Expériences sociologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Expériences sociologiques

Message  Froggie le Ven 10 Mai - 16:42

Quand les nouvelles d'une clause supplémentaire à notre contrat parvint aux oreilles de la fée, elle se détacha des deux invités, probablement au grand bonheur de l'elfe qui était libérée de ses questions. Elle s'approcha à vive allure avec les mains posées sur les hanches, et ne semblait pas particulièrement contente de la situation. Quoi de plus normal, moi non plus je n'étais pas vraiment chaud à l'idée de faire de la protection gratuitement.

-Hep minute, ça faisait pas partie de l'entente tout ça. Si vous voulez qu'Izzy ici vous suive encore, il faudra compensation pour ça aussi. Pour un petit bonus, je suis certaine que ça peut s'arranger. Puis pour ce qui est de l'intimidation, c'est pratiquement sa spécialité sans le vouloir. Faire les patibulaires, se tenir haut et droit et faire peur, je parie qu'il peut se débrouiller. Puis si ça ne marche pas, y'a qu'à leur dire que c'est nul autre que le Sans-Visage qu'ils ont face à eux. Je parie que tu as entendu une histoire ou deux là-dessus.

Ce n'était pas la première fois où elle se servira de mon apparence pour s'en sortir impunément après avoir insulté un humain au hasard après tout. J'avais lâché un soupir suite à sa description de vendeuse de voitures. Était-ce là la seule raison pour laquelle elle me suivait? En même temps, je devrais m'y faire, car mon intérêt était surtout celui d'un chercheur envers elle. Une alliance de circonstances qui m'arrangeait par endroits, surtout quand elle prenait la parole pour moi et évitait de raconter des inepties à gauche et à droite l'espace d'un instant. Quant à moi, j'avais peu d'options à vrai dire. Je ne connaissais beaucoup de choses sur LA, mais si j'en croyais les rumeurs, il y avait beaucoup de mages et de technologies étranges à trouver. Un endroit plutôt dangereux, mais qui pouvait se retrouver posséder de nombreuses récompenses à qui sait regarder. Un séjour ici ne me paraissait pas des plus désagréables. Polis demeurait mon but ultime, mais plus j'en entendais sur eux, moins ils se montraient comme une perspective alléchante. Me retrouver confiner dans un laboratoire à rechercher ce que l'on me disait de rechercher n'était pas du tout dans mes plans. J'ai besoin de liberté. Aussi y avait-il cette certaine Staerlinger à New Vegas qui était plutôt calée en cybernétique. Passer là-bas avant Polis pourrait s'avérer instructif, puisque Polis était versée en technologie, non pas en magie et en alchimie.

-La terre appelle Izzy. Mes félicitations, tu auras de l'intimidation à faire pour notre ami nain. À une prochaine peut-être vous deux.

Elle salua Ash et Mylianne tout en s'éloignant. Ils avaient piqué son intérêt dans tous les cas. Elle semblait même un peu embêtée à l'idée de se séparer aussi vite. J'avais beau ne pas être un maître dans l'art de lire les émotions, elle en déborde tellement que même le plus sombre crétin pourrait la lire comme un livre ouvert.
avatar
Froggie
Soldat en armure rouillée

Nombre de messages : 238
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Christy, Enalda et Pretchet
Localisation actuelle: Camp des Skullz
Age: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Obscurité le Ven 10 Mai - 20:48

En fait le nain ne semblait pas vraiment heureux du ton employé par la fée puisqu'au moment où elle l'a "attaqué", il s'apprêtait justement à donner l'autre part. Quelqu'un qu'il ne fallait pas utiliser l'intimidation n'importe comment. Il ne baissa pas les yeux, ignorant totalement le Masqué suite à ça.

-Ca ne tiendrait qu'à moi la miss, je t'aurais mis dans un bocal avant t'envoyer au pôle nord. C'est seulement dommage que le service postale n'a pas survécu dans ton cas. Voilà la part que je dois, je n'aime pas devoir de l'argent. Mais par contre je crois que l'on se débrouillera seul pour trouver des fiers à bras pour une négociation.

En clair, elle venait de pousser le bouchon trop loin. Le nain compta les billets avant de les tendre non pas à Vii mais à Ezekiel.

-Enfin ça, je n'ai rien contre toi mais au moins on sait qui porte le pantalon ici.

Les deux compères finirent par se retourner avant de se diriger vers un établi, à serrer la main à un marchand. Surement un de leurs partenaires mineurs puisqu'Ezekiel a compris que le plus gros de la cargaison allait à un seul homme.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3628
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Froggie le Sam 11 Mai - 10:38

De toute évidence Vii venait tout juste de commettre une sérieuse boulette en montant sur ses grands chevaux comme à son habitude à la moindre occasion. Voilà qui se trouvait embêtant, non seulement Grimlund était revenu sur sa proposition, mais il ne s'était pas gêné pour rendre la pareille à la fée. La situation s'était vite dégradée, et je sentais qu'il ne fallait pas grand chose pour qu'elle empire encore. Le papillon de malheur grommelait dans son coin pour l'instant. Elle n'avait certainement pas prit tendrement la menace de la mettre dans un bocal. Il était suivit d'une légère pique à mon égard. Probable qu'elle n'était pas spécialement voulue comme il était déjà très contrarié. Par réflexe, Vii regarda ses propres jambes quand il parla de pantalon, terme qui l'avait désarçonnée l'espace d'un moment comme elle n'en portait pas. Elle n'en resta pas là, elle n'attendit pas plus longtemps pour revenir à la charge, mais au moins j'étais préparé.

-Et tu sais ce qu'elle te dis la miss!? Je-Hé!

Vieux réflexe, j'avais préféré l'attraper en plein vol et ainsi l'interrompre. Si elle me boudait pour quelque temps, ce n'était pas plus mal que cela, mais je n'avais pas envie de me retrouver dans une bagarre inutile de la sorte après qu'elle se soit mise en tête de l'engueuler. Elle tenta de me mordre la main, mais au travers du gantelet de métal, ce serait difficile de me faire mal. Pour une fois, ce sera à moi de prendre la parole, il s'agissait d'une situation où je ne pouvais plus rester silencieux, tout ça en raison de la même fée qui se vantait pouvoir être ma voix.

-C'est dommage, mais je ne me séparerai pas d'elle. Je suis chercheur avant d'être mercenaire. Bonne chance de votre côté messieurs.

Avec un peu de chance, la crise serait évitée. La violence n'était pas vraiment dans mes intérêts, déjà qu'en général, je n'en ai recours que quand on ne me laisse pas d'autre choix. Heureusement pour tout le monde, Vii était partie bouder dans mon sac de voyage, sans doute était-elle partie pour au moins quelques heures, il n'y avait donc pas que du mauvais à toute cette histoire. Encore faudrait-il trouver un endroit où passer la nuit, et je n'étais pas la personne la mieux désignée pour demander des direction à l'hôtel le plus proche.
avatar
Froggie
Soldat en armure rouillée

Nombre de messages : 238
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Christy, Enalda et Pretchet
Localisation actuelle: Camp des Skullz
Age: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Obscurité le Lun 13 Mai - 19:54

La violence ne semble pas être non plus dans l'intérêt du nain. Ou alors elle se serait terminer tout au plus aux poings, poings qu'Ezekiel préfère éviter après avoir vu la musculature du nain. Le "seul" risque? Se prendre une correction et éventuellement se faire alléger des billets que le nain venait de payer. La seule pensée à ce moment là? Merci Vii! Tu tiens bien ta réputation d'aimant à emmerde!

Los Angeles fait un peu office de "ville étape" entre Port Poussière et Les Sables. Un beau gâchis quand on sait que la ville ne profite pas de sa position stratégique. Dans une ville où les hôtels sont censé ne pas manquer, Ezekiel sera étonné du nombre ridiculement petit de ses derniers: certes les ruines ne manquent pas même en étant peu habitué, il se doutait bien qu'il y avait une histoire de concurrence déloyale derrière tout ça puisque tout ce qui est hors zone civilisé est étrangement contrôlé par le Shark, le casino du coin. Il faut donc un peu s'éloigné pour trouver quelques hôtels peu cher soit disant en passant, souvent des particuliers sans grandes prétentions. Une ville calme mais où la mafia règne malgré tout.

Etant en zone fréquenté, on lui conseillera un hôtel que beaucoup de marchand fréquente, une vieille battisse à 20$ la nuit et en chambre commune. 10$ le repas du soir et 20$ le parking surveillé. Comme Ezekiel n'a pas de véhicule, il ne s'encombrera pas de ce genre de dépense.

En direction de ce dernier, un humain, brun, avec certaines ascendances orque peu visible le suivra. Pas de comportement suspect puisqu'il semble prendre la même route et qu'il a plus l'air d'avoir l'allure du voyageur que du brigand local... Au point que ce dernier aura, au plus grand malheur du Masqué, tenter d'engager un semblant de conversation durant le trajet.


-Excusez moi. J'ai un peu écouter la conversation avec le nain pendant que je négociais. Vous êtes chercheurs c'est ça? J'aimerais savoir dans quel domaine. Je voyage beaucoup et peu de personne peu se vanter d'être scientifique avant d'être mercenaires. Une histoire de rentabilité qui peut se comprendre d'un côté...

Encore un type qui ne veut pas manger seul... Il en avait déjà croiser durant sa route. Certaines conversation sont d'un ennui là où d'autres sont parfois intéressantes.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3628
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Froggie le Mer 15 Mai - 4:00

Moins cher c'était, et mieux ce sera. Je n'avais pas envie de perdre pratiquement la moitié de ce que je venais de gagner pour une chambre d'hôtel, et même si je n'était pas du genre à avoir froid aux yeux, l'idée de passer la nuit dans les ruines ne m'enchantais pas spécialement, pas seul en tout cas. Un repas chaud ne serait toutefois pas de trop, surtout quand on considère que je n'avais pas dîné lors de mon passage à l'Oasis. Après l'énorme bourde qu'avait causé Vii, mieux valait simplement se reposer autant que possible cette nuit et tâter le terrain ici en vue de quelque chose d'intéressant. Los Angeles est un endroit où beaucoup de magie se trame, alors il y avait un certain potentiel ici.

La voix d'un étranger m'avais tiré hors de mes pensées sur la route de l'hôtel. J'avais eu le réflexe de regarder autour pour m'assurer qu'il m'adressait bien la parole. C'était non sans surprise que j'avais compris que c'était bien à moi qu'il s'adressait. C'était inhabituel il fallait avouer, je n'étais pas celui que les gens se pressent à aller lui parler, ce qui est tant mieux, mais ici, je dois probablement être un parmi tant d'autres, ce qui est à la fois mieux et pire en quelque sorte. À voir sa curiosité pour le domaine dans lequel je faisais mes recherches, elle me gagna elle aussi. S'il s'intéressait à ce genre de choses, cela voulait probablement dire qu'il était lui aussi chercheur. Du moins, c'est ce qui est plus souvent le cas, ou alors il ne faisait que me faire causette, auquel cas je serai vite fixé dans les deux cas.

-Financer des recherches, c'est une chose de l'Avant-Guerre. De nos jours si on veut rester indépendant, il faut trouver l'argent soi-même.

Je détachai l'une des pierres fixée à ma bandoulière pour la lui montrer quelques secondes. Généralement, il faut une petite démonstration visuelle pour mieux faire comprendre à quoi on veut en venir. Cependant, si une personne qui pouvait se dire être scientifique ne comprendrait pas quelque chose d'aussi simple, alors peut-être ne vaudrait-il pas la peine d'une conversation. Dans le pire des cas, il connaissait sans doute mieux cette ville que moi, alors il pourrait me fournir quelques informations intéressantes. Heureusement dans mon cas, le seul moment où je me trouve capable d'engager une conversation, c'est bien quand il s'agit de parler à propos de magie et de sciences.

-Je suis alchimiste, ce sont des fluides purifiés sous forme solide. La science et la magie ne sont pas des domaines hermétiques, et je cherche à trouver un moyen de tirer le meilleur des deux mondes en une seule entité. En fait, je recherche à peu près tout ce qui peut toucher dans ces deux domaines afin d'élargir mes compétences et développer de nouvelles créations. Il y a bien Polis oui, mais il s'agit surtout d'une cage dorée, sans parler qu'il sont connus pour garder jalousement leur savoir. Alors, à qui ais-je affaire? Scientifique? Explorateur? Géologue?

Encore heureux que le charabia technique n'intéressait en rien Vii qui était toujours en train de bouder dans le sac de voyage. J'allais certainement me taper son humeur de merde jusqu'au lendemain matin vu à quel point elle était du genre rancunier, elle qui déteste encore tous les humains d'avoir détruit la planète comme si chacun d'eux avaient personnellement jeté les bombes.
avatar
Froggie
Soldat en armure rouillée

Nombre de messages : 238
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Christy, Enalda et Pretchet
Localisation actuelle: Camp des Skullz
Age: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Obscurité le Mer 15 Mai - 21:56

Le demi orc dévia un peu de sujet avant de se recadrer lui même.

-Oui, pour les finances, il parait qu'il y avait la paperasse qui était une hantise chez certains si il n"y avait pas le pistonage et les copineries mais je m'égare un peu au point que j'en oublie un peu les bonnes manières. Vorsh Cliver, voyageur et archéologue. J'imagine que l'on peut appeler ça un aventurier même si les gens de cette espèce ne vivent jamais bien longtemps.

il tendit la main en attendant qu'Ezekiel fasse de même. Une telle sympathie n'avait rien de surprenant, cet homme ne gardant que peu d'attache dans les villes où il passe, relation qu'il se fait le jour où il repasserait. Contrairement à la population qu'il doit fréquenté (marchands et autres contacts), il n'a rien à gagner à sympathiser à tout prix avec Ezekiel mais le fait qu'il est un minimum de franchise et de sympathie fait que ce genre de personne passe souvent bien avec tout le monde. Pas de chance: c'est tombé sur le Masqué. Au moins à défaut que les voyageurs ne soient pas trop sa tasse de thé, il est au moins archéologue.

En arrivant à un immeuble, disons-le franchement, en piteux état si ce n'est que certaines parties en été rénover avec de la taule voir même quelques murs recimenté, Ezekiel et le dénommé Vorsh rentreront dans le hall où une poignée de voyageurs sont eux aussi présents, souvent en groupe autour de plusieurs longues tables. Les cuisines? Dans le hall elle aussi puisque deux hommes servaient ce qui semblaient être une soupe populaire d'antan. Le Masqué se douta bien que les chambres allaient être commune sans même de demander de les voir. Ce n'est certainement pas le grand luxe mais l'endroit avait surtout le mérite de proposer un toit, une sécurité et un repas chaud. D'un autre côté, c'est un sorte de luxe dans ce monde... Une troisième personne surveille les couloirs, c'est une femme et étrangement, elle fait plus masculine que les deux autres compères. En même temps, une ogresse, ça ne passe pas inaperçu...

Si Ezekiel prends son repas, le voyageur ne lui lâchera pas la grappe. Autour de la table, le sujet de conversation ira dans plusieurs sens. La première concerne les fouilles de Lancaster au Nord de Los Angeles. L'homme vient de là. La ville, même si elle a été rasé, puis piller et repiller, les fouilles ont été interrompu quand les Skulls se sont implanté en Californie. L'endroit étant dans leur "zone d'influence", les fouilles ont été interrompu. Avec le pillage des Sables, même si la ville marchande ne doit pas être rasé pour des "raisons pratiques" (un pillard ne trouvant plus rien à piller migrent), ils ont trouvé un autre endroit plus interressant. Lancaster est donc plus sécurisé et la rumeur comme quoi les fouilles allaient reprendre circulent entre voyageurs. La seconde concerne une chasse, Vorsh ayant entendu un groupe de chasseurs discuter avec un marchand sur le marché. Cette chasse concerne la chasse à la chimère. Ezekiel connait que trop bien les propriétés magiques de la créature. Même si le groupe ne recrute pas (l'info a été eu en tendant l'oreille après tout), Vorsh a entendu le lieu du rendez-vous, à une centaine de mètres du marché.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3628
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Froggie le Jeu 16 Mai - 4:08

Par "archéologie", j'y entendais malheureusement davantage chercheur de trésors. Il y a un certain besoin pour des gens qui recyclent tout ce qu'ils peuvent trouver. L'industrie étant presque entièrement morte avec les bombes, il s'agit plus de survivre de ce que l'on trouve plutôt que de créer. Cependant, ce n'était pas quelque chose d'entièrement inutile quand on considère la quantité phénoménale de savoir qui s'est perdu avec cette saleté d'apocalypse. Des armes laser, électriques, des machines robotisées hors du commun et j'en passe, le savoir-faire de ces gens vaut la peine d'être recherché. En même temps, il devait sans doute être plus facile de faire du développement quand on n'a pas besoin de survivre constamment. Je l'avais regardé un moment avec hésitation quand il tendit sa main vers moi. Avec hésitation, j'avais levé la mienne à mon tour à mi-chemin, puis, après un autre moment d'hésitation, l'avait levée pour la lui serrer. Ce genre de promiscuité n'avait jamais vraiment été ma tasse de thé, chose qu'il avait certainement dû ressentir. Il en était cependant venu à quelque chose d'intéressant. Une histoire de chimère. Voilà qui avait du potentiel. Avec des ingrédients de qualité, il y avait beaucoup à faire. Je me demandais bien s'ils s'étaient même donnés la peine de trouver des acheteurs d'avance, ce qui ferait d'eux une belle bande d'amateurs autrement.

-Et vous auriez entendu quand ils se rencontreraient exactement?

Mettre la main sur des ingrédients de chimère de première qualité et on ne peut plus frais? Sans hésiter, c'était une occasion en or. J'avais regardé la bouillie à la texture indéfinie avec peu d'appétit, mais autant se forcer à manger un peu. C'était le genre de repas qui, sans être de la fine cuisine, suffisait très bien à remplir un estomac. Pour une dizaine de dollars, il y avait de quoi me sentir un peu comme je m'étais fait avoir. Cela sauvait au moins le déplacement d'un côté plus positif. Inutile de couper l'envie de manger à tout le monde en enlevant complètement mon masque, je ne l'avais levé que suffisamment pour me permettre de manger sans encombres, suffisant pour voir en partie les brûlures au bas de mon visage par contre. C'était une bonne chose que Vii ne prêtait pas attention, elle était tellement curieuse à voir mon visage que je comptais un peu m'en servir pour lui tirer des informations en échange d'un dévoilement.

Cette histoire de chimère m'intéressait de plus en plus. La seule possibilité de pouvoir observer une telle bête s'avérerait hautement édifiant. J'espérait autant que cet archéologue puisse me renseigner sur le moment de leur rencontre, à savoir si je devrai m'y rendre immédiatement, ou si je pouvais au moins passer la nuit ici. Évidemment, tendre une embuscade à la chimère tandis qu'elle était endormie dans son antre et la coincer par la suite, mais cela restait à s'en assurer.

Entre-temps, Ezekiel lui avait un peu plus amplement expliqué ce sur quoi il travaillait. À vrai dire, son objectif était de rassembler les qualités de la science et de la magie ensembles tout bonnement. Le fait était que, aussi puissante soit la magie, elle était grandement limitée du fait que seuls quelques élus y avaient accès, et c'était un don qu'il ne possédait pas. La science d'un autre côté, souffrait des limitations que présentaient ses coût exorbitants comme ses besoins en énergie. Avec une énergie facile à obtenir, sa diffusion pourrait potentiellement régler beaucoup de problèmes dans les Terres Désoles. De nouveaux types de carburants et d'énergie renouvelables plus accessibles et puissantes que l'éolien et le solaire, voire même de terraformer le désert lui-même, faire pousser des forêts sur ces terres que l'on croirait condamnées à être hostiles à toute vie. Les projets étaient nombreux à se bousculer dans la tête du Masqué dont tout ce qu'il manquait, c'était les ressources pour mettre au point toutes ces choses. Heureusement pour l'archéologue, il ne ressentait pas le besoin de conserver jalousement tous ses secrets. Il cherchait à étendre ce savoir autant que possible, non pas en tirer le plus de gloire et de fortune possible.

-À propos de ces chasseurs de chimères...
avatar
Froggie
Soldat en armure rouillée

Nombre de messages : 238
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Christy, Enalda et Pretchet
Localisation actuelle: Camp des Skullz
Age: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Obscurité le Jeu 16 Mai - 11:07

Une chimère est clairement riche en fluide, surtout dans le domaine du feu et de la terre. Et pour une fois ses connaissances viennent tout droit d'Alcatraz, Ezekiel ayant eu le mérite d'ouvrir et d'éplucher une bonne partie des livres traitant le sujet, surtout quand il avait penser à résoudre son "problème d'impuissance" par des moyens moins radicale qu'en passant par la technologie. Oui, il y avait de quoi faire, après il suffisait de se mettre d'accord lors du partage, ne vendre que ce qui ne l’intéressait pas et prendre sa part d'ingrédients au lieu de vendre sa part à un quelconque magicien. C'était son droit après tout!

-Vers minuit, ils veulent arriver dès le premier rayon de soleil une fois sur le lieu. Le plus vieux avait l'air de savoir ce qu'il faisait. Il négociait trois chèvres pour servir de leurre puis il a a réglé quelques émetteurs. Il avait beau boiter, il avait l'air d'être moins couillon que ses deux collègues.

Le demi orc mangea une partie de sa soupe, poussant avec une miche de pain rassi.


-Ce que je sais des Chimères? Il y en a quelques uns à Sud-Est de Los Angeles près de ce qui était le Salton Sea. Ce n'est pas nouveau, l'endroit est réputé hostile et seul les créatures les plus résistantes le fréquente, ne serait-ce qu'à cause d'un lac irradié. Je ne suis peu être pas chasseur mais magique ou non, ce n'est surement pas à ce lac qu'elles doivent s'abreuver mais à une source d'eau potable. Après je ne fais que supposé, je n'ai jamais mis les pieds là haut.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3628
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Froggie le Jeu 16 Mai - 19:46

Je n'aurai donc pas droit à un peu de repos dans ce cas, tant pis. Autant faire manger Vii un peu avant qu'elle ne décide à devenir chiante parce qu'elle a l'estomac dans les talons. Le bon côté dans tout cela, c'était qu'elle ne coûtait pas grand chose à nourrir celle-là. Quoique, pour une fée, il fallait avouer qu'elle avait certainement un appétit bien plus développé que la moyenne. Je jetai un regard au fond du sac de voyage pour constater qu'elle n'était pas en train de bouder au final comme je le pensais, mais dormait à poings fermés. Me taper son humeur de merde à la réveiller maintenant, ou plus tard, là était la question. Je n'irais au moins pas jusqu'à la saisir une deuxième fois, mais m'étais contenté de secouer le sac.

-Debout là-dedans, il y a un changement de plans.
-Hein quoi? La conversation de nerds est terminée? J'ai cru que ça s'arrêterait jamais.
-Charmant. Contente-toi de manger un peu avant qu'on parte.

Elle bâillait aux corneilles, visiblement plus fatiguée qu'ennuyée en fait. Pourtant, ce n'était pas comme si elle avait eu une journée si remplie. Soit elle avait passé une partie de la nuit éveillée, soit les fées avaient besoin de plus de sommeil que les autres. Un contrecoup de l'alcool qu'elle avait bu peut-être? Elle tenta de s'envoler hors du sac, mais manqua de retomber. Elle grogna quand je l'avait rattrapée, pas de quoi. Elle s'approcha de la bouillie que j'avais reçu de la part de l'établissement, et lâcha une grimace de dégoût. Elle préféra se rabattre sur le pain, qu'elle ne trouva guère mieux mais qu'elle mangea en silence, pour le moment. Je ne l'ai jamais vue manger de la viande je dois avouer, et malheureusement, les fruits et la sève étaient choses rares comme les plantes le sont tout autant. Elle semblait pouvoir se contenter de légumes et de pain au moins, même si elle n'aimait pas vraiment ces choses. Peut-être cette diète était la cause de sa fatigue dont elle pouvait survivre, mais la laissait avec moins d'énergie.

-Et ce sera pour faire quoi?

Elle ne se gêna pas pour tenter de parler la bouche pleine, classe comme toujours, peu importe le nombre de fois que je pourrai lui dire d'éviter. De quoi tirer de moi un long soupir même si je devrais y être habitué. Autant en venir aux faits donc.

-Une chimère qu'un groupe de gens veulent chasser.
-Et tu veux t'incruster parmi eux pour en tirer des ingrédients j'imagine.
-C'est l'idée.
-Rien de mieux que te regarder te faire filer au train par un monstre géant qui veut te bouffer tout cru pour me remonter le moral. J'espère qu'il y aura du spectacle alors.

Elle était dans le coup au moins, sans doute parce que chambre ou pas pour dormir, elle n'aurait qu'à retourner d'où elle était venue pour piquer son somme. C'était sans parler qu'elle n'aurait pas grand chose à faire comme toujours. Au final, c'était surtout moi qui me tapais tout le sale boulot et les emmerdes comme d'habitude, mais pour ce qu'une fée pourrait faire contre quelque chose de la taille d'une chimère, c'était compréhensible j'imagine, ou alors qu'elle pouvait y faire quelque chose au contraire, mais préférait me regarder courir. Elle était plus cruelle qu'elle en avait l'air celle-là. Ce sera une vingtaine de dollars gaspillés sur cette chambre que je n'utiliserai pas tout compte fait, je doutais qu'ils reviennent sur leurs ventes ici. Cet homme aurait au moins pu en venir à cette histoire de chimère avant que je ne la paye cette chambre. J'avais le lieu et l'heure alors, autant se mettre en route et les intercepter.
avatar
Froggie
Soldat en armure rouillée

Nombre de messages : 238
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 03/01/2011
Fiche : Background
Inventaire : inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Christy, Enalda et Pretchet
Localisation actuelle: Camp des Skullz
Age: 16 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Obscurité le Ven 17 Mai - 11:43

En arrivant sur le lieu, un homme et une créature atypique digne d'un colosse semble discuter. Le plus vieux semble bricoler à sa jambe infirme.

Suite ici

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3628
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Expériences sociologiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum