Les Rues

Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Meryl Lenoir le Dim 16 Nov - 22:47

Hilarant, si Meryl avait un sens de l'humour. Ces humanoïdes... De toutes les races d'avant et d'après-guerre, c'étaient les seules espèces de la nature a se taper dessus pour le plaisir. Et même en pleine possession de leurs moyens. Sanitaville avait beau être un hôpital psychiatrique grand format, les gens se tapaient dessus quand même. Et la, que ce soit ce type, en état évident d'ébriété, ou les pillards de cet après-midi, qui devaient au pire avoir un petit fix au compteur, avaient quand même utilisé la violence sans alternative. Lenoir n'avait pas eu le temps de reprogrammer sa "création" pour l'adapter a la société post-guerre, pour peu qu'il sache que le monde de dehors ressemblait a cela. Et même dans une société pré-guerre, elle aurait été légèrement évaporée en public.
Mais pour l'instant, enregistrer comment les miliciens montraient a l'homme ivre qu'ils allaient lui refaire la tête s'il continuait a dire du mal des nomades et que cela risquait de finir en bagarre était intéressant. Bien sûr, pour éviter de se retrouver prise la-dedans, Meryl avait maintenu une distance de sécurité et se tenait un peu dans l'ombre, comme depuis qu'elle était sortie. Les études n'étaient pas un prétexte a chercher la bagarre, et revenir chez le doc' après avoir taillé quelques tranches ou plombé quelques caboches d'ivrognes ou de miliciens pourris était une option a éviter.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Obscurité le Mar 18 Nov - 0:08

La suite n'est guère surprenante, un coup de pied au visage à un homme assis, certes peu fair-play mais qui n'avait pas l'attention de se lever, fini par arriver. Suit de trois coups de pieds au ventre une fois que l'homme était allongé tout en se tenant le visage. Il se retourna vers ses camarades en soupirant, l'exercice semblait plus l'ennuyer que l'amuser malgré le fait que le spectacle semblait faire rire ses camarades. D'ailleurs, c'est là qu'il remarqua une Meryl qui regardait la scène dans l'ombre tout en restant neutre.

"Y a rien à voir mad'moiselle, vous devriez circuler. A moins que vous cherchiez quelques choses ou que vous devez aller quelques parts... Mais faites vite dans ce cas. Les rues lors des foires peuvent être dangereuse le soir. Ça serait bête pour vous que vous finissiez dans les pattes d'un esclavagiste si vous voulez mon avis."

Malgré le fait que l'homme semble rude, la mise en garde ne sonne pas comme une menace. Il se montre un minimum courtois vu le signe de tête en guise de salut qu'il lui a adresser. Ou à moins que la politesse il ne connaisse tout simplement pas et que ce signe soit une vieille habitude qu'il a pris la journée lorsqu'il croise des voyageurs.

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3641
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Meryl Lenoir le Dim 23 Nov - 17:45

- Merci pour l'info.


En même temps, si on ne cherchait pas des masses a se cacher, il ne fallait pas être surpris si on se faisait repérer. Et en l'occurrence, Meryl n'avait pas fait un effort extrême pour se cacher. Curiosité de voir comment la garde réagirait a sa vue ou oubli, difficile a dire. Mais maintenant, autant partir. Les Sables étaient vraiment une grande ville, et tous les échos radar qui apparaissaient a l'écran étaient autant de personnalités différentes a étudier. Toutefois, il vaudrait mieux aller voir du coté du marché ou autres, et éviter le bar. Si la Turbine y était encore, Meryl n'avait pas une envie pressante de se re-bastonner avec lui ou de refaire du grabuge, donc, profil bas pendant qu'elle allait dans le coin des commerçants. Non sans s'être au préalable assurée que son épée et son flingue étaient prêts.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Obscurité le Sam 29 Nov - 0:58

Ils finirent par continuer leur ronde sans se préoccuper de l'homme à terre. Même si elle ne comptait pas aller dans un bar ce soir, elle passa devant l'établissement où le bruit se faisait fort. Le décors était assez différent de l'établissement de cette après midi, un décors proche du Far West du style "Le Bon, la Brute et le Truand" de Clint Eastwood, film qu'elle a vu à l'abri, à un détail près que le propriétaire semblait vénérer un autre acteur que Meryl ne connait pas. En regardant par la fenêtre, pas de trace de la Turbine.

Pendant qu'elle examina la clientèle par la fenêtre, plusieurs aboiements se firent entendre à quelques pâtés de maisons qui la fit se retourner. Par la même occasion, deux hommes passèrent à côté de Meryl et en profita pour la reluquer. Les deux habillé en tenu de camouflage du désert, l'un à le crane rasé et à la vingtaine, le second est plus grand et semble avoir un peu plus de la trentaine. L'androïde n'y aurait pas trop prêter attention si il ne s'agissait que de simple voyageur. Un bref regard à leur ceinture, elle se rendit vite compte qu'il s'agissait surement de mercenaire. Le plus vieux à un Désert Eagle et un couteau de combat et le jeune un Berreta.

C'est l'ancien qui s'adressa à elle et pas besoin d'être devin pour se rendre compte qu'elle se fait draguer.


"Bonsoir la miss. Ne reste pas dehors tu vas attraper froid. Une demoiselle comme toi peut bien se faire payé à boire dans ce bar."

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3641
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Meryl Lenoir le Sam 29 Nov - 16:53

Eh bien, eh bien, un imprévu. Meryl n'avait pas imaginé une seule seconde que l'on penserait a draguer une fille avec une épée bien en évidence dans le dos.
En fait si, elle s'y attendait, mais le taux que cela arrive était assez faible, selon ses études de probabilité et ses calculs. Ah et puis merde, inutile de chercher a mesurer le facteur chance. Ces deux la voulaient lui payer un coup; du moins, le plus âgé. Le jeune s'est soit fait griller, soit il n'en a rien a faire. Et dans les deux cas, rien a foutre, depuis le temps que Meryl voulait voir comment cela marchait, la drague. Et puis, ce qui arrivait après, cela va de soi.
De plus, les deux avaient peu de chances d'être adeptes des trucs a trois personnes, donc, le "jeune" réagirait lui aussi différemment. En avant donc, tu en gardant une marge de méfiance; ces deux-la n'avaient sûrement pas un calibre pour décorer et ils n'avaient pas l'air de rigoler.



- Voila une offre qui ne se refuse pas.
avatar
Meryl Lenoir
Navette écrasé

Nombre de messages : 242
Age : 29
Localisation : Port-Poussière
Adoration pour son MJ : Boooooooooooooooooooof
MJ actuel : Obscurité
Date d'inscription : 07/06/2008
Fiche : Personnage
Inventaire : Inventaire

Fiche de personnage
Compagnon(s): Inès de Takixa
Localisation actuelle: Port-Poussière
Age: 53 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Obscurité le Mer 3 Déc - 18:24

Le jeune passa devant, pour lui il semblait que la picole passait d'abord mais lorsque Meryl rentra enfin, elle comprit vite qu'il venait aussi pour la "baise". Même si dans le bar visité cette après midi, en cherchant un peu, des prostitués c'est trouvable, le bar là, en plus de servir à boire, faisait aussi office de bordel de luxe vu les serveuses peu habillé. Autant le jeune passait pour un gros obsédé à reluquer partout, autant le "vieux" semblait se moquer pas mal des serveuses. Le groupe finirent par s'assoir à une vieille table ronde.

"Je suis José mais mes hommes me surnomme le Lieutenant et voici Raoul. On est de passage aux Sables pour affaires. Mes supérieurs cherchent à mettre la main sur du matériel lourd peu commun. Je sais que l'on croise un peu de tout aux Sables en ce moment mais j'ignorais que l'on pouvait trouver des mercenaires de votre gabarit. Qu'est ce qui t'amène ici? Le boulot?"

Le jeune ne put s'empêcher de pouffer de rire en entendant "gabarit". Pour lui, ce mot doit surement se limiter au tour de poitrine. Une serveuse blonde un peu nunuche sur les bords et habillé en Cow girl finit par se ramener. Pas besoin d'être robot pour se douter qu'elle est plus experte à s'allonger qu'à servir à boire.


"Salut! Je vous sers quelques choses?"

_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3641
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Obscurité le Mer 3 Déc - 21:02


_________________
Les PJ c'est comme les PNJ, c'est qu'une fourmi dans une fourmilière. Il arrive que le MJ shoutte dedans.
avatar
Obscurité
Esprit

Nombre de messages : 3641
Date d'inscription : 02/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Rues

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum