La ville des âmes mortes

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Mar 14 Juil - 13:07

Il y a trois jours, j'ai flingué la cible de mon dernier contrat. Un pauvre type qui n'avait pas payé sa dette à un genre de gang qui se prenait pour le leader de ce monde merdique. Comme si ça valait la peine de régner sur un vieux tas de ruines, hanté par des gens corrompus jusqu'au rectum, des putes prêtes à sucer une ghoul pour un shoot, ou des mutants décérébrés. Je lui ai collé une balle bien placée dans la nuque et une dans la tempe, je pense qu'il n'a pas eu le temps de comprendre ce qu'il lui était arrivé. Chanceux.
Avant hier, j'ai écrasé mon poing dans la gueule d'un gars qui se prenait pour le chef de la rue. Le genre de bâtard que je peux pas sacquer. Style gros muscles, tatouages, grosse moustaches, un espèce de cliché ambulant de biker mais sans la paire de couilles qui va avec, et encore moins la bécane. Il a craché deux dents sur le sol qui avait prit la couleur de son sang, et s'est barré comme une fillette, lui, ses deux clébards qui lui servaient d'escorte (j'imagine) et les deux gonzesses qui étaient probablement ses putes.
Hier, je me suis justement tapé une pute. Plutôt bien foutue, ça réconforte toujours de voir encore quelques belles Aphrodites en puissance dans ce monde de tarés. Mais évidemment, dans un moment qui m'aurait semblé être un temps de repos, son mac m'est tombé dessus, et a essayé de mon piqué mon fric, sous la menace de son arme. Je lui ai littéralement rangé dans son cul. J'aurais bien appuyé sur la détente, mais la fille m'a dit qu'elle avait besoin de lui pour gagner de l'argent et être protégée. Ca me fait chier d'être incapable de refuser quoi que ce soit à une poulette comme ça. Elle a gémit et à fait des yeux qui dégoulinaient de pitié, et je me suis senti forcé de laisser ce con en vie. Mais je lui ai filé quelques coups de bottes bien placé dans son visage déjà peu harmonieux.

Aujourd'hui, je suis là, assit dans ce bar qui sent l'alcool artisanal, le vieux mégot et le dessous de bras. Ma vie n'est qu'un éternel cycle de violence en mode répétition, et même en faisant un effort, je suis incapable de me sortir de cette tourmente. Si je ne cherche pas la violence, elle vient d'elle même à moi. Des fois, j'aurais préféré mourir en même temps que mes parents, je n'aurais pas eu cette existence pathétique. Puis d'autres fois, je me dis que je n'aurais pas pu naître dans un monde qui me colle aussi bien à la peau. Si ce monde n'est que violence et égoïsme, alors j'en suis le messie providentiel.
Je bois mon verre, je ne sais même pas ce que c'est. J'ai dû retirer mon masque pour ça, et je n'aime pas ça. Alors je me suis mit dans un endroit du bar ou l'on ne me voit pas bien, de façon à rester discret. Je sens la transpiration, le sable chaud, le cuir et l'essence (ah oui, j'ai aussi cramé un mec il y a cinq jours, un autre contrat...). Un vrai cocktail molotov. Je ne suis pas rasé depuis presque trois semaines, et je me dis, à quoi bon. Je regarde autour de moi, j'observe les déchets et monstres de foire présents dans ce bazar, et je me dis que je suis comme eux.
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Mer 15 Juil - 12:28

En parlant de spécimens, il y en a un beau qui vient de rentrer. Un asiatique accompagné au goût vestimentaire plus que douteux avec ce smoking violet et ce chapeau vert pétant qui vient de rentrer avec deux de ses gorilles dans l'établissement. Si Deadsoul ne reconnait pas l'homme, il reconnait à coup sûr ses goûts de merde qui a fait le tour de Vegas. C'est Durden Weels, le propriétaire du Space Ship, l'une des boites de nuit les plus crados de Vegas, un repère à junkie travestis qui ferait la queue pour tailler des pipes pour un sachet de drogue dans des toilettes dont le MJ s'épargne de décrire. Comme quoi Deadsoul a beau critiqué le bar où il est, ça reste luxueux comparé au Space Ship.

L'un des gorilles, un orc, pointe du doigt Deadsoul. Difficile de faire moins discret. Le gorille demanda "poliment" l'un des voisins de table de Deadsoul d'aller voir ailleurs. L’alcoolo ne se fit pas prier, n'ayant guère envie repartir avec quelques molaires en moins. Quand à Durden, il s'assoira en face du mercenaire.

"Enchanté Deadsoul. Je suis Durden Wells, le propriétaire du grand, de l'unique Space Ship. Tu permets que je m'assoies? Je suis là pour parler affaire."

Il n'a pas attendu l'autorisation et à en voir son comportement, il s'en moque bien de la réponse du solitaire. Parlons un peu de l'homme puisque Deadsoul traîne maintenant sa carcasse depuis quelques temps à New Vegas au point qu'il a son petit réseau d'informateurs. Durden Weels est une grande gueule mais reste un lâche qui ne doit sa survie qu'au bon vouloir des Piedegers. Soit disant il contrôle une zone entre les Piedegers et les Dasuzas, Deadsoul qu'il ne reste pas moins un larbin du premiers gangs. Si il est là, c'est pour une affaire personnelle et qui ne passe pas par ses protecteurs. L'avoir devant soit confirme deux choses à Deadsoul: il a des goûts de chiottes (mais ce n'est pas un secret) et c'est une grande gueule. Si c'était si secret il aurait convoqué Deadsoul pour un boulot au lieu de parader comme il le fait. Le seul bon côté? Monsieur est tellement lâche qu'il paiera sans problème de peur de représailles. Le mercenaire pense même qu'il peut être intimidé pour le peu que ses gardes du corps regarde ailleurs!

Il attendra que les quelques clients sortent pour réellement parler. Le barman finira par arriver pour servir deux cocktails d'alcool fort. Le masqué ne sait pas si ils sont forts mais ils sont fortement dégueulasse ça c'est sûr.


"J'ai un boulot pour toi. Une sombre histoire d'un petit enculé qui a eu les yeux plus gros et qui s'est barré avec quelques choses qui m'appartient."

Avant de parler de récompense, il est clair qu'il faut que Deadsoul en apprenne plus et qu'il s'agit d'ici d'une mise en bouche pour voir si ça l’intéresse ou non.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Mer 15 Juil - 12:56

Typiquement le genre de pédales endimanchées que je peux pas voir en peinture. Une espèce de tarlouze bariolée, entourée de ses deux macaques sans cervelles, ce qui lui donne un pseudo-sentiment de toute puissance. Un vrai trou du cul en puissance ouais. Si il vient me voir aujourd'hui, je me doute bien que c'est pour parler affaire, par pour parler couture, à moins qu'il n'ai envie de me tailler une pipe.
Il jacasse, bla bla bla, sa voix m'énerve déjà. Son cocktail, que je n'ai pas demandé par ailleurs, mais qui est typique de ce genre de gars qui essayent d'amadouer en t'offrant tout à un tas de merdes, pue à trois kilomètres. Je n'y touche même pas, je le regarde fixement, la tête légèrement penchée en avant. Le peu de lumière se trouvant dans ce coin de la salle me fait sûrement passer pour un espèce de...mage noir ou un truc du genre, elle souligne tout les traits de mon visage, les rides, les cernes, ça me rend encore moins sympathique que d'habitude. Entre deux lampées de mon verre que je n'ai toujours pas fini, et qui se trouve être aussi dégueulasse que son cocktail (mais j'ai payé, alors je consomme jusqu'au bout) je lui lance des répliques bien placées.


"Ecoutes hum... Machin. Va droit au but. J'aime pas les commanditaires qui parlent par énigmes. Dis moi c'que tu veux, tes conditions, et combien tu me payes pour ton travail. Là, je pourrai peut-être commencer à avoir un semblant de considération pour ta...'requête' ".
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Jeu 16 Juil - 1:29

Durden ne pourra pas cacher son rictus, se prenant de plein fouet les remarques sans broncher. Si il est là, c'est que l'affaire ne regarde pas les Piedeger ou ne touche pas leurs intérêts. Ou alors il s'est pris une remarque d'un "démerdes-toi", c'est possible ça. En gros, pour avoir passer par un Freelancer telle que Deadsoul, c'est qu'il devait bien avoir une raison. La raison, il l'apprendra bien assez tôt.

"Un fumier s'est barré avec une partie de la caisse et de la dope. J'ai le nom du connard qui a fait ça, Jendal, un rouquin avec une cicatrice sous l'oeil que je payais pour tabasser mes employés pour les rappeler à l'ordre et à organiser des parties fines privés. Comme il traînait souvent dans mon bureau, j'imagine que le code il a fini par l'avoir d'une manière ou d'une autre. Ca s'est passé hier, c'est récent."

Il posa une liasse de 400$ sur la table.

"Voilà 20% de ton contrat. Si tu te démerdes bien tu peux même avoir une partie du fric qu'il m'a volé si il n'a pas tout dépenser. Ca, je ne fais pas d'illusion: on est à Vegas et seul le roi des cons seraient capable de me ramener mon fric. Ce que je veux c'est récupéré la drogue en plus de sa tête. Ce type est l'un des seuls employés de clean, il doit chercher à la refourguer en ce moment même."

Au moins maintenant il sait pourquoi il est là, qu'il a dû se prendre une remarque d'un "démerdes toi" de la part des Piedegers car incapable de garder un oeil sur son second. Si le contrat intéresse Deadsoul, le mercenaire aura certainement plusieurs questions à poser avant de commencer sa traque et ses recherches.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Jeu 16 Juil - 14:19

Quel branleur... Pas foutu de surveiller ses propres hommes. Doublé par un pion, et ça se prend pour un roi ? C'est le genre d'être "humain" pathétique qui peuple cette ville pourrie. Les lumières flashy sont là uniquement pour faire façade, la ville n'a rien de chic, ni de glorieux, en réalité.

"Hé bah... J'imagine que t'es dans une sacrée merde si tu retrouves pas la dope, hein ?"

Je continue de boire mon verre et tapote mon index sur ce dernier, en réfléchissant à ce que ce mec pouvait m'offrir. 20% du contrat, 400 dollars, pour buter un rouquin, ça semble correct. Mais il me manque des éléments pour me décider. Et surtout, je dois m'assurer que cette tarlouze n'essaye pas de m'enfumer. S'il bosse pour les gangs de Vegas, il faut toujours se méfier. J'ai pas peur de ces mecs, je m'en branle tout simplement de leurs histoires, et j'ai pas envie d'être mêlé à leurs histoires de territoires à la con, ou des trucs du genre. Qu'ils se butent entre eux, ça me va, j'aime le spectacle.

"Bon, ça semble pas trop mal. Ton gus' là, y'a des choses spéciales à savoir sur lui ? C'est pas une espèce de cyborg ou une connerie du genre ? J'ai déjà explosé des cyborgs, mais ils sont un peu plus coriaces que la normale, faut l'avouer. Et t'es sûr qu'il aurait pas des contacts qui te voudraient du mal ? Ou qui voudraient du mal à tes employeurs ? Si c'est le cas, il sera sûrement pas tout seul. "

Je regarde ses gorilles. Deux beaux pingouins. Je comprendrai jamais comment des types qui sont évidemment supérieurs, en tout cas physiquement, à d'autres, peuvent se comporter comme des chiens obéissants devant leurs maîtres. Un gars comme Durden, je l'aurais déjà foutu dans un trou six pieds sous terre depuis belle lurette.
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Jeu 16 Juil - 23:42

Il se prendra la remarque en pleine figure sans rien dire. Oui il est dans la merde et il va falloir qu'il rende des comptes. Pour la réponse du cyborg il se contentera d'un négatif de la tête.

"Non ce n'est pas un cyborg sinon je te l'aurais dit directement. Ses merdes là, il vaut mieux être au courant d'avance pour avoir le bon matériel pour eux. Des contacts... pfff... Si un peu comme tout le monde, quelques contacts dans le bar qu'il fréquente, le Raccon qui se trouve en territoire des Dasuza. Un bar miteux... Pour ça que j'ai besoin de passer par un freelancer pour y fourrer son nez."

Ca se tient. Deadsoul peut faire marcher la menace, pété quelques dents ou même passer un billet sous la table que l'on ne lui posera pas de questions. Enfin tant qu'il évite de tuer dans un bar sous protection des Dasuzas, ça peut aller. Quand au cyborg, non pas qu'ils soient plus dangereux, juste que quand il y a un implant, bizarrement ils évitent de le montrer. Une grenade EMP n'est peu être pas donné mais c'est diablement efficace. Dommage que le matos grillé se vende trois fois rien...

"Je te conseille de jeter un oeil chez lui. J'ai envoyer deux gros bras et ils sont revenu les mains vides. Ils n'ont fait que fouiller le plus gros. Je te file l'adresse, son boui-boui se trouve à dans les ruines à une centaine de mètres, pas loin de l'église en ruine."

La suite semblait un poil l'emmerder.

"Tu peux toujours interroger mon personnel. Tu as le droit de frapper mais je te demanderais de ne pas trop abîmer la marchandise. Tu peux toujours fouiller mon bureau mais seulement en ma présence."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Ven 17 Juil - 13:04

Il rampe comme un chien, c'est dingue, mais au moins il crache des infos. Il va falloir que j'aille foutre les pieds chez les Dasuza pour en savoir un maximum sur ma cible, mais je dois procéder avec logique. Je ne dois pas attirer l'attention sur moi ou mes objectifs, mais j'ai besoin du plus d'informations possibles. Je vais déjà regarder dans le bureau de Mr.Tantouze, ensuite aller à l'appart' de Jendal, et pour finir dans le bar qu'il a l'habitude de fréquenter. Je minimise les risques ainsi. Si je vais au bar en premier, et que j'y rencontre des complices, ils auront ma tronche, et s'ils me voient aller à son appart', ou traîner près de chez Durden, ça va pas aller. Il y a peu de chances pour que le gang ennemi traîne chez son adversaire, mais on sait jamais, ça va très vite de payer trois clampins pour les faire surveiller un mec et rapporter ses faits et gestes.

"Ok... Ok j'accepte. Mais une seule entourloupe, et je t'assure que tu vas savoir pourquoi je suis réputé dans le milieu de l'assassinat."

Je descend le reste de mon verre d'une traite et le claque sur la table avant de me mettre debout. Je regarde si je n'oublie aucunes de mes affaires, puis remet mon masque sur mon visage. Je me sens légèrement mieux. Je pioche un billet dans mon manteau pour payer mes consommations, et le laisse sur la table (je sais que personne n'aura les couilles de le voler). Ma voix est désormais légèrement étouffée par le masque à gaz, et résonne dans ses conduits et ses réserves d'air vides, prenant une sonorité métallique, presque robotique.

"Allons déjà jeter un oeil dans ton bureau, on sait jamais, y'a peut-être un truc à trouver. T'auras qu'à dire autour de toi que je suis là pour un autre boulot que celui que tu m'as filé, si t'as les boules que tout le monde sache ton secret."
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Sam 18 Juil - 0:55

L'ordre dans lequel on enquête, le b-a ba de tout contrat. Car après tout une cible est plus facile à traquer quand elle ne sait pas qu'elle ne se sait pas traquer ou quand elle ne sait pas qui la traque. Deadsoul l'a bien compris et ce n'est pas plus mal car le Destin est sans pitié dans cet univers!

Durden semble d'accord pour lui faire visité son bureau. Libre à Deadsoul de prendre la voiture de cet asiatique au style très flashy pour s'y rendre plus vite, ça ne sera qu'une demie-heure de perdu. Peu importe sa décision, il rentrera par l'une des sorties de secours de la boite de nuit pour ne pas gêner la clientèle si particulière du lieu. A peine arrivé dans le couloir de cette issue qu'il marchera sur un vieux préservatif usager près d'une tâche de gerbe près du mur. Bref, l'ambiance élégante et glamour, tout ce que Deadsoul peut répugner. Mais tant qu'il paie bien...

Le bureau se situe derrière des vitres tinté au premier étage et offre un magnifique diaporama de la salle de danse, la musique ne s'entendant que très peu dans la pièce, signe qu'elle était très bien insonorisés avant la guerre. Deadsoul remarquera qu'il est tout de même rare de voir de telle vitre d'origine. Le bureau en lui même est bien rangés, bien qu'orné de décorations totalement inutile tel que cette petite statuette de singe en marbre avec deux joyaux en or à la place des yeux. Avant la guerre, ce genre d'horreur aurait valu une fortune. Un petit boudoir est à part avec deux canapés, une table basse avec un cendrier et surtout quelques traces de poudre blanches qui n'ont rien à voir avec du sel ou du sucre. Une bibliothèque de fortune est fait et si Deadsoul ne s'y connait rien en littérature, vu l'énergumène qu'il a comme employeur, c'est certainement pour passer pour un homme instruit. En face, derrière un table et plus exactement derrière le bureau, Durden ouvrira un petit coffre fort encastré dans le mur.


"La porte a le même type de verrou que la plupart des portes que l'on trouve dans les appartements. Tu fermes, ça se verrouille automatiquement. Et la clef ne quitte pas mon mousqueton. J'avoue qu'elle aurait pu être facilement forcé au pied de biche mais ça n'aurait pas passer inaperçu. Pareil pour le code du coffre fort, il devait avoir le code."

Bref, à Deadsoul de fouiller un endroit en particulier et à poser davantage de questions. Bien sûr qu'il peut fouiller rapidement la pièce pour un résultat hasardeux sachant que les hommes de main de son employeur l'ont certainement fait avant lui mais pour se retrouver dans une impasse aussi vite, ils ont certainement loupé quelques choses. Si il découvre un début de piste, il pourra déjà se faire une hypothèse de la méthode de vol car visiblement, le voleur a bien prévu son coup pour éviter de faire ça au pied de biche.




_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Sam 18 Juil - 13:02

"Tu crois qu'il y aurait moyen d'ouvrir la serrure avec autre chose que ta clé ? Un genre de passe partout ?"

Je déteste son bureau, c'est prétentieux au possible. Il doit y recevoir toute la "haute" société de Vegas, avide de coke, ou toutes les gonzesses prêtent à retirer toutes leurs fringues...pour de la coke. C'est juste gerbant. Même si la déco est différente, le hall d'entrée me semblait parfaitement refléter l'ambiance de cet endroit. Le mec doit penser qu'il a plus de valeur que le reste des survivants de ce monde, dans son bureau qui pue le faux.
Je décide de m'approcher près du coffre fort dans un premier temps, pour l'examiner, et tenter de comprendre son fonctionnement, ou de savoir s'il y a un autre moyen de l'ouvrir, autre qu'avec le code. Tout en l'observant, je dis à Durden :


"Et comment il aurait pu avoir le code ? Il traîne quelque part, ailleurs que dans ta tête ? Un carnet, un vieil ordi ? T'es le seul à connaître ce code ? Peut-être que quelqu'un lui a filé contre quelque chose en échange..."

Vu l'endroit, ça ne me semble pas possible que Jendal se soit baladé dans les couloirs avec un pied de biche à la main, c'est trop gros, et ça fait trop de bruit. Il a agit discrètement, c'est pour ça que je pense qu'il a des complices. Peut-être des mecs qui ont fait diversion pendant qu'il faisait son affaire ici.
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Lun 20 Juil - 18:28

En posant la question, Deadsoul jeta un coup d'oeil et aura sa réponse au moment où il aura terminé sa phrase: un restant de scotch transparent est sur le mécanisme de fermeture. La porte ne risquait pas de se verrouiller pour le peu que l'on se contente de la claquer. Le genre de scotch pas épais, qui s'arrache qu'à moitié quand on le retire et où il est nécessaire de sortir le couteau pour gratter et tout avoir. Deadsoul préfère le bon gros scotch chatertonne bien dégueulasse et surtout plus pratique et plus solide: il le connait très bien quand il s'agit de scotcher la bouche des mecs qu'il kidnappe! Par contre détail très intéressant: soit ce Jendal est très efféminé pour quelqu'un qui est censé frapper et se faire respecter par "la marchandise de Durden", soit c'est une femme qui a gratté à l'ongle car si cela avait été fait au couteau, il y aurait quelques micro rayures sur le métal du verrou. Après si on devait se référé à la pensée de Deadsoul, les tarlouzes aux ongles longs n'est pas ce qui manque par ici...

"Non, mes doubles ne risquent pas de changer de place là où elles sont planqués."

La réponse est totalement inutile puisque Deadsoul sait comment la personne a procédé pour rentrer. Maintenant reste à savoir si Jendal est un adepte de ce genre de solution ou si quelqu'un à scotché le mécanisme. Dans tous les cas, il a déjà mis les pieds dans la pièce.

"Le code, il n'y a que moi qui le connait. Même mes partenaires privilégiés ne le connaissent pas."

Il toqua sur l'une de ses décorations bien bling-bling, un "oeuvre d'art" fait de polygones mais sur un miroir près du coffre.

"Ce coffre, je fais tout pour qu'il ne se sache pas. C'est un peu comme les yeux derrière la tête. Là, lorsque je te l'ouvre, je ne perds pas des yeux."

C'est louche ça. Deadsoul a la certitude que le vol n'a pas été fait par ce Jendal mais par un pro du vol parfait pour un travail aussi propre. Cette horreur qui fait office de "miroir" mène directement sur la bibliothèque lorsqu'il se décalera. Quelques livres sont même déplacés. Après il faut voir ce que Deadsoul veut bien partager comme information car après tout, il est là pour ramener tout simplement la tête de Jendal avec la came mais l'affaire est un poil plus complexe qu'elle n'y parait!

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Mer 22 Juil - 15:12

Je suis persuadé que Durden ne m'a pas tout dit sur ma cible. Des choses qui, peut-être, ne seraient pas cool à savoir, enfin, pour sa réputation (à supposer qu'il en ai une). Je pense que Jendal a un complice, tout me semble trop bien mis en place, trop bien calculé pour que lui seul, connu dans toute la boîte, puisse se débrouiller pour poser ce scotch et tout le reste, sans se faire gauler. Un pro, un voleur pro, sans doute. Je verrai ça plus tard. Pour le moment, je vais continuer un peu mon inspection, sans trop en dire à Durden, il m'exaspère.
En voyant les livres déplacés dans la bibliothèque, je décide d'aller y jeter un oeil. Pour ne pas qu'il ne pose trop de questions, je fais mine des chercher des indices autour de moi, en regardant ses bibelots tout en me déplaçant jusque là. Une fois devant les livres, j'observe plus attentivement la disposition des livres, ce qui semble louche parmi eux. Une fois cela fait, je garde mes infos pour moi, et avant de quitter les lieux, je demande à Mr.Tantouze :


"La dernière fois que t'as vu Jendal, c'est hier hein ? T'as traîné avec quelqu'un d'autre ? Des gonzesses ou... un mec ? " Je n'ai pas pu retenir ma blague cette fois-ci, plus vite je partirai livrer mon enquête de mon côté, mieux ce sera. "T'as rien remarqué d'étrange ce soir là ? Jendal a pas eu un comportement bizarre avec quelqu'un en particulier ? Il a parlé à personne ?"

Une fois mes réponses à mes questions acquises, je fais comprendre à Durden que je vais maintenant aller à la piaule de Jendal, et j'insiste sur le fait que je vais y aller sans lui.
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Jeu 23 Juil - 16:27

Durden hésite à répondre, surtout que Deadsoul comprendra qu'il s'agit surtout de rendez-vous professionnel.

"J'ai eu trois rendez-vous hier. Le premier était avec une recrue potentiel, une danseuse qui venait s'amuser de temps à autres ici. Elle demandait un peu trop pour mon établissement, je lui ai conseiller d'aller voir les Piedegers qui payait plus les "bonnes filles" si tu vois où je veux en venir. Le second est une mise en point avec un mac concernant la surveillance d'un endroit de mon territoire à l'Est d'ici, un petit gang à proposer de débauché l'une de nos filles et je lui ai demandé de s'en occuper. Le troisième c'était avec mes partenaires commerciaux concernant l'échange de filles juger pas assez rentable et où on s'est attardé un peu plus longuement."

Il n'en apprendra pas plus sur les partenaires en question, vraiment professionnel. Par contre si ils se sont attardés, c'est que ça a sniffer à en juger la drogue. Éventuellement ça a aussi un peu allégé. Mais ça l'a un peu aidé.

Pendant que le propriétaire lui répond sur Jendal, il regarda plus attentivement la bibliothèque. C'est bien rangé si on excepte les décorations blig-blig totalement inutile. C'est surtout à l'endroit est un peu en désordre là où tout semble parfaitement rangé qu'il trouve louche. En poussant l'un des romans dont il ignore le nom (de toute façon Deadsoul ne sait pas bien lire: ça sert à rien pour appuyer sur une gâchette!), il y a en effet la place pour poser un petit caméscope. Pas du grand système d'espionnage mais avec ses babioles, il est caché à peu près correctement et comme Durden n'a pas l'air d'avoir une tête pour la lecture, il doit rarement y jeter un coup d’œil. N'empêche, ce caméscope, pour le peu qu'il soit suffisamment bien placé, il a une belle vue sur le miroir près du coffre. A vouloir avoir les yeux derrière le dos en jouant avec les miroirs, Durden s'est retrouvé piégé à son petit jeu!


"Jendal est stressé depuis quelques semaines et non, j'ai interrogé le personnel ils n'ont rien voulu me dire. Ou Jendal n'a rien voulu leur dire car après tout, c'est lui qui distribuait les coups quand les affaires n'allaient pas. Et ses derniers temps, autant dire qu'il avait la main lourde. Il est venu plusieurs fois dans mon bureau depuis mais pas ses trois derniers jours. Sur le coup, j'ai pensé qu'il s'agissait de quelques choses de personnel, comme par exemple s'en être pris à la mauvaise personne. C'est vite arrivé dans ce milieu."

Pour la suite, Durden laissa Deadsoul faire son boulot. Il ne comptait de toute façon pas l'accompagner. Le mercenaire ne mettra pas longtemps à trouver le bâtiment mais aussi l'appartement. La porte a été défoncé, ou à moins qu'elle le soit déjà avant l'arrivée des hommes de son patron. A première vue, l'appartement à été mis fouillé à la manière brutale: un travail de porc puisque tout a été renversé. Avant de rentrer, un orc est dans le couloir, fumant une clope. C'est visiblement un porte-flingue à en voir la forme de la crosse visible sous son T-shirt. Même si il ne dit rien, il a regarder un moment du coin de l’œil l'arrivé du mercenaire. Soit il s'agit d'un résident qui fume hors de son appartement (peu plausible), soit d'un porte flingue de Durden, soit il cherche la même personne que Deadsoul. En tout cas pas de réaction de sa part pour le moment.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Ven 24 Juil - 16:55

Evidemment, il a vu des gens pour de la dope. Jendal a profité du moment pour faire son affaire à ce moment précis. Reste à savoir si le coup était calculé, ou que la chance lui a sourit à ce moment précis et qu'il a saisit son opportunité. Quoi qu'il en soit, Durden s'est bien fait baisé pour le coup. Pour le caméscope, j'imagine que c'est comme ça qu'il a réussi à chopper le code du coffre. C'est malin, faut l'avouer. Soit Jendal a un cerveau qui fonctionne très bien (en plus de ses muscles), soit il a quelqu'un qui travaille avec lui et qui sait s'y prendre.
Quant à son stress, c'est un élément intéressant. Peut-être que Jendal est dans la merde ? Qu'il souhaite régler une affaire dans laquelle il s'est embourbé. Il a besoin de fric, beaucoup de fric. Du coup il a essayé de trouver le meilleur moyen d'en chopper un maximum d'un seul coup. Reste à savoir à qui il doit cela.

Je me casse de chez Durden, l'odeur ambiante commence à me monter au nez, c'est gerbant. Apparemment, l'appart' de Jendal est dans un sacré état, ça confirme ce que je pense, quelqu'un le cherche, ou alors il a dû partir précipitamment. Y'a un orc, un orc dégueulasse qui fume sa clope dans le couloir. Est-ce que c'est lui qui a fait ça ? J'en sais rien. Mais je me méfie toujours de ce genre de mec. Je suis prêt à sortir mon couteau s'il fait le moindre geste suspect, et à crever sa gueule de porc en lui ouvrant la gorge.
Je garde tout de même une certaine distance avec lui. Je lui dis froidement, sans bouger, restant fixe devant lui :


"Ou est cet enfoiré ?"

Je vais me faire passer pour quelqu'un à qui il doit du fric, et qui veut se faire rembourser. Peut-être que l'orc pourra me donner des informations.
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Sam 25 Juil - 0:10

L'orc écrasa son mégot contre le mur avant de répondre. Il semble assez prudent en voyant Deadsoul le questionner mais peut-on lui en vouloir? C'est New Vegas après tout!

"C'est que beaucoup aimerait savoir, mon patron m'a demandé de surveiller l'endroit au cas où il remettrait les pieds mais perso, je n'y crois pas. Je suis juste payer des clopinettes à surveiller un endroit dans l'espoir où il remettrait les pieds."

C'est un porte flingue, un freelancer comme Deadsoul plus exactement payé une poignée de dollars pour surveiller un lieu. Deadsoul pourrait même appeler ça un novice puisqu'il a à peine la vingtaine mais il faut bien commencer tous par là. Même si il ne l'a pas dit clairement, c'est Durden qui le paie, signe qu'il ne sait pas non plus où chercher en espérant que Jendal soit trop crétin pour revenir chez lui. Le bon côté, cet orc n'est pas payé qu'à ça, Durden se fiant avant tout à la réputation de Deadsoul. Ce n'est pas un hasard qu'il ait donné une avance au mercenaire.

Ce mercenaire s'est fait tellement chier qu'il a même été au delà de ses devoirs: il répondra à l'avance à quelques questions avant même qu'elles soient posés.

"Les mecs de Durden ont fait un travail de porc. Ils ont retourné l'appartement de fond en comble. Je n'ai pas trouvé de bien mirobolant, juste qu'il vivait un peu plus au dessus de ses moyens quand j'ai récupéré les quelques babioles qui avaient un peu de valeur comme le poste de stéréo et quelques CD même si ses crétins d'hommes de main de Durden l'ont explosé lors de leurs fouilles. A mon avis il prenait un peu plus qu'il ne le prétendait lorsqu'ils allaient rançonner les filles de cette pédale. Et sinon, pas de rouquemoute dans les parages sinon je ne serais pas là à attendre comme un con et saluer son voisin chaque jour."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Sam 25 Juil - 13:25

"J'veux pas avoir l'air désagréable, même si je m'en branle de l'être ou pas, mais tu sers strictement à rien ici. Durden est un vrai con."

Je reste tout de même sur mes gardes, même si je ne pense pas que ce jeunot tenterait quoi que se soit contre moi, ou peut-être est-il aussi demeuré que son employeur ?
L'appart' est en vrac, je déteste devoir chercher des indices dans ce genre de fouille merde. Ca me gonfle, je suis pas payé pour ça. J'ai l'impression d'être dans un vide grenier. C'est vrai que pour un homme de main, Jendal semble avoir pas mal de trucs sous la main. La déduction de l'orc tient la route, il devait entuber Durden depuis un moment, et il a vu en ce coffre l'occasion de lui glisser une dernière saloperie avant de se casser de Vegas. Car je pense qu'il a dégagé de Vegas, ou tout du moins, il compte le faire. Ca serait trop dangereux pour lui de rester ici en imaginant un instant qu'il puisse vivre plus de six mois avant de se prendre une balle bien placée dans la tempe en guise de vengeance. Les mecs de Durden sont sans doute aussi cons que lui, comme si tout foutre en l'air de cette façon allait vraiment permettre de trouver un truc. Si Jendal est seul dans son coup, il est loin d'être débile, donc il a du prendre des précautions, et c'est pas en retournant un lit qu'on va trouver le Graal. Même si ça me fait chier, je commence à inspecter l'appartement, essayant tant bien que mal de trouver quelque chose, en soulevant ceci, cela, espérant trouver sur un truc, même un tout petit truc qui pourrait m'aider à en savoir plus sur lui. En continuant mes recherches, je continue de parler à l'orc.


"Tu le connais toi, poil de carotte ? T'as entendu des trucs sur lui ?"
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Dim 26 Juil - 1:54

Deadsoul bougera quelques merdes dans ce merdier pendant que l'orc reste sur le pas de la porte tout en lui répondant.

"Je sais que je ne sers à rien mais comme dirait certains qui ne sont plus de ce monde: l'espoir fait vivre! Mais ça, ce n'est pas à moi qu'il faut dire... Pour poile de carotte comme tu dis. Disons que c'est une brute qui a bien fini: c'est à dire mac au service de Durden car trop con pour avoir ses propres filles. Ah autre chose vu que le patron n'a pas juger bon à te le dire: en ce moment même il y a un autre couillon comme moi qui attends aux comptoirs des nomades pour surveiller les départs. Si il devait se barrer, ça serait par un autre moyen."

Si ce canapé usé est retourné, il n'est pas à sa place, ça se voit avec les traces au sol qu'il y a à l'opposé de la pièce. En le bouchant c'est une trace de sang de sec dont le plus gros a été nettoyé. Comme les moyens pour se débarrasser d'un corps discrètement et rapidement sans passer par la porte d'entrée il n'y en a pas des masses, le regard de Deadsoul se porta sur la fenêtre de l'appartement. Ça mène tout droit dans un container et si il n'y a que des vieux sacs poubelles et rien d'autres, ils sont bien tassés. Oui il y a un gros poids qui a fini en bas. Enfin de compte les hommes de Durden, ils ont peu être loupé quelques choses.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Dim 26 Juil - 13:35

Je sais pas trop où tout ça va me mener, mais comme d'habitude, je garde mes infos pour moi, hors de question que qui que se soit, même Durden, ne sache se qu'il se passe avant que je ne l'ai découvert. Je fais mine de rien, genre que l'endroit m'emmerde au plus au point et que je vois pas ce que Durden aurait voulu que je trouve ici. Je ne laisse pas douter également que l'état du lieu me fout la rage, preuve de l'incompétence de ses sbires. Je vais vers le pas de la porte et sort de l'appart.

"Ouais bon, y'a rien ici, je m'en doutais. J'me tire, j'vais aller voir ton type là, p't'être qu'il saura des trucs."

Je sors de l'immeuble et fait le tour pour aller voir dans le container se trouvant sous ses fenêtres. Je n'hésite pas à saisir les premiers sacs qui me tombent sous la main et à les ouvrir avec mon couteau pour en vérifier le contenu. Peut-être que c'est plus qu'une histoire de poignon...
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Mar 28 Juil - 18:46

L'orc haussa les épaules avant de s'appuyer contre le mur de l'appartement, sortant une boite de chewing-gum. De toute manière, il est parti pour s'occuper à se faire chier encore un ou deux jours mais tant qu'il est payé...

En ressortant et en faisant le tour, Deadsoul commença à faire les poubelles au sens propre comme figuré. Si ce n'est qu'en éventrant quelques sacs il tombe sur une vieille couche culotte usager, il ne trouva pas grand chose si ce n'est des vieilles boites de conserves ou bocaux. L'intérêt n'est cependant pas là, quelques choses à été tirer de la benne puisque du sang sec est sur le bord métallique. La piste ne sera pas difficile à remonter et si un peu avant les traces ont été nettoyer dans l'appartement, celui qui a nettoyer a été moins minutieux une fois le corps balancé à la benne à ordure. Logique: possibilité de croiser des témoins potentielles.

Quelques traces même sans plus, le corps à été traîné dans un bâtiment désinfecté au deux pas d'ici. Deadsoul retrouvera donc à une quinzaine de mètres ce rouquin enroulé dans une épaisse couverture tachés de sang. Au moins il a retrouver Jendal mais pas dans l'état qu'il espérait au début de l'enquête: libre à lui de lui trancher la tête ou tout simplement le scalpé pour une question poids pour faire plaisir à Durden, qui sera certainement heureux de le savoir mort selon la façon dont Deadsoul le baratine.

Si à première vue il peut retourner au point mort pour retrouver l'argent et la drogue, il aura surtout compris que la personne qui a déplacé Jendal n'est pas une force de la nature puisque le corps a été traîné. En examinant le corps, Jendal semble s'être défendu: blessé à l’œil gauche par ce qui semble être des doigts et plus exactement des ongles, son assassin semble avoir viser les yeux ainsi. La cause de la mort est plusieurs coups de couteaux près du cœur. Deux l'ont raté, le troisième l'a touché. Si les connaissances de l'anatomie sont là, l'assassin manque d'expérience pour tuer. Toujours par une personne de faibles forces. Si on rajoute cette histoire de scotch et que ça a été gratté à l'ongle, l'assassin est soit tout simplement une femme, soit une "grosse tarlouze" si on se fit à la description de Deadsoul. L'étaux se resserre...

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Jeu 30 Juil - 8:20

Si on m'avait dit que je tomberais sur Jendal aussi vite, et dans cet état là... Je me serais marré. Comme c'est ironique, tel est prit qui croyait prendre. Le rouquin se serait fait devancé par son complice ? Ou plutôt "sa" complice ? A en juger l'état de sa tronche qui ne devait déjà pas être magnifique à la base, on peut voir des griffures faites par des ongles. Même si ça ne m'étonnerait pas qu'il soit un de ces homos refoulés de plus qui pullulent dans les terres désolés, je pense plutôt que Jendal s'est fait buter par une gonzesse. Quand on joue le gros dur comme lui, on peut dire que ça, c'est un sacré revers de médaille.
Maintenant j'ai un dilemme. Je peux rapporter sa sale tête à Durden et empocher le pognon. J'aime cette idée, du fric facile. Mais je me dis que si je rapporte la tête de Jendal, et de la personne qui lui a fait la peau et qui en plus a sûrement volé la dope, je pourrais avoir un bonus peut-être pas négligeable. Après, si je laisse courir le fuyard, Durden va certainement se retrouver dans la merde avec ses employeurs, et ça va chauffer pour son cul et ça j'avoue que c'est une idée qui me plaît assez.

Je pourrais succomber à la facilité, vraiment. Il n'y a aucun doute la dessus. Mais cette vie nihiliste, sans but et sans véritable sens me fait chier. Tuer, prendre le fric, se casser et recommencer. A quoi bon de toute façon ? Ce monde est merdique, avec du fric ou sans. Je ne veux pas être un samaritain. J'en suis incapable. Et je ne peux pas faire autre chose que tuer. Mais peut-être que je devrais commencer à chercher un but, et arrêter d'errer dans ce monde comme un fantôme. Voir plus loin, trouver ce que je veux véritablement.
Je me fous de savoir pourquoi Jendal est mort, mais peut-être qu'en cherchant cette réponse, j'en trouverai d'autres sur moi et ma place dans ce monde.

Je décide dans un premier temps de fouiller rapidement son cadavre et ensuite de bien cacher le corps afin que personne ne puisse le trouver, ce qui signifie que je le change de place, éloigné des quelques tâches de sang qui conduisent jusqu'à lui, ensuite, je me dirige vers ce bar où Jendal allait souvent, je dois en apprendre plus sur ses contacts...
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Ven 31 Juil - 1:50

Le Raccon est un bar miteux qui ne se trouve qu'à trois cents mètres de chez lui mais en territoire Dasuzas. L'extérieur ne paie pas de mine, l'intérieur guère mieux puisqu'une simple table et un poteau en fer ne sert que de table de danse d'une danseuse qui fonctionne certainement à l'héroïne. Le barman, un orc, discute avec un jeune de quartier. Si on excepte le mec le trentenaire qui bave et qui lance les quelques billets qu'il a gagner dans sa vie sur la danseuse qui lui fera une danse plus personnel et qui, certainement, va se faire tirer dans des vieilles toilettes turcs dans les dix prochaines minutes, il y a bien ce groupe de deux voyous qui discutent entre eux, l'un d'eux rangeant son jeu de cartes, signe que le troisième larron venait de partir il y a à peine une dizaine de secondes.

Maintenant, c'est à savoir à qui s'adresser. C'est vraiment le bar miteux par excellence, rien à voir avoir les bars plus gros ou le débit de clients et de boissons sont plus importants.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Ven 31 Juil - 14:27

Tout aussi miteux que la vieille face de carotte en état de putréfaction que je viens de voir y'a pas dix minutes de ça. Le monde est merdique, certes, y'a plus franchement de grande cause noble à l'heure actuelle, certes, et y'a sûrement plus des héros comme on pouvait en trouver auparavant, certes, encore une fois. Mais venir dans ce genre de trou pourrave, qui sent la pisse et l'alcool, avec des putes qui sucent et baisent pour un shoot d'héroïne le premier pauvre type qui débarque, c'est vraiment ce qu'il y a de plus pathétique et de plus dégueulasse dans le monde. Ces gens me font pitié, toute la faiblesse de ce "nouveau" monde dans un seul et même tableau. Et moi qui pensait avoir vu des coins miteux dans ma vie, faut croire qu'on est toujours surpris.

Aucunes des tronches présentes ne m'intéresse vraiment. Ils font tous autant pitié les uns que les autres. Mais mon attention se pose sur le type et la pute qui danse devant lui. Enfin, plus la pute que le type à vrai dire. Lui, il doit rien savoir du tout. Il est là et se rince l'oeil devant une junkie même pas bonne à sauter. Et même si elle était bonne à sauter, ça n'en resterait pas moins une junkie quand même. Je m'approche du type et me positionne à sa droite. Je n'ai pas envie de lui coller mon poing dans la gueule, histoire de pas me faire repérer au bout de dix secondes (même si le barman m'a sûrement déjà calculé du coin de l'oeil). Au lieu de ça, je reste à côté de lui. Il semble absorbé par les courbes qui ondulent de façon grotesque et hasardeuse devant lui, cette pauvre fille ne sait probablement pas totalement ce qu'elle fait, mais contre de la dope, sa langue peut sûrement de délier très facilement, et sa mémoire risque de devenir très claire.
Je reste à côté du gars, et vu qu'il n'a pas l'air de vouloir dégager, je lui met un coup d'épaule et m'accoude à la table où la gonzesse fait son show, lui prenant plus ou moins la place et je lui dis :


"Tu la baiseras après si tu veux, mais je passe d'abord, compris ?"
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Ven 31 Juil - 14:43

Le mec veut se rebiffer mais en voyant la dégaine très sympathique de Deadsoul, il laissera tomber. A part un "connard" assez évasif, il partira la queue entre les jambes à une autre table pour attendre son tour. A la préhistoire, la mâle alpha décidait pour les autres. Dans le Wasterland où la civilisation a régresser c'est devenu pareil. Quand au barman, oui il voyait le geste du coin de l'oeil mais n'agit pas: tant que Deadsoul consommait et n'empêchait les autres clients de consommer cette affaire ne le regardait pas. Quand à la danseuse qui est belle et bien une junkie en voyant les traces de seringue à ses avant-bras, son point de vue importait peu tant qu'elle gagnait de quoi s'acheter sa merde!

"Qu'est ce que tu veux comme danse mon mignon? Avec ton masque quelques choses me dit que tu es plutôt métal."

Même si elle continue sa danse sensuel au rythme d'une mauvaise musique de boite de nuit (même le Space Ship choisit mieux ses morceaux!) qui passe avec une malheureuse stéréo.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Ven 31 Juil - 15:12

"T'aimes le métal ? J'en ai plein sous mon manteau."

Elle comprendrait sûrement pas ma blague, mais bon, pas grave, moi, ça m'a fait sourire, sous mon casque. Je fais mine d'être intéressé par sa danse, bien que la nana ne m'intéresse pas du tout. Faut que je lui donne l'impression de vouloir la sauter pour avoir des infos.

"Dis donc, tu sais faire autre chose que danser, ma belle ?"

Ma tête va de bas en haut pour regarder son corps. Je me demande comment on peut vouloir sauter un déchet pareil, aucun honneur, juste une espèce de poubelle sur pattes, mais bon, ce genre de personne on au moins le mérite d'aider celles qui sont comme moi, c'est déjà ça.

"Tu sais, j'ai la vie dure, et j'ai eu une journée toute aussi dure... Tu veux pas qu'on aille se détendre quelque part ?"
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Obscurité le Ven 31 Juil - 15:41

"A 50 billets la dance perso, c'est quand tu veux chéri. Pour le double je te proposerais un peu plus."

C'est dans les prix du bas de gamme pour les personnes pas regardantes. Pour le davantage aussi même si ça dépends essentiellement du "service" qu'il demande mais Deadsoul a déjà été habitué à un peu mieux que la junkie qui tient à peine deux jours sans sa dope il faut le reconnaître, étant plus adepte des filles paumées qui croient que leurs macs tient à elle comme celui qu'il a défoncé il y a peu. Le bon côté, il y a un vieux débarras ou un vieux canapés et une table ont été mise pour faire office de salle VIP. Au moins ça sera plus discret pour discuter. Elle poste stéréo avec elle en demandant à Deadsoul de le suivre.

En tout cas à la voir prendre son temps pour installer sa chaîne hifi, elle attend que Deadsoul allonge la monnaie.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3619
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Deadsoul le Ven 31 Juil - 15:49

Une fois à l'abri des regards, je sors quelques billets et commence à les compter. Je la regarde et lui dit :

"Ok, 50 billets pour la danse, le double pour plus... Ca me va, mais tu demandes combien pour des infos sur un mec, un rouquin ?"

Je ne bouge pas, j'ai arrêté de faire passer l'argent entre mes doigts, comme si j'attendais une réponse en particulier de sa part. Je me suis placé de façon à ce qu'elle ne puisse pas partir en vitesse de la pièce, et qu'elle avertisse le barman, pas envie de gaspiller des balles, et pas envie de salir mon couteau. De toute façon, si elle se barre, j'hésiterai pas à lui coller mon poing dans la gueule, ça sera pas la première, ni la dernière fois que je le fais.
avatar
Deadsoul
Goa'uld perdu

Nombre de messages : 52
Age : 27
Date d'inscription : 19/05/2015

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: New Vegas
Age: 34 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville des âmes mortes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum