Dans le No Man's Land

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Mar 21 Fév - 16:34

Ils y étaient maintenant. C'était le No Man's Land. Enfin, presque, ils avaient dû arrêter pour que Cassandra puisse faire un rituel pour, selon ses dires, s'assurer qu'ils étaient sur la bonne piste. Si ça pouvait les éviter de s'y rendre alors que ce serait inutile, alors tant mieux. Pandore n'était pas du tout le genre d'endroit où Karl pouvait s'imaginer passer du bon temps. Elle n'aurait pas besoin de lui pour faire ledit rituel, alors autant se rendre un peu utile en observant en direction de Pandore avec ses jumelles. Entre observer la communauté afin d'être prêts s'ils leur enverraient quelque chose, diplomatiquement bien sûr et entretenir un peu son arme en attendant qu'il se passe quelque chose, cela faisait un étrange mélange d'anxiété et d'ennui.

-Et si elle s'y trouve vraiment, on fera comment? Je doute qu'elle se laissera faire, ou que la petite communauté aie envie de nous la laisser comme ça. Je sais pas pour vous, mais je n'ai pas envie de m'engager dans une fusillade contre toutes les habitantes de ce village. Juste entrer ne sera pas une partie de plaisir, je le sens.

Il jeta un coup d'oeil rapide à leur nouveau venu. Il n'avait pas l'air d'avoir totalement récupéré depuis. Autant le traiter tout le monde de sauvages avec ce qu'il avaient dit sur les gens qui ne sont pas de Polis. D'un côté comme d'un autre, ce sont des sauvages. Les uns avec des armes de récup' et des protections en poubelles, les autres avec des brevets et de l'équipement de plus, mais avec la même cruauté confortée par un sentiment de supériorité. Peut-être devrait-il savoir que c'est à cause de gens comme ça qu'il était maintenant une erreur de la nature, tout cela à cause d'une phrase trop vague dans un contrat. Ça ou alors ne rien lui dire tout simplement. Son avis ne changerait sans doute pas et ça ne changerait pas grand chose dans sa vie à lui.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Mer 22 Fév - 10:27

Cassandra s'installa pour faire son "petit tour de passe passe". Le rituel ressemblait fortement à celui qu'elle avait fait au Sables mais l'organisation semblait plus anarchique. Les conditions étaient moins confortables , il fallait l'admettre. Tout mis pieds à terre. Chacun vacant à ses occupations. Jin était perdu dans la contemplation d'un objectif inconnu des autres , sans dire un mot comme d'habitude. Laura s'occupait de Richie , lui redonnant une boisson à boire. Celui ci demanda ce que faisait Cassandra mais Laura lui fit comprendre que parfois , il valait mieux ne pas savoir. Contenu de son expérience avec les "gens de l'extérieur" , il ne posa pas plus de question. Cela répondit à la question de Karl sur le fait qu'il faille lui en parler et ce que le groupe pensait de son avis.

Suarez se tenait accroupi aux côtés de Karl qui observait la ville avec attention.
Pandore ressemblait à une petite ville américaine d'avant guerre. Il y avait même une église dans un style assez moderne. Pas du genre de celle qu'on trouvait en Angleterre à son époque. La ville était encerclés par une muraille de déchet. Carcasses de voitures , plaques de tôles , débris en tout genre. Tout ce qui ne pouvait pas être réutilisé mais qui , bien tassé , permettait de faire une protection sommaire. Tout cela placé sur un petit monticule de terre. Des gardes armés , en tenue large couleur sable arpentait les murs comme il pouvait pour monter la garde. Il devait être une dizaine mais la ville n'était pas grande.
Karl ne voyait pas d'entrée jusqu'à ce que ses yeux s'arrêtent sur un vieux bus scolaire jaune en bon état. Il supposa qu'il devait le pousser pour entrer , ou passer par dessous dans le pire des cas. Il y avait de la vie dans l'enceinte des murs , les gens se baladaient s'occupant à des choses que Karl ne pouvait qu'imaginer. Son regard s'arrêta sur les éoliennes de fortunes qui équipait chaque maison. Ils avaient donc électricité. Des potages occupés les espaces des jardins et des animaux d'élevage se baladaient dans la ville. Ils semblaient bien organisé.


"Tu me passeras tes jumelles quand tu auras fini ? Je ne suis jamais allé à Pandore. J'en ai juste entendu parlé. "

Cassandra se releva après une heure bonne de rituelle.

"Laura , emmène Richie un peu plus loin... Bien. J'ai senti une perturbation intéressante dans les fluides. Très similaires à ceux que je recherchais. On est sur la bonne piste je crois. Ceci dit , il ne pourrait s'agir que de traces et les personnes que l'on cherche pourrait déjà être bien loin... Un assaut direct est bien sûr hors de question. Nous nous ferions massacrer. N'oublions pas que notre proie est capable d'invoquer des élémentaires de feu géant... Personnellement je préférerais que ça se passe plus en douceur pour l'intégrité de Pandore et notre propre intégrité.
Il va falloir en savoir plus avant d'agir , cela veut dire rentrer dans la base. Le mieux , ce serait que vous soyez des femmes. J'ai le pouvoir de vous transformer... Partiellement... Ceci dit , cela demande un grand effort de ma part et du votre. Etant donné la nature de notre ennemi , je devrais aller dans Pandore et si je vous transforme tous , je n'aurais plus la force à moins de me reposer un certain temps , ce qui risque de poser problème. Donc je ne vais en transformer qu'un seul d'entre vous. Qui est volontaire pour devenir une fille ?? "

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Mer 22 Fév - 18:11

Son observation des lieux terminée, il ne voyait pas vraiment d'inconvénient à laisser ses jumelles à Suarez pour qu'il puisse regarder lui-même. À en juger par les éoliennes, ce devait donc être une communauté relativement auto-suffisante, ce qui était plutôt normal vu à quel point elles étaient fermées. Il n'y avait que les Sables avec qui elles faisaient du marchandage, et vu ce qui est arrivé là-bas, elles seront sans doute laissées à elles-mêmes pour quelque temps. Leurs moyens de défense étaient très sommaires. Un mur fait de tout ce qu'elles n'avaient pu recycler apparemment. Cela présageait qu'elles devaient souvent être attaquées pour ne pas pouvoir construire un véritable mur, ou que les ressources manquaient. Dans tous les cas, cela présagerait qu'elles seraient sans doute plutôt à cran. Pour sûr que bon nombre de pillards devaient voir la valeur de cet endroit pour le marché aux esclaves, ou tout simplement l'attrait qu'une communauté composée entièrement de femmes pouvait avoir, pour le meilleur et pour le pire.

Quand Cassandra se mit à émettre le plan, il était d'accord sur toute la ligne, mis à part un petit point noir à l'horizon. Pas étonnant qu'elle pensait comment l'habiller en fille pour entrer ici, elle comptait le faire justement. Nul doute qu'il y avait une partie d'amusement dans la chose. Serait-ce un petit côté sadique de sa part? L'autre, Richie, pourrait sans doute passer en raison de sa soeur habitant ici, mais ça, c'était lui, pas nos trois autres.

-J'ai dû mal entendre vers la fin, j'ai cru t'entendre dire "transformer" l'un de nous en femme? J'ai rien contre l'approche en finesse, mais es-tu certaine que c'est la seule chose à faire, et qu'entends-tu par "partiellement"?

Malheureusement, elle semblait très sérieuse là-dessus. Il savait bien qu'elles ne les laisseraient pas entrer simplement parce qu'ils disent s'il-vous-plaît. Il y avait aussi la partie sur le partiellement qui faisait un peu peur. Il passa en vitesse le regard sur les deux autres candidats. Eux aussi ne devaient pas être très excités à l'idée d'être sélectionnés. Au contraire de Karl, eux pouvaient invoquer l'ancienneté pour y échapper. Lui était le nouveau dans le groupe. Il devenait un peu crispé en sentant le regard de Cassandra peser sur lui. Elle n'en avait pas abandonné l'idée, pour sûr. C'était pas la première fois qu'on l'envoyait lui sur le boulot le plus merdique.

-On devraient décider ça à la courte paille, non? Une chance (ou malchance) égale pour tout le monde. À moins bien sûr que l'un de vous veuille absolument s'y coller...

*On peut toujours essayer...*
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Ven 24 Fév - 20:01

"A la courte paille si tu veux , ça me semble juste."

Les deux autres acquiescèrent avec un sourire entendu. Ce genre d'entente qui ne disait rien de bon à Karl. Cassandra fouilla rapidement les environs pour trouver trois petites tiges de plantes quelconques qu'elle tailla méticuleusement pour en faire trois de taille différentes. Le poing fermé sur la base des tiges , elle tendit la main vers les trois hommes qui se réunirent autour de la main de la femme rousse.

"Bien Karl. Puisque tu en a eu l'idée , je te laisse tirer le premier. "

Karl tendit la main , hésita , referma ses doigts sur une tige , la tira et pâlit en se rendant compte à quelle point elle était courte. Il n'y avait plus grand espoir. Suarez et Jin se marrèrent et tirèrent chacun une tige plus longue que Karl.

"Bien. Je crois que c'est clair. Je vais donc t'expliquer un peu plus.
Comme tu le sais je maîtrise une certaine forme de magie. La magie possèdent de nombreux embranchement. Les bases sont posés sur la magie des éléments. Après cela , l’évolution la plus commune sont les arcanes de la magie. Je suis passé maître dans l'arcane de la transmutation qui me permet d'altérer à volonté les objets et les créatures vivantes. En peu de détails je suis capable de restructurer les flux énergétiques qui constituent l'existence des objets. Bien sûr plus la constitution d'un objet est complexe plus il est difficile de les modifier. Une tige comme ça par exemple , j'aurais pu la modifier facilement (elle fit un clin d'oeil à Karl qui provoqua un fou rire chez les deux autres gars.) mais pour un humain c'est plus complexe. Mais ta constitutions est différente du commun des mortels. Elle semble plus fluctuante , plus à même de se restructurer et donc de se déstructurer. Si ce que je dis est exact j'aurais plus de facilité à modifier ton apparence que les deux autres.
Ce que je veux dire par partiellement c'est que je ne compte pas te faire gagner le concours de miss monde. Faire pousser les cheveux et la poitrine , modifier la voix , élargir les hanches , affiner le visage pour te rendre plus féminin et les tromper. Mais je te laisserais tes organes génitaux par exemple qui sont des structures très complexes à modifier. Je ne compte modifier que des éléments extérieurs et superficiels. Comme ça , si je meurs , tu pourras toujours te faire opérer pour redevenir comme tu étais... hihi ! "

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Ven 24 Fév - 21:07

De toute cette histoire de transmutation, il ne comprit vraiment que quand elle mentionna la paille, et eut un soubresaut alors que les deux autres riaient bien. Ça expliquait les chevaux et la carapace de métal, de même que le fait qu'elle soit restée jeune malgré son âge avancé. Il s'était fait avoir en beauté ma parole. Il aurait pu se mettre en colère, mais cela l'intrigua d'apprendre que sa structure était plus facile à modifier et manipuler. C'était sans doute parce que, contrairement aux deux autres, il avait déjà été complètement transformé, et pas par magie. Il était loin d'en être content non plus, mais c'était pour diverses raisons.

-Si c'est vraiment le cas, alors tu aurais pu le dire dès le début au lieu de tricher. On me l'a déjà dit que je faisais un bon cobaye après tout...

Il se mit cependant à pâlir à mesure qu'elle entrait dans les détails de sa métamorphose, jusqu'à ce qu'elle en vienne aux organes génitaux. D'accord, il n'aurait pas accepté comme ça, c'est un fait. En tout cas, s'il ne mériterait pas sa part après ça, alors il ne savait pas ce qui le vaudrait bien. Il se passa les mains dans les cheveux, incertain de la réaction qu'il devrait avoir. Ce n'était plus que du camouflage, il allait réellement devenir une... En fait, il ne serait ni un, ni l'autre. Ça y est, il allait vraiment devenir un monstre. Enfin, tant que l'une des Pandoriennes n'allait pas mettre la main où il ne fallait pas, cela allait sans doute pouvoir marcher. Encore heureux qu'il avait l'habitude de garder son visage assez couvert.

-Oh non, t'as pas le droit de mourir toi. Il laissa s'échapper un long soupir, vaincu. D'accord, mais à une condition. Quand tu me débarrasseras de ce déguisement, je veut aussi que tu altères un peu mon visage, de sorte qu'on ne me reconnaisse plus. Changer les yeux et la forme du visage un peu, rien d'énorme. Laisse-moi juste un peu de temps avant de s'y mettre. Fumer une cigarette, me faire un peu à l'idée. J'espère que ça en vaudra la peine...

Autant en tirer un petit quelque chose au final. Il pouvait facilement changer de nom dans le désert, mais changer de visage, c'était déjà plus compliqué. Ce serait gênant de croiser quelqu'un qui le reconnaîtrait après l'avoir vu il y a de cela au moins dix ou vingt ans. Ce genre de services devaient exister un peu partout où il y avait des mages compétents, mais ça devait coûter excessivement cher, et il n'avait pas les moyens de se payer quelque chose d'excessivement cher.

Il s'alluma une clope tout en faisant les cent pas. Sans doute que les deux autres devaient bien rire à l'idée de le voir métamorphosé en femme. Il aurait encore préféré jouer les esclaves, mais puisque ça devait risquer de foirer, pas le choix. Du moins, c'est ce qu'il essayait de se répéter pour se convaincre. Si ce n'était de la promesse qu'il avait fait au doyen du groupe de nomades et du fait qu'il s'en faisait maintenant pour la sécurité de Laura et Cassandra qui s'aventureraient dans ce coupe-gorge pour appréhender une mage extrêmement dangereuse. C'est avec une certaine mort dans l'âme qu'il finira par accepter de se laisser faire.

-Finissons-en au plus vite avant que je ne change d'avis.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Lun 12 Mar - 22:21

"Altérer ton visage , hein ? Je suppose que c'est possible. Maintenant , prépare toi. Ça va faire mal."

Pas vraiment rassuré par ses prédictions , Karl suivit les instructions à la lettre. Cassandra le fit s'allonger sur le sol , retirant les vêtements superficiels. Karl était désormais à moitié nu , ne gardant que ses sous vêtements. Il subissait de plein fouet la chaleur fournie par le rayonnement solaire. Ce n'était pas encore désagréable.

"Hum. Un peu de pilosité , résorber légèrement les muscles , affiner le visage , gonfler la poitrine... Hum. Ok. Laura , s'il te plait."

Cassandra se parlait à elle même , concentré sur sa tâche. Laura lui apporta une série de boite contenant des pâtes aux odeurs étranges. Cassandra s'en servi pour tracer des dessins sur le corps de Karl à des endroits précis. Elle murmurait des paroles imprécises en même temps.
Finalement , elle sortit une lame. Karl eut l'impression un instant que c'était son dernier jour sur terre , mais elle se trancha la paume de la main, saignant à grosses gouttes. Elle appliqua sa main blessé sur le torse de Karl.
Puis vint la douleur. Comme si on lui arrachait les os , qu'on déchirait ses chairs sans aucun ménagement , comme si une bête immonde grouillé sous sa peau , Karl , pourtant dur à cuir , hurla de douleur et s'évanouit.

Il se réveilla. Cassandra le regardait avec compassion. Les autres derrières s'amusait de la situation. La douleur n'était plus qu'un mauvais souvenir. Karl se releva pour s'assoir. Il remarqua rapidement que son corps avait changé. Une paire de sein pendait désormais à son buste autrefois musclé. Il n'était pas habitué à porter ce poids supplémentaire et plutôt mal placé à vrai dire. Ses mains , ses jambes étaient plus fines. La peau était glabre. Difficile à croire me cela semblait réel. Il toucha son corps. Sa peau était plus fine , plus douce , moins rugueuse , moins de poil , son visage semblait plus étroit. Il voulut parler , un son anormalement aigu sortit de sa gorge. Il se releva. Il était légèrement plus petit. Il porta la main dans son boxer. Son pénis était encore là. Au moins , il n'aurait pas besoin de s'assoir pour pisser.

"Bien. Tu régénères vite. Comme je le pensais. Tu es très jolie comme ça Karlette... Il va te falloir un nouveau nom !"

(((HJ : j'ai mis à jour ta fiche de perso)))

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Mar 13 Mar - 3:29

Le "Karlette" était franchement de trop. Il va sans dire qu'il n'aimait pas du tout cette situation. En se redressant, il eut un peu de mal à se remettre sur ses pieds. Non pas vraiment en raison du douloureux processus dont il avait été le sujet, mais ce nouveau poids à vrai dire. Il maugréa, car il se considérait toujours comme un "il" en quelque sorte et reprit ses vêtements pour les renfiler. Il lui restait toujours le morceau le plus important, c'était déjà ça. Pendant un instant, il crut que Cassandra allait l'émasculer avec son couteau. Cela faisait assez longtemps qu'il n'eut pas une véritable frayeur comme ça. Que dire aussi de la douleur qu'il avait subit pendant cette opération. C'était un peu semblable à la fois où on l'avait transformé en mutant, c'est-à-dire indescriptible. Si ce n'était pas du fait que c'était aussi la façon de revenir à la normale, il aurait préféré ne pas le faire à nouveau. C'est ensuite qu'il aperçut les deux autres qui étaient bien en train de rire de lui, et ce alors qu'il était toujours à moitié nu.

-C'est ça, marrez-vous, et rappelez-moi de vous botter le cul une fois que ce sera terminé. En attendant, ce sera pas moi qui aura à glander ici en attendant qu'on revienne.

On aurait pu croire qu'il aurait pu en éprouver de la gêne, mais non. Ce corps n'était pas vraiment le sien, alors ça ne venait pas vraiment le déranger que quelqu'un puisse voir ces nouvelles protubérances qu'il possédait, bien qu'il ne les exposaient pas plus. Sa nouvelle voix le dérangeait davantage en fait. Il aura sûrement besoin d'un peu de temps pour s'y faire. Il entreprit de se rhabiller à présent. Pantalon, chaussettes, puis bottes. Il ne put que remarquer à quel point sa camisole lui était plus serrée à présent, sans parler du moulage... Évidemment, c'était un vêtement pour homme, et sans soutien-gorge en plus. Il eut le même problème avec sa veste pare-balles qu'il eut à réajuster un peu. Le treillis était quant à lui plus ample au moins, même s'il ne se risqua pas à tenter d'en fermer la fermeture éclair. Il pouvait sentir ses bottes un peu vides, bien que ce n'était pas au point de rendre la marche plus difficile. Son pantalon légèrement trop long, bien que les bottes faisaient en sorte que ce ne soit pas non plus un problème ici. Les manches de son treillis également semblaient un peu trop longues. Comme quoi, il était également moins grand qu'il ne l'était. Il ne l'avait pas remarqué sur le coup. Sans doute parce que c'était beaucoup moins évident que le reste sur le coup.

-Gonfler la poitrine, gonfler la poitrine... Tu penserais pas que t'as eu la main un peu lourde à ce niveau?

C'était presque un cauchemar. Il avait eu beau se dire que ce ne serait peut-être pas si mal au final, c'était pire qu'il aurait pu s'imaginer. Le fait qu'il n'avait pas mauvaise gueule ou non ne faisait rien pour l'apaiser. Au moins, il était déjà sur pieds à nouveau. Il décrocha le téléphone qui était rattaché à son treillis pour le lancer aux deux qui devraient rester ici.

-Ce téléphone est raccordé à mes écouteurs. Je pourrai vous parler via mon micro et vous entendre aussi si besoin est de communiquer.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Mer 14 Mar - 21:25

La réplique de bottage de cul fit mouche. Ils rirent de plus belle. Suarez émit un petit commentaire. Le genre auxquels Karl devrait s'habituer.

"Héhé. Je suis pas prêt de me faire botter le cul par une nana , haha !"

"Rooo , ça suffit vous deux. Au moins , il a le courage de le faire , c'est pas facile tous les jours d'être une fille vous savez !"

"Yep. Sers les fesses mecs !! Heureusement que c'est pas Vegas ici. "

Cassandra ne rajouta rien. Elle semblait plutôt satisfaite de son travail et aussi fatiguée. Ce genre de tour de passe passe ne laissait personne indemne. Elle aida Karl à ajuster ses vêtements. Comme si sa féminisation avait créé une sorte de solidarité féminine entre lui et les autres filles. Elles n'avaient plus qu'à synchroniser leurs menstruations !

"Oui , désolé pour les seins. Y a des tas de femmes qui tueraient pour avoir ta poitrine tu sais. Je suis un peu jalouse , hihi ! Bien. "

Suarez reçu le téléphone en plein vol.

"C'est rare ces petites joujoux. J'espère que tu vas pas nous casser les oreilles avec des histoires de fringues et de maquillage , haha !"

Une fois un peu habitué à son nouveau corps , Laura , cassandra et Karl était désormais prêt à partir pour pandore. Richie n'avait pas trop parlé de la situation. Il ne cessait de dévisager Karl. Les circonstances étaient un peu étrange à vrai dire.

"Bien Karl , tu nous dois la vie. J'espère que tu sauras tenir ta langue sur notre petit secret. Tu vas chercher ta soeur et tu nous met pas de bâton dans les roues , ça te va ?"

"Oui , d'accord."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Ven 16 Mar - 2:35

Toutes ces idioties que ces deux-là sortaient l'une après l'autre lassaient déjà Karl qui fut le premier à marcher vers Pandore, prenant de l'avance et attendant Laura et Cassandra. Quant à elles, il ne savait pas trop comment accueillir leur réaction quant cette féminisation. Ça le rendait presque aussi mal à l'aise qu'elles semblent plutôt enthousiastes à cette idée. Pas besoin non plus à quel point le Nouveau Monde était cruel envers les femmes. Il en avait assez vu au fil des années pour ne pas avoir besoin d'en faire l'expérience personnelle. Heureusement, il n'aura qu'à se munir de ce déguisement lors de leur passage ici. Il se retourna quand il entendit des pas arriver dans sa direction. Il avait presque oublié l'homme qu'ils avaient sauvé de ces pillards. Lui ne devait pas avoir besoin de déguisement puisqu'il avait de la famille là-bas. Il se rappela que Cassandra lui avait proposé de se trouver un nom, Karlette n'étant visiblement pas un bon choix. Son visage s'assombrit quand le premier nom qu'il avait en tête en était un qui évoquait des souvenirs amers.

-Et Elizabeth, c'est mieux que "l'autre" nom je dirais. Ne t'y fais pas trop par contre, je n'ai pas vraiment l'intention de le garder bien longtemps. Je tiendrais aussi à rester devant tant que possible. C'est moi qui a le gilet pare-balles après tout.

Tout son équipement lui semblait aussi plus lourd. Sans doute dû au fait qu'il avait perdu une bonne partie de sa masse musculaire lors de sa transformation. C'était peut-être la seule chose qu'il avait perdu, mais il n'avait rien pour s'en assurer. Ce n'était peut-être pas Vegas, mais même si ce le serait, il n'avait pas davantage peur pour sa sécurité, quoiqu'une petite mise à niveau de ses techniques d'auto-défense s'imposerait. Il avait plus ou moins confiance en sa portée à présent moins importante, et surtout de cette... Protubérance mammaire qui menacerait bien de se mettre dans le chemin s'il osait dire. Ça venait lui donner un avant-goût de ce que ça faisait d'être une femme, même si plus tôt il pourra redevenir normal, mieux ce sera. En tout cas, il n'avait rien de changé au niveau du comportement. Toujours cette façon qu'il avait de marcher droit et de rester sur la défensive. Tout ça pour dire qu'il n'avait pas une gestuelle bien féminine. Trop tard pour suivre un cours condensé. Il n'avait jamais été doué pour jouer la comédie de toutes façons. Le moins qu'il en dirait, le mieux ce sera.

-Je préfère vous laisser vous occuper de tout ce qui est discours dans la mesure du possible si ça ne vous dérange pas. Je doute un peu sur ma capacité à leur faire avaler la pilule moi-même. Sinon Cassandra, tu es certaine que ça va depuis l'opération? Ce n'est pas une pause qui viendrait nous faire du mal.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Dim 25 Mar - 21:08

"Ok betty ! On va t'appeler betty , c'est plus court. Si ça n'offense pas ta féminité bien sûr. Les femmes sont connues pour leurs humeurs parait il..."

Pandore n'était plus très loin. Le quatuor marcha une vingtaine de minute avant d'arriver près des remparts de la communauté. Les gardes les tenaient déjà en joue depuis un moment , sans sembler trop se sentir menacer par un groupe de trois nanas et un mec mais plutôt par prudence.
Cassandra qui avait prit la tête du groupe désormais marchait d'un pas ralentis pour ne pas paraître agressif , en direction de ce qui semblait être l'entrée principale. Une des gardes les héla :

"Hé ! Qu'est-ce que vous venez faire là ? Même si vous êtes des femmes , les étrangers ne sont pas les bienvenus ici. Et vous ne semblait pas être des marchands !?"

Cassandra prit la parole. Elle haussa la voix suffisamment pour être entendue clairement , la main en visière pour éviter que le soleil ne lui brule les yeux.

"Nous ne sommes pas un danger pour vous. Nous avons était attaqués par des pillards et bon nombre des notre sont tombés au combat. On a pu s'enfuir et nous cherchons de l'aide désormais. Nous étions dans une caravane en provenance des Sables. Cet homme est de Polis. Il cherche sa sœur depuis des jours. "

"Vous savez que les hommes ne sont pas autorisés dans l'enceinte de la ville. Je dois d'abord vérifier qui est sa soeur. Comment s'appelle-t-elle ?"

"Joanna ! Elle s'appelle Joanna ! Elle est assez grande , les cheveux bruns , elle n'a pas du arriver ici , il y a bien longtemps. Avec un véhicule"

"Désolé. Il n'y a pas de Joanna dans cette ville. En tout les cas , personnes de ce nom. Mais on a une fille qui est arrivé il y a deux jours. Taille moyenne , des lunettes , arrivée sur une civière. Je sais pas si ça compte comme véhicule..."

"Non , non... Ce n'est pas elle. Ce n'est pas possible..."

Richie tomba à genou , la tête entre les mains. Il réalisait sans doute la possibilité qu'elle n'est pas réussi à rejoindre Pandore , comme lui , qui n'avait presque pas réussi d'ailleurs.


"On est bien... Bon. On pourrait peut être discuter ça à l'intérieur. "

"Je vous envois ma chef. Diriger vers le bus qui sert de portail en attendant."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Lun 26 Mar - 19:05

-Je passerai pas pour la plus féminine des femmes, je crois qu'on est d'accord là-dessus. Appelle-moi comme tu veux, mais il vaudrait peut-être mieux ne pas avoir l'air trop informels non plus.

Elle jouait la carte des réfugiés pour gagner leur confiance donc. C'était sans doute plus efficace que de leur demander la fille d'emblée. S'ils pouvaient entrer, ils pourraient par la suite surprendre la magicienne et, s'ils ont de la chance, la mettre K.O. sans risques pour personne, y comprit elle. Il n'aimait pas trop se faire pointer une arme dessus, mais ça semblait plus être une formalité qu'autre chose pour le moment. Elles devaient être plutôt à cran. Karl, ou plutôt Elizabeth, posa sa main sur l'épaule de Richie quand il tomba à genoux en geste de compassion. Voyager dans le désert est aussi dangereux que ça. Il y avait de très bonnes chances qu'elle soit morte ou pire maintenant, mais faute d'avoir un corps pour s'en assurer, c'était un terrible mélange de deuil et d'espoir vain qu'elle soit toujours en vie qui viendrait le hanter. Il aurait voulu trouver quelque chose à dire, mais ça ne risquait que d'empirer les choses.

Pour sa part, il préférait éviter de parler aux gardes aussi. Elles avaient l'air de considérer les laisser entrer et c'était l'important. C'était triste pour Richie, mais ils ne pouvaient plus faire grand chose pour lui. C'était une tragédie parmi tant d'autres dans le nouveau monde. Il n'avait d'autre choix que de le laisser pour suivre Cassandra et Laura aux portes. Une fois de plus, il n'appréciait pas particulièrement être tenu en joue de la sorte. Étant visiblement plus armé que les autres, nul doute qu'il serait le plus surveillé des trois. Il espérait au moins qu'il n'aurait pas à laisser ses armes à l'entrée. Vu leur couverture, ce serait avisé qu'il se fasse passer pour une garde de leur "caravane", la seule être parvenue à sortir vivante de cette attaque fantôme.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Dim 1 Avr - 12:47

Une fois devant le bus/portail, l'attente ne fut pas bien longue. Pour ce qu'il avait pu en voir , la communauté n'était pas bien grande. Il ne fallait même pas 10 minutes pour traverser la ville à pieds. Donc , quelques minutes après , le bus se déplaça pour laisser place à un petit groupe de femme. C'était des gardes pour la plupart , le visage couvert ou non mais toutes portant des armes. La seule étant désarmais était une grande femme brune aux formes généreuses. Son visage était marqués par des cicatrices mais cela n'enlevait pas grand chose à sa beauté naturelle. Elle avait dû être vraiment belle par le passé. Son regard était dur et scrutateur. Cette femme en avait vu des vertes et des pas mûrs avant de diriger la communauté de Pandore. Cela était une certitude. Elle s'exprima d'une voix forte , pleine de conviction et d'assurance.

"Alex m'a raconté votre histoire rapidement. Il y a beaucoup de pillards dans la région. Les skulls la plupart du temps mais aussi des cannibales qui nous emmerdent pas mal en ce moment. Je sais pas qui vous a attaqué mais cela importe peu désormais. Je suis désolé pour votre ami aussi , mais je crois qu'il aurait mieux fait de pas venir. Il n'y a pas grand chose pour lui dans le coin.
Vous pouvez rester à Pandore si vous le voulez. On a toute la même histoire ici. Vous aurez le choix de repartir avec notre prochaine caravane pour les sables la semaine prochaine ou bien rester ici , si ça vous plait. Bien sûr , il faut bosser. On vous loge pas gratuit. Et votre ami , il devra rester dans les trous avec les autres hommes. Il n'y a pas d'hommes libre ici , pas d'exception ou il peut repartir dans le désert par lui même bien sûr.
Si vous voulez entrer , il va me falloir connaitre vos noms et vos spécialités."


"Hé bien... Je suis Cassandra , voici laura et K... Betty. Et notre ami , c'est Richie. Je crois qu'il va devoir choisir par lui même pour ce qui est de la suite. Laura est une sorte de guérisseuse. Elle connait bien les plantes médicinales. Betty est notre sécurité. Elle était garde sur la caravane. Elle sait certainement se servir d'une arme. Et moi je suis une marchande. Je travaille aussi très bien tous les objets en métal. Fabrication et autres."

"Hum. Je vois. Entrez. Alex va vous conduire dans une maison vide. On a eu quelques pertes récemment à cause des ses foutues cannibales."


"Heu... Je vais rester alors..."

"Très bien. Emmenez le aux trous. Je suis sûr qu'il se fera plein d'ami."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Lun 2 Avr - 1:59

On moins on laissait à Karl le droit de conserver ses armes avec lui, et on les laissaient bien entrer. Il n'était pas très confortable à l'idée de mentir à tous ces gens, mais ils ne pouvaient pas juste venir en leur demandant la magicienne évidemment. Leur chef de la sécurité possédait un certain charme indéniable malgré un côté femme de fer. Il pouvait dénoter quelques traces d'empathie pour Richie, mais il n'était visiblement pas la bienvenue par ici en voyant la réaction générale à sa présence. Le fait qu'il se fasse emprisonner malgré son état actuel le rendait plutôt mal à l'aise. Au moins c'était de son propre choix. Sans doute dans l'espoir qu'il ait devancé sa soeur pour se rendre jusqu'ici. Comme soldat, il avait bien apprit à fermer sa gueule face à ce genre d'injustices car c'était comment leur système était fait. Ça ne l'empêchait pas d'être déçu de la décision.

-Merci pour votre hospitalité, et mes condoléances pour vos propres pertes. Si jamais vous avez besoin d'un fusil de plus, j'ai beaucoup d'expérience dans le domaine.

Évidemment que ce ne serait pas gratuit, et c'était bien normal. Vu ses compétences personnelles, il aurait sans doute à les aider à monter la garde ou quelque chose du genre, bien qu'elles ne semblaient pas manquer de vigilance par ici. Un fusil de plus sur le rempart ne ferait pas de mal quand on y pense. Il ne restait plus qu'à voir la tactique que désirerait employer Cassandra. Ils avaient donc une semaine pour trouver et sécuriser leur cible, si au moins elle s'y trouve. Le point fort avec ces petites communautés, c'est qu'ils ne devraient pas tarder à la croiser si elle s'y trouvait réellement. Ça ne pressait pas vraiment pour le moment. Mieux valait parvenir à s'intégrer parmi elles pour le moment. Il suivit en silence la dénommée Alex vers ce qui serait leur demeure temporaire. Il y avait de quoi être un peu mal à l'aise de vivre dans une maison libre parce que les anciennes occupantes en étaient mortes. Ça donnait une idée très claire à quel point cette communauté aussi avait besoin d'un coup de main. Comme quoi elles avaient raison sur le fait que c'était la même histoire partout.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Lun 2 Avr - 17:59

Le petit groupe se dispersa. Le bus refermait de nouveau l'entrée principale de la communauté. Karl et sa bande suivirent Alex. Tout en marchant , elle enlevait sa capuche qui cachait son visage et la protégeait du soleil. Elle rangea aussi ses lunettes de soleil.
Elle était jeune. 16 ou 17 ans tout au plus. C'était une humaine aux héritages génétiques variés mais avec une dominance caucasienne certaine. Notamment par ses yeux bleus. Elle ne semblait pas avoir été trop marqué par la vie. Karl la trouvait jolie bien qu'un peu jeune à son gout. Cela le rassurait sur lui même. Il avait encore des envies masculines.
Tout en marchant , elle parlait aux trois femmes qui la suivait.


"Alors , z'êtes d'où ? Moi , je suis presque née ici. Pour autant que je puisse m'en rappeler. Bref. J'habite dans la maison à côté de la votre donc vous pourrez me demander des infos si ça vous branche. Ou autre... Voila , c'est là."

La maison était droit devant elles. Une petite maison , banale. L'intérieur était bien arrangé , simplement meublé , presque propre (s'en compter la poussière).

"Bon bah voila. Les chambres sont à l'étage , la cuisine là , la salle de bain pour ce que ça sert. Faut réactiver l’électricité et pour la bouffe , il faut aller voir au stock mais bon. Vous avez du temps pour apprendre. Je vous laisse vous installer tranquillement et je repasserais avec des instructions. Moi ou une autre. A plus les filles."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Lun 2 Avr - 23:00

-D'où je viens n'existe plus, c'est tout ce qui importe. On vous fera signe si jamais on a besoin de quelque chose, merci. On ne risque pas de s'installer trop confortablement ici par contre...

Elles étaient plutôt accueillantes tout compte fait. Un peu trop accueillantes même quand on y pense. Il était peut-être paranoïaque, mais le "Ou autre..." avait quelque chose d'un peu étrange. Il s'avança dans l'entrée pendant qu'elle leurs faisaient le description rapide des lieux. Sa réaction principale fut de regarder les issues et entrées possibles, de même que les angles d'attaque. Un peu de prudence n'avait jamais fait de mal à personne. Il déposa ses affaires sur la table la plus proche, fusil et pistolet y compris. La maison semblait en bon état, bien qu'ayant besoin d'un léger entretien. De quoi s'occuper éventuellement si l'ennui se profilait. Il salua la jeune fille quand elle se retira, puis se remit aussitôt à son bazar une fois qu'ils étaient entre eux. Il se mit plus à l'aise en retirant le haut de son treillis, puis sa veste pare-balles, ne conservant que sa camisole. Il fit lui-même le tour de la maison, faisant le même manège qu'à son arrivée. Regardant les points faibles et la configuration plutôt que les meubles et l'état de l'endroit en tant que tel. Il laissa Laura et Cassandra discuter entre elles pendant qu'il faisait le tour de la maison. À son retour, il alla chercher un paquet de cigarettes dans la poche de son treillis avant de se laisser tomber dans la chaise la plus proche.

-Et c'est quoi le programme maintenant au juste? On fait quoi si notre magicienne se trouve vraiment ici? Je doute fort qu'elle vienne avec nous si on lui demande, même en demandant très gentiment.

Ils étaient entrés, c'était déjà ça. Le défi à présent serait de ressortir avec la magicienne. Ça s'annoncerait sans doute plus compliqué que de juste l'assommer et s'enfuir par la porte arrière avec. Karl s'approcha de la table où il avait laissé ses armes pour commencer machinalement à les démonter maintenant qu'il avait la chance de les nettoyer comme il se devait.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Mer 4 Avr - 17:11

"Merci bien Alex."

"Merci"

"De rien."

Les deux femmes visitèrent les lieux s'émerveillant du confort local. Karl effectuait sa visite de routine dans un lieu qui ne lui était pas familier et dans lequel il avait été invité par un mensonge.
La maison n'était pas vraiment étudiée pour résister à un siège. Les fenêtres à peine renforcés par des planches possédaient de trop nombreuses ouvertures au gout de Karl. une porte sur le devant et une porte donnant sur l'arrière. L'étage offrait aussi une échappatoire permettant d'accéder au premier toi par les fenêtres de l'étage. Les murs n'étaient pas bien épais. Un assaut avec une arme à feu permettrait de traverser les murs aisément. Les meubles n'étaient pas non plus du genre très solide et n'offriraient qu'une couverture très sommaire.
Une fois installé , Karl entama la conversation.


"Bien. Déjà il faudra la localiser et être sûr de qui est notre cible. Ensuite , selon la situation on pourra établir un plan. Elle ne doit pas être à Pandore depuis très longtemps mais si elle est importante pour la communauté , ce sera compliqué. Notre but est juste de la récupérer et la ramener aux Sables , en vie si possible mais ça risque d'être compliqué et non pas détruire Pandore.
Mais mieux vaut éviter de trop en parler ouvertement. Les murs ont des oreilles. Pour l'instant on va essayer de la trouver en faisant comme si on les aidait. Karl tu iras avec les gardes , j'irais avec les techniciens locaux et bien sûr laura ira avec les guérisseurs , comme ça , on devrait couvrir les points importants de la communauté."


_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Dim 15 Avr - 7:02

-Mouais... Vu ma tronche, je doute fort qu'elles me demandent de faire de la couture.

Il termina de démonter son pistolet et commença à en nettoyer les pièces une à une. Il suivait bien son discours sur ce qu'ils devraient faire dans les prochains jours. En fait, la seule chose qui l'étonnait, c'était qu'elle n'avait encore rien dit sur le fait qu'il fumait. Peut-être lui laissait-il un peu de bride puisque ce n'était pas particulièrement facile de se faire changer en femme. Ça ou elle s'était rendue compte entre-temps que Karl n'avait pas vraiment à craindre un cancer. Il se leva pour aller chercher un cendrier proche et retourna se rasseoir. Aussitôt terminé il entreprit de remonter l'arme. Il n'aimerait pas être prit alors qu'il n'était pas armé. Les Pandoriennes s'étaient montrées bien accueillantes jusqu'à maintenant, mais c'était là son côté prudent qui s'exprimait.

-Faut pas croire que c'est parce que j'ai pas une tête de joyeux luron que je suis du genre à chercher les ennuis. Pas besoin de se presser non plus, on a tout notre temps. Provoquer un village entier est la dernière chose que je veut.

Après le pistolet, ce sera le fusil à répétition. Il fit d'abord sauter le chargeur avec le "ping" métallique caractéristique qui venait avec avant de commencer à en démonter les parties importantes. Bien que celui-ci prenait beaucoup moins le sable, et nécessitait donc moins d'entretien, mieux valait toujours s'en occuper quand il en avait la chance. De plus cela le relaxait de faire ça. De quoi s'occuper l'esprit pendant que quelqu'un viendrait les voir pour leur faire un briefing.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Ven 20 Avr - 22:35

En effet, la maintenance de ses armes le relaxait et passait bien le temps. Laura s'approcha de Karl et se pencha sur l'arme.

"Alors Ka... Betty je veux dire. Ton truc c'est les armes ? Moi j'y connais pas grand chose. Je fais plutôt dans le soutien logistique comme dirait Cassie. Ou est-ce que tu as appris à les bidouiller comme ça ?"

Après avoir discuté un peu avec Laura, Karl en fini avec son entretien. Avec un timing parfait, Alex, la garde de Pandore, revint dans la maison. Elle frappa tout en entrant par la porte principale. Peut être dans le but d'avoir l'air d'être poli tout en espérant les prendre par surprise. On affecter pas un garde à l'accueil des nouveaux par hasard.

"Salut les djeuns ! Et les moins jeunes. Bien. Je vous emmène faire un tour ?"

N'ayant pas d'autres alternatives intéressantes, les trois femmes suivirent la pandorienne.

Elle gambadait toujours devant décrivant les différents bâtiment sans trop se soucier des questions. Visiblement, on lui avait dit de faire la visite et elle le faisait avec efficacité.


"Bon z'allez voir ! c'est pas bien grand. Attachez vos ceintures ! La plupart des habitantes ont leur propre maison. On vit par petit groupe allant de 2 à 8 personnes. On évite d'être seules et on favorise les couples pour vivre plus isolés. L'intimité , comprenez ?!
La bas sur la gauche , c'est le stock ! C'est qu'on stock tout ce qu'on a comme qui dirait. Le hangar la-bas , avec nos quelques véhicules. On en a pas beaucoup, ni trop d'essence donc on y fait gaffe et on les utilise rarement. On a même un protocole d'évacuation au cas ou.

La c'est la maison de Lilith, la chef que vous avez vu tout à l'heure. La L'atelier et la maison de notre docteur. Enfin doctoresse comme elle veut qu'on l'appelle. La c'est l'église, on s'en sert pas trop. Enfin avant. Maintenant, ça sert pour de la magie je crois. Un truc pour défendre la ville. 'fin je sais pas trop.

La c'est ma partie préférée, les cages aux esclaves. Bon, c'est des trous, mais c'est la qu'on garde les hommes. Si vous voulez vous amusez avec l'un d'entre eux, c'est possible mais ya des règles précises. Voili voilou ! C'est Pandore quoi. Des questions ?"

(((HJ: pour plus de détails, tu peux aller à la description de Pandore ici : )))http://entropiejdr.forumactif.com/t511-description-de-pandore

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Lun 23 Avr - 2:44

-C'est pas tellement que c'est mon truc plus que ça, j'ai juste passé la majorité de ma vie avec une arme dans les mains, puis c'est un peu obligatoire d'avoir de quoi se défendre dans le Nouveau Monde quand on sait pas faire de magie. Mon père était... Plutôt patriotique si on veut. J'ai apprit à tirer très jeune, quoique ça a attendu quelque temps avant que je ne tire sur quelqu'un pour la première fois. Savoir les entretenir, ça vient avec éventuellement. Mais sinon vous faites dans la magie de guérison? Ça me paraît plus noble de savoir sauver des vies que de savoir faire sauter la tête d'un pauvre type à deux cent mètres.

Honnêtement, il était plus désireux de l'entendre parler d'elle que de parler de lui-même. D'abord parce qu'il n'aimait jamais avoir à parler de lui, ensuite parce que c'était difficile de le faire sans avoir à mentir, ni dire quelque chose de compromettant. Elle soignait les gens, et lui avait fait du mal à plus de gens qu'il ne pourrait le compter. Plus noble en effet, mais il ne fallait pas dénigrer ni un, ni l'autre. Il était clair que pour rendre un semblant de civilité à cet endroit, ce serait beaucoup de nettoyage qui serait nécessaire. Il ne fallait pas se leurrer, les gens changent rarement et beaucoup trop étaient irrémédiablement perdus. L'entrée d'Alex fut plutôt abrupte dans son genre. N'ayant pas d'autre choix que de la suivre, il suivit les deux autres de près tout en l'écoutant leur présenter les lieux. Il avait eu de quoi sourciller quand elle mentionna qu'elles favorisaient les couples et l'intimité. Évidemment, on avait beau ne pas avoir de préjugés, le taux devait largement dépasser les 10% de la population ici.

Comme il se l'était imaginé, la communauté n'était pas bien grande, mais très organisée. En même temps, plus facile quand on a peu de gens à s'occuper aussi. Il eut un tilt dans sa tête quand elle mentionna l'église servant à faire de la magie. Sûr qu'une magicienne devrait ne pas s'en tenir bien loin. Il comprit aussi que la chef elle-même les avaient accueillis ici quand elle leur montra la maison de cette dernière. En plutôt bon état, bien que c'était relatif pour une personne qui avait vécu l'avant-guerre. Il tomba mal à l'aise quand ils tombèrent sur la cage aux esclaves. Leur guide était plutôt enthousiaste à leur montrer l'endroit. Après tout le sang qui avait été versé pour arrêter l'esclavage, ça faisait toujours un peu mal que c'était à présent une pratique omniprésente. C'était sans dire que s'il était découvert, il tomberait lui aussi dans la cage au mieux, et difficile à dire dans le pire des scénarios.

-J'ai jamais vraiment été fan d'esclavage pour tout dire, puis ça casse un peu la passion quand l'autre est obligé. Enfin c'est pas trop de mes affaires j'imagine. Sinon, ce serait possible de visiter cette église? Il me semble que c'est une nouveauté cette affaire de magie à Pandore non? Je tiens pas à abuser de votre temps cela dit.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Lun 23 Avr - 8:09

Laura tilta sur le mot de patriotique. Elle se creuse la tête quelques secondes avant de répondre :

"Patriotique , hein ? Comme dans avoir une patrie ? J'ai déjà entendu ce mot par Cassandra. C'est un mot d'avant guerre ça. Ton père venait d'un abri ? "

Cassandra se joignit à la conversation, visiblement n'ayant rien d'autre à faire pour le moment.

"Tu sais Laura, la connaissance n'a pas complétement disparu de ce monde. On utilise bien des armes d'avant guerre sans pourtant être nous même d'avant guerre. Enfin, certain d'entre nous."

Elle adjoint à sa dernière phrase un sourire énigmatique, sans regarder Karl pour autant. Difficile de savoir si elle savait pour Karl ou si elle parlait d'elle même.


"Oui, oui. Je sais. Je fais un peu de guérison oui. On peut dire. J'apprends l'alchimie. Cassandra a bien essayé de m'apprendre la magie mais il semblerait que je ne sois pas très douée pour ça. L'alchimie, c'est plus mon truc même si je n'ai qu'un vieux bouquin pour apprendre. J'ai passé beaucoup de temps à faire des expériences pour progresser ! Tu devrais faire attention quand tu bois une de mes potions, je ne suis pas toujours sur des effets , hihi !"

"Ne t'inquiète pas Karl. Elle plaisante. Elle est très douée."

Alex les emmena donc à travers la communauté Pandorienne. La visite des lieux fut intéressante. Les femmes de Pandore avaient su développer une communauté intéressante. L'église était bien sûr le point d'intérêt majeur des trois femmes. Elles échangèrent des regards entendus à l'annonce de la pratique magique. Alex répondit du tac o tac à la question de Karl/Betty.


"Ho, l'esclavage. Pas vraiment. Enfin un peu. Mais ce n'est pas comme Vegas où les Sables. Ils sont mieux traités ici. Beaucoup d'entre nous ont été esclaves à Vegas avant. Je pense que la plupart aurait aimé être juste jeté dans une cage à pouvoir discuter avec les autres. Et puis, s'il ne sont pas heureux d'être esclave ici, ils résistent assez peu quand on les utilise pour le sexe. Les hommes restent les hommes."

"Yep, ça fait pas longtemps pour la magie. On a eu une nouvelle récemment. Ya une semaine peut être. Ou peut être moins. Le temps passe vite ici. Je crois pas que vous puissiez visiter l'église. Ya pas mal de boulot dedans. Je tiens pas à tout saccager sans m'en rendre compte. Vous savez..."

Soudain son visage changea. Elle fit la grimace tout en crachant entre ses dents.

"Ha merde, la cloche. C'est l'alarme. Je dois retourner à la barricade. Rentrer chez vous et attendez la bas."

Sur ces derniers mots, elle les abandonna sans un autre mot se précipitant vers les barricades.

"Une cloche , quelle cloche ? J'ai rien entendu moi."

"Non. Moi non plus."

Peu après, une bruit d'explosion retenti dans la ville, puis le bruit des coups de feu. Pandore était attaqué.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Mar 24 Avr - 3:45

-Qu'est-ce que c'est que cette histoire de clo-

Quand l'explosion était survenu, Karl bondit en regardant vers la provenance du bruit. Comme quoi ce n'était pas des conneries cette histoire d'attaques de cannibales. En tout cas, pas question d'aller se cacher tandis que Pandore était attaquée. Les détonations d'armes à feu n'avaient pas tardé à suivre. Maintenant, c'était la vraie chose. Une bataille en règles. L'adrénaline commençant à monter, il gueula en direction des deux femmes afin d'être certain de se faire entendre par-dessus les détonations. Un sentiment comme une situation ô combien familière qui revenait une fois de plus.

-Ça sonne comme un lance-roquettes et j'aime pas ça. Elles auront besoin d'aide si jamais ils ont plusieurs de ces trucs. Je vais voir ce que je peut faire pour les aider à les repousser, vous restez à la maison. Ou mieux, profitez-en pour aller voir dans l'église, mais faites en sorte ce pas vous faire voir à l'extérieur de la maison une fois que ce sera terminé. Et soyez prudentes toutes les deux!

Il piqua un sprint à travers le village afin d'arriver chez leur logis le plus vite possible. Cependant, ce n'était pas pour y rester, mais prendre avec lui ses armes. Il prit avec lui son pistolet, son Garand et son couteau de combat et repartit aussitôt à la course. Probable qu'elles n'aimeraient pas une désobéissance, mais avec la confusion qui régnerait là-bas, il était probable qu'elles ne le remarque même pas. Il prit au passage son gilet pare-balles pour le mettre en chemin vers les barricades. Les fantassins qu'ils iraient envoyer en première ligne se feraient vite fumer par les gardes. Par contre, s'il y avait des soldats armés de lance-roquettes, il devraient être éliminés en priorité, de même que d'éventuels tireurs d'élite ennemis. Ils devrait se dépêcher de neutraliser ceux-ci avant qu'ils ne causent trop de pertes.

Quoiqu'il en soit, les explosifs faisaient rarement partie de l'arsenal de simple cannibales, et même plutôt étrange à voir chez des pillards. Tout cela ne pouvait vouloir dire qu'il ne s'agissait pas que d'une petite escarmouche, mais d'un assaut d'envergure. Raison de plus pour se grouiller les fesses en somme.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Mer 9 Mai - 16:19

"Hum bonne idée. Profiter de la confusion pour enquêter. Même si je n'aime pas trop fuir la bataille. Les filles de Pandore ont l'air de pas être en l'état de refuser un peu d'aide. Bon fait gaffe à toi. On fera vite. "

"Bonne chance"

Laura et Cassandra saisirent l'opportunité aussi rapidement que possible et disparurent du champs de vison de Karl plutôt rapidement. Il lui fallut un peu de temps pour s'équiper d'autant que son nouveau corps n'était pas parfaitement adapté à son uniforme. Difficile de changer si soudainement d'habitude.

Les bruits de combat et l'explosion venaient de l'Est. A l'opposé de sa maison qui lui se trouvait à l'Ouest. Il courut rapidement dans la direction opposé. Un cri étouffé attira son attention de soldat expérimenté. Un cri typique d'une personne qu'on mettait au silence. Il ralentit le pas et se cacha au coin d'une des maisons pour observer la situation. Il avait vu juste. Un groupe d'homme était en train d'escalader la palissade. Le genre sauvage, peinture de guerre sur le visage, vêtement en peau mélangé avec des vêtements d'avant guerre. Sales et sauvages. L'un d'entre eux, sans doute le plus agile, venait de se faufiler derrière l'une des gardes de la palissades et de l'égorger tout en couvrant sa bouche pour éviter tout bruit. Il était désormais en train d'aider ses compagnons à monter. Ils étaient équipés principalement d'armes blanches mais , bien sûr , allait rapidement se saisir des armes de la garde. Ils étaient 6. Un petit commando. Dont une femme à l'air mauvais qu'ils comptaient déguiser en garde de Pandore. Karl pouvait le deviner car elle était la première à monter et se saisissait déjà des vêtements de la femme.
L'un d'entre eux à peine arrivait découpa un lambeau de chair sur le cadavre et le goba crument.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Mer 9 Mai - 21:35

Pas la peine de tergiverser pendant dix minutes sur la nature des assaillants. Il s'agissait de cannibales dont l'objectif se traduisait autant par dévorer que de violer leurs victimes. Le genre d'animaux auxquels seule une exécution rapide était le remède. Karl eut besoin d'une seconde pour reprendre son calme et éviter de foncer dans le tas pour finir ça de façon plutôt violente. La violence, c'était bien le seul langage qu'ils comprenaient. Si une cannibale infiltrée était dangereuses, les cinq autres fous furieux qui l'accompagnait n'étaient pas moins une menace. Pas étonnant que les Pandoriennes aient la hargne des hommes vu les voisins. Du coin de son bâtiment, il se coucha au sol afin d'avoir une meilleure stabilité. C'était son moment favori avec ces gens où il choisissait ses cibles prioritaires. Pour des raisons évidentes, il garderait la femme pour la fin puisqu'elle était déjà occupée à enfiler les vêtements de la garde. Comme ils se limitaient généralement aux genres d'armes servant à découper, éviscérer, éventrer, ect, le mieux serait de disposer d'abord de monsieur agilité. Il disposerait ensuite de peu de temps pour se débarrasser des autres sauvages. Dans le meilleur des cas, ils seraient neutralisés avant qu'ils ne puissent l'atteindre, mais il inséra sa baïonnette sur le support de son fusil au cas où.

*Essayez donc le plomb pour changer, tas de sauvages.*

Le premier coup partit en direction du cannibale ayant tué la garde. Puis viendrait les autres détonations visant à tuer le reste du commando rapidement et relativement proprement. Si jamais ce serait possible, il tirera dans le genou de la dame afin de la neutraliser sans pour autant la tuer. Elle pourrait leur fournir des informations sur ses copains après coup, mais il n'en espérait pas autant. Il ne voudrait pas l'avouer, mais c'était également en partie du fait que même si elle était tout aussi pourrie qu'eux, il avait déjà une ombre de scrupules à la tuer en comparaison. Si seulement il avait une grenade à fragmentation sur lui, il aurait pu faire un joli gruyère de tout ce beau monde, bien qu'en y repensant, ça lui enlèverait le plaisir de se les fumer l'un après l'autre. Avec la distance et l'effet de surprise, ils ne risquaient pas de pouvoir faire grand chose. Quand bien même que l'un d'eux aurait une arme à feu, il se doutait un peu qu'il serait plus porté à tirer dans tous les sens dans sa direction générale plutôt que de prendre le temps de viser.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  origine le Dim 13 Mai - 20:51

Une fois en place, Karl mit son plan en action. Le premier projectile jaillit à toute vitesse du canon du Garand. Dans une détonation familière du à l'échappement des gaz, suivit d'un cri étouffé par le choc, le premier cannibale tomba raide mort, la tête éclaté par du 5.56mm. Bien sûr, personne ne se souciait du type de munition pour l'instant.
Le temps qu'ils réagissent et comprennent leur manque de vigilance, Karl eut le temps d'en abattre un autre. Plus que quatre. L'un d'entre eux se jeta sur le fusil de la garde. Anticipant le mouvement Karl l’abatis sans aucune pitié. L'un réussi à se jeter de la palissade est courir dans la direction de Karl.


"CREVE SALOPE !"

Il jeta son arme, une espèce de tomahawk en direction de Karl. L'arme rebondit contre le mur sans aucun dégât. Le cannibale prit une balle dans le buffet le stoppant net dans sa course. Pendant ce temps la, l'autre cannibale s'était jeté par dessus la palissade pour se mettre à l'abri en restant hors de portée du fusil de Karl. Karl tira tout de même pour essayer de l'avoir mais il manqua sa cible de peu. La femme avait lâché les vêtements et s'était jeté à son tour sur le fusil de la garde. Comme Karl voulait la garder pour la fin elle eut le temps de s'armer. Visiblement peu habile avec les armes d'entrainement, elle manqua sa cible la première fois. Puis une deuxième avant que Karl ne lui tir dans le genou. Elle chuta lourdement depuis la palissade sur le sol. Encore en vie, elle rampait vers le fusil tombé non loin avec l'espoir de continuer le combat pour sa survie. Avec une vingtaine de mètre de distance Karl aurait sans doute le temps de récupérer le fusil avant elle. Il pouvait aussi l'abattre froidement alors qu'elle était à terre. Dans tous les cas , le combat tournait court pour les combattant cannibales.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2593
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  M'Shkjwu'Vlya le Lun 14 Mai - 10:04

Au final, Karl n'aura même pas eu besoin de se servir de sa baïonnette. Voilà qui se déroula bien mieux que prévu avec quatre morts, une blessée et le denier qui avait prit la fuite. Ça ne voulait cependant pas dire qu'ils ne tenteraient pas de sauter la barricade à nouveau. Quand il aperçut la cannibale tenter de ramper vers l'arme, il sortit de sa couverture pour courir à toute vitesse en direction de celle-ci. Quand il en fut proche, il décocha un coup de pied sur l'arme afin de l'éloigner. Il se retourna par la suite pour pointer le bout de sa baïonnette juste sous son nez pour qu'elle la voit de très près. Il n'allait pas la tuer là tout de suite sans raison, ce serait du gâchis puisqu'il pouvait la prendre prisonnière à la place. Certes, elle n'avais sans doute pas beaucoup de valeur aux yeux de ses amis, pas assez pour offrir quelque chose en échange, mais elle pouvait cependant leur offrir des informations intéressantes comme l'endroit où ses copains se terrent.

-Tu fais un geste louche et cette baïonnette va se frayer un chemin jusque dans ta cervelle de cannibale dégénérée, tu m'entends?

Au moins c'était net et précis comme demande. Elle avait beau être une sauvage, elle semblait tout de même avoir un minimum d'instinct de conservation. Ce devait surtout être du fait qu'il était rare de faire grâce à quelqu'un, même si ce n'était que pour vous faire prisonnier. Malgré tout, il honorerait bien sa promesse si jamais elle tenterait de l'attaquer. Ce serait légèrement triste, mais ce serait également son choix de le forcer à le faire. À bien y repenser, il aurait probablement dû lui tirer dans le bras plutôt, car il était un peu tiraillé entre l'achever pour aider les autres à la défense ou la capturer comme il se devait. Au final, il décida de remettre son fusil en bandoulière pour prendre son pistolet à la place.

-Tu résistes, je tire. Tu essaies de t'en prendre à moi, je tire. Tu râles, je te fais sauter l'autre genou, on est clairs? T'es prisonnière maintenant, faudra t'y faire.

Avant d'aller plus loin, il alla d'abord vérifier si l'un des cannibales n'était pas en train de jouer le mort, puis revint vers elle. Il saisit ensuite la femme par le col pour la faire se relever. Il jeta un dernier coup d'oeil en direction de la palissade avant de l'aider à avancer en la soutenant du côté de sa jambe blessée. Elle allait sans doute avoir du mal à marcher, mais pour ça, elle devrait juste se dire chanceuse d'être encore en vie en ce moment. Dans le pire des cas, il n'aurait qu'à lui attacher les mains à quelque chose de solide pour pouvoir retourner au combat. Quelque chose lui disait qu'il avait déjà fait une bonne part en empêchant une cannibale infiltrée de faire son petit carnage. Dommage qu'il n'ait pu arriver plus tôt pour empêcher l'autre vigile de se faire tuer.
avatar
M'Shkjwu'Vlya
Tête parlante

Nombre de messages : 191
Adoration pour son MJ : À peu près autant qu'un Frbluwngah
Date d'inscription : 30/12/2010
Fiche : Background
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s):
Localisation actuelle: Zone 51
Age:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le No Man's Land

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum