques pas de la Murdercycle.

Davinel vis un curieux phénomènes au niveau du dos du fusion il se mis à bouillonner comme constitué de métal liquide et le muscles s'écartèrent pour faire apparaitre la poignée de la Winchester que le Fusion stockait dans son corps. Brimstone parla à Davinel alors qu'un des ganger trotais vers eux
.

- Quand il vont se rendre compte ce qu'on est cela va sûrement dégénéré au premier coup de feu attrape cette Winchester et reste derrière moi ! Dit le Fusion qui mis en route la télécommande de son casque et fit jaillir son ruger de son avant bras discrètement.

Et cela ne loupa pas quand le type au fusil de chasse fut assez près il se figea subitement surpris par l'apparence de Brimstone. Le fusion ne lui laissa pas le temps de réagir et baissa son bras énorme en contractant ses muscles tout en donnant un ordre vocal à la Murdercycle.


- Feu dix coups ! Ordonna t'il à l'ordinateur de sa moto.

Les deux mitrailleuses lourde de la Murdercycle tira dix coups chacun droit sur la baricade droit sur le porte voix et mitrailleur à ses côté. Brimstone abatis l'homme au fusil de chasse avec son pistolet mitrailleur à demi dissimulé dans son bras et concentra ensuite ses tirs sur l'homme et la femme embusqué tout en reculant vers sa moto pour récupérer son fusil mitrailleur lourd. Davinel arracha la Winchester du dos du Fusion et fit pareil que Brimstone et tira sur le couple tout en restant se couvert derrière le massif Fusion.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Lun 17 Aoû - 1:38

Un des coups de la Murdercycle toucha l’homme au porte-voix et l’homme crucifié. L’homme avec le MK12 avait eu le temps de se cacher derrière la barricade de ciment. Le corps de l’homme au fusil chasse tomba lourdement au sol. Davinel attrapa la Whinchester, un peu sous le choc et arriva à descendre la femme qui les visaient.

Au loin, il était possible d’entendre des cris de surprises puis des ordres. Cinq hommes arrivèrent plus un troll. Un des hommes semblaient avoir des implants cybernétiques à la jambe droite. Il se mire à ouvrir le feu sur le fusion. Le troll lança une grenade assourdissante aux pieds de Brimstone mais en un coup de chance, celle-ci ne fonctionna pas. Les hommes réussirent à se cacher derrière les barricades de ciment, à côté de l’homme au MK12.

Brimstone fut toucher à la jambe gauche par une balle de 9mm mais celle-ci fit très peu de dommage.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Lun 17 Aoû - 3:19

- Veille sur mes arrières et reste près de moi ! Cria le Fusion à Davinel laissant la mutante s'occuper du compagnon de la femme qu'elle venait de descendre.

Ses types tiraient comme des pieds une balle l'atteignit à la jambe mais le calibre était un peu trop léger pour le Fusion qui shotta sur une grenade envoyé par la barricade qui semblait défectueuse mais Brimstone ne pris pas de risque et la renvoya à l'envoyeur d'un coup de pied en cloche. Une fois près de sa moto le Fusion récupéra sa mitrailleuse lourde customiser et la braqua sur la barricade en donnant des ordres à sa machine.


- En avance lente ! Feu 20 coups !

La Murdercycle démarra et avança au pas Brimstone à ses côté tandis que Davinel restait à couvert derrière le Fusion et le protégeait des attaques dans le dos. Les mitrailleuses de l'énorme moto se mirent à aboyer et une quarantaine de projectiles s'écrasèrent sur la barricade. Même si la protection des pirates de la route était en béton les cannon mitrailleur du Fusion était du lourd et un tir aussi concentré sur une seule cible n'allait pas tardé à transformer cette protection en passoire.

Le Fusion ne resta pas inactif. Sa mitrailleuse était du même calibre que ceux de sa Murdercycle mais le Fusion avait modifié cette arme pour qu'elle deviens un fusil d'assaut. Fusil qui était pourvu d'un pointeur laser que le Fusion activa pour mieux viser et se mis à tirer sur tout ce qui dépassait de la barricade.


avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Mer 19 Aoû - 1:00

La grenade était bel et bien défectueuse et ne fit aucun effet. Le troll, à cause de sa grandeur et sa stupidité, ne put se cacher derrière la barricade et fut cribler de balles. L’épaule gauche de l’autre sniper fut explosée par un coup de Davinel alors qu’il faisait un repli « stratégique ». Il ne voulait pas terminer comme sa copine mais, mauvaise stratégie, il allait mourir au bout de son sang au beau milieu de nul-part.

De ceux restant, deux furent aussi chanceux que le troll. La main de l’homme au MK fut touchée par un coup venant du fusil d’assaut alors qu’il tentait de tirer tout en restant à couvert, pansant simplement son arme par-dessus la barricade et tirant n’importe où. Ses cris couvraient presque les bruits des balles qui volaient de tout sens et tout côté. Des balles de la murdercycle touchèrent le réservoir d’essence d’une Ford F550 se trouvant sur la route.

Différemment des films, la voiture n’explosa pas, parce que les films, ce n’est pas réaliste. L’essence commença à couler vers la barricade, touchant le pantalon d’un des survivants. Une balle perdue alla ricocher sur la vielle asphalte près de la fuite et fit une étincelle assez puissante pour commencer un feu. L’homme ne put rien faire avant de devenir une boule de feu vivante.

Brimstone fut toucher par 6 autres balles de 9mm aux membres et une balle de calibre .223 venant du MK12 au bas de l’abdomen. La cuisse gauche de Davinel fut érafler par une autre balle perdue, qui déchira son jeans et lui fit faire un grognement de douleur.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Mer 19 Aoû - 1:38

Brimstone marqua le pas au moins six balles venait de le toucher dont une en plein dans l'abdomen. Par chance son armure amortie les impact mais bordel cela piquait et pas qu'un peu mais si il s'arrêtait ce serait montrer de la faiblesse il continua donc sa progression tel un invincible robot tueur par contre il ordonna à Davinel de ce planquer derrière sa moto géante plus blindé que lui qui avançait au ralentis au côté du Fusion et il ordonna à la même moto automatisé de tirer encore dix coups avec ses deux mitrailleuses lourdes. Une vingtaines de balles fusèrent à nouveau de la machine de mort du Fusion apportant mort et destruction.

En face les bandits avaient subis de gros dommages et plusieurs d'entre eux semblaient paniqué par l'enfer qui ce déchaînait sur eux. Brimstone continua à tirer sur tout ce qui bougeait mais il en rajouta aussi une couche à la panique grâce à son amplificateur de voix  qu'il dérégla exprès pour lui donner une voie métallique éraillée pleine de menace à ce qu'il comptait faire au gangers. surtout que plus Brimstone s'approchait plus les bandit se rendirent compte que ce qui s'approchait n'avait rien d'humain. Ça renforcera la peur.


- EXTERMINER ! EXTERMINER ! EXTERMINER ! EXTERMINER ! Hurla le Fusion à tu tête façon Dalek.

avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Sam 22 Aoû - 2:40

Il restait trois ennemis, deux bandits normaux et l’homme à la jambe cybernétique. L’homme au MK12 ne criait plus, il n’avait plus la force de crier, il avait perdu trop de sang. L’autre qui s’était transformé en boule de feu ne bougeait plus, son corps se crispant de plus en plus à cause des flammes. L’odeur en était insupportable. Davinel réussit à descendre un des hommes qui essayait de se déplacer vers les côtés pour les attaquer du flanc gauche. Le second homme fut descendu pour la Brimstone alors qu’il était à découvert pour tirer.

Les coups ennemis arrêtèrent et une carabine se fit jeter par-dessus la barricade, un homme cria.

"JE ME RENDS MONSIEUR DALEK! ARRÊTER! S’IL-VOUS-PLAIT!"

Davinel se sorti du couvert de la murdercycle et plaça une main sur le bras du fusion pour qu’il arrête. Tirer sur un homme qui montrait (imaginairement) un drapeau blanc était salaud. Libre au fusion de décider qu’est-ce qu’il allait faire avec le cyborg.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Sam 22 Aoû - 3:42

Le Fusion cessa immédiatement de tirer. Même si ses types où ce qui en reste étaient des salauds le Fusion n'était pas un boucher ce qui rendait le geste de Davinel inutile mais touchant.

- Ceux qui sont encore vivant sortez immédiatement de votre planque les mains en l'air ensuite vous allez immédiatement vous coucher face contre terre et les mains sur la tête et jambes croisés. Premier est dernier avertissement vous avez trente secondes pour obtempérer. Passé ce délais le protocole d'extermination recommencera. Dit Brimstone qui ponctua sa phrase d'un grognements métallique et gardant son arme braqué sur l'abri en béton transformé en passoire.

Une fois que beau monde eu obtempérer (Brimstone n'était pas certain qu'il y avait qu'un seul survivant), le Fusion fouilla le où les prisonniers tandis que Davinel s'assurait qu'il n'y avait plus de danger. La chaîne que le Fusion avait récupéré quand il as acheter Davinel se montra particulièrement utile pour ligoter le pirate à la jambe cyborg et un éventuel sbire. Une fois le danger passé Brimstone pus se détendre mais se rendit compte qu'il avait bien morflé dans la bataille même si aucunes balles ne semblait pas avoir toucher les points vitaux. Il lui fallait une trousse médicale ou un stimpack cela lui éviterait d'utiliser celui de son injecteur ou de dévorer le cyborg pour ce régénérer.

Vu que cette bande avait l'intention de rançonner Brimstone et Davinel et que leur camps n'était pas très loin il eu le droit à une fouille en règle afin de rembourser le Fusion sur les soins médicaux et les bâ!les utiliser. Les cadavres aussi bien des mercenaires mort que des pirates furent eux aussi fouillé à fond. Armes, dollars, munitions, objets utile à une expédition, protection éventuelle, nourriture. Tout fut pris et rassembler afin que Brimstone fasse un inventaire et le partage avec sa compagne.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Lun 24 Aoû - 19:36

Il restait bel et bien qu'un survivant, tout les autres étant morts. Quoique celui qui avait perdu sa main semblait respirer mais, était si pâle qu'il n'allait pas durer encore bien longtemps. Autant l'ignorer, avec la quantité de sang qu'il avait perdu, il n'avait plus la force d'ouvrir les paupières.

L'implant du cyborg n'était qu'un simple implant, ne pouvant que faire des mouvements de base de la jambe. Il devait l'avoir perdu dans un combat mais, les autres bandits semblaient le trouver important car, il lui avait payer une toute nouvelle jambe. Les mots "protocoles d'extermination" donna des frissons au cyborg. Attaché, le cyborg ne pouvait rien faire et le fusion put commencer ses recherches pendant que Davinal vérifiait les lieux. Il trouva une boite en plastique de cartouches de munition de calibre .223 à moitié remplie (50 rounds), une drôle de dague émoussée ayant des phrases en latin gravée et par miracle, 1500$, sûrement les autres victimes des bandits mais, pas de stimpacks ou même la boite à musique, elle était sûrement encore cachée dans une des caravanes.

Davinel annonça à Brimstone qu'il n'y avait bel et bien plus personne et que le dernier mec avait donner son dernier souffle (cependant, elle ne dit pas qu'elle avait un peu aider en lui donnant un bon coup de pied sur le côté de la tête). Cependant, elle tenait dans sa main un drôle d'objet long, d'au moins 1m80 en longueur. Il avait étrangement une forme phallique de couleur orangé avec de petits brillants. Il y avait un manche en bois où il y était gravé "Zweihander". Elle avait aussi la boite à musique dans l'autre main mais, elle était brisée

"Hey, Brimou-chou (elle préfèrait cela à Brimstone, elle n'aimait pas le connotation biblique de ce mot), il semblerait que ces petits monsieurs ont des drôles de goût pour les jouets sexuels. J'ai trouvé la boite à musique, du moins, ce qui en reste. Y'a rien dedans. On s'est déplacé pour rien mais au moins, on a eu du plaisir. N'est-ce pas?"

Dit-elle en riant, cependant le cyborg n'avait pas l'humeur à rire. Criant après Daviel, il tenta de se défaire de ses chaînes.

"SALOPE! PÊTASSE! TOUCHE À ZWEIHANDER ET TU VIVRAS SA COLÈRE!"

Les rires de Davinel s'arrêtèrent, venait-il de l'insulter? Si vous ne l'avez pas remarquer, la jeune mutante était du genre susceptible. Elle allait lui apprendre à se tenir devant une femme de sa stature et puis, elle touchait à ce qu'elle voulait. Elle s'approcha du cyborg, leva le dildobat géant et avant de le frapper à la tête, comme si elle tenait Mjöllnir et qu'elle avait un géant de glace devant elle, annonça qu'elle ne s'appelait pas Salope mais que pour le cyborg, c'était "Maitresse Davinel".

Cependant, le cyborg ne put entendre le nom, dans un gros boom, sa tête explosa et son corps n'était qu'un poudding de sang et d'organes vitaux dans un mini-cratère. Cependant, la jambe cybernétique semblait être dans un très bon état malgré la puissance du coup. Surprise, Davinal laissa sortir un cri et recula de quelques pas avant de lâcher Zweihander par-terre. Le dildo ne semblait avoir aucune trace de sang sur lui et semblait toujours être aussi propre que quand elle l'avait trouver.

Une voix éthérée grave résonna dans les oreilles des deux voyageurs.

"Azy batard tu t'es serti de oim pour me péter le bras ? J'vais t'niquer ta reum a la cave wesh.
"
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Mar 25 Aoû - 3:55

Brimstone fit aussi l'inventaire des armes de toutes cette bande. Alors hormis le fusil mitrailleur à lunette du manchot qui finis par y rester le fusion trouva un fusil enfield hors d'âge pratiquement vide mais avec un chargeur de 5 balle trouver dans une poche, une carabine à lunette encore chargé de trois balles, un fusil de chasse chargé et deux cartouches, quatre colt plus ou moins renplis ou complètement vide avec de quoi faire un chargeur dans ce qui reste de balles et un luger chargé. Le reste était trop endommagé pour être récupérable et 50 balles de 223 qu'il donnera à Davinel avec le fusil mitrailleur afin qu'il puisse récupérer sa Winchester. Davinel se prendra aussi une arme de poing soit un colt avec l'équivalent d'un chargeur soit le luger.

Outre cela le Fusion trouva 1500$ en liquide qu'il partagera avec Davinel, une assez curieuse dague qui bien que émoussé avait peu être de la valeur. Pas de matériel médical malheureusement. Brimstone allait devoir faire des points de sutures et improviser comme d'habitude.

Davinel quand à elle avait trouver la boite malheureusement un de ses coupe jaret l'avait brisé ce qui signifie que le Fusion allait devoir faire une croix sur la récompense. Au commentaire de Davinel au sujet de son nom Brimstone poussa un soupir et lui dit gentiment qu'il préférait qu'elle l'appelle Brimmy en général c'est comme cela que ses amis l'appelais. Elle tins aussi un curieux objet en forme de sex toy. En le voyant le cyborg s'agita et sortis de ses gond en traitant Davinel de tout les noms. Davinel qui avait visiblement du sang orc dans les veines s'énerva et frappa le cyborg pas trop fort avec le sec tôt mais elle avait à peine frapper que la tête du cyborg explosa comme une bombe comme si une masse géante l'avait carrément défoncé la tête. Davinel surprise et choquée lâcha le jouet et tomba sur le cul. Brimstone sursauta et vins à son aide en ce demandant ce qui c'était passé la mutante n'était pas blessé mais une voie sortis du jouet raisonna dans la tête du Fusion et sa compagne.


- Mais c'est quoi ce truc ? Dit Brimstone un peu haut. Il en venait à ce demander si la boite à musique ne contenait pas cet objet.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Jeu 27 Aoû - 19:47

Davinel ne s’était pas blessée, elle était seulement un peu secoué par l’évènement et couverte de sang et tripes. S’accrochant au bras de Brimstone, elle regarda avec stupéfaction l’objet. Après tout ce temps à travailler dans les clubs de Vegas, c’était la première fois qu’elle voyait ce genre de jouet.

"Azy t'sais pas chuis qui wesh ? Chuis Zweihander le démon d'la bouillave mode Illuminati ma gueule."

Ne voyant aucune réaction venant de la part des deux personnes se trouvant devant lui, le démon continua son monologue. Il était certain qu'avec sa manière de parler, personne ne le prenait au sérieux, quoique sa forme n'aide pas non plus.

"Et zavez marave mes tepo qui m'vénéraient. Zallez pas comprendre comment j'vais vous marave vos races pour ca wesh. 'Savez quoi wesh ? Vous m'ramenez dans un bled qui sent pas l'mort et j'vous nique pas vot'race"

Davinel lâcha le bras de Brimstone et repris l'arme, elle souriait. Elle regarda Brimstone et utilisa Zweihander comme canne pour se soutenir.

"Dit, Brimooo.. Brimmy, on peut le garder, il fait exploser les têtes! Et après, on pourra le vendre pour soigner tes blessures que son petit gang t'a causé, c'est pas une bonne idée ça?"
"Bâtaarde…"

Cependant, ça ne sera pas tout de suite que le groupe pourra vendre l'arme possédée. Il fallait avant tout se protéger et s'armer pour aller faire de la rôtisserie de zombies. Le camp et la barricade contient assez de matériel et de ferraille pour faire une armure pour le fusion. Pendant qu'il cherche de la feraille, Brimstone pourra se cacher pour manger, évitant ainsi que Davinel le voit. Cependant, il y a toujours un risque qu'elle le voit et sa réaction risque d'être négative.

HRP:

Zweihander est une arme possédée par un démon. Elle est fait de bois et de latex et mesure 1m80 à partir du manche. Bien qu'elle est faite de matériel mou en majorité, lorsqu'il a été nourri de sang, Zweihander devient aussi dur que du béton armé. Cependant, cet état est temporaire et si au bout de 48h, il n'y a pas eu de sacrifice, il devient qu'un dildo géant qui parle.
Le sacrifice est très simple, il suffit seulement de tuer en l'utilisant. La vieille dague servait à affaiblir les victimes des sacrifices (marchands et mercenaires ici). Même lorsqu'il est sous sa forme la plus faible, il faut tuer avec pour le "nourrir".
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Jeu 27 Aoû - 21:13

Brimstone passât de l'incrédulité au fou rire à s'en tenir les côtes. Ça fait une paie qu'il n'avait pas autant ri. Il fallait dire que le comique de la situation s'y prêtait. Il fallu trois minutes au Fusion pour ce calmer. Mais une fois calmé Il redevins serieux. Sous son aspect ridicule un démon reste un démon ce truc vaut sûrement cher mais est extrêmement dangereux à manier donc avec précaution.

- Et comment tu compte t'y prendre pour nous niquer notre race dans ta forme actuelle ? Vu que tu est un démon coincé dans un objet j'imagine ton pouvoir actuel est sceller et qu'il te faut utiliser de subterfuge pour assurer ta survie et ce poignard. Dit le Fusion qui sortis la dague.

- A partir de maintenant ! On est tes nouveaux propriétaires et je te préviens qu'au moindre coup tordu je t'enterre dans le trou, le plus profond, le plus perdu et plus pourri de ce désert. Dit Brimstone qui mis au démon les points sur les i et lui montrer qu'il n'était pas du genre à ce laisser influencer.

Une fois son discours parler et voyant le jour en train de décliner Brimstone poussa un soupir.


- On va passer la nuit ici et tu pourra profiter des vivres de cette bande. Il faudra aussi que tu m'aide à me recoudre. J'ai aussi des choses à te dire me concernant et c'est assez important mieux vaux que tu le sache avant de le découvrir par toi même. Dit Brimstone à Davinel d'un air grave avant de se mettre à la recherche de la bonne ferrailles et du matériel pour construire des armes anti zombis.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Ven 28 Aoû - 21:45

"Wesh mec, fait pas ça. T'sais l'éternité c'long dans un trou!"

Sans personne pour le porter, Zweihander était impuissant, si je peux me permettre le commentaire. Cependant, demander à Davinel de le recoudre? Cela mis la mutante mal à l'aise, plus que la conversation que Brimstone voulait avoir. Elle était faite pour frapper et non soigner. Pour être honnête, Brimstone avait plus de chance d'être dans un plus piteux était qu'il ne l'était présentement. Davinel soupira, elle n'avait pas le choix, il était son maître après tout.

Elle alla s'asseoir près du feu que les bandits avaient déjà allumé et utilisait Zweihander comme tisonnier, le latex de l'arme ne semblait pas s'endommager à la chaleur. Le démon se plaignait mais, au final, elle s'en foutait. Elle attendait que Brimstone termine sa recherche de ferraille pour l'aider à se soigner et savoir ce qu'il voulait lui dire. Ça ne prit pas trop de temps pour trouver tout le matériel, le coin de manquait pas de métal.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Sam 29 Aoû - 2:31

Brimstone trouva assez de matériel pour concevoir un armement de l'essence et surtout de la ferraille pour améliorer son armure. Il récupéra aussi la jambe du cyborg toujours utile au cas où. Davinel avait trouver de la gnôle dans le camp n'ayant pas de fil pour faire des sutures le Fusion opta pour des agrafes avec des échardes de métal désinfecté dans un bain d'alcool et la cautérisation de certaines de ses plaies. Pour une fois la poudre à cannon que le Fusion avait conservé allait servir à quelque chose.

Davinel n'aura pas besoin de recoudre le Fusion elle même. Brimstone avait juste besoin d'une autre paire de main pour lui passer les instruments De chirurgie improvisé et cautériser certaines plaie que Brimstone ne pouvait pas atteindre en versant la poudre à cannon sur la plaie et brûlant ensuite. Brimstone était un dur à cuire. Il arriva à tolérer parfaitement les soins sans anesthésie. En fait un petit joint de marijuana lui suffisait amplement.

Une fois ses soins terminé Brimstone partagea l'argent récolté avec Davinel se mis au travail pour réaliser ses armes alors que Davinel mangeait. Il lui parla en même temps de ses problèmes notamment de son régime alimentaire mais la rassura tout de suite en lui disant que même si il était capable de dévorer un être vivant en l'absorbant il préférait encore chasser des animaux pour se nourrir que de tuer un être humain de cette manière. Là dernière fois Brimstone as trouvé l'expérience désagréable et n'avait pas envie de retenter l'expérience. Il parla également de ses déboires avec Valakas. Son ordinateur lui interdisait de parler du Dragon mais rien ne l'empêchait de dire à Davinel qu'il était tomber sur un sale type qui l'as réduit lui aussi en esclavage mais qu'il préférait encore mourir que lui obéir. Sur le coup Davinel compris que si le Fusion l'avait libérée ce n'était pas vraiment pour être son maître. Le Fusion se sentait surtout seul et c'était sûrement sa dernière bonne action avant la fin du chronomètre forçant son ordinateur à obéir aux directives de Valakas.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Dim 30 Aoû - 3:53

Le lance-flamme du fusion était simple et pourtant très efficace. Pour économiser du carburant, il avait trouvé une bonbonne de propane dans une des caravanes et avait siphonné l'essence des caravanes. Le lance-flamme avait deux embouts, le traditionnel qui crachait des flammes, utilisant une petite flammèche venant d'un briquet et le gaz propane et un autre embout qui lançait de l'essence dans la direction souhaitée. Ainsi, il pourrait faire des pièges mortels ou tout simplement asperger ses opposants pour mieux les faire brûler.

Se soigner était simple, le fusion était fait solide après tout. Les endroits où les balles l'avaient transpercé allaient démanger pendant un petit moment, mais au moins, il était chanceux que ce n'ait pas endommagé des organes importants. Cependant, la conversation avec Davinel fut beaucoup moins simples, elle semblait être incertaine, confuse du régime du fusion. Certes, le cannibalisme n'était pas une chose rare dans le wasteland mais, c'est tout de même une tabou d'en parler, dégoutant aussi en y pensant bien. Mais, son expression confuse changea pour de la pitié. Elle était peut-être une esclave mais au moins, elle avait encore sa propre volonté. Son maître, par contre, allait la perdre bientôt. Davinel prit la main de Brimstone, il fallait au moins qu'elle essaie de le réconforter.

"Merci de me faire confiance, de m'en parler, Brimmy... On trouvera un moyen de régler ce problème d'ordinateur... et même si nous ne réusinons pas, je resterai avec toi quand même, jusqu'au bout."

Zweihander ne fit aucun commentaire, l'idée de passer le reste de ses jours dans un trou au beau milieu du désert l'avait traumatisé. Ce n'est pas tout les jours que quelqu'un pouvait se vanter d'avoir réussi à intimider un démon.


Dernière édition par Justice le Dim 30 Aoû - 18:13, édité 1 fois
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Darius le Dim 30 Aoû - 17:35

Brimstone serra la main de Davinel et hocha la tête avant de la remercier. Le Fusion trouvais la mutante attirante de plus en plus. Si il n'avait pas été un grand timide et courtois il l'aurait prise là tout suite en faisait abstraction de ce qu'elle est en réalité. Mais il valait mieux laisser Davinel digérer toutes ses informations car il l'as sentis perdue. En tout cas il lui demanda d'oublier les choses de maitre et d'esclave. Elle était libre et elle pouvait plus considéré le Fusion comme un ami ou un bienfaiteur voire un employeur plutôt qu'un maître.

Entre temps Brimstone avait terminé le lance flamme en un temps record. Avec tout le matériel que les bandit avaient amené pour construire leur barricade et la ferraille récupérés le Fusion as pus ce construire une arme potable en canibalisant certaines pièces d'un revolver Notamment la crosse et la détente pour l'avoir bien en main ce qui donna une arme potable pas plus grosse d'un fusil bien qu'un peu lourd pour un humain sans compter le réservoir qui devait être arrimé comme un sac à dos.



Comme le Fusion avait encore plein de matériel à disposition le Fusion n'allait pas s'arrêter à un crache feu surtout qu'il allait sûrement avoir affaire à un paquet de zombis et sûrement d'autres saloperie. Il devait aussi penser à faire des protections pour Davinel et pas seulement  refaire ses blindages. Il entrepris donc plusieurs projets. En premier un gilet pare balles artisanal pour Davinel, un casque pour la moto et des protection pour ses avants bras et jambes. Brimstone fut un peu gêner de lui demander ses mensurations. Il fit cela en priorité en tordant le métal et en utilisant le cuir et les vêtements récupérés dans les caravanes. Il fallait que ce soit solide pour encaisser des balles où résister à une morsure de zombis mais suffisamment léger pour ne pas handicaper Davinel. Une fois cela construit il fallait un tas d'armes anti zombis. Bien qu'il avait encore des munitions elles étaient pas éternelles pour autant. Mieux valait prévoir au cas où. Il avait de l'imagination à revendre et il avait suffisamment de savoir faire pour imaginer des armes en assemblant des pièces métalliques en utilisant les déchets du cargo où les pièces détachés des caravanes où en modifiant les armes en sa possession.
avatar
Darius
Membre honoraire du Big 5

Nombre de messages : 1253
Date d'inscription : 08/07/2009

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle:
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Justice le Dim 30 Aoû - 22:27

Davinel ne sut pas quoi répondre, elle resta silencieuse, rougissant un peu. Cela ne faisait même pas 24h qu'elle a été acheté et elle était déjà libre.

"AZYYYYYYYYYYY s'tu veux la baiser vas-y mais, fais-moi pas mater ca wesh."

Grand romantique ce Zweihander mais, au moins, il avait brisé le silence. Davinel le jeta au loin. Elle appréciait que Brimstone tentait de prendre soin d'elle, même si ça signifiait passer sous le feu de l'ennemi et les protections étaient bien le bienvenue selon l'avis de la mutante. Là où la balle l'avait frôlée brûlait encore mais, elle pouvait supporter cela. Cependant, ce qu'elle rêvait en ce moment était de prendre un bon bain pour enlever les traces de cerveau du cyborg. Elle jugea qu'elle n'avait pas besoin de plus d'armes, la carabine que Brim lui avait donné était assez et elle décida qu'elle allait garder le dildo-démon.

Elle se leva et alla chercher de quoi brûler pour le feu, les nuits dans le déserts n'étaient pas les plus chaudes. Elle trouva en même temps deux sacs de couchage, les ouvrit complètement, déposa le plus endommager sur le sol et utilisa le deuxième comme couverture. Elle mit des planches de bois qu'elle avait trouvé et alla rechercher Zweihander pour l'utiliser comme tisonnier.

"On part demain à la première heure? Passé plus de temps avec des cadavres, ça ne me plait pas…"

Elle avait une peur bleue que les morts reviennent à la vie, elle avait vu trop de film de zombie dans sa courte existence.
avatar
Justice
Justicier Masqué

Nombre de messages : 771
Localisation : Là -->.
Adoration pour son MJ : Je suis MJ, donc techniquement je me déteste
Date d'inscription : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la citée des souvenirs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum