Chez Gaz

Aller en bas

Chez Gaz

Message  origine le Sam 5 Jan - 18:36

Le visiteur est accueilli par une pancarte en métal, ancien panneau de signalisation avec peint dessus une corde et un marteau. Une inscription à la bombe de peinture dégoulinante indique : « chez Gaz : matos en tout genre.» Le bâtiment en lui même est un immeuble qui semble avoir été correctement retapé. Des briques rouges comblent les trous du mur d’origine gris et noir. Les fenêtres sont bloqués par des planches de bois cloués.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  origine le Lun 3 Mar - 23:34

Un jeune homme plutôt bien foutu avec une belle gueule (bien que présentant de nombreuses traces de cambouis et autres saletés) s'avance vers la femme brune qui vient de rentrer dans son magasin. Pour se faire, il abandonne le bricolage d'une pièce mécanique dont Zatcha ignore l'utilité. Et d'ailleurs elle s'en manque royalement.

"Salut. Chui Gaz, le proprio. Je vous ai jamais vu en ville. Vous êtes de passage ? Enfin, je vous ennuie avec mes questions. Vous connaissez le principe. Vous me demandez quelques choses et vous me proposer un objet en échange. Alors ? Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?"

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  Invité le Mar 4 Mar - 19:33

Après un bref regard sur la pièce que manipulait GAZ, mes yeux se posèrent sur le visage fin du jeune homme. Tout en manipulant mon sac, je m'adressa à lui d'une voix la plus charmante possible dont ou pouvait distinguer une pointe de tristesse :

"Oui j'ai bien quelque chose mais ... j'y tient énormément ! il s'agit de ce pendentif ... bien qu'il est une grande valeur monétaire, je ne le vous laisserais pas ! Sinon j'ai un peu d'argent ... ! en fait il me faudrait un chargeur de 10mm plein et un de 308W également remplie ..."

Alors que j'attendais une réponse de la part de mon interlocuteur, mes yeux fixaient les objets diverses et variés de la salle, en espérant tomber sur une caisse de munitions ou du moins quelque chose qui y ressemble. J'ai toujours pensé que préparer une mission était presque, si ce n'est autant important que l'exécution de la mission elle-même. En fait, je suis persuadé qu'une mission ne peut être réalisée sans une certaine préparation méthodique. Je tenais ce besoin de préparation de ma tendance perfectionniste qui me rendais sûr de moi dans chaque geste que j'entreprenais.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  origine le Mar 4 Mar - 19:45

Malheureusement, ce monde cruel rappelle trop souvent aux êtres qui y vivent que le perfectionnisme nécessite certains moyens financiers que Zatcha n'avait pas en sa possession. Cette mission ferait sans doute du bien à son pouvoir d'achat.

Gaz rit doucement lorsque la jeune femme lui montre le pendentif puis hausse les épaules.


"Bah vous pouvez le garder votre médaillon, ça vaut rien pour moi. Et s'il à une quelconque valeur pour vous, gardez le caché. Vous éviterez les convoitises de certaines personnes. Les bijoux n'ont plus grandes valeurs aujourd'hui. Faut dire que c'est pas ça qui permet de survivre.

M'enfin je vais pas laisser une femme sans défense. On va dire 100$ les deux chargeurs mais c'est bien parce que c'est vous !"

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  Invité le Mar 4 Mar - 20:06

Après un petit temps de réflexion, je me décida à ranger mon pendentif sous mes vêtements. Je porta ensuite ma main à la bourse qui se trouvait bien au font de mon sac pour en ressortir le billet de 100 que Al Azif m'avait donné de cela un petit moment déjà. Je le tendit alors au cher jeune homme en lui adressant un sourire :

"Merci beaucoup, je ne manquerai pas de revenir ! Au fait, dis-je en lui prenant les chargeurs, vous connaissait l'abri 31 ? Je voudrais m'y rendre mais je ne sais pas quelle route suivre ... vous pourriez peut-être me renseigner ?"

J'appréhendais sa réponse car selon les dire de mon employeur, ce site n'est pas des plus sûr, loin de là !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  origine le Mar 4 Mar - 20:18

Il fit rapidement disparaitre le billet dans l'une des nombreuses poches de son pantalon de bricoleur gris. Il se gratta la tête en répondant.

"Je fais des meilleurs prix aux fidèles clientes ! Par contre pour votre abri... J'en sais rien du tout. J'y connais rien dans ce domaine et peu importe le numéro. Vous êtes chasseuses de trésor ?
La seule chose que je peux vous conseiller c'est d'aller vous renseigner dans les bars et hôtels. C'est la qu'on trouve les voyageurs. Ceci dit, les gens sont peu bavard sur les abris. Soit parce qu'ils ne connaissent rien, soit parce que les technologies renfermés dedans valent trop cher pour être partagées.
Sinon vous pouvez vous renseigner auprès des nomades mais tout à un prix élevé chez eux. Vous pouvez essayer le fossoyeur Grimm aussi. Un peu space mais ce mec sait plein de chose. "

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  Invité le Mar 4 Mar - 20:40

La réponse de Gaz ne me surprit guère, en effet cela paraissait logique. Après avoir vérifier machinalement que les chargeurs contenaient bien toutes les balles, je fit volte-face en rangeant les munitions dans ma ceinture. Puis je lançai un dernier mot à Gaz :

"Merci pour tout, je pense que je reviendrai ... un jour ! Salut !"


*Drôle d'endroit !*


Je sorti donc de son "magasin" les armes pleines mais les bourses vides. Alors je réfléchissais d'un endroit ou trouver l'info que je cherchais. Alors je me laissa guider par mes pas sans jamais m'éloigner trop, à la recherche d'un bar. Mes pas lents raisonnaient dans les ruelles de LA. Il faudrait sérieusement que je trouve un bistrot ou un bar ou même un hôtel car le temps commençait à devenir long depuis que j'ai laissé ma moto au garage ... Il faudrait que je la récupère dès que j'aurai les infos que je cherchais.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  origine le Mar 4 Mar - 21:09

Zatcha marche une bonne vingtaine de minutes sans tomber sur ce qu'elle cherche. Au détour d'une rue en ruine, une de plus, un escalier sordide aux teintes crasseuses laisse échapper un brouhaha constant, gras et guttural comme le rot d'un orc.

Trois poivrot son adossé contre un panneau rouillé laissant supposer que cette escalier mène à une ancienne station de métro. Deux hommes mal fagotés rentrent dans la station en bousculant un vieux ghoul ivre remontant difficilement les marches.

La rue ne contient autres centre d'activités ou bâtiment intéressant. Une sensation malsain émane de ce lieu mais la vieille station de métro semble bel et bien abriter un bar.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  Invité le Mar 4 Mar - 21:32

C'est dans des endroits tels que celui-ci que mon réflexe revient à la charge. Aussitôt ma main descend le long de mon corps pour enfin arriver au niveau de la cross de mon 10mm. C'est dans des moments comme celui-là que la sueur commence à descendre lentement sous les bras et que le cerveau dit :

*Sort d'ici et vite ! C'est un ordre !*

Mais non, je ne devais pas suivre, pour une fois cette pensée, alors, d'un pas assuré, la main sur mon flingue, je descendais les marches, dans l'espoir de trouver un bar ... n'importe quel bar du moment que j'en trouvais un, là ou j'en était cela n'avait plus beaucoup d'importance ! Bref, c'est de ce pas résolut que je me remis à chercher.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  origine le Mar 4 Mar - 21:48

Zatcha pouvait sentir la semelle de ses chaussures se coller et se décoller avec un *sploch* stressant à chacun de ses pas sur les marches poisseuses. Plus elle avançait et plus l'odeur crasse de renfermée se faisait sentir fortement.

La vieille station de métro est à moitié écroulée et aménagé en barre. Des tables et comptoirs fond offices de mobilier et effectivement, garder la main sur son colt est un bon réflexe car dans ce bar il y a peu de femme de bonne vertu. Ici le mâle et la force règne en maître et Zatcha prend rapidement conscience qu'elle devra rester sur ses gardes en permanence. Heureusement la faible lueur des torches permet de passer relativement incognito à travers la pénombre.

Au fond de la salle, un ghoul braillard crie plus fort que tout le monde et sert des verres comme un cow boy dégaine son colt.

_________________
king
avatar
origine
Entité supérieure

Nombre de messages : 2595
Date d'inscription : 31/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Gaz

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum