L'oeil sur la colline

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  M'Shkjwu'Vlya le Jeu 17 Avr - 14:29

Merci Capitaine Obvious pour les clarifications sur le véhicule. Il ignorait s'il aurait fait la même remarque avait-il eu son apparence normale, mais quoiqu'il en soit il lui tombait déjà un peu sur les nerfs. Il serra un peu les dents l'espace d'un moment, mais sans plus. Il fallait rester relativement courtois avec même s'il ne s'annonçait pas être la compagnie la plus agréable qui soit. C'était déjà ça de gagné s'il ne commençait pas à essayer de lui expliquer s'il y avait transmission manuelle, surtout quand un pense que la personne à laquelle il s'adressait avait piloté son lot d'avions à réaction.

-Pas besoin de faire un dessin non. Aucun modèle d'avant-guerre que je puisse reconnaître en fait, mais ce n'est pas rare qu'ils soient si modifiés qu'ils en deviennent méconnaissables. De vraies abominations des fois, l'avant d'un véhicule soudé avec l'arrière d'un autre, des trucs comme ça, mais tant que ça roule, c'est presque un luxe.

À la mention de faveurs sexuelles en échange du véhicules, et comment il se faisait presque harceler pour, le vétéran ne savait pas trop s'il devait tirer une grimace de dégoût ou tout simplement exploser de rire. Ce qui lui enleva un sourire en coin et l'envie d'en rire un coup, c'était surtout le fait qu'il avait plutôt l'intention d'essayer de la lui vendre. Il faisait déjà bien plus confiance à ses pieds, surtout quand on pense au prix de l'essence. Juste ça allait lui coûter pas mal cher, alors pour ce qui était de carrément l'acheter. Remarque, ça pourrait avoir son avantage, lui qui comptait opérer en solo et doubler le groupe de Cassandra. Le problème était surtout qu'il était presque fauché, et hormis une poignée de dollars et possiblement un fusil, il n'avait plus grand chose à échanger. Autant essayer de négocier un peu alors. Il ne regrettait maintenant presque de ne pas avoir fait sauter la cervelle de l'autre mercenaire survivant pour s'emparer du camion de la caravane. Ce n'était pas un geste très honorable certes, mais à la guerre comme à la guerre.

-Greluche hein... Il se massa l'arrête du nez en laissant s'échapper un soupir. Non, rien de la sorte, j'ai simplement besoin de pouvoir me rendre jusqu'aux Sables et je n'ai pas le temps d'attendre la prochaine caravane, ni de faire la distance à pied. Ce que je voulais plutôt dire, c'est si je pouvais emprunter cette voiture. Vous savez au moins la conduire non? Vous en faites pas pour les problèmes en chemin, les fusils que j'ai sur moi ne sont pas que pour faire joli.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 190
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  origine le Jeu 17 Avr - 22:19

Il sourit de son sourire grimaçant édenté du gars qui sait qu'il a affaire à un pigeon qui n'a pas le choix.

"Je vois. Pas de quoi faire affaire c'est ça ? C'est sûr que quand on est gaulé comme vous, on doit obtenir pas mal de truc en payant son cul. Pas besoin de voyager chargé. Bon bref. Que je réfléchisse. Je peux pas vous laisser la voiture si vous l'achetez pas. Pas de location, pas de prêt. Sinon je la reverrais jamais. Ça c'est une certitude. Pas la peine de me certifier le contraire. J'ai entendu ça des millions de fois. Ce que je peux faire, c'est vous y conduire. Faut me payer l'essence, aller-retour et le risque de perdre la bagnoles. "


Il fit le tour de Karl la lorgnant sous toutes les coutures pour examiner son matos et choisir ce qui l'intéresse en échange de la traversée.

"Alors. Hum. Si c'est ok. 1000$ en liquide ou alors tes lunettes de soleil, ton flingue ou ton couteau, la pelle et de la bouffe ou de l'alcool. Ou autre chose si tu as mieux. C'est pour te donner une idée fillette."

Il se posta devant Karl les bras croisés, attendant la réponse.

"Dans tous les cas, le réservoirs est vide pour l'instant. Si on fait affaire, faudra aussi que tu viennes avec moi pour porter les jerricanes pour remplir le réservoir. Mais ça c'est un détail. "

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  M'Shkjwu'Vlya le Jeu 29 Mai - 9:47

-Probable que je pourrais obtenir pas mal en me servant de mon cul, mais j'ai quand même encore un peu de cette chose qu'on appelle de la dignité. Voyons voir... 100$, la pelle, les lunettes de soleil, ma radio et la carabine Steyr. Je peux ajouter les munitions que j'ai pour avec comme je n'en aurai plus besoin. Je n'ai pas de problèmes à devoir transporter les jerrycans avec, je voudrais pas que vous vous cassiez quelque chose après tout.

Si le vétéran voulait mêler argent et objets pour payer, il allait certainement devoir négocier un peu. Ce qui était certain, c'était que ce voyage ne valait pas 1000$. Sans doute qu'il voulait se faire le plus de profit facile et croyait qu'il pourrait se faire les poches simplement parce qu'il avait l'air d'une femme. Karl n'était pas le plus habitué qui soit par rapport à la négociation mercantile, mais il en savait assez pour se douter qu'il lui offrait un prix exorbitant surtout pour tenter de relever la barre des prix. Il ne pouvait pas lui donner tout l'argent qu'il avait sur lui comme il devait conserver de quoi faire faire le tatouage avec l'encre donnée par le troll.

À devoir troquer un peu de tout comme ça, le vétéran commençait à craindre de se retrouver avec pratiquement rien sur lui. Ce n'était pas comme si c'était si grave que cela à la fin, il s'embarquait plus ou moins une sur une mission suicide après tout. On ne pouvait pas dire non plus qu'il avait quiconque à qui donner toutes ses possessions non plus, alors pour ce qu'il avait à en faire...
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 190
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  origine le Lun 23 Juin - 15:27

"Ok fillette. Je vais prendre les munitions avec le flingue. Sinon, ça sert à rien. Tope la !"

Une fois le deal scellé par le geste symbolique de taper dans la main, le vieux récupère le matos fraichement gagné pour aller le ranger dans sa bicoque de fortune. Il revient avec une clé de voiture on ne peut plus normale et deux gros jerricanes vides. La façon dont il les porte avec facilité en atteste. Il tendit les clés à Karl avec son sourire éternellement édenté.

(((Inventaire édité)))

"Voila la clé. Mais comme je te l'ai dit, je n'ai pas encore mis d'essence. Allons faire un tour à "la pompe"."

Le vieil homme tendit l'un des deux jerricanes à Karl. Il pouvait contenir au moins 15 litres chacun. Pas étonnant que ce vieil homme frêle est besoin d'un coup de main pour faire le boulot. "La pompe" ne semblait pas se trouver trop loin. Il s'agissait d'une autre habitation de fortune un peu plus grande qui emmagasinait des bidons d'essence. Les bidons étaient attachés au sol par des piquets et de lourdes chaines. Des clochettes étaient accrochés un peu partout sur les chaînes pour alerter en cas de tentative de vol.


Deux hommes et une femme jouaient aux cartes sur une table bancale devant les bidons. La femme étaient couverte de tatouages. ses cheveux longs et bruns, lui tombant sur les épaules et en travers du visage avaient été grossièrement raccourci au couteau. Elle ne portait qu'un pantalon. Torse nue, son absence de poitrine expliquait pourquoi elle n'avait pas besoin de se soucier de ce détail. Son pantalon était juste tenue par des bretelles. Une machette pendait à sa hanche.
Les deux hommes, un nain et un humain. Le nain était chauve et barbu. Un physique bourru commun à ses congénères. Une arbalète lourde et chargée était posé à côté de son tas de carte qu'il manipulait de ses doigts musculeux et boudinés.
L'humain était solidement bâti. Glabre du crâne et du visage, couvert de tatouage lui aussi. Un canon scié était posé devant lui ainsi qu'un poing américain décoré de tête de mort. Que du bon gout en perspective.

La femme remarqua le duo en premier.


"Ha voila le vieux Herb et une autre de ses putes. Tu es venue payer tes dettes ?"

L'humain en rajouta une couche.

"Ouep vieux. La dernière marchandise n'a pas tenue jusqu'à Vegas. Donc ça ne compte pas."

Le regard qu'il porta à Karl en prononçant le mot marchandise le mit mal à l'aise. Il était un peu trop chargé de sous entendue pour lui plaire.

"Elle a plus de nibard que moi en plus ! Tu sais que je déteste ça Herb ? Tu me provoques."
Un sourire ironique s'afficha sur le visage de la femme. Le vieux resta silencieux.

Le nain choppa son arbalète qu'il pointa en direction de Karl.

"Allez ma belle, dépose toute tes armes gentiment et tu pourras voir un nouveau couché de soleil."

Les intentions étaient claires.




_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  M'Shkjwu'Vlya le Ven 5 Sep - 10:58

Tout compte fait, Karl aurait probablement mieux fait d'écouter ses instincts et coller une dérouiller que ce vieux débris ne se souviendrait pas. Il lança un regard meurtrier à Herb tout en lâchant les deux gerricans d'essence et levant les mains sur sa tête. S'il avait été question d'armes à feu uniquement, il aurait pu prendre ses chances en se servant des gerricans comme protection de fortune en laissant son gilet s'occuper du reste, mais face à une arbalète, rien n'était moins sûr. Pour une arme médiévale, la chose avait beaucoup plus de force derrière le carreau qu'une balle ordinaire. Même en position assise, la distance était bien trop courte pour qu'il manque facilement. Il allait jouer le jeu pour l'instant, même s'il n'avait pas l'intention de se faire emmener jusqu'à Vegas. Il déglutit en pensant aux options qu'il avait devant lui, et tant qu'ils pointaient leurs armes sur lui, il n'en avait pas vraiment. Il venait tout juste de se faire avoir en beauté dans un piège à touristes. Quelle poisse, il n'avait pas de temps à perdre avec toutes ces conneries.

Il finit par obtempérer en se défaisant de ses armes sans mouvement brusque. Il jeta le pistolet et le fusil, mais garda sur lui son couteau de combat, espérant qu'ils ratent ce détail. Le couteau n'était pas trop visible après tout, et lui servirait énormément s'ils le manquaient. Ils allaient forcément le fouiller pour s'en assurer, mais ça valait un essai.

-Je suis plus de problèmes que j'en vaut la peine, croyez-moi. Personne n'a besoin de mourir aujourd'hui...

Il siffla cette bravade avec un sourire moqueur. S'ils pensaient qu'il allait supplier quoique ce soit, ils se foutaient bien le doigt dans l'oeil. S'ils pensaient avoir affaire à une princesse des sables qui allait craquer à la première occasion et se faire docile, ils se douteraient bien que c'était peine perdue s'ils savaient au moins le dixième de sa carrière militaire.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 190
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  origine le Mar 13 Jan - 21:45

La femme au sourire mauvais s'avança la première. De plus près, elle n'avait rien de rassurante. Sa dentition, bien que complète, laissait entrevoir un émail peu entretenue. Ses deux incisives suffisamment écartés pour y caler un bâtonnet. De "bonheur" elle n'avait que les dents. Sa peau portait des traces d'un acné récalcitrant bien après l'adolescence. L'exposition solaire augmentant les zones cicatricielles. Pour autant, ses traits étaient droits, fins, bien dessinés. A l'exception d'un nez aux cartilages écrasés par des mains peu scrupuleuses. Elle aurait put être belle à une autre période de l'humanité.

Elle posa sa main fine aux doigts long sur le "paquet" de Karl. Une lueur de surprise apparut dans ses yeux, suivi d'un petit sourire en coin.

"On va en tirer un bon prix je pense. Elle a ce "petit truc en plus" qui fait fureur à Vegas. "

Si elle avait l'intention de fouiller Karl, ce petit effet de surprise lui fit sortir sa tâche de la tête.

"A genoux et garde les mains derrière la tête. "

Le chauve disparut dans la bâtisse et revint avec une corde. il se plaça derrière Karl pour lui lier les bras, les mains au torse d'une manière experte. Le chauve possédait une poigne de fer. La corde s'enroulait autour de ses bras et de son torse l'empêcher presque de respirer et paralysant la partie haute de son corps.

"Allez en route."

Le chauve releva Karl en le tirant par les cordes. il sortit de sa poche un torchon qu'il lui banda autour des yeux puis le poussa à marcher avant de le jeter par terre. L'absence de courant d'air impliquait qu'il venait de le mettre en intérieur.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil sur la colline

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum