Squat de rêve

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Mar 29 Avr - 0:35

Reeves resta donc dans la rue après le couché du soleil, les batiments s'illuminaient faiblement comparé à ce que fût l'ancienne Vegas. Les rues commençaient à se remplir d'un autre genre de passants pas moins inquiétants. Cobra passa un bon moment à déambuler entre les rues, évitant les ruelles dépourvues de lumières.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Mar 29 Avr - 21:56

Le spectacle qui s'offrait à lui respirait toujours la même désolation. Vegas commençait à vivre la nuit. Mais qu'elle vie ! Vegas était une alcoolique déprimait qui ne trouvait plus de réconfort que dans l'alcool et autres artifices chimiques.

Cette ville était sans doute celle qui avait le mieux survécu dans la région à la destruction. Mais les querelles internes la minait et l'affaiblissait.

Cobra continua à errer dans les rues de Vegas sans que rien d'inhabituel ne se passe.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Mar 29 Avr - 22:06

Reeves marcha encore un peu et décida finalement de rentrer chez lui. Ca ne servait à rien de s'attarder et ça lui permettrait de se lever assez tôt le lendemain. Cobra se dirigea alors vers son appartement pour se reposer. Pour arriver plus vite, il choisit de prendre un raccourci, cela lui ferait gagner quelques minutes bien que ce passage soit pour le moins dangereux.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Mar 29 Avr - 22:24

Les passages sombres et étroits dans les villes en ruines comme Vegas sont souvent à proscrire même pour les habitués. Cobra c'était pourtant bien éloigné de son quartier et il n'avait pas envie de faire le tour.

Alors qu'il s'apprêtait à tourner à gauche et qu'il avait dépassé un pan de mur en ruine, un spectacle peu appréciable s'offrit à lui. Deux ogres et deux orcs s'adonnait à des Abus sexuels sur ce qui était sans doute une femme. Cobra ne pouvait distinguer que les jambes écartés de la victime mais les talons et les bas résille laissés supposer sa féminité. L'un des ogres, pantalon sur les chevilles écrasait la victime de tout son poids ne lui laissant aucune chance de s'en sortir. Les trois autres comparses attendait leur tour en ricanant et en insultant vulgairement leur victime. Accaparés par leur activité, Cobra pouvait sans doute passer sans se faire remarquer et disparaître vers de nouveau horizon.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Mar 29 Avr - 22:30

Le jeune dealer passa devant les ogres sans prêter attention à l'horreur qui était en train de se dérouler sous ses yeux. Les viols étaient fréquents à Vegas et Cobra n'avait pas envie de se frotter à ces monstres. Il arma le chien de son pistolet et continua d'avancer. Faisant mine de passer au large des 4 violeurs, Reeves se fit tout petit et aussi discret que le permettait cette petite ruelle mais attentif au moindre mouvement brusque de leur part.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Mar 29 Avr - 22:59

Alors qu'un hurlement de douleur surgit des entrailles de la victime sans doute dut à la perforation de l'autre côté de ses entrailles, Cobra passe son chemin sans se faire remarquer. Encore une qui pourra plus marcher. Peut être une cliente potentiel pour Cobra si jamais elle avait une source de revenue.

C'est exténué par la journée de travail à vendre de la dope à des connards et par les derniers événements que le dealer finit par arriver devant chez lui. Il n'y a plus traces des camés du matin si ce n'est une flaque de vomie séchée et odorante. Cobra la passe d'un petit saut de cabri puis monte jusqu'à son appartement merdique. Aussi merdique sa journée.
Il se demanda à cet instant si la vie d'avant guerre était meilleure que la sienne.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Mar 29 Avr - 23:17

Reeves entra dans sa chambre et défit sa ceinture avant de la poser sur sa petite table, à coté de la sacoche. Peu après il ouvrit ses placards qu'il trouva vides. Il se rabattit alors sur le frigo dans lequel il restait un bout de viande chimique avec des pates de la veille. Cobra sortit le plat du frigo et le mit au micro onde, après quelques courtes minutes il l'en sorti et entama son repas. Au bout d'une dizaine de minutes Reeves décréta que manger encore de cette horreur ne parviendrai qu'à lui faire vomir ses tripes.
Après avoir mit toute sa vaisselle dans l'évier bouché, Cobra se dirigea vers son lit et se laissa tomber dessus. Un crack retentit, significatif qu'une nouvelle latte de son sommier venait de lacher.


"Et meeerde ! C'est vraiment pas mon jour..."

Il se pencha pour regarder en dessous du lit et y vit qu'une latte était effectivement sectionnée en deux. Lassé par cette journée, Cobra soupira un bon coup et se coucha avant de sombrer profondément dans un sommeil sans rêve...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Mar 29 Avr - 23:34

Le sommeil est long et réparateur. Un sommeil sans rêves et sans nuages. Comme d'habitude. Une sensation humide réveille le dealer drogué au sommeil. Une deuxième, puis une troisième. Cobra ouvre les yeux.

Le plafond suinte par tous ses orifices de l'eau qui ramasse la cendre et qui vient se déverser dans l'appartement. De la pluie à Vegas. C'était quelque chose de plutôt rare. Des bruits de pas précipités se font entendre dans l'escalier. Ils ne s'arrêtent pas à l'appartement est continue à monter. Vers le toit sans doute. C'est sur les toit de Vegas que les gens déposent des récipients en tout genre pour récupérer de l'eau. Il y aura sans doute une bagarre pour récupérer le plus grand récipient.
Il faut dire que les réserves d'eau à Vegas ne sont pas légions et ce genre de pluie et providentielle.

Mais Cobra s'en foutait. Greg le lui avait appris. Il ne fallait récupérer que l'eau des nuages venus de l'ouest. Les autres nuages pouvaient transporter des pluies irradiées qui continuaient à brûler les terres. Et Cobra pouvait le voir par sa fenêtre. Les nuages venait de l'est. Il se décala pour éviter les gouttes tombant du plafond et se rendormi.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Mar 29 Avr - 23:54

Reeves dormit encore pendant quelque heures avant d'être reveillé à nouveau, cette fois par des bruits de protestation. D'après ce qu'il entendait, une femme s'engueulait avec un homme à propos de quelque chose qu'il aurait laissé. Aucune importance.

Le dealer se retourna et constata que d'après le soleil, il devait être environ 7h. Après avoir trainé encore pendant un bon quart d'heure au lit, Reeves se décida à se lever et se dirigea vers la table où était posé son arme. Il la sorti de son étui et entreprit de la nettoyer. Il vida le barillet, désincrustant et lustrant chaque recoin de son Colt. Quand il fut satisfait, il replaça le barillet, vérifia l'équilibre de l'arme et la facilité de rotation du barillet avant de replacer le revolver dans l'étui.

Cobra sentait la sueur de la veille, aussi il se glissa dans une petite pièce qui devait être une salle de bain dans le temps et fit couler un peu d'eau dans un bac qui lui servait de baignoire. Reeves se glissa dans l'eau qui ne lui atteignait pas les mollets, pas de savon, même le savon était un luxe qu'il ne pouvait pas se permettre mais cela n'avait pas d'importance. Le dealer n'avait pas de petite amie et il s'en fichait. Qui voudrait d'un dealer froid comme un glaçon au milieu de la banquise ?

Après s'être lavé, il traversa la chambre pour s'habiller. Les voisins continuaient de s'engueuler et leur voix remplissaient l'immeuble. Un pointe d'irritation naquit dans l'esprit de Cobra, il y avait peu de choses qu'il haïssait dans ce monde, l'une d'elle était les drogués et une autre les bruits au réveil. C'est alors énervé qu'il sortit de chez lui après avoir fini de s'être préparé. La sacoche et son arme prête à servir à la ceinture, il descendit dans la rue pour une nouvelle journée de "travail".
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Jeu 1 Mai - 11:08

étant donné qu'il état encore tôt et que la plupart de ses clients ne devait pas encore être en manque, il se permit de ne pas reprendre le raccourci d'hier pour rejoindre le quartier Dasuza est préféra les grandes avenues de la ville.

Une fois en poste, il ne pouvait plus qu'attendre. Il n'eut aucun client avant midi. Le premier de la série était un orc manchot à la dentition proéminente. Il portait un long manteau en tissu avec une capuche qu'il ne portait pas et la manche droite manquante laissant apercevoir le point de l'amputation sauvage de son bras. Il demanda nonchalamment 100$ de tabac.

Alors que tu cherchais dans ton sac, il dégaina à grande vitesse un fusil à canon scié juste au niveau de ton torse.


"Aboule la sacoche ou je t'éclate. Et pas de geste vers ton arme connard."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Jeu 1 Mai - 22:05

Reeves regarda l'orc sans ciller, il défit lentement la sacoche pour la lui tendre, évitant tout geste brusque qui pourrait inciter l'orc à tirer. Voyant qu'il lui manquait une main, il aurait du mal à attraper la sacoche avec son arme en main. Cobra tendit alors la sacoche vers le manchot en espérant qu'il serait assez déstabilisé pour dégainer son Colt et lui coller un pruneau dans le crâne.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Mar 6 Mai - 13:30

L'orc n'en fut pas déstabilisé un instant. L'arme était toujours braqué sur toi sans sciller. Il avait sans doute perdu son bras depuis un moment et s'était habitué à cet état. Il ne prit pas la sacoche que Cobra lui tendait mais se contenta de donner quelques sobres indications au dealer.

"Pose la par terre tranquillement et recule en levant les mains et t'auras peut être la chance de voir le soleil ce couché ce soir, mec."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Mer 7 Mai - 0:37

Cobra se baissa pour poser la sacoche devant l'orc et leva la tête, il fit mine de regarder avec insistance quelque chose se trouvant derrière l'orc en espérant pouvoir le déconcentrer l'espace d'un instant pour plonger dans son ventre afin de le désarmer ou au moins laisser le temps à Reeves de dégainer sa propre arme. Il misait tout sur l'absence d'intelligence de la plupart des orcs.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Sam 10 Mai - 13:19

L'orc ne fait pas mine de se retourner. Peut être que son absence d'intelligence l'empêche de comprendre que Cobra regarde un point derrière lui pour lui faire comprendre que quelque chose arrive dans son dos. Ou peut être qu'il n'est pas si bête que ça.

"Bon, bon, bon. Adios connard."

Cette petite phrase de trop de la part de l'orc sauva la vie du Dealer. Alors que l'orc appuis sur la détente de son arme et qu'une gerbe de feu et de métal est projeté vers Cobra, ce dernier c'est déjà jeté sur le côté pour esquiver l'attaque. Malheureusement la dispersion des billes de métal de la cartouches rendent difficile une esquive parfaite et Cobra s'écroule dans la douleur alors que son abdomen est perforé par une multitude de bille de plomb.
L'orc s'enfuit sans demander son reste alors que du sang commence à couler abondamment des plaies du jeune homme surnommé Cobra.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Ven 24 Oct - 15:20

Reeves le Cobra s'écroula face contre terre. Il avait été durement touché et saignait abondamment. Ses quelques forces restantes ne lui permirent que de lever la tête pour voir l'orc s'enfuir à toutes jambes. Il lui semblait que le sol était fort confortable, frais et accueillant. Il se laissa aller vers les ténèbres.

Il vit sa mère se faire battre par son connard de père, il se vit accomplir son premier méfait. Fumer son premier joint. Il se revit discutant avec le vieil homme au revolver magnifique, il le vit succomber d'une morsure de goule qui s'était infectée. Sa rencontre impromptu avec Selleck, son entrée dans le monde du deal, de la corruption et du meurtre.

Il finit par se laisser emporter pas les ténèbres sombres et accueillantes, entant à peine une femme hurler.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Mar 4 Nov - 16:12

Reeves sombra dans une inconscience totale.
Il vit une lumière blanche scintillante. Le paradis ? Sans doute. Dieu avait du revoir ses conditions pour l'accès au paradis dans la mesure où survivre dans les terres dévastées demandaient de violer les dix commandements de ses foutus tablettes.
Greg lui avait parler de Dieu une fois. De son histoire. Ca semblait plutôt con mais c'était toujours marrant d'apprendre des choses sur le passé. Il lui avait raconté ça quand son protégé lui avait demander à quoi servait le bâtiment des Prediegers qu'ils appelaient l'église. L'architecture était plutôt étrange.
On avait donc des souvenirs au paradis...

Reeves se demandait pourquoi cette putain de lumière blanche faisait si mal aux yeux. Pas vraiment l'idée du paradis qu'il avait...

Il entendit une voix féminine. Il ne comprit pas ce qu'elle dit. La voix semblait bien lointaine. Il sombra dans l'inconscience.

Cobra ouvrit les yeux. Plus nettement cette fois. La lumière blanche n'était rien d'autre qu'une ampoule au tungstène qui déchainait toute sa puissance. L'homme se frotta les yeux, tenta de se relever. La douleur qui s'arracha de son abdomen devint rapidement insupportable et il retomba lourdement sur le canapé miteux qu'il occupé.
Sa main passa sur un bandage épais qui courait son ventre. Il était poisseux de sang.


"Bouges pas trop, mec. Tu vas te rouvrir le bide."

Une voix féminine.

Le dealer tourna la tête en direction de la voix. Une femme d'une trentaine d'année. Humaine. Les joues creusées, le regard ailleurs et le crâne rasé. Ses yeux verts brumeux se posèrent sur le blessé.


"Me regarde pas comme ça. C'est pas moi qui était en train de crever comme un rat au milieu de la tombe. Je t'ai soigné mais vas pas te faire d'illusion, c'est pas pour ta petite gueule. Tu vas me devoir quelque chose. Et je sais exactement quoi. J'te baiserais bien mais je crois que ça te tuerais."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Dim 16 Nov - 14:27

Cobra jeta à la femme à la fois un regard interrogateur et suspicieux, il s'attendait à ce que la demande ne lui plaise pas du tout. Reprenant lentement conscience, il demanda d'un air dédaigneux mais d'une voix moins assurée qu'il n'aurait voulu :

"Et on peut savoir ce qui ferait plaisir à une si charmante dame comme vous ?"
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Dim 16 Nov - 14:39

"Dans un premier temps, que tu parles pas trop et que tu survives. C'est pas donné à tout le monde de survivre à un coup de fusil à bout portant. Heureusement pour toi, celui qui t'a fait ça c'est fait arnaqué sur la munition. Il devait pas y avoir beaucoup de plomb dans sa cartouche."

La femme s'approcha de Cobra pour l'examiner, lui et son bandage. Elle émit un avis positif avant d'entreprendre de changer le bandage. Après en avoir fini, elle regarda reeve dans les yeux. Sans doute put elle y lire la question restait en suspend.

"D'abord, tu vas devoir me payer avec du cash ou des munitions. Du 9mm de préférence. ça me payeras le matos que j'ai utilisé pour te soigner. Disons, une trentaine de cartouche. Ensuite, je sais qui tu es. Je te vois dealer dans la rue tous les jours. Je veux que tu me refiles une de tes cargaisons un jour. Parce que je t'ai sauvé la vie. Tu peux ne pas me payer si tu veux mais la prochaine fois que tu pisseras le sang, je te soignerai et j'en profiterai pour te couper les couilles et m'en faire un petit déjeuner. A toi de voir."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Dim 16 Nov - 14:55

Cobra soupira en voyant que son "medecin" ne comprenait pas ce que signifiait le fait de lui refiler une cargaison de drogue.


"Tu vois là déjà j'vais devoir récupérer la drogue ce connard m'a volé si je veux pas finir en viande pour ghouls, te refiler une de mes cargaisons reviendrait à me faire descendre. Tu crois qu'c'est facile et que ça sfait comme ça ?"

Reeves tenta de se relever mais poussa un grognement en sentant ses points de suture tirer sur ses plaies. En la regardant droit dans les yeux il lui dit:

"J'vais t'aider à choper d'la thune et peut être des munitions, mais me prend pas pour un con, 3 fils et un peu de désinfectant ne valent pas grand chose. Si jamais j'ai de nouveau besoin de ton aide un jour je te payerai de nouveau, mais je paye pas d'avance. Pour ce qui est de la drogue... Tu oublies."
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Ven 21 Nov - 13:13

"Ces trois fils et ce désinfectant ton sauvé la vie mec. Mais tu fais comme tu veux. Je t'aurais prévenu. A Vegas, une parole est une parole. Maintenant, si t'as pas l'intention de payer, je ne peux que te suggérer de dégager de chez moi. Et pas la peine de te plaindre, dans l'état où tu es, j'aurais pas de mal à t'envoyer en enfer. C'est pas la peine de revenir sauf si c'est pour me filer du matos en paiement."

Tout en déblatérant son blabla, la femme chauve aux allures de tox se dirige vers la porte de son appartement. Elle l'ouvre en grand donnant sur un couloir aux murs décrépis, ne laissant que présager l'horreur de la ville en ruine que Cobra connait si bien.

"Je vais pas attendre des heures jusqu'à ce que tu te décides à bouger ton cul de chez moi."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Sam 17 Jan - 21:34

L'homme serpent évalua la situation, avoir un toubib au sein de l'équipe pourrait se révéler bien utile pour la suite des évènements. Il dévisagea la junkie, lui refiler quelques balles de 9mm serait relativement facile, mais lui refiler une cargaison entière de drogue ? Reeves eu un léger sourire lorsqu'il imagina la tête que ferait Sel' quand il apprendra la nouvelle.

"Bon, ça marche t'as gagné. Pour ce qui est de la drogue il va falloir attendre un peu et ne t'attend pas à avoir toute une cargaison d'un coup. J'risque aussi d'faire appel à toi si y a un pépin. Je me suis fait piqué ma dernière cargaison par l'enfoiré qui m'a troué le bide. A ce propos, tu connaitrais pas un orc manchot qui se balade avec un fusil à canon scié ?"
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Lun 19 Jan - 15:24

La junkie sortie une roulée un peu écrasée de sa poche et l'alluma avec un briquet qui mit un peu de temps avant de daigner offrir une flamme convenable. Elle recracha une bouffée de fumée qui s'envola lentement vers le plafond troué.

"Ok, je vais te faire confiance. Et si tu remplis ta part du marché, il se pourrait que je traite avec toi et tes blessures à l'avenir. Pour ton orc, j'en sais rien du tout. C'est plus très rare de nos jours de perdre un membre. Puis le canon scié c'est une arme de base dans le coin.
Mais il t'a piqué de la dope alors soit il va la revendre, soit il va la consommer. A toi de voir de quel genre il était. Si c'est un revendeur, tu as de la chance, il risque de laisser plus de trace. Par contre si c'est un junkie. Il risque d'être plus dur à trouver. Surtout s'il partage pas. Mais l'avantage dans ce cas, c'est qu'il est probable qu'il habite dans les quartiers de ta tournée."

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Invité le Sam 24 Jan - 17:03

Cobra sorti du taudis sans un regard pour la junkie-toubib, il était perdu dans ses pensées. Qui pourrait l'aider à retrouver le matos sans lui attirer d'emmerdes ? La seule personne qui pourrait lui filer un coup de main serait sûrement Selleck mais il lui mettrait aussi un bon coup de pied au cul. Qu'importe, de toutes façons Reeves n'avait pas vraiment le choix, s'il demandait aux mauvaises personnes il finirait par se faire descendre. Il prit donc la direction de la boite de strip préférée de Selleck, s'il devait se trouver quelque part ce serait là bas.

En marchant il senti ses sutures le lancer, il se força à marcher normalement: montrer ses faiblesses ici équivalait à offrir une cible à un junkie en manque. En marchant Cobra repensa à ce qui s'était passé, la saloperie verte ne lui avait laissé aucune chance, il se doutait que l'orc serait assez bête pour essayer de vendre une partie de la came ce qui laisserait forcément des traces. Rares sont ceux qui osent empieter sur les plates bande du Swiff. Ce qui voulait aussi dire que Reeves devait le retrouver au plus vite, si le Swiff apprenait qu'il s'était fait voler la drogue il se ferait aussitôt dégager, ou pire.

Ignorant la douleur qui lui déchirait le ventre, il accéléra le pas vers le Babe Show.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  origine le Lun 26 Jan - 11:34

Le Babe Show était une petite boîte crasseuse sans aucune prétention autre que celle de montrer une ou deux filles sachant danser à poil en action et deux ou trois autres prêtes à tailler des pipes en échange de quelque chose de valeur.

Selleck avait ses habitudes comme le savait Cobra mais il se demandait toujours pourquoi aller dans cette boîte.
Le jeune homme entra dans la boîte qui ne possédait aucun videur. Comme prévu, le grand gaillard moustachu ne fut pas dur à repérer en train de siroter un alcool quelconque au bar en se tordant le coup pour apercevoir une blonde pas trop mal en train de tordre du cul sur un son crachotant provenant d'un lecteur CD agonisant.
Le reste de la salle était composé d'une petite dizaine de personne de toutes races et de toutes couleurs.

Une brune sans poitrine à l'air fatigué simplement vêtu d'une jupe très courte s'appuya sur Cobra, pile à l'endroit où ça faisait vraiment mal.


"Salut beau gosse !"

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2583
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Squat de rêve

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum